Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Aller en bas

Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Invité le Jeu 4 Avr 2013 - 16:18

Bonsoir
Afin de ménager la pièce d'origine dûment numérotée, il semble être de bonne pratique d'acquérir un barillet supplémentaire à réserver pour le tir. Neuf ou récupéré ce barillet nécessitera certainement un ajustage de longueur peut être mais aussi de calage angulaire ce qui est de réalisation plus compliquée.
Il faut en effet aligner chambres et canon alors que la barrette a poussé le rochet de ce qu'il fallait, l'a coincé par son flanc droit et qu'en même temps la came, sur la détente, s'est bien positionnée en verrouillage.
Existe-t-il des retours d'expérience sur ce sujet ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Winchester 1866 le Jeu 4 Avr 2013 - 18:19

Salut BRX
Je n’ai jamais réajusté un barillet sur un revolver. Si je devais le faire
Je commencerai par vérifier

Le jeu du nouveau barillet sur son axe. Un jeu trop important contribue à augmenter ou diminuer un défaut d’alignement des chambres avec le canon. Éventuellement on peut rebander et retraiter le ressort de l’axe. On en profite pour vérifier l’entrefer barillet canon (je pense que 0.5 mm maxi c’est bien). Moi je le ferais, pour la position des six chambres.
Il faut également vérifier la feuillure, c'est-à-dire la distance entre l’arrière du barillet avec le rempart. Je ne connais pas la cote mais la hauteur du bourrelet de la douille est je crois de 1.1 mm donc je dirais de 1.1 à 1.6 mm à confirmer.

Pour vérifier l’alignement de chaque chambre par rapport au canon, je le ferai sans la barrette (l’élévateur) uniquement avec le verrouillage barillet. Le doigt de verrouillage doit être en bon état.
On peut faire cette vérification à l’œil avec un bon éclairage pour vérifier la bonne concentricité du canon avec chaque chambre. Moi je réaliserai une broche au diamètre inter du canon avec un jeu de quelques centièmes pour un coulissement ‘libre’ (acier ou mieux laiton). Je mettrai la broche dans le canon et à chaque rotation (à la main) avec verrouillage, je m’assure que la broche pénètre librement dans le canon. Les puristes diront : oui mais le diamètre de l’âme du canon ne correspond pas au diamètre de sortie des chambres du barillet. C’est vrai et il y a un chanfrein d’entrée sur le canon qui permet de recentrer la balle pour quelques dixièmes de défaut d’alignement.

Dernière étape, vérifier le jeu de l’axe de la barrette (l’élévateur) faire un essai de fonctionnement de rotation/verrouillage avec l’armement au chien. Ne pas forcer, s’il faut forcer pour armer le chien c’est que l’étoile n’est pas en accord avec l’ancien barillet et donc la barrette est trop longue. Si la rotation se fait bien et le verrouillage également mais il faut appuyer très fort pour déclencher le tir même motif que le point précédent. Dans tous les cas il ne faut pas retoucher à la barrette d'origine il faut en faire une nouvelle.

Si l’on ne peut faire une rotation complète c’est que l’étoile n’est pas en accord avec l’ancien barillet et donc la barrette est trop courte donc il faut une nouvelle barrette.
Pour moi ce sont les points principaux.
Dan

------------------------

Si c'est possible,c'est déjà fait. Si c'est impossible ça se fera
Mon Forum : Armes du Paléolithique au XIXème Siècle --->   http://prehistoire-xixeme.forumactif.org/ salut
avatar
Winchester 1866
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1213
Age : 70
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 20/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Corto Maltese le Jeu 4 Avr 2013 - 18:47

Je ne suis pas chez moi sur mon micro habituel, donc je n'ai pas ma doc sous la main, mais la procédure est décrite dans l'instruction de 1905.

De mémoire, il est clairement expliqué comment régler les portées avant et arrière, l'entrefer, l'alignement chambres-canon, et surtout l'ordre dans lequel on doit procéder...
avatar
Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 54
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  LP le Ven 5 Avr 2013 - 13:08

En ce qui me concerne un barillet du CFA se monte sans aucune modification dans un des mes 73 avec un fonctionnement parfait, et se trouve être trop long pour rentrer dans la cage du second. Illustration s'il en est de la variabilité des cotes des 73.

Par contre, les sorties étaient trop serrées (11.30 de mémoire) et je les ai agrandies à l'alésoir réglable.
avatar
LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1715
Age : 61
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Corto Maltese le Ven 5 Avr 2013 - 17:28

Rien d'interchangeable non plus entre les barillets et les carcasses de mes cinq 1873 (dont deux avec un barillet du CFA). Les barillets trop longs ne rentrent pas dans les cages trop courtes, les barillets trop courts ont du jeu (longitudinal) dans les cages trop longues, et le calage de l'indexation est aléatoire dans tous les cas. Il faut vraiment un ajustage propre à chaque arme.

Edit : Je viens de rentrer chez moi et de regarder l'instruction de 1905, la procédure se trouve aux pages 221 à 223. J'ai extrait ces trois pages sur un fichier pdf, mais je ne sais pas comment le partager. Je l'enverrai évidemment à ceux qui me donneront une adresse mail en mp, mais s'il y a une solution pour en fait profiter tout le monde, je suis preneur... salut
avatar
Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 54
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  GM15 le Ven 5 Avr 2013 - 21:29

Tout d'abord je suis d’accord avec l’analyse de Winchester 1866, hors effet de la longueur de la barrette d'élévation.

Un peu d’expérience perso, d’il y a quelques années : l'ajustement d’un barillet de fabrication récente (origine Galerie de Mars ?) sur un 1873 un peu fatigué, pour épargner le barillet d’origine lors de tests. Je suppute que ce barillet avait déja été rectifié en longueur.

Au premier positionnement : léger jeu longitudinal (5/10me de mm) constaté, corrigé par une rondelle de 3 à 4/10me mise à l’avant, au détriment de l’entre-fer. Par contre si le barillet neuf est trop long, il faudrait le réduire de l’avant, pour qu’il entre sans aucun jeu ou presque.
Mais surtout, la mise en ligne des chambres et du canon en position de verrouillage n’était pas bonne : décalage de quelques degrés (plus de 1mm sur le diamètre, visible nettement avec une lumière dans le canon). Je suppose que le calage de la roue à rochet (étoile) et surtout des encoches de verrouillage ont été sur ce barillet (neuf, de remplacement) prévues pour un blocage en rotation minimum. Il reste la possibilité d’augmenter cette rotation en retouchant la profondeur des encoches à l’extérieur du barillet.

J’ai effectué la rectification de ces encoches à la meule diamantée cylindrique, montée sur Dremel. En pratique la même profondeur de fraisage (quelques dixièmes de mm) est à réaliser sur chaque encoche, mais il est plus facile de rectifier les encoches l’une après l’autre, en contrôlant fréquemment l’alignement canon-chambre au fur et à mesure du fraisage. C’est la partie plate à l’avant de la meule qui doit agir, pas la partie circulaire.



On peut estimer l’alignement à l’œil, en éclairant depuis l’orifice du percuteur (avec une lampe à canon ou autre). On peut aussi entrer une tige (foret) de 11mm dans le canon, en haut des rayures, avec une douille fine dans chaque chambre (de 44 /40, donc avec un diamètre interne de l’ordre de 11mm). La tige totalement introduite ne laisse qu’un jeu de l’ordre de 1 à 2/10me de mm.
Remarque : la vérification doit se faire avec le doigt de verrouillage bien au contact avec le fond de l’encoche, donc au besoin en tournant le barillet à la main.

La barrette élévatrice doit ensuite être testée : elle doit à chaque armement du chien amener le barillet jusqu’au verrouillage, doigt en butée dans chaque encoche. Si un jeu notable est constaté (plus de 1mm en périphérie de barillet), la barrette doit être retouchée, car il est hors de question de toucher à l’étoile (roue à rochet) du barillet.
Selon mes réflexions, le plus souvent, ce n’est pas la longueur de la barrette qui est en cause. Ceci est simple à constater : quand on arme le chien en simple action, le barillet tourne. Si la rotation s’arrête avant l’armement complet, alors que la barrette continue à monter, la longueur de celle-ci n’est pas en cause (faites le test !). C’est une pression latérale le long des rochets de l’étoile qui prend le relais en fin de montée. Difficile à expliquer par des mots, et je mettrai des illustrations dans le sujet Totale 1873.
En attendant, ma solution est de jouer sur l’épaisseur de la barrette, pour qu’elle appuie plus sur un coté de sa cage. Pour faire cela sans changer la barrette, je la tord légèrement (gauchissement ou cintrage réduit).

Il faut enlever d’abord la barrette du mécanisme. Ensuite trouver une cale métallique de 0,8 à 1mm d’épaisseur, un marteau, pas trop gros ni trop pointu, et un support en acier plat (étau, enclume, plaque…).



Juste un petit coup, et on teste. Si le cintrage n’est pas suffisant on peut insister (s’il est trop fort on peut aussi le remettre à plat, de la même façon). Le risque de détérioration reste limité.



Attention : cintrage ici exagéré !
Il ne faut pas, au final, que la barrette frotte trop fort dans son puits. On peut améliorer ce fait en polissant à la pâte à roder le côté de la barrette qui va le plus frotter, soit le côté opposé à l'axe de rotation.

Ce procédé est applicable pour tout revolver 1873 ou 1874 qui a un jeu d’indexation réduit.
avatar
GM15
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 200
Age : 69
Localisation : Cantal
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Corto Maltese le Ven 5 Avr 2013 - 21:34

avatar
Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 54
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Invité le Sam 6 Avr 2013 - 8:47

Bonjour
Voici ce que j'ai fait pour adapter un barillet CFA dont le décalage angulaire, mesuré sur la périphérie, dépassait de 1.5 mm. Retouche par fraisage avec centrage par l'axe et chacune des chambres et usinage en butée. Contrôle par introduction d'une tige de Ø 11 glissant juste et douille dans la chambre.
Retouche par limage de chacun des crans de rochet avec mesure au pied à coulisse au 1/50° sur banc de contrôle. Bien entendu, confection d'une nouvelle barrette avec une épaisseur convenable assurant le blocage anti-retour sans jeu sensible.
J'ai, à l'époque, transmis une note détallée à CFA qui n'a pas apprécié mais n'a cependant pas osé me confirmer ses commentaires par courrier. Par ailleurs je dois souligner qu'ils m'ont transmis de très appréciables informations générales sur le 1873 ce qui compensait.
Les photos montrent les postionnements barette/rochet, le barillet neuf, l'impossibilité d'engager la came de détente quand l'échancrure n'est pas aubon endroit, les opérations de fraisage et la méthode demesure du postionnement des encoches du rochet.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  GM15 le Sam 6 Avr 2013 - 17:57

Merci Corto Maltese : je ne connaissais pas ce texte.
Après 1h30 de téléchargement, et un certain temps à assimiler les termes utilisés par les armuriers militaires de l’époque, j’ai cru comprendre (page 223) que le barillet de remplacement était livré à l’état d’ébauche (percé quand même !), en tout cas moins fini que le barillet de fabrication moderne que l’on peut trouver maintenant.
L’armurier militaire devait :
- Ajuster la longueur hors tout, en jouant côté crémaillère (roue à rochet), puis côté bouterolle (vers l’avant je suppose).
- Réaliser à la lime la crémaillère, dent par dent ! Et en même temps faire les entailles de verrouillage, avec ajustement en position de butée et en profondeur. Un contrôle d’alignement rigoureux était bien-sûr de règle durant ces opérations.
C’était vraiment du sur-mesure ! Les outils utilisés ne sont pas décrits, mais je suppose qu’un technicien compètent, formé à cette opération et patient était nécessaire. Peut-on encore trouver un armurier, pro ou amateur, qui accepte de faire tout ce travail ? (Mise à part BRX !).

Les autres ajustements décrits (page 222) sont intéressants, en particulier pour la réduction du jeu d’indexation. Il n’y est jamais question de remplacer la barrette élévatrice à cause d’une longueur insuffisante. Par contre une épaisseur insuffisante est dénoncée. Alors essayez le cintrage.

Je reprend la photo-dessin de BRX pour illustrer (à moindre effort ! j’espère qu’il ne m’en voudra pas trop) l’effet de ce cintrage.



Mais je me rattrape en fournissant mes propres illustrations de la relation barrette-crémaillère:



avatar
GM15
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 200
Age : 69
Localisation : Cantal
Date d'inscription : 11/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Corto Maltese le Sam 6 Avr 2013 - 18:13

avatar
Corto Maltese
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 986
Age : 54
Localisation : 78
Date d'inscription : 25/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Invité le Sam 6 Avr 2013 - 20:10

Quelques données complémentaires à agrandir pour lecture.




Pas forcément facile à utiliser.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Verchère le Sam 6 Avr 2013 - 21:25

Merci pour ces superbes documentations.
Instruction 1905 :
Un document pour armuriers régimentaires, c'est nettement plus instructif qu'un manuel de gradé !
Tables de construction :
Bonne démonstration du fait que sans les textes, les planches sont peu utilisables. C'est bien qu'ils aient conservé les textes, malheureusement ce n'est pas toujours le cas. Sait-on où se trouve le jeu complet ? Je m'en offrirais bien une copie.

En tous cas, je viens d'en rappeler un que j'avais déclaré "inapte au tir", pour voir si les procédures de réparation indiquées peuvent lui rendre la parole, même à voix basse.
Quelqu'un aurait-il une expérience d'un rechargement du rochet pour re-taillage ? Je craindrais qu'en soudure le traitement thermique du barillet ne soit très altéré, et que la soudure provoque des tensions fragilisantes.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7042
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Invité le Dim 7 Avr 2013 - 7:31

Bonjour
Je me trompe peut être mais il ne me semble pas particulièrement difficile de sauver un bariilet dont le rochet est irréparable en faisant une pièce rapportée et encastrée. Cette disposition existe dans d'autres armes et, sur un 73, elle permettrait un réglage pile poil du calage angulaire.
Il est vrai que cela peut paraître un peu, voire très prétentieux, de tenter d'imaginer quelque chose de nouveau en matière de restauration sur le 1873, tant de gens s'étant déjà penchés sur tous les aspects de cette mécanique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  LP le Dim 7 Avr 2013 - 8:06

Le rochet vissé, donc remplaçable,est d'origine sur le 1878 Suisse et les Reichrevolvers (pour ne citer que ceux-ci que je connais).

Donc c'est parfaitement faisable mais certainement pas à la portée de tout le monde.
avatar
LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1715
Age : 61
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Invité le Dim 7 Avr 2013 - 20:11

Toujours cet ajustage, d'autres remarques et reprise d'éléments dans les messages et la documentation;
Ce qu'à dit GM 15
" L’armurier militaire devait :
- Ajuster la longueur hors tout, en jouant côté crémaillère (roue à rochet), puis côté bouterolle (vers l’avant je suppose ..."
m'a conduit à mieux regarder comment se faisait l'appui du barillet côté rempart. J'ai ressorti et exainé l'objet de plus près et relu les recommandations qui suivent:

A partir de là, ré-examinant mon barillet, je me suis rendu compte -avec un peu de confusio car j'avais négligé ce point - que la portée côté rempart était de surface très réduite. En effet, elle n'est que la surface de cette sorte d'étoile à 6 branches comprise entre le rochet et les alésages des drageoirs (commeon le voit ci-dessous).

Il existe donc un certain jeu entre le sommet du rochet et le fond du fraisage et, de fait, la hauteur propre de la crémaillère ne semble pas être une cote rigoureuse.
Quant à l'ajustage totalement manuel -création des dents et des encohes, à main levée pourrait-on dire, c'est une intervention qui mérite le respect.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Verchère le Lun 8 Avr 2013 - 3:26

BRX a écrit:Toujours cet ajustage, d'autres remarques et reprise d'éléments dans les messages et la documentation; ...
A partir de là, ré-examinant mon barillet, je me suis rendu compte -avec un peu de confusio car j'avais négligé ce point - que la portée côté rempart était de surface très réduite. En effet, elle n'est que la surface de cette sorte d'étoile à 6 branches comprise entre le rochet et les alésages des drageoirs (commeon le voit ci-dessous). ...
Il existe donc un certain jeu entre le sommet du rochet et le fond du fraisage et, de fait, la hauteur propre de la crémaillère ne semble pas être une cote rigoureuse.
J'avais aussi accroché là dessus, dès la lecture à la fin du (long) téléchargement, et attrapé le 73 qui n'est jamais bien loin. Je n'avais pas remarqué auparavant que l'étoile dépasse légèrement du pourtour du barillet, mais effectivement l'appui n'est pas large, d'autant que la fraisure recevant la crémaillère est entammée du côté droit...
BRX a écrit:Quant à l'ajustage totalement manuel -création des dents et des encohes, à main levée pourrait-on dire, c'est une intervention qui mérite le respect.
Moi c'est pas les dents qui m'inquiètent, en y allant doucement et en vérifiant sans arrêt sur l'arme ce ne doit être qu'une question de temps ; le problème est surtout qu'il ne faut pas accrocher la dent d'en-face. Devant la télé, sur un étau fixé à la table de salon, cela doit se faire dans la soirée (il faut juste un film pas trop intéréssant, mais c'est facile à trouver...). Quant à la limaillle il y en aura bien peu, alors bien dispersée avec la pantoufle, la patronne n'y verra rien !
Par contre, les encoches du pourtout, sans votre équipement tour / fraiseuse, cela m'inquiète... Sans doute est-ce possible avec un forêt à bout plat sur la perçeuse, guidé par un canon de perçage finement positionnable, mais l'état de surface risque d'être médiocre...

Rapporter une nouvelle crémaillère vissée : c'est qu'au centre du barillet, il n'y a pas tant de viande ! Certes, les chambres risquent peu d'exploser vers l'intérieur et à l'arrière, mais tout de même... Sinon, au risque de faire hurler les puristes, un disque-crémaillère prolongé par un court tube engagé dans le trou d'axe agrandi pour l'occasion, doit pouvoir se coller . Avec de la Loctite Scelroulement, m'étonnerait que ça lâche ! En ce cas, pas très difficile à faire, et cela évite la fragilisation induite par un taraudage.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7042
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Verchère le Mar 9 Avr 2013 - 2:40

Je suis revenu sur la butée arrière du barillet, en noircissant à la bougie :
De l'étoile intérieure du drageoir (embase de crémaillère), seule porte une étroite périphérie circulaire autour de la crémaillère, d'une largeur de l'ordre de 1 mm. Et contre le rempart, elle ne porte que sur 1/4 de cercle en bas à gauche, et 5 ou 6 mm au dessous du chien ; le reste étant entaillé par les mortaises de sortie du barillet et du linguet.
Une bien maigre surface d'appui donc, susceptible de s'user "rapidement", donnant ainsi au barillet un jeu longitudinal gênant. Et je ne vois pas comment recharger aisément ces surfaces ; pour diminuer le jeu, afin de réduire un espace barillet-canon excessif, la seule solution simple me semble d'épaissir le bourrelet des douilles.
Avec toutefois une limite : il ne faut pas que les entailles de verrouillage périphériques se trouvent trop avancées par rapport à la came de la détente. Et un inconvénient : le diamètre de la surface de butée étant très augmenté (culot des douilles au lieu de l'embase de crémaillère), le frottement en rotation sera plus important...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7042
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Invité le Mar 9 Avr 2013 - 11:45

Bonjour
Je ne pense pas qu'il faille s'appuyer sur le fond du culot des étuis pour régler le jeu longitudinal (ou axial), il faut se contenter du mince appui laissé par l'usinage des drageoirs.
Par contre, ce qu'on peut faire - avec l'outillage en l'occurence un tour - c'est restaurer vraiment un barillet par la pose d'un insert schématisé sur le croquis:

Cette pièce est à faire dans un acier sans traitement mais avec une bonne résistance (Stubs ou vis classe 10/9). Elle comprend trois parties fonctonnelles: la tige centrale Ø 10 alésée à Ø 7 pour l'axe, une partie Ø 19 correspondant à l'étoile et une partie Ø 14 pour la crémaillère; un encastrement de 2.5 à 3 mm serait bon.
L'apport de cette pièce permettrait aussi de reprendre un entrefer trop important en se réglant par la longueur de la bouterolle avant de mettre l'étoile à épaisseur.
En fait si les encoches sont en bon état et à la bonne place vis à vis des chambres, cette solution pourrait remettre un barillet balladeur et fuyard dans le bon chemin.
Quelqu'un a-t-il déja réfléchi et pourrait décrire ( ou citer qui l'aurait fait) à ce qui se passe exactement au moment du tir en ce qui concerne les mouvements et appuis: étui, barillet, entrefer, de la percussion à la sortie de la balle. Ce serait une analyse instructive: les avis que j'avais pu recueillir à ce sujet sur des armes d'épaule étaient assez dispersés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Verchère le Mer 10 Avr 2013 - 2:02

Je vais peut-être mettre en pratique ce dessin d'ici quelques mois, mais faut pas se rater : une fois le barillet attaqué, l'échec n'est plus permis !
En simulant le travail de taille des dents, j'ai constaté que le problème n'est pas trop d'accrocher la dent opposée, mais de buter contre la chambre voisine, ce qui limite énormément la course de la lîme. Alors je ferais la plus grande partie du travail au burin ... Non, pas mes pointerolles pour tailler la pierre ! Ceux-ci, que je viens d'utiliser pour encastrer une pastille carbure sur un outil à aléser :

De G à D, ciseau plat, bédane et matoir. Le marteau est bien assez gros, presque trop. Et la lîme pour finir ; ou une plus fine, mais celle-ci obéit bien. Des outils rapides, précis et quasi-gratuits, que les afficionados du tour pakistanais feraient bien de redécouvrir. Avec des douilles dans les chambres, pour stopper les dérapages d'outil.

J'ai testé l'appui AR sur un autre 73, au noir de fumée : sur celui-ci, toute l'étoile de l'embase appuie, ce qui est déjà mieux. Mais j'ai un problème : sur les deux 73 testés, l'embase dépasse de quelques 1/10 par rapport à la périphérie du barillet, ce qui est normal si l'on veut circonscrire l'appui à la région centrale. Mais sur les extraits des tables, en comparant "Saillie de l'embase au dessus de la fraisure circulaire = 1.0" avec le mode de tracé des chambres "AB = 1.0", l'embase devrait affleurer la tranche. Non seulement cela constitue une différence notable, mais la description des tables serait mécaniquement moins bonne que la réalité !
Si je remets en question la validité des tables je vais faire hurler, mais j'ai tout de même des doutes : les textes sont trop beaux...
Je m'explique : au fil des fabrications, les plans évoluaient un peu. A la suite d'observations faites en service, mais surtout pour pallier à des problèmes de fabrication ; j'ai un exemple concret avec les tables du Canon-Révolver de 40 mm Mle 1879. Les planches étaient généralement remplacées par une planche annexe, même pour le changement d'une seule cote. Par contre, les textes étaient annotés en collant un papillon sur le texte remplacé ; papillon rabattable s'il ne s'agit que d'un complément au texte initial. Faut voir ceux du CR Mle 1879, une vraie choucroute ! Au CAA de Châtellerault, ils m'ont fait un travail exemplaire, en photocopiant chaque page papillons rabattus et papillons relevés ; parfois en 3 exemplaires car deux papillons peuvent se chevaucher...
Mais ici, aucune annotation. Alors soit il n'y a eu aucune modification sur ces pages, soit il s'agit d'un exemplaire initial, archivé de suite et non mis à jour. Sans certitudes à ce propos, on devrait l'utiliser avec circonspection (je viens de demander à un chercheur en artillerie de voir s'il trouve une liste des mises à jour pour les tables des 73 et 74, dans l'Aide-Mémoire d'Artillerie de 1880 ou dans ses compléments).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7042
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Verchère le Mer 10 Avr 2013 - 2:41

Si j'insiste sur les tables de construction, ce n'est pas sans raisons :
Quand j'étais gamin, j'avais un 1874 ; superbe ... sauf qu'il manquait le barillet ! J'ai fini par échanger cette pièce contre quelque chose de moins beau, mais complet...
Alors, forcément, les documents présentés ici ont réveillé des souvenirs. Cela ne me semble pas réellement si difficile : usiner les formes n'a rien de particulier, le problème étant surtout de positionner la pièce. Autrement dit, la réalisation des montages d'usinage promet d'être beaucoup plus délicate et longue que la fabrication elle-même.
La doc communiquée ici peut éventuellement suffire, mais une copie complète des tables de construction avec additifs éventuels ne serait pas de trop...


Dernière édition par Verchère le Sam 18 Mai 2013 - 3:44, édité 1 fois (Raison : simplification)

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7042
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Invité le Mer 10 Avr 2013 - 11:34

Juste pour dire ceci.
Je pense qu'on pourrait ouvrir une discussion séparée sur ces questions de positionnement, d'appui et de déplacement du barillet au repos et au tir, discussion qui irait au delà du 73. Il serait intéressant et instructif de comparer avec d'autres armes de la même époque et aussi d'armes modernes.
J'ouvre en rubrique Rechargement des cartouches sous le titre "Barillets, appuis et mouvements"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le 1873. Ajustage d'un nouveau barillet

Message  Verchère le Jeu 11 Avr 2013 - 17:11

Verchère a écrit: ... (je viens de demander à un chercheur en artillerie de voir s'il trouve une liste des mises à jour pour les tables des 73 et 74, dans l'Aide-Mémoire d'Artillerie de 1880 ou dans ses compléments).
Plouf ! Mes copains n'ont pas le Volume XVII, justement celui qu'il faudrait ! Ce que j'espérais trouver, c'est un tableau des documents de construction et des rectificatifs pour les revolvers 73 & 74, avec dates officielles, comme on trouve aux pages 7 et 8 du volume I "Bouches à Feu".
Si ce tableau existe pour les armes légères, il devrait être dans le volume XVII de "Aide Mémoire des Officiers d'Artillerie", édition 1880 ou éventuellement dans les volumes de mise à jour (la dernière étant en 1887 si je ne me trompe).
Si quelqu'un ici a la possibilité de consulter ces documents...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7042
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum