MAS 36 & évolution

Aller en bas

post-it MAS 36 & évolution

Message  HELIX le Lun 2 Jan 2012 - 6:45


MAS 36 & évolution Dsc_0010
EVOLUTION MAS 36

Predecesseurs et Développements
A la fin de la première guerre, l'arsenal des armes personnelles portatives de l'Armée Française consistait surtout de Lebels très démodés et d'armes du système Berthier qui, elles aussi, étaient déjà sérieusement dépassées. Bien sur il y avait aussi les FSA 17 et 18, premières armes semi auto adoptées en nombre relativement considérable par une armée moderne. Leur utilisation et fonctionnement s'était avéré très positif et le plus cher désir de l'état major était, dès que possible, d'équiper l'armée Française avec un fusil semi automatique. Comme d'habitude en France, la bonne idée était la mais il manquait les crédits. Le projet fut presque accompli en 1940 mais l'invasion Allemande en retarda le processus et ce n'est qu’en 1945 que les premiers semi autos furent en service dans l'armée.MAS 36 & évolution Dsc_0011
MAS 36 & évolution Pbucket

MAS 36 & évolution Pbucket
La deuxième alternative était le fusil à verrou. Le fusil à verrou était lui, en théorie, destiné a une utilisation secondaire et devait lui aussi être en calibre 7.5m/m. Les services d’études s’en occupèrent dès les années 20, mais ce n’est qu’en 1936 que cette arme fut adoptée.
Cartouche 7.5m/m
Développée pour remédier aux problèmes du FM Chauchat, et pour équiper le nouveau fusil mitrailleur Français, le FM 24/29. Très similaire à la cartouche Allemande de 7.92 elle a un étui cylindrique facilitant la fonction auto sur les armes.
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0215
MAS 36 & évolution Dsc_0214
FM 24/29
MAS 36 & évolution 2410

MAS 36 & évolution Pbucket
2
lebel m27and berthier m34

Comme d'habitude, en France quand ca en vient a l'équipement militaire, il doit être utilisé au maximum et, le cas échéant, pour éviter toute perte, transformé en nouveau modèles. Les Français avaient la nouvelle cartouche en 7.5m/m, pourquoi ne pas transformer les fusils en stock(en 8m/m) en fusils 7.5 avec un magasin du type Mauser.
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0112
MAS 36 & évolution Dsc_0113
MAS 36 & évolution Pbucket

MAS 36 & évolution Pbucket
Ainsi furent créés le Lebel m27 et le Berthier M34
Le cout s'avérant prohibitif et les résultats mitigés, les services d'étude décidèrent de créer un fusil en 7,5m/m, ex nihilo.

Prototypes M 35
A partir de 1930 plusieurs prototypes furent créés
Photos empruntées à Professeur, merci.
MAS 36 & évolution P1000610
MAS 36 & évolution P1000611
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket


MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket

Le Mas 36 type 1
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0219

MAS 36 & évolution Dsc_0218
MAS 36 & évolution Pbucket


Agrandir cette image
MAS 36 & évolution Dsc_0014
MAS 36 & évolution Dsc_0013
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
Bien qu’officiellement adopté en 1936, la grande production ne commença qu’à partir de 1938 et en Juin 1940, seulement 250000 MAS 36 étaient en service dans l’Armée Française.

Evolution Modifications


Boitier de culasse

Une des premières modifications eu lieu sur le boitier et bouchon de culasse. Avant l’armistice de 40, Elle apparait d’abord sur les séries J,K,L et continuera jusqu'à la fin de la production.
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0015
Bouchon de culasse

Bouchon de culasse, type 1 jusque à la fin série H puis type 2
MAS 36 & évolution Dsc_0016
MAS 36 & évolution Pbucket
Les hausses.

Sur les hausses du 1er type des encoches sur la planchette d’élévation permettent d’ajuster la distance, sur le type 2 des encoches sur la partie basse de la hausse, faisant partie du boitier, permettent d’ajuster une planchette de hausse lisse. Beaucoup d’armes du premier type furent modifiées, reconnaissables a l’avant de la hausse, qui lui fait toujours partie du boitier
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0116
MAS 36 & évolution Dsc_0114
MAS 36 & évolution Dsc_0115
MAS 36 & évolution Pbucket

Les 4 variations d’embouchoirs

MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket

Trois sur les armes produites avant la Libération
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0017

Embouchoir type 1

La transformation est au niveau du filetage et éventuellement son renforcement de la vis transversale

MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0220
Elle apparait sur les tout premiers MAS 36
Embouchoir type 2

Vu sur les tir-réduits fabriques pendant l’occupation et sur les MAS 36 mystérieux produits en 1944/45
MAS 36 & évolution Dsc_0221
MAS 36 & évolution Pbucket
Une rondelle de renforcement a été soudée à l’embouchoir
Embouchoir type 3

Apparait autour et après la Libération

MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0222
Une plaque rectangulaire faisant partie de l’embouchoir renforce la vis.

Embouchoir type 4
Apres la Libération
Sur les modèles après guerre et jusqu'à la fin de la production
MAS 36 & évolution Dsc_0223
MAS 36 & évolution Pbucket
En continuation du quillon, une plaque est brasée à l’embouchoir.
MAS 36 & évolution Pbucket


Les grenadières
MAS 36 & évolution Dsc_0117
Grenadière Type 1

Permettait la configuration infanterie quand la bretelle passait dans l’ouverture sous la grenadière et la configuration cavalerie quand la bretelle était attachée sur le coté.
MAS 36 & évolution Dsc_0224
MAS 36 & évolution Pbucket
Grenadière Type transition

MAS 36 & évolution Gre210

MAS 36 & évolution Pbucket
Grenadière après guerre

MAS 36 & évolution Dsc_0225
MAS 36 & évolution Pbucket


Pontet

Sur les 1ers types les pontets sont forgés alors que sur les 2eme types les pontets sont en métal embouti. Il faut noter que bien qu’ayant étés fabriques après la guerre, les MAS 36 lance grenades ont des pontets forges 1er type.
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0118


Arrêtoir de culasse

Sur les 2eme type quand le magasin est vide, la culasse ne peut être fermée sans presser la planche d’élévateur.
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0119


Porte de magasin

1er type métal forgé, 2eme type métal embouti
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Dsc_0120

Fût

Sur les fûts du 1er type, qui par ailleurs étaient en noyer, une encoche est présente pour accommoder la charnière de la grenadière 1er type. Cette encoche n’existe pas su les productions 2eme type qui avaient une grenadière en métal embouti sans charnière.
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0121

Canon/lance grenade

Apres 1947 certains canons sont marques d’un G, et ont une bague a l’avant de l’embouchoir, ces canons sont aussi conterbored et sont destines à accepter les systèmes lance grenade LG 48 et 51.
Les armes du 1er type ne possèdent pas ces détails.
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0122

MAS 36 & évolution Dsc_0123



Baïonnettes/support/trou

Les premières baïonnettes sont numérotées dans le sens de la longueur au dessus de la poignée. Plus tard elles n’auront que les deux derniers numéros du fusil inscrits sur la partie supérieure de la baïonnette (bouchon vissé). Dans sa dernière forme la baïonnette n’aura plus de numéro.
Sur les modèles avant Libération, le manchon de support de la baïonnette, et la baïonnette ne sont pas perce d’un trou permettant, le cas échéant, de libérer la baïonnette de son manchon. Ce problème sera résolu et à la fin des années 40 le manchon ainsi que la baïonnette seront percés d’un trou permettant d’actionner le crochet de baïonnette.
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0018



Evolution des Numeros

Jusqu’a la série Q les lettres précédant les numéros de séries sont en lettres anglaises, à partir de FG les lettres sont en script. Entre FH 46000 et FH 74000 les lettres et numéros de séries en script seront apposés verticalement sur la partie postérieure du boitier.
MAS 36 & évolution Dsc_0910
MAS 36 & évolution Pbucket
Différence entre le H et le K

MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0019


MAS 36 tir réduit

Le MAS 36 tir réduit est le seul MAS 36 construit pendant l’occupation. Entre Aout 1941 et l’été de 1942 environ 15000 exemplaires furent construits. Il faut noter que les canons en .22 de ces armes n’ont pas une date de fabrication sur le méplat sous le canon.

Les cartouches de .22 sont insérées dans des « portes cartouches « de la même forme que les cartouches de 7.5 permettant ainsi de conserver le mécanisme d’origine. Les seules differences sont les cannons en .22 et les organes de visée.
MAS 36 & évolution Dsc_0032


MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0035
MAS 36 & évolution Dsc_0034
MAS 36 & évolution Dsc_0033
MAS 36 & évolution Dsc_0039
MAS 36 & évolution Dsc_0037
MAS 36 & évolution Dsc_0036
MAS 36 & évolution Dsc_0038
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket

MAS 36 Mystère
Pendant longtemps l’origine demeura un mystère des théories plus ou moins farfelues furent formulées.
Un document de la MAS enleva finalement le voile du mystère, ces armes avaient étés fabriquées a la MAS en 1945 et les documents relatant leur existence et fabrication avaient temporairement disparus (Cette version de 2013 n’est peut être plus correcte, il s’avérerait que la dénomination M45 s’appliquait a une autre arme)
Une autre hypothèse est que ces armes furent fabriquées avec des pièces de rebut et n’étaient pas destinée au tir.
Ces armes ont la plupart des caractéristiques des MAS 36 type 1 d’avant guerre toutefois les bouchons de culasse ont été modifies. Le boitier est seulement marqué MAS Mle 36, certains n’ont aucun numéro d’autres sont numérotés sur le tonnerre et sur le levier d’armement le numéro connu le plus haut est au alentours de 1200.

MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0728
MAS 36 & évolution Dsc_0811
MAS 36 & évolution Dsc_0810
MAS 36 & évolution Dsc_0031


MAS 36 CR 39



Mas 36 Crosse Repliable, développé pour les troupes de montagne et les parachutistes . Comme son nom l’indique la crosse, en aluminium, est pliante, le canon et le fut ont été raccourcis, la bretelle est attachée a un tambour attaché lui-même a un ressort permettant a la bretelle de s’enrouler automatiquement.
2 groupes de production 1 avant l’armistice de 40 et l’autre après guerre le premier groupe avec une lettre préfixe F en cursive le deuxième avec la lettre F en script
Certaines de ces armes furent produites avec une crosse fixe en bois.
MAS 36 & évolution 20474510
MAS 36 & évolution 20492010
Photos empruntées a Saigon 1965. Thank you.

MAS 36 & évolution 2s8jl110
MAS 36 & évolution 2wdrl210



MAS 36 2eme type
La version finale du MAS 36 de base
Après la libération la Manufacture de St-Etienne reprit très tôt la fabrication des MAS 36, pendant les premiers mois les pièces restantes des 1er types furent utilisées, ce n’est qu’après quelques mois que la version finale avec toutes ses pièces adéquates fut produite.

MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0731
MAS 36 & évolution Dsc_0729
MAS 36 & évolution Dsc_0730
MAS 36 & évolution Dsc_0736
MAS 36 & évolution Dsc_0732
MAS 36 & évolution Dsc_0734
MAS 36 & évolution Dsc_0733
MAS 36 & évolution Dsc_0735
MAS 36 & évolution Pbucket

MAS LG48

Système de lancement de grenade remplaçant le tromblon VB, son existence utile fut de courte durée. Remplacé par le MAS 36/51. En 1968 les MAS 36 LG 48 demodés devaient êtres remis aux normes MAS 36. Il faut noter, Il n’y a aucune trace officielle de MAS 36 marqués sur leurs boitiers LG48. Bien souvent la transformation se faisait sur une arme existante. La plus part des LG 48 se situe dans les séries P,Q, FG, FH.
MAS 36 & évolution Dsc_0914
MAS 36 & évolution Dsc_0913

MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket


MAS 36/51

Pour se mettre aux normes de NATO le système lance grenade LG 48 fut abandonné pour être remplacé par le système 51 qui permettait l’utilisation de grenades US. La numérotation des 36/51 commença à F1 et continua jusqu'à G 50xxx en 1958/59

MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0915
MAS 36 & évolution Dsc_0916
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Dsc_0919

Les differences

MAS 36 & évolution PbucketMAS 36 & évolution Dsc_0917
MAS 36 & évolution Dsc_0918
MAS 36 & évolution Dsc_0921
MAS 36 & évolution Dsc_0920
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket


MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket
MAS 36 & évolution Pbucket

HELIX
HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 21061
Age : 52
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum