Remise au propre de mon Berthier

+3
lou gascoun
El Pasota
Malcolm
7 participants

Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Remise au propre de mon Berthier

Message  Malcolm Dim 11 Sep 2022 - 21:15

Hello messieurs, je tenais à vous partager le fruit de ce week-end passé à briquer mon Berthier M16.


Voilà où j'en était resté après une première passe de nettoyage :


Remise au propre de mon Berthier Img_2030

Remise au propre de mon Berthier Img_2033

Remise au propre de mon Berthier Img_2032

L'ensemble des garnitures étaient recouvertes d'une peinture noire faite à la bombe j'imagine, que j'ai gratté pour 90% des pièces. Il me restais à faire les vis de renfort et la barette de bretelle. Aussi, tout sauf le canon et le pontet voyait une partie de leur bronzage passé au marron. Le magasin avait perdu l'essentiel de son bronzage également. Mais pire que tout, l'ensemble du bois était recouvert d'une couche de vernis qui par endroit était bien, bien épaisse, comme vous pouvez le constaté sur les photos.

J'ai pris du temps pour bien me renseigner, et j'ai acheté tout ce qu'il me fallait pour désoxyder, décaper, polir et bronzer le métal, et décaper et huiler le bois et je vais vous présenter tout ça. A ce sujet, je vous conseille la chaine Youtube des Produits Dugay avec plein de tutoriaux pour le travail de rénovation d'art.

Je commence par démonter quasi entièrement le fusil. J'ai utilisé des pinces à circlips pour les vis spéciales. Je n'avais pas le courage de fabriquer mes propres outils de démontage. Je pensais être malin en prenant des pinces qui s'ouvrent en serrant dessus, mais ça aurait été mieux l'inverse, qui se ferme en serrant. La pression du ressort n'est pas folle pour maintenir les vis. Ces pinces conviennent pour la plupart des vis spéciales, la plus petite que j'ai desserrée faisait 6mm de diamètre, celle qui verrouille le magasin au pontet.

Remise au propre de mon Berthier Img_2035
Remise au propre de mon Berthier Img_2034
Remise au propre de mon Berthier Img_2036
Remise au propre de mon Berthier Img_2037

Je commence par décaper le bois avec une décapant sous forme de gel pour support bois, de marque 3V3, qui est sensé ne pas attaquer le bois. Je l'applique au pinceau nylon (les autres matières ne sont pas adaptée à priori, peut être que le produit bouffe les poils d'origine naturelle ?). J'en applique une première couche généreusement en me protégeant les main avec des gants jetable en latex et en ouvrant bien grand mon appartement pour faire des courants d'air. Je laisse agir 2-3 minutes, puis au-dessus d'une bassine rempli d'eau, je brosse la surface du bois avec une petite brosse pas trop dure, celle pour nettoyer les ongles, vous voyez ? (On la vois un peu plus tard dans une des photos). J'y vais molo, je ne souhaite pas trop détériorer le macaron et le numéro sur la crosse.

Remise au propre de mon Berthier Img_2038

Les couches les plus fines s'en vont comme un charme. Par contre, les endroits où c'était bien taloché, ça ne veut pas partir aussi facilement. Je fais deux autres cycles spécifiquement sur ces endroits-là. Il s'avère que c'était de l'époxy ou un truc du genre. Il y en a d'ailleurs sur le garde main pour maintenir un éclat de bois. Je décide de ne pas insister sur cet endroit-là, et je referais un renforcement époxy ici plus tard. Certaines couches sont vraiment récalcitrantes, et je m'en charge en grattant au tourne vis plat et si nécessaire, avec ma Dremel et une brosse métallique pour poncé délicatement le surplus.

Je laisse sécher en passant à autre chose (on voit ça juste après), le bois à pas mal bu l'eau lors du nettoyage.

Dès que c'est sec, j'égalise le tout avec du papier de verre grain 500, la surface devient lisse comme un cul de bébé. Hélas comme l'avait redouté Verchère dans un autre sujet, le macaron s'est atténué avec le décapage. J'admets que l'aspect du bois à ce moment-là me fait un peu peur, je me demande comment je vais pouvoir rattrapé un teinte aussi terne. Mais bon, maintenant que c'est fait....

Remise au propre de mon Berthier Img_2040
Il fait peine à voir comme ça  Crying or Very sad

Entretemps donc, je teste le brunissage à froid sur une boucle de bretelle que j'ai décapé et vaguement poli, et le résultat est vraiment superbe, mais je détaillerai tout ça sur les éléments de fusil. Je plonge ensuite toute la métallerie dans de l'eau savonneuse et je brosse pour dégraisser tout ça.

Remise au propre de mon Berthier Img_2039
(La petite brosse à ongle est visible dans l'eau)

Un fois que c'est propre, je plonge tout ça pour la nuit dans du vinaigre ménager à 9.5° pour qu'il s'attaque à la rouille.


Remise au propre de mon Berthier Img_2041


Pour la fin de la soirée, je décide de me concentrer sur la queue de détente. Elle est oxydée alors qu'il faudrait qu'elle soit polie. Je la passe rapidement dans le vinaigre elle aussi, puis je la décape avec la Dremel et une brosse acier de nouveau. La couche brunâtre disparait, mais le rendu est terne. Je ponce ensuite avec du papier de verre grain 500 puis 1000. On est encore loin du rendu miroir, mais je m'occuperai de ça avec la pâte à polir quand je m'occuperait de tous les éléments à polir.

La journée se termine et je garde en tête les conseil de Verchère sur les finitions qu'est sensé avoir un Berthier. Le plonge dans le livre Chassepot to Famas de Ian McCallum pour y trouver quelques références visuelles pour le lendemain.

J'attaque l'application de l'huile de lin sur la boiserie, et il fait tout de suite plus pimpant ! J'en applique généreusement deux premières couches que j'essuie avec du sopalin, et je laisse sécher/absorber pendant que m'attaque au bronzage des éléments métalliques : tout dois y passer sauf les vis de renforts, la plaque de couche et ses vis, et la culasse.

Remise au propre de mon Berthier Img_2044
Il fait plus plaisir à voir comme ça, n'est-ce pas ?


Je commence par le magasin que je décape à la Dremel et brosse acier (encore et toujours) une fois sorti du bain de vinaigre. Il apparait sombre, mais retrouve son éclat métallique une fois décapé.

Je m'équipe de lunettes de protection et de gant en nitrile pour le bronzage. J'ai pris du brunisseur de chez Les Produits d'Antan, un boutique parisienne. Il y en a plusieurs là-bas qui fournissent des produits de restauration en tout genre. C'est un liquide bleuâtre, je ne me souviens plus exactement la composition, mais c'est un acide je crois, alors mieux vaut se protéger. Brunisseur que je dilue d'ailleurs, j'ai peur que le noir soit trop profond si je l'applique pur, comme ce fut le cas sur la boucle de ceinture. Je ne souhaite pas un rendu à neuf, mais plutôt un aspect cohérent avec les parties qui sont restée bronzées. J'applique donc le produit en le tamponnant avec des rondelles de coton pour démaquillage. L'effet est immédiat. Le noir n'est pas super profond, et certaines parties sont des reflet d'une couleur différente, mais on y reviendra plus tard.
 
Remise au propre de mon Berthier Img_2043Remise au propre de mon Berthier Img_2042

Par flemme, j'ai gardé les lunettes de protection, et c'est tant mieux, les brosses métallique s'usent et projettent des petit fils de fer. Vous n'avez pas envie d'avoir ça dans vos yeux. Je procède donc de la même manière pour le reste des éléments. L'aspect est par contre moins poli que sur la boucle de bretelle, mais j'ai passé moins de temps à polir tout ça aussi.

Remise au propre de mon Berthier Img_2047
Grenadière et embouchoir en sortie du bain de vinaigre

Remise au propre de mon Berthier Img_2045
Grenadière et embouchoir décapée

Remise au propre de mon Berthier Img_2046
Grenadière et embouchoir bronzés

Remise au propre de mon Berthier Img_2048

Le temps que tout soit fait, il se trouve qu'une fine couche de rouille brunâtre est apparue à certain endroit du magasin. C'est aussi le cas pour la grenadière et l'embouchoir, mais de manière moins notable. Je nettoie le magasin, mais le bronzage semble s'être effacé. Je le plonge carrément dans le brunisseur cette fois ci. Mais le magasin refera parler de lui plus tard, suspense !

Note : le ressort sur lequel repose l'auget, au fond du magasin, n'est pas celui d'origine. C'est un vague bout d'alu plié mais qui a l'air de faire le café. Je remplacerai par une pièce d'origine si un jour cette pièce lâche. Pour ce qui est de la grenadière et de l'embouchoir, un coup de chiffon suffit à effacer la rouille.

J'applique la troisième couche d'huile de lin sur la boiserie puis je teste rapidement le polissage de la queue de détente pour la suite (je détaille le processus juste après) et j'arrive quasiment à obtenir une surface miroir. Je suis très content. Je procède ensuite  rapidement au remontage des pièces bronzée et leur passe un petit coup de WD40 pour les protéger.

C'est au tour des partie à polir. Je commence avec la plaque de couche, puis les vis de renfort. Le processus est simple : vous l'aurez deviné, on commence par décapage à la Dremel et brosse acier, puis un coups de papier de verre 500 puis 1000 sur la plaque de couche. Je ne embête pas trop avec le papier de verre pour les vis. J'utilise ensuite un cylindre en feutre sur la Dremel et de la pâte à polir de la marque Dremel pour faire briller tout ça. Je n'arrive pas à obtenir le même état de surface que sur la queue de détente. Mais leur surface n'a pas été préparée aussi finement, et sont plus rugueuse de base. Il m'aurait sans doute du fallu les meuler comme un sagouin pour bien lisser la surface étape par étape, mais je n'ai ni l'envie, ni les outils pour ça.

Je m'attaque à la culasse, qui est toute noire en sortie du bain de vinaigre. C'est curieux, mais bon, rien qui ne fasse peur à une Dremel et sa brosse acier. Avant d'attaquer à la Dremel, je teste quand même avec de la laine d'acier 000, avec un résultat décourageant pour l'huile de coude (entendez par là que j'avais pas envie de passer l'après-midi à frotter). Je réduis la vitesse de la Dremel et décape délicatement la surface en évitant autant que possible le numéro de série. Ça prend un peu plus de temps qu'avec la plaque de couche, la surface noire est tenace. Je passe ensuite aussi longuement le feutre et la pâte à polir, mais tout comme la plaque de couche, je n'arrive pas à obtenir un aspect miroir mais plutôt satiné. Je m'en contenterai. Soit mes outils/produits ne sont pas adapté à cet acier (j'imagine que la culasse n'a pas reçu le même traitement que la queue de détente !), soit j'aurais dû mieux préparer la surface, mais j'ai encore moins de raison de meuler une culasse ! D'une part pour le numéro, et d'autre part pour des raisons évidente de sécurité. Je ne l'ai pas non plus poncée pour cette raison. Ceci dit, mon père est polisseur et m'a envoyé des pâtes à polir de professionnel. Peut-être que je retenterai.

Remise au propre de mon Berthier Img_2049

Remise au propre de mon Berthier Img_2050

Et voilà, j'ai tout poli ! Je remonte l'ensemble, et comble du vice, je me dit que je vais passer un petit coup derrière la hausse de visée, parce tant qu'on y est.... J'y met un petit coup de...TADAM ! Dremel et brosse acier puis un petit coup de papier de verre 500. J'insiste pas trop, je ne peux pas démonter la hausse, la toute petite vis qui la maintient est une vis spéciale. Sinon, c'était partir pour un coup de vinaigre et bon décapage, haha.

Remise au propre de mon Berthier Img_2051

Remise au propre de mon Berthier Img_2052

Voici le résultat final, avec des garniture aux finitions réglementaire (si je ne me suis pas trompé quelque part)

Remise au propre de mon Berthier Img_2053

Mais c'est pas fini ! Je ne suis vraiment pas satisfait de l'aspect du magasin. D'un noir correct, il est passé à quasiment à nu à certains endroits. Je fais une recherche sur le net, et ça peut venir de deux trois choses : une surface mal nettoyée qui possède de la fine poussière d'acier qui prend le bronzage et s'en va avec, laissant le dessous à nu, ou une surface mal dégraissée, qui réduit l'efficacité du bronzage. J'entreprends alors de nettoyer le magasin à l'essence F et par acquis de conscience, d'alcool à brulée (je ne sais pas si l'essence F est une diluant gras ou pas), puis je retamponne sa surface au brunisseur pur. Je nettoie aussitôt que c'est bien noir avec une rondelle de coton et le recouvre de WD40 pour le protéger de sous une couche d'huile. Il conserve son aspect bien noir pour le moment, comme vous pouvez le voir ci-dessous. Je vous invite à comparer avec les premières images, j'ai essayé de prendre les même angles pour comparer.

Remise au propre de mon Berthier Img_2056
Et donc le pépère affublé d'une nouvelle baïonnette (qui je pense est anachronique par deux aspect) et d'une nouvelle sangle.

Remise au propre de mon Berthier Img_2055
On voit bien le magasin bien noir

Remise au propre de mon Berthier Img_2054

Remise au propre de mon Berthier Img_2057

Au final, le macaron reste visible, et lisible en forçant un peu avec les yeux. Il y a une ou deux dernières choses que je voudrais faire. La première et en priorité, ce serait de passer de la cire d'abeille chauffée au sèche-cheveux sur le bois, c'est une technique pour ajouter un effet patiné sur du bois poncé, j'ai vu ça sur la chaine d'un armurier américain (il s'appelle Mark Novak, sur Youtube pour les anglophones). Ensuite, renforcer ce petit éclat sur le garde main avec de l'époxy. Il m'en restait un peu dans ma boite à out' mais elle semble trop vieille pour prendre. Et enfin, peut être essayer de repolir la culasse aussi finement que possible dès que je reçois les produits de mon père. Ha aussi, peut-être, pas sûr que ça en vaille la peine sur ce fusil, mais faire un lamage sur le bout du canon, les rayures sont pas mal effacée sur la fin, et la bouche du canon est irrégulière à cause de micro piqures.

Il y a aussi l'ancienne baïonnette que je voudrais un peu retravailler, comme décaper et polir la lame, et dépolir la poignée pour un rendu un peu plus terne (j'ai essayé avec de la Zébraline (cire au graphite) mais comme vu dans les tutoriaux vidéo, ça accroche peu sur des surfaces trop lisses. J'ai essayé de dépolir au papier de verre gros grain, mais on voir trop les rayures. Il existe des brosses souples et grossière pour Dremel à grains 320 que je voudrais bien essayer.

En conclusion, honnêtement, j'en aurais acheté un en meilleur état, ça m'aurait couté moins cher  tongue J'ai dû faire plein d'achat exprès pour cette opération. Mais il n'aurait pas eu le fruit de mon labeur en valeur ajoutée. Je suis content d'avoir retrouvé mon fusil tout propre, tout comme mon appartement. Je dois juste désagréablement m'accommoder de ces petits fils de fer de brosse caché par ci par là et qui font super mal quand on se les prend dans les orteils ou les doigts tongue

Voilà, ce fut long, et merci pour votre lecture si vous êtes arrivé jusque-là  Remise au propre de mon Berthier 72113

Malcolm
Membre
Membre

Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 15/08/2022

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  El Pasota Lun 12 Sep 2022 - 8:06

Super tutoriel du travail fait ! Un bien beau résultat !Remise au propre de mon Berthier 3361380237Remise au propre de mon Berthier 3361380237

El Pasota
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1560
Age : 63
Localisation : Sud 77
Date d'inscription : 22/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  lou gascoun Lun 12 Sep 2022 - 8:19

Si cela avait été un 1873, certains "spécialistes" te diraient selon leur expression favorite  (que je supporte mal)  "qu'il brille comme un miroir de bordel"...
Moi je te dirai plus humblement, magnifique tuto après un magnifique travail. Bravo
Oui effectivement la baïonnette ne devrait pas avoir de quillon.... Mais est on certain qu'aucun possesseur de mle 16 n'a été doté de ce type "ancien".?
salut
lou gascoun
lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 5323
Age : 78
Localisation : Au pays de d'Artagnan et du bien vivre.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  Lestat Lun 12 Sep 2022 - 11:01

Bonjour,

beau travail. je me permet juste une remarque : le poli-miroir était expressément interdit par tous les règlements de l'époque. Il faut un poli-blanc mat pour la queue de détente et la culasse, donc le résultat est très bien comme cela.

La baïonnette n'est pas du tout anachronique, le M16 avec toutes ses modifications étant le dernier des mousquetons, tous les types de baïonnettes mdle 1892 se sont vues dessus, même s'il est vrai que l'on y voit plus fréquemment des modèles avec le quillon coupé selon l'ordonnance de 1921..

------------------------

https://www.facebook.com/Les-mitrailleurs-107219878172756

Remise au propre de mon Berthier Banniz11


Recherche tout accessoires pour FM chauchat et mitrailleuses hotchkiss 1914 / St Etienne 1907
Lestat
Lestat
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1986
Age : 35
Date d'inscription : 08/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  Malcolm Lun 12 Sep 2022 - 11:41

Ha, oui, c'est en rapport avec cette histoire de matifier les éléments métalliques pour éviter les reflets ? Je crois avoir entendu qu'ils ont fait ça avec les éléments d'uniforme au début de la Première Guerre Mondiale.

Pour ce qui est de la baïonnette, je ferai sans doute un sujet la concernant, mais elle a été restaurée, mais pas de la bonne façon. D'une part elle date d'avant 1912 (manchon court) mais la poignée en bois, ça date plutôt de 17-18 je crois, ou sinon un truc avec les rivets qui sont sensés être petits, quelque chose comme ça.

Merci pour les précisions en tout cas.

Malcolm
Membre
Membre

Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 15/08/2022

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  Verchère Mar 13 Sep 2022 - 1:37

La culasse me paraît bien assez blanche comme ça. Les seuls éléments qui devraient être "miroir" sont l'intérieur du canon et les deux surfaces du cran d'armé (càd à l'avant du chien, le cran sous le chien n'étant qu'un dégagement de repos pour la gâchette).
Et éventuellement le percuteur et son ressort...
Le dessous de la planche de hausse je sais plus, faudrait que je vérifie s'il ne devrait pas être plus blanc (mais pas brillant).

Le ressort de hausse devrait sûrement être bleu (le bleui du second revenu).

<< J'insiste pas trop, je ne peux pas démonter la hausse, la toute petite vis qui la maintient est une vis spéciale. >>
Cette vis ne fait que maintenir le ressort de hausse, et empêcher la hausse de bouger si le canon chauffait assez pour faire fondre la soudure.
Car la douille de pied de hausse est entièrement soudée à l'étain autour du canon (autrement dit, on ne la démonte pas sans raisons impérieuses).

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 14921
Age : 64
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  Malcolm Mar 13 Sep 2022 - 12:44

Merci pour ces nouvelles précisions. Je ne me lasse pas de briquer mon Berthier, mais à un moment il va falloir que je m'arrête :p

J'ai appliqué de la cire, mais j'en ai trop mis, je vais devoir chauffer/passer des coup de chiffons avant d'obtenir du lustre. J'ai renettoyer l'intérieur de la culasse, je n'avais pas fait ça assez proprement, et le mélange de particules d'oxydation et de WD40 grippait un peu le mécanisme.

Pour la vis, je parlais de la minuscule petite vis qui sert de pivot et de maintient à la hausse, à droite de celle ci. Je vais donc passer quelque coup de laine d'acier sur cette hausse et son ressort pour les nettoyer davantage.

Malcolm
Membre
Membre

Nombre de messages : 20
Age : 36
Date d'inscription : 15/08/2022

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  mister_white Mar 13 Sep 2022 - 16:34

Beau boulot  salut

------------------------

Remise au propre de mon Berthier 2484      Remise au propre de mon Berthier 425a8910
We never surrender

mister_white
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 339
Age : 47
Localisation : 76 / 45
Date d'inscription : 11/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  Jeppesen Mar 13 Sep 2022 - 18:06

Bravo !

Superbe travail.

J'aimerai bien avoir le "courage" (la volonté) d'en faire autant pour certaines de mes armes ! salut

------------------------

Tallyhoo ! Tallyhoo !

Remise au propre de mon Berthier 17711

Jeppesen
Jeppesen
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3684
Age : 73
Localisation : Haut de Seine (92)
Date d'inscription : 27/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Remise au propre de mon Berthier Empty Re: Remise au propre de mon Berthier

Message  Verchère Mer 14 Sep 2022 - 0:09

Sur la hausse il n'y a à priori que 2 vis :
- celle dont j'ai parlé, qui bloque le ressort et présente un téton s'engageant dans le canon pour empêcher la hausse de tourner si la soudure vient à fondre (incident signalé début 1891 lors d'une expérimentation, corrigé en 1892).
- celle qui empêche le curseur de se barrer.

L'axe de la planchette est en fait une goupille rentrée à force, la fente serait un leurre. A moins que ça n'ait été modifié tardivement, mais je n'ai alors aucune information ; ou que ce ne soit une goupille fendue au bout pour lui donner un freinage élastique, comme on trouve sur certaines armes (auquel cas, si on utilise la fente comme une fente de tournevis, on la casse !)
De toutes façons, on ne démonte l'axe de planchette que pour un remplacement de pièce.
Par contre le curseur, dans un nettoyage poussé il faut parfois l'enlever (attention, dedans il y a un minuscule ressort à lame).

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 14921
Age : 64
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum