La cartoucherie du Mans

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 17:51

Petite question aux pros du français : en quelle année la cartoucherie du Mans a-t-elle commencé à produire des 5,56?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  CLOSDELIF le Jeu 31 Mai 2012, 18:16

Il faut que tu pose la question à une spécialiste directement : Mme Epeire...... Very Happy :P clown

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16446
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 18:25

Tu veux dire Henriette? scratch

N'empêche que je demande ça car j'ai récupéré cet après midi un petit lot de cartouches datées de Janvier 1977 et je n'ai jamais vu de balles aussi brillantes sur des BO Armée française. La matière m'intrigue. Je tacherai de faire des dès que mon APN sera rechargé (pour ça il faut que je songe à le brancher sur une prise).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  CLOSDELIF le Jeu 31 Mai 2012, 18:32

tackdriver a écrit:Tu veux dire Henriette? scratch

N'empêche que je demande ça car j'ai récupéré cet après midi un petit lot de cartouches datées de Janvier 1977 et je n'ai jamais vu de balles aussi brillantes sur des BO Armée française. La matière m'intrigue. Je tacherai de faire des dès que mon APN sera rechargé (pour ça il faut que je songe à le brancher sur une prise).
C'est ça même..... Wink
Plus sérieusement ; je ne puis t'aider..... No
Bonne chance dans ta quête

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16446
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 18:35

Sérieusement des mun de 5,56 datées de '77 : je n'ose même pas les tirer, ce serait sacrilège non?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  CLOSDELIF le Jeu 31 Mai 2012, 18:41

Les 30 Nato que "mange" mon Fal datent bien de cette époque là.....et même en 5,56 , je doute un peu que cela devienne vraiment "collector" assez rapidement Question
Maintenant aussi, cela dépend de la "grosseur" de ta découverte..... Idea

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16446
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 18:45

Ce n'est pas une question de "date de péremption" éventuelle qui m'embête mais simplement que ces articles sont quand même un peu collector car ils sont introuvables. Une sorte de découverte archéologique de notre outil industriel si tu préfères.

Pour les dates de péremption je suis assez confiant en général au niveau des cartouches mili (sauf les 8mm Lebel qui, elles, vieillissent mal)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 19:37

J'ai déjà vu des 5,56 LM de 1976 (mézou? mézou? Fichue mémoire). Il n'empêche que début 1977, le FAMAS n'était pas encore sorti des phases de test. J'ai pas mon Regenstreif sous la main, mais j'ai des doutes que 1-77 signifie janvier 1977. 1er trimestre? 1er lot?
Quant à la péremption, méfiance. Des 7,5 à peine plus vieilles commencent à montrer des signes de faiblesse.
Je vais regarder si je peux trouver quelque chose quant aux premières productions.


Dernière édition par Alamas le Jeu 31 Mai 2012, 20:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  kelt le Jeu 31 Mai 2012, 19:43

Un élément de réponse içi:

http://www.tircollection.com/t10614-le-famas-modele-f1

feder504 a écrit:

...../En garnison au Camp d'Auvours en 72-74, j'avais pu à l'époque récupérer des cartouches de 5,56 datées 73 et 74 essayées par les gars de la cartoucherie du Mans sur nos champs de tir.

A+ Wink

kelt
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 741
Age : 70
Localisation : Sud Est & Bretagne
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 20:00

DeZeus, ça m'était sorti de la tête (mes excuses Feder et merci à Kelt). Je vais quand même voir si je trouve pas un petit quelque chose dans le bulletin de l'AFERHM, qui s'appelle "munitions" si cette fois ma mémoire à trous ne me fait pas défaut.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 20:11

Donc il y a eu des tests de cartouches avant l'introduction du FAMAS, ce qui est logique. Mais ces tests, dans quelles armes étaient-ils effectués? Des présérie de la MAS?

Avez vous de la doc sur le type d'ogive? car le métal n'est pas d'aspect "habituel"? Il est très brillant scratch

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  kelt le Jeu 31 Mai 2012, 22:05

tackdriver a écrit:Donc il y a eu des tests de cartouches avant l'introduction du FAMAS, ce qui est logique. Mais ces tests, dans quelles armes étaient-ils effectués? Des présérie de la MAS?

Des éléments de réponse dans le sujet déja mentionné plus haut:

http://www.tircollection.com/t10614-le-famas-modele-f1

BEBEJADE a écrit:Bonsoir à tous
Comme prévu, voici un article sur le FAMAS modele F1.
---JE TIENS A PRECISER QUE CETTE ARME EST MON ARME DE DOTATION, ELLE NE M'APPARTIENT PAS ---

Bref historique :

En 1967, l’EMAT décide de lancer un programme d’étude afin de doter enfin l’armée d’une nouvelle arme individuelle.
En 1969, les essais afin de déterminer le calibre de la future arme furent menés et le 5,56 mm l’emporta sur le 7,62 mm .
En 1970 fût décidé, officiellement, l’adoption du 5,56 mm.

Le cahier des charges définies par l’EMAT pour l’étude de cette nouvelle arme individuelle est le suivant :

- Arme individuelle remplaçant le FSA 49/56 et la MAT 49 et dans certains cas l’AA52.
- Alimentation de l’arme sera assurée par un chargeur d’au moins 25 coups.
- La portée pratique de l’arme ne doit pas être inferieur à 300 mètres.
- La longueur totale de l’arme ne dépassera pas 75 cm.
- Compacte, maniable pouvant être utilisée par les troupes aéroportées, blindées et mécanisées. et permettant le tir depuis l’intérieure d’un véhicule.
- Poids inferieur ou égale à celui de l’armement déjà en service.
- La munition sera sélectionnée parmi les munitions déjà existantes.
- Elle sera munie d’un sélecteur et d’un limiteur de rafales.
- Possibilité de tirer des grenades anti-personnelles et antichars.
- Elle devra pouvoir tirer à la fois en semi-automatique et en automatique, sa cadence sera déterminée afin de permettre une précision maximale tout en limitant la dispersion.
- Des tirs réduits et à blanc devront être possibles.

Mais, ce n’est qu’en 1971, soit prés d’un quart de siècle après la mise en service de la fameuse AK47 et 8 ans après la mise en service du M16, que la décision d’adopter un fusil d’assaut est prise.
Donc, à partir de 1971, décision prise officiellement, le programme est lancé.
Les études sont menées en fonction du cahier des charges (voir plus haut) afin de déterminer les mécanismes à retenir.
Le mécanisme de type « bullpup » s’impose naturellement.
Le principe du « bullpup » c'est-à-dire, à culasse à l’arrière et dans la crosse, permet d’avoir une arme à canon long donc d’une plus grande précision dont la longueur totale est inferieur aux autres fusils et possède un faible encombrement.
Le « bullpup » a été utilisé pour la première fois en France sur le prototype MAS 54 B
en 1952 qui avait déjà un air de FAMAS.

Les premiers prototypes vont rapidement sortir de la MAS et seront perfectionnés au fur et à mesure des études.
Fin 1971, une dizaine de prototypes désigné sous l’appellation « A1 » est produite.
En 1972, une autre dizaine de prototypes désigné sous l’appellation « A2 » est produite.
Une vingtaine en 1973 sous la désignation de « A3 ».
Une dernière vingtaine en 1974 sous la désignation « A4 » avant interruption du programme vers octobre de la même année.
Cette interruption fait suite à quelques soucis difficiles à résoudre et particulièrement des problèmes de traitement de surface, en particulier pour le boitier de culasse.

Il est a noté que parallèlement, des tests sont réalisés sur des armes étrangères ayant subis des modifications afin qu’elles répondent aux normes fixées par l’armée.
Ces tests n’étant pas satisfaisant, il est décidé à la mi-1975 de reprendre le programme.

Fin 1975, cinq nouveaux prototypes sous la désignation de « A5 ».
En 1976, vingt nouveaux prototypes sous la désignation de « A6 » sont étudiés mais trois problèmes importants demeurent.
insuffisance de robustesse de l’arme lors d’une chute.
Manque de fiabilité après manipulation des organes de visée.
Limiteur de vitesse peu fiable.
Mi-1977, une dizaine de prototype sous la désignation de « A7 » sont étudiés mais il reste toujours un point noir, le limiteur de vitesse !
Malgré le problème du limiteur de vitesse, l’arme est adoptée en juillet 1977 mais ne sera homologuée que deux ans plus tard (juillet 1979) avec l’adoption du nouveau limiteur de vitesse.

C’est ainsi que naquit le Fusil d’Assaut de la Manufacture d’Arme de Saint-Etienne qui reçoit l’appellation officielle de « Fusil d’Assaut MAS 5,56mm modèle F1 ».

kelt
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 741
Age : 70
Localisation : Sud Est & Bretagne
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 22:09

Oui j'avais bien lu ton lien Kelt mais je suppose que les proto (donc par définition des armes destinées à la mise au point) n'auraient pas été utilisés pour développer (tester) les premières productions de la cartoucherie. D'où ma question, à part des "black rifles" (déduction de ma part) qu'ont donc bien pu utiliser les encartoucheurs manceaux?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Jeu 31 Mai 2012, 23:22

Des Sig?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  feder504 le Ven 01 Juin 2012, 00:25

Le FAMAS, comme bien d'autres armes, a été adopté à la suite de longs essais au cours desquels il fut comparé à des armes étrangères du même calibre déjà en service.

Il ne faut pas perdre de vue que la France a toujours agi ainsi, comme la plupart des autres pays ...

Les autorités militaires des années 60 voulaient d'ailleurs adopter une arme déjà fabriquée industriellement !

En 1967, nous avons acheté des CAL à la FN (j'en avais une ...) ainsi que des HK 33.
Ces armes ont servi à évaluer le calibre 5,56, d'abord avec des cartouches US, puis avec les nôtres.
Elles ont été expérimentées conjointement avec les premiers protos du FAMAS, et la décision d'adopter une arme française n'a été prise qu'en avril 1975.

Les cartouches "précoces" avaient une balle chemisée d'acier plaqué de cupro-nickel (F1, conçue en 1971), d'où la "brillance" qui te paraît anachronique ...

A+


feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4041
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Herlé le Ven 01 Juin 2012, 05:36

A l'époque de la fabrication de tes cartouches, 1977, la MAS produisait sous licence des HK33 (c'est l'année du mien), il y eu ensuite des SIG Manurhin dés 1978 et n'oublions pas la CAL qui fut évaluée par l'armée française et produite au début des années 70 par la FN.

Maintenant, si ce sont des munitions d'origine "armée françoise" n'oublie pas que le FAMAS est conçu pour une munition a étui acier, si les tiennes sont à étui laiton ce sont des munes d'essais ou commerciales comme on en trouves parfois dans certaines unités.

Je connais un service de police qui utilisait des munes LM de ces années là prises dans une cache de méchants.

Herlé
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 03/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  lu1900 le Ven 01 Juin 2012, 10:13

Chez nous les compagnies de CRS utilisaient cette mune laiton , que nous modifions en 222 à l'époque ce avec difficultés de rechargement : les amorces n'étant pas standard car plus larges ..

------------------------

Cordialement...Patrice.... lu1900@gmail.com
Building A Luger Collection...One Luger At A Time ...Recherche tout sur le luger et sur les Reichs.Gendarmerie d'Alsace -Lorraine !
http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20diverses/
http://www.fichier-pdf.fr/2016/03/18/p-kasten-and-snail-drum/

lu1900
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 5618
Age : 58
Localisation : Quadrant alfa
Date d'inscription : 06/01/2009

http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20di

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  kri1942 le Ven 01 Juin 2012, 11:01

Je n'ai pas compris pourquoi, à l'époque, la SFM et Le Mans, ayant adopté le système boxer, n'aient pas utilisé une armorce standardt, mais une fabrication bien à eux!

kri1942
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2343
Age : 74
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Ven 01 Juin 2012, 11:23

Merci pour ces infos :bravo: J'avoue que cette période de l'armement (fin années 60- années 70) m'est peu familière. Super intéressant.

Donc mes balles sont en cupro-nickel. Quant aux étuis ils sont bien en acier laqué, le truc classique Armée Française.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Herlé le Ven 01 Juin 2012, 13:56

tackdriver a écrit:Merci pour ces infos :bravo: J'avoue que cette période de l'armement (fin années 60- années 70) m'est peu familière. Super intéressant.

Donc mes balles sont en cupro-nickel. Quant aux étuis ils sont bien en acier laqué, le truc classique Armée Française.

Le revêtement des projectiles, pas le projectile en lui-même.

Herlé
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 585
Age : 48
Date d'inscription : 03/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Ven 01 Juin 2012, 18:51

Voilà ce que j'ai pu trouver dans "munitions" et dans le bouquin de Regenstreif sur les premières fabrications de 5,56 au Mans :
Munitions N° 532-F3 : Présérie 1972, culot dépourvu de tout marquage, seule la boîte est marquée, étui laiton ALM 72, amorces Z ATS, balle T ALM 72.
Tome 1 livre Regenstreif-Jorion, p.167 : 1973, marquage au culot LM 3-73, pas de précision des matériaux utilisés. On remarquera l'absence de marquage du calibre.
Munitions N° 446-F3 : cartouches de flambage destinées à faire monter le canon en température lors des essais. Fermeture en rosette, étui acier laqué, amorce laiton, marquage du type "standard" jusqu'en 1989, en l'occurence LM 2-75 5,56.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Dominique le Ven 01 Juin 2012, 20:53

Selon un ami qui connait bien l'histoire de la cartoucherie, la fabrication "de série" de la 5,56 aurait commencé en 1974 mais il ne peut pas préciser le mois.

Dominique
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1000
Age : 64
Date d'inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Bebert le Sam 02 Juin 2012, 08:07

à une époque (années 80) la cartouvherie du Mans "s'est aventurée" dans la production de composants civils, balles et douilles j'ai encore une boite de 7-08

Bebert
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 558
Age : 72
Localisation : Ovalie
Date d'inscription : 08/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  feder504 le Sam 02 Juin 2012, 14:47

Bebert a écrit:à une époque (années 80) la cartouvherie du Mans "s'est aventurée" dans la production de composants civils, balles et douilles j'ai encore une boite de 7-08

...ça durait encore au début des "nineties" .... Je garde précieusement mes étuis neufs de 7,5 marqués "LM 90" (et amorçage Boxer, s'il vous plaît !), au cas où le bon vieux 36 deviendrait accessible au commun des mortels ...
(ces étuis étaient destinés à mon FRF1, "disparu" en 2004......... il me reste sa lunette ....)

Pour Alamas, les cartouches de 5,56 de 73 en ma possession étaient à étui laiton, balle F1 chemisée acier/cupro-nickel, celles de 74 avaient un étui acier... Elles étaient dans ma première collection, saisie en 79.

Les plus "vieilles" 5,56 qui me restent aujourd'hui dans la configuration "balle F1" sont une LM 4-77 étui laiton et une LM 1-76 étui acier, ainsi qu'une sans marquage à étui acier, sans doute de démo, car sans amorce, évents non percés et enclumette à l'état d'ébauche, arrondie.

A+

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4041
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cartoucherie du Mans

Message  Invité le Sam 02 Juin 2012, 14:58

Okay, merci. Une fois de plus, avec l'armement français, quelle salade! Mais quel est l'intérêt de la traque si c'est trop facile?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum