Cartoucherie Française

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cartoucherie Française

Message  Dominique le Lun 24 Mar 2014, 10:35

Venant de déposer ces deux images dans un sujet traitant de deux petits calibres "Bosquettes" très proches (.22 et 6mm) pouvant être confondus
j'en profite pour ouvrir ici un sujet sur cette marque. A noter qu'a été tenté dans les années '80 une résurrection commerciale sous l'appellation
Nouvelle Cartoucherie de Survilliers (NCS) qui produisait notamment de la .22 LR destinée au tir sportif qui n'a pas rencontré le succès escompté.
La société existe toujours et s'est spécialisée dans la pyrotechnie industrielle, et les cartouches pour airbag d'automobile, domaine dans lequel elle occupe,
si je ne me trompe pas, une place de leader.




Dominique
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1000
Age : 64
Date d'inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cartoucherie Française

Message  chassepot le Mer 26 Mar 2014, 17:39

Bonjour,

Pour en savoir plus sur la Cartoucherie Française, on trouve un article relatant son histoire sur le site de l'Académie des Armes Anciennes. Cet article est tiré du catalogue de prestige édité pour le cinquantenaire de la Cartoucherie Française en 1953.

http://www.academie-des-armes-anciennes.com/cf.html

@

chassepot

chassepot
Membre
Membre

Nombre de messages : 66
Age : 54
Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cartoucherie Française

Message  Dominique le Mer 26 Mar 2014, 18:19

Merci !
Historique concis et bien résumé; sympa aussi la "mise en pub" de la boite dont j'ai envoyé la photo  Wink 
Tant que j'y suis j'ajoute qu'il existe un musée dans leurs locaux. Bien entendu comme tout ce qui n'est pas trop loin je n'y suis jamais allé
parce que "j'irai quand j'veux" alors que pour le moindre musée éloigné c'est "faut pas rater cette occasion d'aller voir car on ne sait pas si elle se présentera à nouveau"  Very Happy 

Je trouve aussi cette partie là intéressante :
"L'usine d’agrandie, créa de nouveaux ateliers et les bienfaits de la reprise se répercutèrent sur le village où elle était implantée. De nombreux pavillons furent construits pour le personnel en activité, une cantine et une coopérative virent le jour ainsi qu'un service médical et un cabinet dentaire. Une maison de retraite fut construite pour le personnel qui s'était dévoué à la société et des cours d'apprentissage ainsi qu'une bibliothèque permirent à tous les jeunes de s'instruire, de se perfectionner et d'acquérir un métier. Enfin, des aides matérielles furent accordées aux Sociétés sportives et musicales."

On a appelé ça le "paternalisme"; n’empêche que ce n'était pas un cas rare et isolé. Cela semblait même aller de soi dans toutes les entreprises ayant un peu de poids commercial.
Leurs patrons, souvent fondateurs ou héritiers dynastiques avaient à cœur de prendre soin du bien être de leurs employés dans et au dehors de l'entreprise sans en faire tout un fromage.
Puis les actionnaires sont venus remplacer les "patrons" et c'est par la loi qu'on a dû imposer un "service social minimum" appelé depuis "une charge" tout le reste étant rogné petit à petit.
Autres temps autres mœurs.... (fin de la parenthèse    )




Dominique
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1000
Age : 64
Date d'inscription : 01/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum