Le FAMAS modele F1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le FAMAS modele F1

Message  BEBEJADE le Ven 02 Mar 2012, 23:08

Bonsoir à tous
Comme prévu, voici un article sur le FAMAS modele F1.
---JE TIENS A PRECISER QUE CETTE ARME EST MON ARME DE DOTATION, ELLE NE M'APPARTIENT PAS ---

Bref historique :

En 1967, l’EMAT décide de lancer un programme d’étude afin de doter enfin l’armée d’une nouvelle arme individuelle.
En 1969, les essais afin de déterminer le calibre de la future arme furent menés et le 5,56 mm l’emporta sur le 7,62 mm .
En 1970 fût décidé, officiellement, l’adoption du 5,56 mm.

Le cahier des charges définies par l’EMAT pour l’étude de cette nouvelle arme individuelle est le suivant :

- Arme individuelle remplaçant le FSA 49/56 et la MAT 49 et dans certains cas l’AA52.
- Alimentation de l’arme sera assurée par un chargeur d’au moins 25 coups.
- La portée pratique de l’arme ne doit pas être inferieur à 300 mètres.
- La longueur totale de l’arme ne dépassera pas 75 cm.
- Compacte, maniable pouvant être utilisée par les troupes aéroportées, blindées et mécanisées. et permettant le tir depuis l’intérieure d’un véhicule.
- Poids inferieur ou égale à celui de l’armement déjà en service.
- La munition sera sélectionnée parmi les munitions déjà existantes.
- Elle sera munie d’un sélecteur et d’un limiteur de rafales.
- Possibilité de tirer des grenades anti-personnelles et antichars.
- Elle devra pouvoir tirer à la fois en semi-automatique et en automatique, sa cadence sera déterminée afin de permettre une précision maximale tout en limitant la dispersion.
- Des tirs réduits et à blanc devront être possibles.

Mais, ce n’est qu’en 1971, soit prés d’un quart de siècle après la mise en service de la fameuse AK47 et 8 ans après la mise en service du M16, que la décision d’adopter un fusil d’assaut est prise.
Donc, à partir de 1971, décision prise officiellement, le programme est lancé.
Les études sont menées en fonction du cahier des charges (voir plus haut) afin de déterminer les mécanismes à retenir.
Le mécanisme de type « bullpup » s’impose naturellement.
Le principe du « bullpup » c'est-à-dire, à culasse à l’arrière et dans la crosse, permet d’avoir une arme à canon long donc d’une plus grande précision dont la longueur totale est inferieur aux autres fusils et possède un faible encombrement.
Le « bullpup » a été utilisé pour la première fois en France sur le prototype MAS 54 B
en 1952 qui avait déjà un air de FAMAS.

Les premiers prototypes vont rapidement sortir de la MAS et seront perfectionnés au fur et à mesure des études.
Fin 1971, une dizaine de prototypes désigné sous l’appellation « A1 » est produite.
En 1972, une autre dizaine de prototypes désigné sous l’appellation « A2 » est produite.
Une vingtaine en 1973 sous la désignation de « A3 ».
Une dernière vingtaine en 1974 sous la désignation « A4 » avant interruption du programme vers octobre de la même année.
Cette interruption fait suite à quelques soucis difficiles à résoudre et particulièrement des problèmes de traitement de surface, en particulier pour le boitier de culasse.

Il est a noté que parallèlement, des tests sont réalisés sur des armes étrangères ayant subis des modifications afin qu’elles répondent aux normes fixées par l’armée.
Ces tests n’étant pas satisfaisant, il est décidé à la mi-1975 de reprendre le programme.

Fin 1975, cinq nouveaux prototypes sous la désignation de « A5 ».
En 1976, vingt nouveaux prototypes sous la désignation de « A6 » sont étudiés mais trois problèmes importants demeurent.
insuffisance de robustesse de l’arme lors d’une chute.
Manque de fiabilité après manipulation des organes de visée.
Limiteur de vitesse peu fiable.
Mi-1977, une dizaine de prototype sous la désignation de « A7 » sont étudiés mais il reste toujours un point noir, le limiteur de vitesse !
Malgré le problème du limiteur de vitesse, l’arme est adoptée en juillet 1977 mais ne sera homologuée que deux ans plus tard (juillet 1979) avec l’adoption du nouveau limiteur de vitesse.

C’est ainsi que naquit le Fusil d’Assaut de la Manufacture d’Arme de Saint-Etienne qui reçoit l’appellation officielle de « Fusil d’Assaut MAS 5,56mm modèle F1 ».

Une commande portant sur 390.000 armes est passée.
90.000 armes devaient être fabriquées entre juillet 1979 et fin 1982.
Les autres 300.000 armes devaient être fabriquées au rythme de 6000 par mois afin de pouvoir accéder au marcher extérieur avant 1987.


Quelques renseignements numériques :

poids à vide : 3,780 kg.
Poids en ordre de combat : 4,370 kg.
Calibre : 5,56 mm.
Longueur totale : 76 cm.
Longueur du canon seul : 48,8 cm.
Longueur de la ligne de mire : 31,5 cm.
Pas de l’arme : 3 rayures à droite au pas de 305 mm.
Vitesse initiale : 980 m/s.
Hausse de combat : 300 m.
Cadence de tir pratique : 75 coups /m.
Pouvoir de perforation : un casque toutes armes à 300 m.


Description de l’arme :

Le FAMAS se décompose en 5 sous-ensembles :

le corps du fusil.
la crosse.
l’ensemble mobile.
la poignée garde main.
le boitier mécanisme (pièce de sécurité de l’arme).

1 : Le corps du fusil :



Le corps du fusil se compose de :

Du canon calibre 5,56 mm équipé d’une chambre cannelée afin d’éviter le collage et favorise l’extraction des étuis.
- D’un tube-enveloppe qui entoure le canon sur sa partie arrière et vient en butée sur le boitier de culasse.
- Du dispositif lance-grenade et d'un cache flammes diamètre 22 mm.


- Du guidon et de son porte-guidon sur le canon.



- De l’œilleton et son porte-œilleton sur le tube-enveloppe.





Du mécanisme d’armement fixé sur le tube enveloppe qui comprend :
- Le levier d’armement.


- Le tube récupérateur et sa tige guide.


De la boite de culasse qui fait office d’armature de crosse et qui reçoit :
- La tringle de liaison détente-gâchette commandée ainsi que la gâchette de commande automatique.


- Dans sa partie supérieure, la glissière en T reçoit l’ensemble mobile.


- Une goupille amovible pour verrouiller la crosse et son logement.


- Dans sa partie inferieure, le boitier mécanisme qui se verrouille grâce à une clavette à demeure.


- Le logement du chargeur et le poussoir de crochet de chargeur.


- La désignation de l’arme ainsi que le numéro sont gravés sur le côté droit de la boite de culasse au niveau du logement du chargeur.



Du fût qui est fixé sur le boitier de culasse et sous le tube enveloppe, il reçoit :
- Le sélecteur de tir (coup par coup, rafale et sûreté).
- La queue de détente.
- L’arcade de pontet.



- La poignée pistolet.


2 : La crosse :



Elle est au même titre que le fût, en matière plastique et est équipée de :
- Deux fenêtres d’éjections.
- D’un appui-joue amovible.

- D’une plaque de couche en caoutchouc.


- D’un amortisseur interne.
- De deux barrettes de crosse pour le passage de la bretelle de transport.
- D’un logement pour la goupille d’assemblage et d’une goupille d’assemblage.


3 : L’ensemble mobile :

Il se fixe sur la partie haute du boitier de culasse par le biais d’une glissière en T:



Il se compose de :


- La masse additionnelle avec sa goupille d’assemblage montée à demeure.





- La culasse.




- Le percuteur.


- Le levier amplificateur d’inertie.




- Le doigt de maintien.


- La tête amovible.



- L’extracteur.


- L’obturateur.


- Le ressort éjecteur.



4 : La poignée garde main :
En matière plastique, elle protège les organes de visée et facilite le transport de l’arme et reçoit :
- Le bipied.





- L’alidade de tir verticale (45° et 74°).


- L’alidade de tir tendu (75 et 100 m).



- Le logement de la goupille d’assemblage.


5 : Le boitier mécanisme :






C’est la pièce de sécurité de l’arme.
Il se compose de :
- Du marteau.
- Des gâchettes automatiques et commandées.
- Du ressort de percussion et de sa tige guide.
- L’entraineur de gâchette commandée.
- Du limiteur de rafale.



Le FAMAS possède aussi 4 accessoires principaux :

la bretelle.
le bipied.
le chargeur contenance 25 cartouches et le chargeur PCL.




la baïonnette et son fourreau.






A venir prochainement, un article sur le démontage et le remontage du FAMAS F1.

Voila voila
David

BEBEJADE
Membre
Membre

Nombre de messages : 84
Age : 45
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 03/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  pio 84 le Ven 02 Mar 2012, 23:24

:bravo: :bravo: Bon travail ! Merci

pio 84
Membre
Membre

Nombre de messages : 95
Age : 61
Localisation : vaucluse
Date d'inscription : 17/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  feder504 le Sam 03 Mar 2012, 01:22

Pour contribuer au post de notre ami, voici un document peu courant sur le FAMAS.
Il s'agit d'une plaquette de présentation réalisée par la MAS à un date non précisée, mais avant 1976.


Cette plaquette comporte 22 pages, bien illustrées de photos N&B et de schémas de fonctionnement.
L'arme qui y est décrite est un type A3 portant le n° 31, c'est à dire le premier des 10 exemplaires de ce type fabriqués en 1973.


Ce fusil d'essai a probablement bénéficié des dernières améliorations du moment car il présente des différences avec le A3 d'origine. Cela prouve que les armes fabriquées pour les essais continuaient d'être "travaillées" au fur et à mesure des spécifications exigées et des divers changements à apporter.
L'œil affûté remarquera, au-dessus de la bague du lance-grenades, une petite excroissance qui est le tenon de la baïonnette du G3 allemand, prévue au départ pour le FAMAS, ainsi que les trous sur le chargeur expérimental (sur la photo de couverture), le crochet de chargeur nu (non retenu par la suite) et la présence du boîtier de mécanisme équipé du limiteur de rafales.

Comme le dit BEBEJADE, le limiteur de rafales n'était pas au point et le FAMAS adopté le 8-8-1977 n'en comportait pas, comme les 27000 premiers exemplaires livrés de 1979 à 1981.

Un fascicule consacré au FAMAS fut approuvé le 4-1-1979 et vint prendre place dans le tome 3 de l'INF.401 (règlement sur l'armement de l'infanterie) dont il constitua le titre VIII.
Dans ce document, le boîtier de mécanisme est dépourvu de limiteur de rafales et le canon est donné pour 6 rayures, au lieu de 4 dans la description du A3 de la plaquette (et 3 rayures à partir de la 11000ème arme).


Cette plaquette, "empruntée" dans un bureau d'Etat-Major versaillais en 1976, m'a permis de dispenser aux cadres de mon unité les premiers cours sur le FAMAS, en 1977 et 78, alors que nul n'en avait encore vu un ! (même pas moi ...) et que nos soldats, déployés au Liban cette année-là, avaient été, faute de mieux, équipés en catastrophe de SIG 540 !

En garnison au Camp d'Auvours en 72-74, j'avais pu à l'époque récupérer des cartouches de 5,56 datées 73 et 74 essayées par les gars de la cartoucherie du Mans sur nos champs de tir.

A+ Wink


Dernière édition par feder504 le Mar 05 Juin 2012, 00:25, édité 1 fois (Raison : remise d'une photo "deleted" par tinypic)

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4029
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  Invité le Sam 03 Mar 2012, 08:53

Bravo pour le travail fourni

Une question Question Les élément de visé de tir de nuit non pas étés démonté, ou c'est des nouveaux qui ont étés remis en place ?


feder504 a écrit:


Un fascicule consacré au FAMAS fut approuvé le 4-1-1979 et vint prendre place dans le tome 3 de l'INF.401 (règlement sur l'armement de l'infanterie) dont il constitua le titre VIII.
Dans ce document, le boîtier de mécanisme est dépourvu de limiteur de rafales et le canon est donné pour 6 rayures, au lieu de 4 dans la description du A3 de la plaquette (et 3 rayures à partir de la 11000ème arme).
Tu es sur? j'ai vu les premiers canon 3 rayures apparaître avec la série C Shocked

Danlebel


Dernière édition par Danlebel le Sam 03 Mar 2012, 09:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  Sauternes le Sam 03 Mar 2012, 08:59

Danlebel a écrit:Bravo pour le travail fourni

Une question Question Les élément de visé de tir de nuit non pas étés démonté, ou c'est des nouveaux qui ont étés remis en place ?

Je me posais la même question, en tout cas nous on ne les a pas.
Un Delta, chanceux, ça court pas les rues, nous on s'est retrouvé avec des Bravo martyrisés par des années de netoyages de pseudo armuriers du genre BladeTravel.

------------------------


Sauternes
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2565
Age : 26
Localisation : Aubagne 13
Date d'inscription : 06/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

rep..

Message  joselito le Sam 03 Mar 2012, 09:16

Super sujet..félicitations bebejade pour la présentation en détail... :bravo:

joselito
Modérateur

Nombre de messages : 9453
Age : 57
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  Pocomas le Sam 03 Mar 2012, 10:42

Très beau sujet, il y a du boulot :bravo:
Un grand

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14394
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  TOMEÏ le Sam 03 Mar 2012, 10:49

Bien bel article BEBEJADE.

Une détail tout de même. Les premiers FAMAS n'étaient pas équipés de l'alidade lance grenade fixée à demeure sur la poignée de transport.
Le tir FLG s'effectuait à l'aide d'une alidade amovible montée sur le support guidon.





Par la suite, ces armes ont été modifiées au même titre que pour le limiteur de rafale.

Cordialement.
Alain


TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1580
Age : 74
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  feder504 le Sam 03 Mar 2012, 11:46

TOMEÏ a écrit:Un détail tout de même. Les premiers FAMAS n'étaient pas équipés de l'alidade lance grenade fixée à demeure sur la poignée de transport.
Le tir FLG s'effectuait à l'aide d'une alidade amovible montée sur le support guidon.

Oui, mais précisons pour ceux qui ne sont pas familiers de la bête (suppression du Service National oblige ...) : pour le tir direct (tendu).
Pour le tir indirect (courbe) l'alidade est celle présente devant le levier d'armement.

A+

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4029
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  bleu blanc rouge le Sam 03 Mar 2012, 12:47

Bonjour et merci à BEBEJADE
pour ce poste sur le FAMAS
ma petite contribution a ce poste
un FAMAS F1 et un G2 qui m'appartienne mais sont bien sur démilitarisaient par St Etienne
ainsi que leurs accesoires
Philippe








bleu blanc rouge
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 869
Age : 46
Localisation : le NOOOOOORD
Date d'inscription : 03/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

FAMAS F1

Message  BEBEJADE le Sam 03 Mar 2012, 21:43

Bonsoir à tous
Merci pour vos supplements d'infos et vos encouragements.
Les photos datent de debut 2009 et depuis, les organes de tir de nuit ont été supprimés.
David

BEBEJADE
Membre
Membre

Nombre de messages : 84
Age : 45
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 03/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  Antho85 le Sam 03 Mar 2012, 21:49

Superbe article sur le FAMAS.
L'historique est super intéressant.
Bravo!!!

Cordialement Antho85.

Antho85
Membre
Membre

Nombre de messages : 8
Age : 24
Date d'inscription : 14/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  HELIX le Dim 04 Mar 2012, 18:54



:bravo:

Toutes mes félicitations pour cet article très complet et qui représente beaucoup de travail.


HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16970
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  nainvert le Lun 05 Mar 2012, 10:15

Bonjour,
Merci pour ce post.
Quelques photos supplémentaires afin de souligner les deux types de baïonnettes (1er & 2nde type) reconnaissables à leur étui différent, un foulard d'instruction et un ensemble de cartouches représentatives de son utilisation (ainsi que différentes cartouches de manipulation).




Légende de gauche à droite

- Ordinaire Mle F1, étui acier
- Traçante F1 étui acier
- A blanc Mle F1B
- A blanc Mle F1
- Ordinaire Mle Fx ?
- De manipulation Mle F1
- Ordinaire traçante F1
- Ordinaire F1
- Pour tir réduit balle plastique orange
- Propulsive pour grenade a fusil sans balle

@++


Dernière édition par nainvert le Lun 05 Mar 2012, 11:05, édité 1 fois (Raison : Correction légende cartouches)

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

FAMAS F1

Message  BEBEJADE le Lun 05 Mar 2012, 10:31

Bonjour nainvert
Merci pour ce complement photo :bravo:
Par contre, l'ordre d'appelation des cartouches sur la barette scratch
Il y a un os, non ?
David

BEBEJADE
Membre
Membre

Nombre de messages : 84
Age : 45
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 03/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  TOMEÏ le Lun 05 Mar 2012, 10:33

Euh, n'y a-t-il pas une erreur d'ordre de présentation sur les neuf cartouches sur dix légendées "de gauche à droite" ?
Cordialement.
@ +



TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1580
Age : 74
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  nainvert le Lun 05 Mar 2012, 11:04

Oups en effet.... nous dirons que c'est l'effet 'lundi matin', alors, on rectifie le tir et nous avons donc, de gauche à droite:

- Ordinaire Mle F1, étui acier
- Traçante F1 étui acier
- A blanc Mle F1B
- A blanc Mle F1
- Ordinaire Mle Fx ?
- De manipulation Mle F1
- Ordinaire traçante F1
- Ordinaire F1
- Pour tir réduit balle plastique orange
- Propulsive pour grenade a fusil sans balle

Corrigez moi si je me suis trompé.... Crying or Very sad

nainvert
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 144
Age : 50
Date d'inscription : 13/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  cro24 le Lun 05 Mar 2012, 11:12

TOMEÏ a écrit:Euh, n'y a-t-il pas une erreur d'ordre de présentation sur les neuf cartouches sur dix légendées "de gauche à droite" ?
Cordialement.
@ +

Me suis dit un peu ca .En même temps vu l'heure, entre deux gorgées de café.... que du sucre dans le
café, que du sucre clown

Autrement Feder504 j'ai bien fait mon SN mais jamais touché. J'ai un très vague souvenir de l'avoir
appercu loin dans les jumelles de derrière une AA52 alors que nous étions plastron et les copains
équipés de FSA 49-56 et de MAT 49.
En même temps c'est vrai que c'était début 79 au 1er RPIMA dans les montagnes du pays basque clown


cro24
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 905
Age : 58
Date d'inscription : 12/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  feder504 le Lun 05 Mar 2012, 18:16

En complément des cartouches présentées par nainvert, cette photo de mes archives où l'on trouve des F1, mais aussi des pièces un peu moins courantes :


De gauche à droite :
- 2 adapteurs de cartouches de .22, en acier, l'un monté, l'autre ouvert, montrant le porte-percuteur en alu.
Cette pièce étant percée d'un trou en biais, cela permet la mise en place d'une tige d'acier droite, percutée dans l'axe à l'arrière et transmettant une percussion annulaire à la cartouche de .22.
Pour le charger, on introduit la .22 par l'arrière et on enfile ensuite le porte-percuteur jusqu'en butée. Le joint torique assure la stabilité.

- 2 cartouches à blanc classiques, montrant la différence de couleur de vernis dans un même lot (marquage : 5,56 SF 82), vernis rouge au joint d'amorce pour les 2).

- 2 cartouches apparemment semblables. Mais celle de gauche ne possède ni marquage, ni amorce, le puits d'amorce n'est pas percé et comporte une enclumette plate et arrondie (inerte de démo ?). L'autre est une fabrication du Mans (5,56 LM 1-76) à balle chemisée acier/cupronickel (F1) qui, usant trop rapidement les canons, fut abandonnée cette année-là pour une chemise en tombac (F1A).
- une autre à balle F1, à étui laiton (5,56 LM 4-77)
- une traçante F1A à étui acier(5,56 LM 2-82)

En voici une autre, qui déborde du strict cadre réglo, mais que l'on peut rattacher, car utilisée par la police, la Balplast RB1.
Cet exemplaire est posé sur sa boîte de 100, hélas en mauvais état car ayant servi à un autre usage.
L'étui est en alliage léger (5,56 SF 86), la balle courte de forme cylindro-ogivale est en composite rilsan/bronze.


A+

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4029
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le FAMAS modele F1

Message  Mezigot le Lun 05 Mar 2012, 20:53

Tiens, ca a un peu des faux airs de "balle de place" a l'epoque ou la "psychologie subtile" etait de mise dans le "controle" des foules... Twisted Evil


Mezigot
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1801
Age : 45
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum