Petit cours de balistique sur les armes à feu. 3eme partie .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petit cours de balistique sur les armes à feu. 3eme partie .

Message  techhit840 le Dim 11 Jan 2009, 18:49

8-EFFET DE LA PRESSION BAROMÉTRIQUE SUR LE VOL DE LA BALLE
La pression barométrique affecte les performances d'une balle parce qu'elle affecte la densité de l'air dans lequel la balle doit voyager. La pression barométrique dépend principalement de l'altitude, et à un degré beaucoup moindre des variations dans l'atmosphère qui produisent les hautes et les basses pressions barométriques que nous entendons dans les prévisions météorologiques. Les pressions barométriques données dans les prévisions météorologiques ne sont pas des pressions réelles; elles ont été ajustées pour éliminer l'effet de l'altitude. Les pressions ajustées données dans les prévisions météorologiques sont normalement comprises entre 29 et 31 pouces de mercure(736 et 787 millimètres de mercure), bien que la pression barométrique réelle à Denver (qui est au-dessus de 5000 pieds –1524 m) soit en général inférieure d’environ cinq pouces (127 millimètres de mercure) de moins que la pression dans une ville côtière telle que New York. Les pressions ajustées sont plus appropriées que les pressions réelles pour des prévisions de temps, et les utilisateurs des baromètres sont généralement invités à ajuster leurs baromètres sur la pression rapportée dans une émission locale de radio ou de télévision. Cet
ajustement rend leurs lectures comparables aux lectures d'autres baromètres utilisés pour des prévisions de temps, mais les lectures sont alors peu convenables pour l'usage que nous en faisons. Le tireur qui souhaite utiliser un baromètre pour déterminer la pression atmosphérique devrait se renseigner auprès d’un service où une lecture barométrique précise est disponible, comme une tour de contrôle d'aéroport ou un laboratoire de sciences ou dans une université. Il devrait expliquer clairement que l'information qu'il demande est la pression barométrique réelle courante et pas la pression après que l'ajustement pour l'altitude ait été appliqué. Il devrait ajuster son
instrument sur place sur cette pression réelle, et dorénavant les lectures obtenues à partir de cet instrument refléteront non seulement l'effet de l'altitude, mais également l'effet des fluctuations de la pression dues aux conditions atmosphériques ,mesurées localement par l’instrument. C'est cette pression barométrique réelle qui est réclamée quand l'utilisateur choisit d'entrer la pression barométrique mesurée localement dans le programme machine qui accompagne le système MMUT/HORUS . Naturellement l'utilisateur du programme machine de SAMMUT/HORUS peut alternativement choisir d'entrer l'altitude (obtenue à partir d'une carte topographique, par exemple) plutôt que d'entrer manuellement la valeur de la pression barométrique . Dans ce cas, le programme
calculera la densité de l'air, mais avec une précision légèrement, car basée sur les entrées de l'altitude et de la température dans lesquelles la pression barométrique est issue d’un calcul théorique.
9-EFFET DE LA TEMPÉRATURE DE L'AIR SUR LE VOL DE LA BALLE
La température de l'air affecte la traînée aérodynamique (" résistance de l'air ") produite par la balle dans son vol.. Il y a deux raisons à ceci. La première et plus importante raison est que l'air froid est plus dense que l’air chaud. La deuxième raison est que la vitesse du son est inférieure en air froid à la vitesse du son en air chaud.
La première raison est plus facilement comprise. La plupart des personnes savent probablement que presque toutes les substances se contractent et deviennent plus denses lorsqu’elles sont refroidies, et donc que l'air froid est plus dense qu'un air plus chaud. Ils savent également que l'eau est beaucoup plus dense que l’air et presque chacun a noté que beaucoup plus d'efforts sont exigés pour marcher dans l'eau profonde que (ceux qui seraient exigés) pour marcher à la même vitesse le long de l’eau, entourée seulement par l'air. Plus le milieu dans lequel un corps passe est dense, plus l'énergie dépensée par le corps pendant sa traversée est importante et plus la vitesse
chute. La deuxième raison n'est pas intuitivement évidente, mais c'est un fait que l'air froid offre une plus grande résistance au passage d'une balle - particulièrement une balle supersonique - parce que la vitesse du son est inférieure en air froid à celle d’un air plus chaud. Une complète explication de ce phénomène serait trop conséquente pour être incluse ici, mais c'est un fait que la force de la traînée aérodynamique sur un corps rapide dépend du prétendu " rapport de Mach " qui est le rapport de la vitesse du corps mobile à la vitesse du son. Puisque la vitesse du son est inférieure en air froid, le « rapport de Mach » pour une balle à n'importe quelle vitesse particulière est également plus haut en air froid, et la force de la traînée aérodynamique est donc plus grande.
10-EFFET DE L'HUMIDITÉ RELATIVE (RH) SUR LE VOL DE LA BALLE
L'humidité relative affecte les performances d’une balle parce qu'elle affecte la densité de l'air dans lequel la balle vole. Contrairement à ce que beaucoup de gens supposent, l’air humide est moins dense que l'air sec dans les mêmes conditions de température et de pression barométrique, parce que le poids moléculaire de l'eau est moins grand que les poids moléculaires des principaux gaz (azote et oxygène) qui composent notre atmosphère. L'effet de l'humidité sur les performances des balles est petit par rapport à d'autres facteurs influents .L'humidité relative a un plus grand effet sur la densité d'air à température élevée qu'à basse température, mais même à 90° F(32°C). la différence de densité entre l'air complètement sec et l'air complètement saturé est seulement de 0,1%. Pour une balle type de 150-grains en calibre 30 ayant un coefficient balistique de C1=.400 et une vitesse de bouche de 2800 fps (853 m/S), la différence de vitesse à 1000 yards (914 mètres) est environ 14 fps (4,2 m/S ), et la différence dans la chute de la balle
est environ six pouces (15 cm).

Je ne suis pas l'auteur de se petit cours de balistique, je n'ai fais que aller chercher les informations, puis vous les faires partagés, je remercie l'auteur pour toutes ses informations.

Salutations cordiales à tous. cheers

André. :lol!:

techhit840
Membre
Membre

Nombre de messages : 33
Age : 57
Localisation : MONTEUX 84170
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum