Les 1907-15 du contrat Remington

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les 1907-15 du contrat Remington

Message  Invité le Sam 11 Aoû 2012, 14:44

Foin de procrastination, je vais l'écrire ce sujet! Ou de l'illustration de la collaboration entre divers membres du forum.

Il y a quelques temps, VivelaColo et ASA discutaient Rolling Block et plus particulièrement ceux du contrat français de la 1ère guerre mondiale. Un ouvrage est recommandé à ASA : "Allied Rifle Contracts 1914-1918" de Luke MERCALDO.
Sachant qu'il y avait également un chapitre concernant les 1907-15 et que les raisons de l'annulation prématurée du contrat étaient mal connues, nous demandâmes à ASA s'il pouvait nous communiquer les informations de ce chapitre. Il le fit avec beaucoup de gentillesse.
En voici donc la substantifique moelle, croisée avec des informations venant d'autres sources et le tout illustré de photos aimablement prêtées par VivelaColo (si j'arrive à me dépatouiller avec l'informatique).



1915 : la France est au bord de l'abîme. Entrée dans une guerre qui devait être brève et joyeuse avec 823 000 soldats sous les drapeaux et 2 887 000 réservistes, elle se retrouve bloquée dans un conflit de longue haleine particulièrement sanglant et coûteux en matériel. A la fin de 1914, 40 000 fusils sont perdus et 18 000 à réparer chaque mois. 2 700 000 jeunes gens vont être mobilisés pour boucher les brèches, mais encore faut-il pouvoir les armer et cela dépasse les capacités industrielles du pays disponibles à ce moment.

Parmi les mesures prises d'extrême urgence, un contrat a été signé avec la firme américaine Remington le 19 novembre 1914 pour la fourniture de 100 000 Rolling Block avec baïonnette, chambrés pour la 8mm Lebel. Cette firme à la capacité industrielle importante réagit particulièrement vite, puisque la fabrication commence le 24 novembre 1914, le début des livraisons intervenant en mars 1915 avec une moyenne de 5 000 par mois.



Mais il ne s'agit que d'un pis-aller et il est décidé d'entreprendre des pourparlers pour que cette firme produise également le nouveau fusil 1907-15 adopté le 26 février 1915, plus adapté à une production industrielle rapide que le vieux Lebel.
Certes, la MAC et la MAS ont démarré la production : facile pour la MAC qui produisait déjà le fusil 1907, pas trop difficile pour la MAS qui produisait le mousqueton avec un boîtier identique. La question de la totale interchangeabilité des pièces entre les différentes manufactures est assurée depuis le Lebel.

Néanmoins, bien que montant rapidement en puissance, il y a toujours un déficit en regard des pertes.

C’est ainsi qu’un contrat est signé au printemps 1915 entre le gouvernement français et Remington Arms –Union Metallic Cartridge Company of Bridgeport, Connecticut, USA. Il prévoit 250 000 (certains disent 200 000) fusils 1907-15 avec baïonnette et fourreau pour un prix unitaire de 30$. Une production moyenne de 200 fusils par jour est prévue (soit peu ou prou celle des Rolling Block).
Les 1 000 premiers doivent être livrés pour le 12 juin 1916. Si cette condition n’est pas tenue, le contrat est annulé. Si 20 350 ne sont pas prêts (et non pas livrés) le 1er Août 1916, le contrat est annulé.



L’usine Remington d’Ilion, New-York, étant totalement occupée par, entre autres, l’Enfield P14 et les Rolling Block, la production du fusil français est affectée à la nouvelle usine de Bridgeport, Connecticut. Cette dernière est en train d’être construite pour la réalisation du Contrat russe signé le 26 janvier 1915 (un million de fusils M. 91 avec baïonnette).

Le 28 mai 1915, les conditions techniques d’inspection et d’acceptation des fusils produits par Remington sont signées par le général Désaleux. Il s’agit ni plus ni moins que d’une reprise des conditions d’acceptation définies en France en 1890 et 1913.



Une commission française est envoyée par le service technique de l’artillerie, composée en particulier des capitaines Bernard, Chezeaud et Larfouilloux. On fait également parvenir à Remington les plans et 50 exemplaires de 1907-15 venant de la MAC pour vérifier l’interchangeabilité des pièces. Les cartouches d’épreuve (développant 3 500 kg/cm2) sont fournies par le gouvernement français.

L’installation des machines est commencée en Août 1915 alors que l’usine n’est pas finie (elle ne le sera qu’en novembre 1915). Malheureusement, une grève considérable à l’été 1915 affecte tant Remington que ses fournisseurs et retarde tout, y-compris la construction de l’usine. Par ailleurs, Remington, comme ses concurrents, a le plus grand mal à embaucher ou à retenir la main d’œuvre spécialisée exigée par le niveau de finition exigé par les russes et les français (interchangeabilité, pas de traces d’outils, arêtes nettes mais non coupantes…).



Le 1er fusil est terminé le 22 mars 1916. Tout l’outillage n’étant pas en place, il a fallu improviser. Ce manque de certains outillages affectera le 1907-15 tout au long de sa production chez Remington. L’ajustage et la finition à la main ralentissent la sortie d’un fusil « acceptable ». Mais on pense pouvoir tenir les délais... si la production des baïonnettes suit!

14 fusils sont présentés à l’inspection des français le 21 avril 1916. Le rapport du 28 avril 1916 souligne en particulier que, bien qu’inspectées auparavant par Remington, 4 d’entre elles ont un canon hors côtes. Parmi le personnel spécialisé qui fait cruellement défaut, il y a également les inspecteurs !

Dix fusils de plus sont inspectés le 6 mai. On se rend alors compte qu’en raison de techniques utilisées par les français et différentes de celles dont Remington a l’habitude, il y a une erreur dans l’implantation du guidon ! Tous les fusils produits depuis le début doivent être refaits !



Fin mai, 65 boîtiers de culasse et 18 fusils finis sont produits par jour. 480 fusils sont prêts à être inspectés.

Si les 1 000 premiers exemplaires prévus ont bien été livrés en Juin 1915 (et ont reçu un matricule pris parmi les séries de Saint-Etienne en J), on ignore s’il l’ont bien été le 12 juin comme cela était exigé par le contrat. Au vu des rythmes de production, cela a du être tout juste.

Selon toute vraisemblance, le contrat originel sera résilié dans le courant de l’année 1916, étant constaté le manque d’interchangeabilité des pièces des 07-15 Remington avec leurs homologues français, le faible rythme des livraisons (plus de 20 000 prévus en août 1916 contre moins de 10 000 livrés au mieux fin 1916) et l’adoption en novembre 1916 d’un nouveau modèle, le M16.



A l’époque, la production des fusils tourne à plein en France, compensant largement les pertes : 101 511 fusils fabriqués pour le mois de juillet 1916, on réduit même leur nombre à 70 000 les mois suivants.

L’auteur penche pour une renégociation du contrat et sa réduction à 10 000 exemplaires.

Seulement 9 444 ont été acceptés par les français entre juin 1916 (lot de 1000 matriculés en J) et 1918. Un exemplaire est connu avec un numéro de série en E 6000 (soit pris parmi les séries de Châtellerault et antérieur à août 1917). Les 3 000 derniers sont jugés si mauvais qu’ils doivent repasser en manufacture en 1918 et être stockés au lieu d’être distribués.

Les armes qui ne sont pas réceptionnées par les français n'ont pas les habituels poinçons de réception et ne sont pas numérotées (en tous cas, pas "à la française").



Un petit nombre de ceux non réceptionnés par les français ont été vendus au gouvernement américain pour l’entraînement des recrues sur place.

En 1931, un rapport interne de Remington indique qu’il lui reste en stock 5 000 exemplaires du 1907-15 et 2 millions de cartouches correspondantes.

On peut donc raisonnablement estimer que la production totale se trouve quelque part entre 14 444 et 20 350.


Dernière édition par Alamas le Lun 13 Aoû 2012, 07:12, édité 8 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  Pocomas le Sam 11 Aoû 2012, 14:57

Superbe article, texte et photos :bravo: un très grand merci pour cette contribution

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14394
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  manitou le Sam 11 Aoû 2012, 15:45

Super Alamas,
je tir mon salut
en sais tu plus sur l erreur du guidon

manitou
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3461
Age : 47
Localisation : STL 30
Date d'inscription : 04/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  ASA le Sam 11 Aoû 2012, 16:26

Splendide exposé qui peut, sans nul doute, être considéré comme l'un des meilleurs jamais fait sur cette arme !

Félicitations :bravo: :bravo: :bravo:


ASA
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1156
Age : 59
Localisation : LIMOUSIN
Date d'inscription : 16/12/2009

http://www.reglementaires.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  feder504 le Sam 11 Aoû 2012, 17:01

Dossier superbement présenté !
Merci, et merci également à Vivelacolo qui, loin de St Etienne, peut faire à loisir les très belles photos de groupe de ces belles mécaniques !

Bravo !

A+

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4038
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  TOMEÏ le Sam 11 Aoû 2012, 17:41


Que dire de plus qui n'a déjà été dit !
Re BRAVO.



TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1580
Age : 74
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  LP le Sam 11 Aoû 2012, 18:11

Bel article bien documenté. Voilà qui fait honneur au forum.

LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1370
Age : 59
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  CLOSDELIF le Sam 11 Aoû 2012, 18:13

Passionnant, bravo et merci salut

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 16444
Age : 64
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  Invité le Sam 11 Aoû 2012, 20:07

manitoba a écrit:Super Alamas,
en sais tu plus sur l erreur du guidon

Non, désolé, le texte n'est pas très éclairant, raison pour laquelle Robert "VivelaColo" avait pris soin de faire un gros plan de cette partie. Il y a certes un certaine différence de conception entre ça :


Et ça :


Toutes mes excuses, Robert, celle-là, je vous l'ai empruntée à brûle-pourpoint...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  jipe le Dim 12 Aoû 2012, 08:24

bravo bel article et joile photos

jipe
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 319
Age : 47
Localisation : gard
Date d'inscription : 31/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  HELIX le Dim 12 Aoû 2012, 10:40



Déjà présenté sur le fofo en voici un qui n'a visiblement jamais traversé l'Atlantique.

http://www.tircollection.com/t4427-berthier-07-15-remington


HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16978
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  Olympe le Dim 12 Aoû 2012, 18:59

Encore bravo pour ce très bon article .

Olympe
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 237
Age : 52
Localisation : Sarthe
Date d'inscription : 11/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  vivelacolo le Dim 12 Aoû 2012, 21:56


Alamas, excellente présentation...
Les quelques milliers qui restèrent aux US furent pendant longtemps a la vente sur le réseau du commerce, parfois donné en prime par le CMP,

Beaucoup furent repris par Bannernan qui prit son temps pour les vendre, d’autres furent achetés par les studios de cinéma.
Les Remington Berthier 1907/15 étaient trouves facilement dans le commerce jusqu’a la fin des années Soixante, les munitions aussi. Chaque petite armurerie avait sa pile de cartouches Remington en 8m/m Lebel dans sa boite verte.
Comme ils n'étaient pas chers et que les munitions étaient disponibles "Bubba" s'en donna à cœur joie, les raccourcissements, les adaptations, les hausses Mauser, les dioptres, les embellissements toutes les options du custom Bubba y passèrent.
De nos jours les Berthier Remington 1907/15 en configuration originale sont relativement rares, (Il y a même parfois des carabines Berthier Remington dans leur configuration originale elles ont toutes appartenues au Sergent York)
Les modifications apparaissent régulièrement sur le marché, bien sur totalement originales, j’en ai acheté une bonne demi-douzaine, pour les pièces.
En voila 3 de ma collection




Bubba a modifie le levier de culasse a l'image et la taille de son anatomie...


Time to go….
Best regards
RRO


Dernière édition par vivelacolo le Lun 13 Aoû 2012, 06:50, édité 1 fois

vivelacolo
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 767
Age : 70
Localisation : San Pascual Valley
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  Baccardi le Dim 12 Aoû 2012, 22:39

Messieurs salut salut
Merci sunny


Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9289
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 1907-15 du contrat Remington

Message  Invité le Lun 13 Aoû 2012, 07:33

Merci, merci. Embarassed
Pour tenter de compléter, il fut envisagé d'ajouter au 1907-15 produit chez Remington le "Pedersen device", tout comme au Mosin-Nagant d'ailleurs. Mais si un prototype du second à bien été réalisé, le premier est resté à l'état de plans.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum