La rondelle de cire dure : le retour .

+2
Verchère
deGuers
6 participants

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Sam 30 Mar 2024, 13:55

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 P1010314
La RCD , figée autour du tortillon , empêche le calepin de se dérouler ; ce qui ne gêne en rien son vol vers la cible accompagné de précession , nutation , Coriolis , et un peu de vent de travers .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  Verchère Dim 31 Mar 2024, 07:09

De toutes façons, les débris de papier que j'ai retrouvé sur des vieilles cartouches paraissaient bien moins rigides que ton "oignon skin", et il est douteux que le tortillon une fois sec ait pu se dérouler, rondelle de cire ou pas.
Ce qui donne peut-être une certaine importance au sens d'enroulement du papier, le vent s'engouffrant sous les débris non découpés en bandelettes tendant à les écarter et à les décoller du corps de la balle ; la masse de la RCD faisant le reste.
Quoique, pour le 11 mm Gras on n'ait pas tenu compte des rayures inversées du mousqueton d'artillerie ; mais celui-ci n'était pas destiné à délivrer un tir précis (de toutes façons, le canonnier avait intérêt à économiser ses 18 cartouches). **

Le fait que tu aies retrouvé ces culots de calepin quelques mètres devant la bouche ne me surprend nullement, c'est comme ça que ça doit théoriquement se passer. Sur la galette de cire tu devrais pouvoir compter les rayures, et si le mélange est assez dur, en mesurant précautionneusement tu pourrais trouver les diamètres F et Z avec une précision surprenante.

Ce qui prouve bien que cette RCD est uniquement un joint d'étanchéité, et ne peut guère participer au ramollissement des crasses. Un joint qui n'est pas inutile, et qui est même indispensable, au vu de mes essais comparatifs en piscine.


** 18 grosses cartouches, ça pèse lourd ! Plus tard on a eu pitié de lui, et pour son mousqueton Mle 1892 il n'en trimballait plus que 12.

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 18359
Age : 65
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Balle à la chocolatine ; une première .

Message  deGuers Ven 12 Avr 2024, 13:32

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 P1010317
En souvenir du cône glacé de mon enfance , avec son coulis de chocolat .
La cire chaude et liquide délivrée à la seringue s'infiltre dans les plis des calepin-tortillon , ce qui n'est pas plus mal .
C'est la longueur totale de la balle plus sa RCD qui détermine l'emplacement de la cannelure ; cannelure indispensable en PSF , la balle paper jacket n'étant pas sertie . La cannelure bloque un disque de carton lustré faisant l'étanchéité entre la RCD et la PSF , au cas où .
RCD de hauteur généreuse , la place ne manque pas , contrairement à la PN .
1,60 g de Tubal 3000 pour une balle de 270 grains ; sans oublier le kapok car le vide est important . Amorce Large Pistol standard .
La balle est une JIM australienne 368 270 GC détournée de son emploi premier . J'me régale . Et comme TCAR s'ennuie en ce moment ... rasta

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Sam 08 Juin 2024, 07:49

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 P1010333

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Sam 08 Juin 2024, 07:56

3 fausses cartouches destinées à mon Rifle Uberti Winchester 1885 , calibre .45-70 Government . Particularités : les balles sont au contact des rayures , les collets sont expansés au plus large pour " coller " au mieux à la chambre , les corps ne sont pas recalibrés ; le but étant d'aligner au mieux les axes respectifs cartouche / canon .
Celle du haut peut surprendre pas sa longueur , mais l'ogive rentre dans l'âme du canon , la second bande de guidage daignant enfin toucher le cône de forcement ( Leade US ).
Oui mais voilà , la chambre est normalement serrée pour cette réplique moderne ; question : une fois balles et collets trempés dans un bain de suif de mouton pur , les chambrages vont-ils être possibles ? Dieu que ça pue le mouton chaud . No


Dernière édition par deGuers le Sam 08 Juin 2024, 08:11, édité 1 fois

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Sam 08 Juin 2024, 07:57

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 P1010334

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Sam 08 Juin 2024, 08:04

La réponse est positive ; ça force à peine plus que sans suif ; au retrait de la cartouche l'étui est suifé de la tête ( de mouton ) aux pieds ( de mouton ) .
Qu'en serra-t-il au tir en PN ? J' espère une meilleure étanchéité aux gaz et en corollaire de meilleurs groupements , peut-être un nettoyage facilité .
Oui mais l'odeur , hein , l'odeur ! Heureusement il est un jour de la semaine où je suis seul au pas de tir ; c'est que le goudron et les plumes ...

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Sam 08 Juin 2024, 08:46

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 P1010335
La prochaine fois je mettrai du camphre dans le suif .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  Verchère Dim 09 Juin 2024, 06:47

Pas normal que ça pue comme ça !
Aurais-tu l'odorat particulièrement douillet ? Te serais-tu laissé refiler du suif de boeuf avarié ?
Ou simplement un excès de cuisson aurait-il dégradé les membranes qui, mal filtrées, se dégradent et rancissent ? Car au moins pour l'huile d'éclairage, il était reconnu que le rancissement provenait en grande part des impuretés protéiques mal filtrées (on épurait l'huile en y versant du plomb fondu, pour faire coaguler les traces d'albumine ; mais je n'ai toutefois pas trouvé cette pratique pour le suif).

En tous cas, je frotte presque chaque jour un taraud ou un alésoir sur un pain de suif datant de plusieurs années, et ... RAS.

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 18359
Age : 65
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Dim 09 Juin 2024, 09:11

C'est probablement du fait de la chauffe à la flamme ; la prochaine fois j'opèrerai au bain .
Par contre si le suif brut était difficile à fondre , désormais il fond comme de la cire d'abeille .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  Verchère Lun 10 Juin 2024, 06:03

Non, pas au bain-marie : il faut mettre l'eau dans la même gamelle que les petits cubes de suif, pour qu'ils soient lavés et ballotés par les bouillonnements ; tant qu'il reste de l'eau ça ne peut pas dépasser 100° (et ça ne coûte rien de mettre bien plus d'eau que nécessaire).

La difficulté de fondre le suif brut, c'est parce qu'il est emprisonné dans un réseau de membranes non fusibles.

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 18359
Age : 65
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

La rondelle de cire dure : le retour . - Page 8 Empty Re: La rondelle de cire dure : le retour .

Message  deGuers Lun 10 Juin 2024, 07:05

Oui , au bain ( d'eau ) ; je ne parle plus de bain marie .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4418
Age : 70
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum