Berthier 1890 M16

5 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Berthier 1890 M16 - Page 2 Empty Re: Berthier 1890 M16

Message  Verchère Lun 14 Fév 2022, 04:20

Pour les prototypes de pièces d'emboutissage pas besoin d'outils de forme : les tôliers font ça avec des outils de forme simple, ça prend des heures mais ça revient bien moins cher que fabriquer une matrice d'essai (certes, ça demande une sacré maîtrise). En automobile, y-a encore pas si longtemps les prototypes de carrosserie étaient faits au marteau (peut-être encore maintenant).
Pour le découpage d'une matrice brute j'ai quelques infos années 1920 : la découpe d'une plaque d'acier extra-dur de quelques cm d'épaisseur, avec un genre de scie à ruban à mouvement alternatif, ça se comptait presque en dizaines d'heures au mètre (et ce n'était que l'ébauche).

Le personnel compétent ... le problème était sans doute qu'en emboutissage on n'en avait guère, surtout pour la conception de matrices évoluées faisant en une opération ce qui traditionnellement demandait une série de presses alignées. C'est pendant la guerre de 14, qu'on est passé aux méthodes "américaines" (et c'est sans doute pour ça qu'après la guerre il fut tant écrit à ce propos).
Sinon, la plupart des ouvriers qualifiés avaient été ramenés aux arrières, et les "bras cassés" étaient affectés à l'industrie, tout en restant soumis à la discipline militaire.

Pour les explications relatives au délai de lancement des M-16, il ne faudrait peut-être pas trop laisser courir l'imagination ; il y a peut-être ça dans les archives, sous forme de mémoires d'officiers détachés en manufacture. De tels mémoires (manuscrits) sont cités vers 1866 pour la réorganisation de la MAS, ceux dont j'ai glané une version numérisée sont relatifs à la fabrication du Lebel autour de 1900, mais ça a continué ensuite, j'ai eu l'occasion d'en voir un datant de la guerre de 14, relatif à l'étude de nouveaux procédés de trempe et de contrôle des obus de 75 (imprimé pour être diffusé aux ateliers concernés). J'ai aussi vu une copie partielle d'un tel document détaillant les difficultés de fabrication du Canon-Revolver de 40 mm , et les remèdes adoptés...
Documents parfois rédigés à seulement quelques exemplaires (minimum trois il me semble), peu ou pas répertoriés, et dont une copie aurait à mon avis plus de chances de se trouver à Vincennes qu'à Châtellerault (quoique, si les manufactures gardaient un exemplaire...).
Il y en a dans le privé, certains aux mains de propriétaires jaloux d'informations rares - dont ils ne pigent pas une broque - et non répertoriés bien sûr.

Les archives relatives à la fabrication de l'armement français me paraissent particulièrement riches ; juste qu'elles ne sont pas aisément accessibles...

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 14285
Age : 63
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Berthier 1890 M16 - Page 2 Empty Re: Berthier 1890 M16

Message  FUEGO Lun 14 Fév 2022, 13:00

Concernant les prototypes, je pensais à la modification des usinages du boîtier.
Quant au personnel compétent, quand bien même les manufactures auraient récupéré l’intégralité du personnel mobilisé en 14, les besoins de 1917 au summum de la production étaient sans aucune mesure avec les effectifs disponibles avant-guerre.
De plus une Manufacture d’état comme la MAC ça devait être comme un super-tanker: entre le moment où le capitaine donne l’ordre de tourner le gouvernail et le moment où ça tourne vraiment, il se passe du temps…

…mais tout cela met en évidence le besoin de trouver des réponses concrètes au CAA ou ailleurs !

FUEGO
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1584
Age : 57
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 27/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Berthier 1890 M16 - Page 2 Empty Re: Berthier 1890 M16

Message  Verchère Mar 15 Fév 2022, 03:36

On a déjà une petite idée de l'organisation, certes 15 ans auparavant mais bien à Châtellerault, avec le mémoire du Cne L'Hommunal :
http://p.lacour.malvaux.free.fr/Histoire_docs/Lebel-Berthier/Lebel-Lhommunal_fab86.pdf

Malheureusement la disposition des machines n'est pas précisée (ni leur type exact, mais d'après les indications la plupart paraissent être des fraiseuses simplifiées, dont bon nombre fonctionnant en copiage avec des gabarits de forme).
On peut certes penser qu'entre temps les pratiques de la manufacture s'étaient modernisées, mais les détails décrivant le forage du canon de Lebel montrent une technique déjà assez avancée du point de vue des vitesses de coupe et d'avance, de la lubrification de l'outil, etc.

Mais modifier une ligne de "machines d'opération", placées de façon à réduire la manutention entre chaque machine, c'est compliqué. Seules les machines les plus récentes avaient un moteur intégré (souvent en option), et pour déplacer même de 5 cm une machine entraînée par courroie depuis un arbre de transmission général, il faut déplacer les poulies sur l'arbre, donc tout arrêter. S'il faut changer des machines de place, il est éventuellement nécessaire de démonter tout l'arbre de transmission de l'atelier, pour intervertir des poulies ou des cônes étagés ; puis le remonter, et refaire les réglages d'alignement de chaque palier.
Juste avant la guerre de 14, les ateliers les plus modernes s'équipaient en machines à moteur intégré, éventuellement "monopoulie" (avec boîte de vitesse à engrenages, sinon la transmission comprenait des cônes de poulies étagées) ; pour les ateliers existants la transformation aurait coûté très cher et les forêts de courroies n'ont disparu que progressivement, après la 2e GM, à mesure du remplacement des machines.

L'industrie privée était peut-être susceptible d'une plus grande réactivité, car elle venait d'avoir à répondre à un fort accroissement des demandes, en particulier l'essor foudroyant de la production automobile.

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 14285
Age : 63
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum