Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  Caracal le Mar 29 Nov 2016, 11:07

Bonjour,

Tous les amateurs d'armes russe ici présent ont utilisé un jour ces munitions de surplus aux amorces parfois corrosives.
Comment ça se fait qu'aucune des douilles acier que j'ai conservé ne se soit oxydé ?

Caracal
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 136
Age : 41
Date d'inscription : 16/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  jp223 le Mar 29 Nov 2016, 14:31

Caracal a écrit:Bonjour,

Tous les amateurs d'armes russes ici présents ont utilisé un jour ces munitions de surplus aux amorces parfois corrosives.
Comment ça se fait qu'aucune des douilles acier que j'ai conservées ne se soit oxydée ?
Très bonne question de Caracal, je suis très heureux qu'il l'ait posée.

Je suis certain que d'autres forumeurs dont les connaissances en chimie m'épatent vont donner la réponse.

------------------------

les libertés s'envolent, le jour où cela vous deviendra insupportable, il sera trop tard!

jp223
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 123
Age : 61
Localisation : isere
Date d'inscription : 14/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  oxi81 le Mar 29 Nov 2016, 17:29

L'acier est peut être traité anti-corrosion?

------------------------

François 


"La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires" (Georges Clémenceau)

"La guerre est la continuation de toute politique par d'autres moyens" (Von Klausewicz)

"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).

oxi81
Modérateur

Nombre de messages : 3637
Age : 54
Localisation : Province autonome de Catharie
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  ANDY34 le Mar 29 Nov 2016, 18:16

oxi81 a écrit:L'acier est peut être traité anti-corrosion?


Bonsoir
 
Ou l'amorce « corrosive » est traitée pour ne pas l'être… Very Happy Very Happy Very Happy

ANDY34
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 170
Age : 55
Localisation : 34
Date d'inscription : 26/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  Pocomas le Mar 29 Nov 2016, 18:17

Il faut aussi de l'humidité pour que ça rouille. 

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14394
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  winch 95 le Mar 29 Nov 2016, 19:19

il me semble que ce n'est qu'à partir de la percussion de l'amorce que la corrosion commence

winch 95
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 223
Age : 67
Date d'inscription : 09/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  oxi81 le Mar 29 Nov 2016, 19:35

winch 95 a écrit:il me semble que ce n'est qu'à partir de la percussion de l'amorce que la corrosion commence


Ça c'est certain. Je pense que Caracal parlait d'étuis tirés, bien sur.

------------------------

François 


"La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires" (Georges Clémenceau)

"La guerre est la continuation de toute politique par d'autres moyens" (Von Klausewicz)

"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).

oxi81
Modérateur

Nombre de messages : 3637
Age : 54
Localisation : Province autonome de Catharie
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  fcrozet le Mar 29 Nov 2016, 20:23

Peut-être les "humeurs" corrosives sont-elles toutes expulsées lors du départ?

------------------------

Quod erat demonstrandum

fcrozet
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3492
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  cromagnon 07 le Mer 30 Nov 2016, 14:24

hello
si c'est stocké trop longtemps et selon les conditions de stockage ,les produits chimiques composant les amorces ou la poudre ont tendance a se transformer et se dégrader avec le temps . que ce soit du fer qu'il n'est en principe pas possible de recalibrer et même du laiton qui se fait bouffer la chimie et la rouille feront inexorablement leur travail de sape .si ce n'était pas le cas ,la plupart des cartouches anciennes que l'on possède seraient en état de péter normalement .
amicalement
cro

cromagnon 07
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 631
Age : 57
Localisation : ardeche
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  Caracal le Mer 30 Nov 2016, 14:59

En effet je parlais des étuis tirés ! Je n'ai jamais eu le moindre incident de tir avec le MN ou la SVT40 avec mes surplus chinoises plus vielle que moi...
Les seules que j'ai vu rouiller, c’était après les avoir trempés dans l'eau "pour voir"

Caracal
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 136
Age : 41
Date d'inscription : 16/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  TioFred le Mer 30 Nov 2016, 20:06

Voici quelques exemplaires issus d'un lot ww2:



Ça se passe de commentaires, n'est-il pas ?

TioFred
Membre
Membre

Nombre de messages : 22
Age : 62
Localisation : sudiste du Nord
Date d'inscription : 31/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  EKAERGOS le Mer 30 Nov 2016, 20:56

TioFred a écrit:Voici quelques exemplaires issus d'un lot ww2:



Ça se passe de commentaires, n'est-il pas ?
   ..Est ce vraiment du aux effets corrosifs de l'amorce ?
Je pose la question car avec les douilles en acier cuivré la fine couche de cuivre plaqué par électrolyse est trés facilement rayée mettant l'acier à nu en particulier dans cette zone au contact avec les lèvres de la lame-chargeur. 
Lorsque ces munitions sont resté stockées 70 ans dans ces lames chargeurs; qui elles même ont parfois commencées à s'oxyder;et qu'elles sont poussées dans le magasin  cette zone a tendance a se rayer..et donc à mettre à nu le métal. On peut le constater sur les douilles de 7,92mm Mauser en acier cuivré pourtant dotées d'amorces non-oxydantes.
salut

EKAERGOS
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1056
Age : 57
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  TioFred le Mer 30 Nov 2016, 23:50

...Y'a pas de clip hélas, c'est là qu'est l'os ! Wink 
Ces cartouches proviennent d'un paquet en papier genre kraft, comme ceux des cartouches Lebel.
Le phénomène de corrosion est assez particulier. On voit bien qu'il ne s'agit pas d'une simple oxydation du métal mais d'une réaction chimique plus complexe. Sur certains exemplaires, la gorge est carrément percée.

TioFred
Membre
Membre

Nombre de messages : 22
Age : 62
Localisation : sudiste du Nord
Date d'inscription : 31/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  Verchère le Jeu 01 Déc 2016, 19:12

Si c'est des amorces au chlorate, ça peut effectivement provoquer une corrosion même avant le tir. Mais seulement si un peu d'humidité a pénétré dans la cartouche.
Pour les corrosions localisées, attention aussi au fait que l'attaque dépend de l'état de recuit et du fibrage de l'acier. Dans ces fabrications, il y a assurément fibrage par allongement, et plusieurs recuits totaux ou partiels ; on peut donc très bien obtenir des points de faiblesse à la corrosion, les mêmes pour toutes les douilles fabriquées exactement de même manière.

Ne pas oublier que la durée de conservation prévue pour ces cartouches n'était pas si longue ; et je pense que les "surplus" sont justement des munitions arrivées en fin de date "à consommer de préférence avant le...". Comme pour tous les aliments, ça reste utilisable encore longtemps après, mais c'est de moins en moins sûr.
Les cartouches de la 2eGM, elles, ont déjà passé 2 ou 3 fois la durée de validité, alors faut s'étonner de rien (une conservation si longue n'étant ni testée, ni prévue, ni même envisagée).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3447
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

"Na Rodina..."

Message  EKAERGOS le Jeu 01 Déc 2016, 20:25

Verchère a écrit:Si c'est des amorces au chlorate, ça peut effectivement provoquer une corrosion même avant le tir. Mais seulement si un peu d'humidité a pénétré dans la cartouche.
Pour les corrosions localisées, attention aussi au fait que l'attaque dépend de l'état de recuit et du fibrage de l'acier. Dans ces fabrications, il y a assurément fibrage par allongement, et plusieurs recuits totaux ou partiels ; on peut donc très bien obtenir des points de faiblesse à la corrosion, les mêmes pour toutes les douilles fabriquées exactement de même manière.

Ne pas oublier que la durée de conservation prévue pour ces cartouches n'était pas si longue ; et je pense que les "surplus" sont justement des munitions arrivées en fin de date "à consommer de préférence avant le...". Comme pour tous les aliments, ça reste utilisable encore longtemps après, mais c'est de moins en moins sûr.
Les cartouches de la 2eGM, elles, ont déjà passé 2 ou 3 fois la durée de validité, alors faut s'étonner de rien (une conservation si longue n'étant ni testée, ni prévue, ni même envisagée).
..."Et je dirai même plus" (Dupont & Dupond)
 Les 7,62x54 R soviétiques réalisées dans les premières années de "La Grande Guerre Patriotique" étaient produites pour "consommation immédiate" puisque l'on trouve des douilles en acier nu,et que celles en acier cuivré ont un placage sommaire particulièrement a la base au dessus du bourrelet (mentionné ;entre autres; par Ph Regenstreif dans "Munitions Soviètiques et des pays de l'Est")
A la même époque des chasseurs "Yak" au fuselage en bois étaient livrés sans aucun traitement 
salut

EKAERGOS
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1056
Age : 57
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question métaphysique à propos des amorces corrosives

Message  Verchère le Sam 03 Déc 2016, 03:11

Le cuivrage du fer ou acier peut être fait par simple trempage dans une solution de sulfate de cuivre, mais la couche est mince et très fragile...

Ou par électrolyse, ce qui est bien mieux. Cependant, il se produit alors un phénomène dit "effet de pointe", qui concentre le courant (et donc le dépôt) sur les pointes et arêtes saillantes. Au détriment des creux et arêtes rentrantes, bien sûr.
Il est très difficile d'obtenir une épaisseur de dépôt régulière, dès que la pièce est anguleuse ; et on ne peut pas penser que de gros efforts aient été faits sur ces cartouches. En conséquence, le cuivrage doit être plutôt mince, au point CIP_P1.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3447
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum