Fusils & Carabine Remington-Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  lolo13 le Mer 25 Mai - 17:37

ARMES AMERICAINES DE J. P. LEE


2e Partie : Les REMINGTON-LEE et le Boîtier Chargeur

En 1876 après avoir fini de superviser la construction de son fusil M1875 a l'arsenal de Springfield, James P. Lee s'installe a Ilion ou il rejoint l'équipe d'inventeurs de Remington et dépose ses deux premiers brevets N°193.524 pour une amorce a fond concave et N° 193.821 pour un dernier fusil a un coup commandé par le chien. En Janvier 1878, Lee démissionne de son poste chez Remington et s'installe a Bridgeport dans le Connecticut ou il commence a travailler pour le compte de la Sharps Rifle Co après un accord passé entre celle ci et la Lee Arms Co le 10 Mai 1879.

Dévelloppement :

Dés le 4 Novembre 1879, James P. Lee dépose le brevet qui va le faire entrer dans l'histoire. Ce jour la sous le N°221.328 son brevet comporte tous les éléments qui vont jusqu'aux années 1930 devenir le standard de conception des fusils et carabines militaires c'est a dire une arme a verrou a répétition alimenté par un chargeur vertical placé sous la culasse. Alors que les premiers prototypes sont en cours d'achèvement chez Sharps, Lee lance de nombreuses offres pour son fusil a la fois a l'étranger mais aussi vers l'armée et la marine Américaine. Toutefois, hormis la commande pour essais de trois fusils et trois carabines par le gouvernement Britannique, seule la marine Américaine passe une commande ferme pour 300 fusils. Après avoir lancé la fabrication de ces fusils, Sharps se retrouve en grande difficulté financière et dépose son bilan le 18 Octobre 1880. Lee retourne donc a Ilion ou Remington accepte de finaliser le contrat pour la marine alors qu'un accord est passé la 5 Avril 1881 avec cette même compagnie concernant les futures version.

Le magasin initialement conçu par Lee était composé de feuilles d'acier brasées entre elles et comportait une protubérance a l'avant afin de protéger la cartouche supérieure quand le magasin était sorti de l'arme, la version utilisée par les fusils de la marine était elle issue du brevet N° 254.453 de Hugo Borchardt alors maître armurier chez Sharps et s'en distinguait par la présence de rainures de guidage des cartouches a l'arrière et la construction simplifiée en deux demi-coquilles soudées. La configuration de ce magasin continua a évoluer chez Remington avec successivement les versions de Roswell Cook brevet N°305.050 puis Louis P. Diss N°303.992 et 304.712 en 1884.






Description et variantes :

La fabrication par Remington des armes sous brevet Lee peut être décomposée en quatre variantes principales qui bien que non officielles seront désignées ci-après comme Modèle 1879, 1882, 1885 et 1899.



Fusil M1879 :

Le fusil M1879 est construit suivant le brevet N°221.328 du 4 Novembre 1879 avec son levier de culasse droit faisant fonction de tenon de verrouillage et l'avant du boîtier de culasse taillé en angle afin a la fois de faciliter l'extraction primaire et guider les cartouches vers la chambre. Il utilise le chargeur type Lee-Borchardt remplacé a partir de 1884 par le modèle Lee-Cook. Les garnitures, la plaque de couche et les instruments de visée sont repris du "Trapdoor" M1879, la hausse étant marquée "R" sur le coté et "N" sur le feuillet gradué jusqu'a 1300 yards. Les version ultérieures diffèrent par l'utilisation d'éléments issus du Rolling Block de l'époque en lieu et place des éléments de Springfield. Une deuxième série de fusils M1879 diffère principalement de la première par le déplacement du levier de manœuvre a l'arrière de la culasse, un tenon de verrouillage prenant sa place.




Caractéristiques :

Boîtier Culasse Acier
Calibre .45
Munition 45-70 Govt
Capacité du magasin 5 cartouches
Longueur du canon 736 mm
Longueur totale 1230 mm
Poids 3.85 kg



Production :

La production des fusils M1879 est estimée a prés de 8800 exemplaires de 1881 a 1883. Après la production des 300 exemplaires destines a la marine, la fabrication des fusil du modèle initial s'est poursuivi par 1000 exemplaires en calibres 45-70 et 43 Espagnol que Remington tenta vainement de vendre sur le marché civil. Finalement en 1884 Remington proposa les 700 exemplaires restant a la marine a prix réduit, offre qui fut acceptée, les fusil étant livrés en deux lots en Août et Octobre 1884 (N°s de série 1 a 1300).
Les fusil M1879 du deuxième type entrèrent en production immédiatement après les 1300 du type initial pour atteindre le nombre de 7500 exemplaires a la fin de la production. On ne dispose que de peu d'information concernant la vente de ses fusils si ce n'est 3900 fusils livrés en Juin 1884 au gouvernement Chinois par Hartley & Graham (N°s de série 1301 a 8800).

Ces armes sont marquées sur la lèvre gauche du boîtier de culasse du N° de série suivi des informations suivantes suivies du N° de série :
THE LEE ARMS CO; BRIDGEPORT CONN. USA
PATENTED NOV. 4th 1879.




Les fusils livrés a la marine sont marqués sur le canon devant le tonnerre des informations suivantes : WWK (W. W. Limball) US et une ancre sur trois lignes, les lettres HN (Henry Nettleton) étant frappées sur différentes pièces.

Les armes du deuxième type ne diffèrent que par l'ajout sur le flanc gauche du boîtier de culasse de la légende :
E. REMINGTON & SONS. ILION. N.Y. USA.
SOLE MANUFACTURERS AND AGENTS

Utilisation :

Les 1000 fusils livrés a la marine furent déployés par petits groupes sur différent navires afin d'être utilisés par les groupes de débarquement de la marine. Ils ne semblent pas avoir fait l'objet d'un très grande utilisation car prés de 500 exemplaires furent revendus après 1895 et écoulés sur le marché civil par Francis Bannerman.




Fusil M1882 :

Dès la fin de la production du modèle 1879, Remington entame celle du nouveau fusil M1882. Il ne diffère du deuxième type de fusil M1879 que par l'adoption d'un chargeur type Lee-Diss et par l'apparition d'une version carabine a canon de 520 mm. Le nouveau fusil reprend également les éléments des modèles Rolling Block alors en production tels que les garnitures, la plaque de couche et les organes de visée a l'exception des fusils destines a l'armée américaine qui utilisent des éléments du fusil Springfield "Trapdoor" M1879 notamment une hausse de type "Buckhorn" étalonnée a 1200 yards marquée du coté gauche "RL" pour "Rifle Lee".



Caractéristiques :

Boîtier Culasse Acier
Calibre .45 ou 0.433
Munition 45-70 Govt ou 43 Spanish
Capacité du magasin 5 cartouches
Longueur du canon 710 a 810 mm (fusil), 520mm (carabine)
Longueur totale x mm
Poids x kg

Production :

La production du modèle 1882 est estimée a près de 32.000 exemplaires en 1884 et 1885. Les premiers exemplaires sont destines aux essais organisés par l'armée Américaine en 1884. Opposé a près de quarante concurrents, le fusil Lee M1882 référencé sous le N°36 par la commission d'essais se classe finalement premier devant le Chaffee-Reece et le Hotchkiss. Suite au classement de la commission et après quelques négociations, l'armée passe commande de 750 exemplaires auprès de la E. Remington & Sons le premier Septembre 1884, les livraisons prenant fin en Octobre de l'année suivante (N°s de série entre 8818 et 9791). Toutefois c'est l'obtention du contrat avec la Chine qui permet le lancement de la production en grande série, la production relative a cette commande se décompose en deux types distincts respectivement chambrés pour les calibres 45-70 Govt puis 43 Spanish, chaque type comprenant a la fois des fusils et des carabines. Il faut également noter la production d'un certain nombre de fusils a des fins d'essais par différents gouvernement, par exemple trois fusils pour la Russie en calibre 42 Berdan. La production du premier type en calibre 45-70 commence dès la fin de 1884 et comprendra finalement près de 7000 armes (N°s de série entre 14.000 a 21.000) alors que celle du deuxième type en calibre 43 Spanish comprendra près de 2000 exemplaires (N°s de série entre 23.000 et 25.000). Les années 1885 et 1886 verront Remington présenter son fusil modèle 1882 a de nombreuses nation européennes sans succès, et c'est la perte du contrat Turc pour 600.000 fusils face a la société Allemande Mauser qui précipitera la faillite de Remington en Mars 1886. Parmi les autres utilisateurs militaires in convient de mentionner le Pérou (1000 exemplaires livrés en Mai 1889) et Haïti (2000 exemplaires livrés en Juillet 1889), ces armes étant livrées par Hartley & Graham qui avait récupéré les stocks de Remington après sa faillite.

Les premiers exemplaires du modèle 1882 jusqu'aux environs du numéro de série 14.000 reprennent les mêmes marquages que celles du deuxième type du modèle 1879, les autres a partir du contrat Chinois sont marquées sur la lèvre gauche du boîtier de culasse les informations suivantes suivies du N° de série :
E. REMINGTON & SONS. ILION. N.Y. USA.
SOLE MANUFACTURERS AND AGENTS



Le coté gauche du boîtier de culasse portant la mentions :
PATENTED NOV. 4th 1879

Les fusils destinés a l'armée Américaine sont en outre marqués conformément aux habitudes de l'époque, notamment US VP Tête d'aigle sur le canon devant le tonnerre et d'un cartouche portant les lettres DFC (pour David F. Clark) du coté droit de la crosse.





Les fusils et carabines du contrat Chinois quand a eux se caractérisent par le présence d'un idéogramme sur le tonnerre signifiant : "Manufactured by Remington Factory of America, The Jui Sheng Import Co of Shanghai Agents".



Utilisation :

Les 750 fusils livrés a l'armée Américaine furent confiés pour essais a différentes unités de conserve avec les fusils Chaffee-Reece et Hotchkiss, aussi bien dans des régiments d'infanterie mais aussi de cavalerie et d'artillerie. Bien que la plupart des rapports concluant ces essais placent le fusil Remington-Lee en tête des armes a répétition, ces mêmes rapports de manière incompréhensible favorisent largement le fusil a un coup Springfield "Trapdoor" de sorte que son Modèle 1884 sera finalement adopté comme arme standard jusqu'en 1892 date d'adoption du premier fusil a répétition par l'armée Américaine en la personne du Krag-Jorgensen M1892. En Février 1890, le gouvernement revend sur le marché civil 499 fusils Remington-Lee M1882 et, par un curieux concours de circonstances, l'année suivante la marine américaine cherche a se procurer certains de ces fusils auprès de la société Read & Sons de Boston pour le compte de la milice navale du Massachusetts. Après avoir inspecté plus de 250 de ces fusils portant les marques de l'armée, l'inspecteur de la marine H.H. Eames en sélectionne 208 qui seront livrés a la milice navale au début de 1892 accompagnés de 832 magasins. En service ces fusils seront marqués sur la crosse des informations suivantes : H sur 20 sur B et du marquage H.H.E sur le tonnerre.





Fusil M1885 :

Au cours de l'année 1886, E. Remington & Sons met en fabrication le fusil Modèle 1885 pour succéder au modèle 1882. Les modifications qui on conduit a ce modèle son issues des essais menés sur des exemplaires de fusils M1882 du contrat Chinois. Outre l'utilisation d'un chargeur type Lee-Diss, la principale modification porte sur l'extraction primaire des douilles. Alors que sur les modèles précédents l'extraction était favorisée par le fraisage incliné de l'arrière du tonnerre, le nouveau modèle breveté sous le N°356.275 par L. P. Diss lui même le 18 Janvier 1887 se caractérise par une tête de culasse mobile assurant l'extraction primaire par l'intermédiaire du tenon de verrouillage gauche par guidage par un fraisage hélicoïdal du boîtier de culasse. Comme pour la majorité des fusil M1882, le modèle 1885 est équipé d'éléments standards Remington issus de la production du Rolling Block (plaque de couche, garnitures et organes de visée).





Caractéristiques :

Boîtier Culasse Acier
Calibre .45 ou 0.43
Munition 45-70 Govt ou 43 Spanish
Capacité du magasin 5 cartouches
Longueur du canon 710 a 810 mm (fusil)
Longueur totale x mm
Poids x kg

Production :

Suite a la faillite du mois de Mars 1886, E. Remington & Sons était administré sous contrôle judiciaire par la société Brill & Russell, la production du modèle 1885 entreprise fin 1886 s'achèvera en fait en Avril 1887 après la fabrication de près de 5500 exemplaires (N°s de série 41717 a 46442) pratiquement tous chambrés pour le calibre 43 Spanish. A cause du contrôle judiciaire, sa commercialisation sera effectuée par l'intermédiaire notamment de la société Hartley and Graham. Parmi les utilisateurs militaire de ces fusils il faut noter la Nouvelle Zélande avec 500 exemplaires en calibre 43 Spanish livrés en Juillet 1887 (N°s de série entre 41717 et 43787) et la Grande Bretagne avec 300 exemplaires livrés pour essais en avril de la même année. Hartley and Graham livrera également 1960 exemplaires a la Bolivie en Avril 1891 et 3000 exemplaires (certainement un mélange de modèles 1882 et 1886) a un client inconnu en Avril 1886.
En Août 1888, suite a une commande de la marine Américaine pour 1610 fusils en calibre 45-70, le modèle 1885 est remis en fabrication par la nouvelle Remington Arms Co. Hormis un changement de marquage et l'adoption d'un indicateur de chargement légèrement plus important, la seule modification avec les armes fabriquées en 1886 concerne les garnitures et les éléments de visée repris du Springfield "Trapdoor". Sur les 5000 exemplaires produits de 1889 a 1893 (N°s de série 50.001 a 55.000), près de 3400 ont été livrés a la marine ou aux milices navales soit la presque totalité des armes produites en 45-70. Les autres en calibre 43 Spanish on été écoulées progressivement par Hartley & Graham (voir plus haut) ou sur le marché civil.
Le premier contrat comprendra finalement 1650 fusil livrés en Juin 1889 et seront numérotés dans une série spécifique (N°s 1001 a 2540 avec hausse type "Buckhorn" et 2541 a 2650 avec hausse type "Buffington". Une nouvelle livraison de 300 fusils (N°s 2651 a 2950) aura lieu en Août 1889 pour un premier total de 1950 exemplaires (N°s de série Remington 50.001 a 51950). Par la suite plusieurs contrats pour de petites quantités de fusils principalement pour le compte des milices navales seront passés (Avril 1892 280 fusils N°s 2951 a 3230, a Juillet 1894 40 fusils) pour atteindre le total de 3400 cités plus haut.



Les premiers exemplaires du modèle 1885 reprennent les mêmes marquages que celles du modèle 1879 :
E. REMINGTON & SONS. ILION. N.Y. USA.
SOLE MANUFACTURERS AND AGENTS



Le coté gauche du boîtier de culasse portant la mentions :
PATENTED NOV. 4th 1879



Les armes livrées a la Nouvelle Zélande sont marquées sur le tonnerre N "Arrow" Z et 87 au dessous.



Les fusils destinés a la marine Américaine diffèrent par leurs marquage sur la tranche droite du boîtier :
REMINGTON ARMS COMPANY. ILION. N.Y. USA.
SOLE MANUFACTURERS AND AGENTS

Et sur le tonnerre:
U.S.N
"Ancre"
N° "N° de série de la marine"
W.W.K.



Les lettre W.W.K. représentant l'inspecteur W.W. Kimball sur les fusils N°1001 a 2950. Les fusil livrés sur les commandes ultérieures diffèrent uniquement par les lettres de l'inspecteur (HHE pour H. H. Eames puis CEC puis ACD pour A. C. Diffenbach puis SWV) certains de ses fusils étant également livrés sans marques d'inspection





Utilisation :

Les 500 fusil livrés a la Nouvelle Zélande ont connu une carrière extrêmement difficile, principalement a cause de munitions déficientes entraînant un grand nombre de rupture de culot et furent retirés du service dès Avril 1888 soit moins d'un an après leur prise en compte. Bien que reprises par Remington après un arrangement avec le gouvernement Néo-zélandais, la plupart furent écoulés sur le marché civil local ou détruites en 1897. L'histoire des armes Britanniques quand a elles, achetées pour essais, n'est pas suffisamment documentée pour être contée.
Les fusil livrés a la marine Américaine ont étés affectés a divers bâtiments de combat ou milices navales, ces dernières récupérant également les fusils de la marine après leur remplacement par le Winchester-Lee M1895. Il faut noter également a cette même époque l'utilisation d'actions canonnées de fusil M1885 en tant que tube réducteur dans certaines pièces d'artillerie.




Fusil M1899 :

La faillite de 1886 laisse la nouvelle Remington Arms Co sans concepteur majeur d'armes a feu et donc dans l'impossibilité de présenter une arme au grand concours organisé par l'armée Américaine en 1890 dont sortira vainqueur le "Krag-Jorgensen". Toutefois, les armes type Lee ne seront pas absentes de ce concours, quatre modèles différents étant soumis par l'arsenal de l'empire britannique d'Enfield et par James P. Lee lui même par l'intermédiaire de la Lee Arms Co toujours en existence. De même lors du concours organisé par la marine Américaine en 1894 et dont sortira vainqueur le Lee M1895 a action linéaire, les propositions de Remington basées sur un fusil modèle 1885 utilisant le magasin latéral breveté par Roswell F. Cook ne rencontreront pas le succès. Ne disposant alors sur le marché des armes militaires que son Rolling Block modifié pour l'utilisation de cartouches a poudre sans fumée dont les ventes n'étaient dues qu'a son faible prix, Remington entreprit la conception de ce qui allait devenir le fusil modèle 1899. Pour ce faire, bien que reprenant l'architecture générale des versions précédentes dont le magasin type Lee-Diss, l'arme fut totalement repensée. La culasse type Cook utilisée sur le modèle 1885 laissa la place a un nouveau modèle dont les tenons de verrouillages étaient transférés du corps de culasse vers la tête mobile, l'extracteur et l'éjecteur furent également modifiés alors qu'un blocage de culasse était mis en place afin d'éviter la double alimentation. Comme d'habitude, les accessoires (garnitures, plaque de couche et organes de visée) essaient repris du Rolling Block courant. Afin de tenter de conquérir des marchés a l'exportation, l'arme pouvait être fournie dans les calibres militaires de l'époque : 30-40 US, 7x57 Mauser, 303 British, 7,65 Mauser et 6mm Navy, bien que seuls les trois premiers aient été identifiés dans la production que se soit en version fusil ou carabine.



Caractéristiques :

Boîtier Culasse Acier
Calibre .divers
Munition divers
Capacité du magasin 5 cartouches
Longueur du canon x mm
Longueur totale x mm
Poids x kg



Production :

Sans attendre de commande, Remington lance la fabrication de son modèle 1899 dans trois séries différentes, les armes de sport civiles (N°s de série75.001 a 76350 au moins) dans différents calibres dont le 30-40 US s'avéra le plus populaire, les fusils militaires (N°s de série 100.001 a 102.200) et les carabines militaires (N°s de série 150.001 a 150.030). Suite a des essais menés par l'armée et la marine Américaine, la marine passa commande de 50 fusils en calibre 30-40 US en Février 1901, commande qui n'eut pas de suite. La seule commande significative fut passée par l'état du Michigan pour l'équipement de sa garde nationale. Les 2000 exemplaires (soit la presque totalité des fusils produits) en calibre 30-40 firent livrés en 1898 et 1899.
Une deuxième commande arriva en 1904 du gouvernement Cubain pour 3000 fusils et carabines toujours en calibre 30-40. Les armes de cette commande seront numérotées dans une série spéciale (N°s 1 a 3000), la répartition entre fusils et carabine n'étant pas connue avec précision.



Les fusils et carabines M1899 inaugurent de nouveaux marquages, sur la lèvre gauche du boîtier de culasse :
REMINGTON ARMS Co. ILION. N.Y.



suivi du numéro de série Remington.


Le coté gauche du boîtier de culasse portant la mentions :
PATENTED AUG. 25th 1884. SEPT. 9th 1884. MARCH 17th 1885. JAN. 18th 1887.



De plus, le tonnerre portait le blason de Cuba (certaines de ces armes ont été livrées sans le blason).



Utilisation :

Les fusil livrés au Michigan furent rapidement retirés du service sans que l'on en connaisse les raisons, on en retrouvera pourtant certains lors de la deuxième guerre mondiale en tant que fusils de maniement (sans les culasses) aux mains de la milice navale du Michigan.
Les fusils et carabines Cubains quand a eux resteront en service dans les rangs de la milice rurale jusqu'a la livraison par les États-Unis de 9000 carabines Krag-Jorgensen modèle 1896 en 1912 afin d'uniformiser l'équipement de l'armée Cubaine. Les armes encore en existence seront reprises par Remington en 1914 et, après un re-conditionnement comprenant notamment le repolissage du tonnerre afin de faire disparaître l'écusson cubain, 1153 exemplaires seront livrés en 1915 a l'armée Française alors a cours d'armement qui l'utilisera en seconde ligne, notamment dans les unités de transport, afin de pouvoir récupérer les carabines Berthier alors utilisées.

Voila, bonne lecture a tous et a la semaine prochaine avec le Winchester-Lee M1895

Bon tirs

lolo13


lolo13
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages: 170
Age: 51
Date d'inscription: 05/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  volontaire 1870 le Mer 25 Mai - 19:59

Du plus grand intérêt comme toujours, merci pour cette présentation.
:armataz2:

volontaire 1870
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages: 1356
Age: 49
Localisation: auvergne (63)
Date d'inscription: 31/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  Fabian23 le Jeu 26 Mai - 9:19

Spectaculaire! :kodamaître: :kodamaître:

Fabian23
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages: 726
Age: 34
Localisation: Oberland Bernois
Date d'inscription: 22/07/2010

http://www.militarygunsofeurope.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  St Etienne le Jeu 26 Mai - 13:03

C'est passionnant.
Les info sont claires, les illustrations bien choisies.
Un dossier très "pro" study study

Je découvre avec beaucoup d'intérêt ces armes peu connues.
Merci d'avoir pris le temps de le faire pour notre profit. :bravo: :bravo: :armataz2:

St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages: 260
Age: 58
Localisation: Paris
Date d'inscription: 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  vivelacolo le Mar 14 Juin - 7:52

Excellent article, Grace auquel j'ai pu identifier plus precisement mes Remington Lee's.
Depuis 6 ou 7 ans j'ai dans ma collection un Remington Lee que j'avais trouve dans un gunshow pour $10 . Il a des problemes, il lui manque la culasse,et quelqu'un a taille le bois pour essayer d'en faire un cure-dent. Comme tout les collectionneurs je suis patient, je sais qu'un jour ces pieces feront surface.
Le mois dernier a un gun show, un visiteur se baladait avec un Remington Lee, il etait a vendre, le probleme, il lui manquait la culasse et la baguette et le chargeur. Avec une bayonette de Rolling block danois il en voulait $150, comme j'ai deja un Remington Lee sans culasse je n'ai aucun desir de m'encombrer d'un deuxieme Remington Lee sans culasse, j'offre $80, le vendeur me dit que ce n'est pas assez, je lui laisse mon numero de telephone au cas ou...
UNe semaine apres, un coup de fil du vendeur, qui me l'offre a $125, je dis non.... encore une semaine.... un autre coup de telephone...je dis non a $100, une semaine apres j'ai eu le fusil et la bayonette pour $75.
J'ai maintenant 2 Remington Lee sans culasse.








Donc si voyez des culasses de Remington Lee qui circulent a la recherche de leur fusil.....
Best regards
Robert Olivier

vivelacolo
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages: 715
Age: 67
Localisation: San Pascual Valley
Date d'inscription: 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  silvérado38 le Mer 15 Juin - 22:41

Superbe ...
Comme pour les précédants, c'est un régal .
Je voulais faire un petit topo sur les carabines Evans mais je sais pas si je vais oser me comparer à lolo. Vu vos sujet je pense que vous devez reconnaitre ce qui se trouve sur la peau !

Au plaisir
Salutations

silvérado38
Membre
Membre

Nombre de messages: 19
Age: 40
Date d'inscription: 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  JLH4590 le Jeu 16 Juin - 14:26

bien beau tout ça

------------------------

vivent les arquebusiers normands
Du fait de leur seule existence les armes détenues par la population sont une garantie pour notre Liberté

Charles de GAULLE

37

JLH4590
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages: 1353
Age: 66
Localisation: ouest
Date d'inscription: 31/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  St Etienne le Jeu 16 Juin - 14:45

Salut Silverado,

je crois que tu peux oser... quand on arrive à rassembler autant de belles armes ... tu as de quoi nous intéresser.

Ma doué, quel bel ensemble !

St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages: 260
Age: 58
Localisation: Paris
Date d'inscription: 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  CLOSDELIF le Jeu 16 Juin - 14:54

Je suis très "preneur" aussi.....
Le Fusil Evans m'a toujours fasciné.... drunken rasta

CLOSDELIF
Modérateur

Nombre de messages: 11170
Age: 62
Localisation: 41-81
Date d'inscription: 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  lolo13 le Jeu 16 Juin - 15:03

Salut silverado 38, bien sur qu'il faur oser, mes premier sarticles n'étaient pas aussi détaillés.

Personellement j'utilise cette procédure :
1 - Rassembler la documentation (Papier et Net)
2 - Rassembler les photos (Perso et Net)
3 - Rédiger un plan général
4 - Rédaction complète
5 - Corrections (relire de nombreuses fois)
6 - Améliorations successives au gré des nouvelles documentations

Et bien sur félicitation pour ta collection; Triplett & Scott, Wesson et Remington Keene ne se voient pas tous les jours en France

bon tirs

lolo13

lolo13
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages: 170
Age: 51
Date d'inscription: 05/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  silvérado38 le Ven 17 Juin - 19:03

Merci pour l'encouragement et les petits conseils.
Je vais regrouper mes docs et photos et essayer de vous "pondre" un article sur les carabines Evans.

silvérado38
Membre
Membre

Nombre de messages: 19
Age: 40
Date d'inscription: 02/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fusils & Carabine Remington-Lee

Message  St Etienne le Ven 17 Juin - 19:09

en attendant ton topo, commence par une présentation rapide, rien que là ... on va saliver.

St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages: 260
Age: 58
Localisation: Paris
Date d'inscription: 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum