Carabine Vetterli chasse avec stecher

+4
Verchère
Fabian23
Pâtre
Gé Tibla
8 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Carabine Vetterli chasse avec stecher - Page 3 Empty Re: Carabine Vetterli chasse avec stecher

Message  Verchère Mar 02 Avr 2024, 01:52

Si le calibre est "atypique", il faut le traiter comme un calibre "inconnu". Et comme tu as déjà pris le moulage de chambre, tu as les éléments nécessaires. Si un JO usuel peut faire tout ou partie de l'étui, tant mieux ; sinon il faudra usiner le nécessaire (en bagues distinctes superposées si c'est plus facile, mais alors il faut une concentricité bien exacte et un diamètre extérieur ajusté au plus serré dans le manchon).

Une épaisseur de collet de 0.5 mm c'est énorme, même 0.4 c'est beaucoup. Il me semble que le 8 mm Lebel Mle 1886D tournait autour de 0.33 et que les étuis PPU sont plutôt à 0.27 (on est monté vers 0.40 pour les 1932N, afin de limiter les fissurations spontanées de collet qui posaient de gros problèmes sur la 1886D).

Un logement de collet conique, sans distinction et en continuité du logement de balle, ça n'a rien d'exceptionnel (c'est pas toi qui a un Mannlicher M. 95 ? C'est un des points atypiques des M.88, M.90 et M.95). L'intérêt est alors que la longueur de collet peut varier selon la longueur de la balle ; trop long bien sûr ça coince, et il faut absolument l'éviter. Mais pour une balle sous-calibrée (comme les balles "à compression" de l'époque, on peut laisser un collet plus long que pour une balle "fond de rayures".

Pour la balle calepinée il faut prendre le problème à l'inverse : cotes F et Z du canon, et si les rayures n'ont pas une profondeur démente (cf. 12.7x44R Suédois) tu appliques les formules de P. Matthews si chères à notre ami "deGuers". Ce qui te donnera une balle de diamètre apparemment bien petit ! Même calepinée elle restera petite, avec un Ø sur calepin entre F et (F+Z)/2.
Le calepin ne supporte guère de serrage au siègeage mais tout de même un peu, et ensuite il accepte un sertissage non négligeable (pour peu que l'arête interne du collet soit bien arrondie, sinon elle coupe le calepin).
Attention, les essais de chambrage sont à faire avant sertissage, car au tir le passage du culot ouvre le sertissage.

Au final, tu pourrais constater que la longueur maxi du collet dépasse ce que tu craignais...
Pour les essais il te faut des balles de divers diamètres. Mais de simples cylindres de plomb à bouts plats suffisent (et même pour les premiers essais de tir, et peut-être même jusqu'à 100 mètres).
C'est facile à faire : des tubes alésés à divers diamètres, des pistons usinés pour glisser juste, et un moule  (un simple tube suffit) de diamètre à peine plus petit que le cylindre le plus petit, pour couler une série de lingotins en plomb pur.
Le piston pris dans le mandrin d'une robuste perceuse à colonne, un tube alésé posé sur la table, un lingotin glissé dedans, et on se pend au levier de la perceuse. On démoule en poussant plus loin, le tube posé sur une entretoise (pour cette raison les pistons doivent être assez longs, mais pour faciliter l'usinage du diamètre la grande longueur peut être de Ø plus petit. Ou des pistons courts taraudés, qui se vissent sur une tige polyvalente).
De la même façon, on peut faire un lingotin "à culot rétreint", en préparant un tube étagé (mais alors, pour démouler il faut le retourner, changer de poussoir et bien centrer avant d'appuyer). Je fais parfois ça, pour préparer des lingotins étagés en vue de prendre les empreintes de prise de rayure, l'étagement assurant le positionnement au bout du logement de collet (dans les calibres de géométrie usuelle).

A noter qu'une balle à culot rétreint peut certainement se calepiner ; en tous cas les suisses y arrivaient, sur leur GP90...

PS : la GP90 c'est un truc bizarre. D'autant plus bizarre que durant les années précédentes Rubin travaillait déjà avec des balles chemisées métal (des prototypes Rubin figuraient parmi les échantillons testés à l'ENT sous la direction du Col Lebel, en 1884 et 1885).

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 18119
Age : 65
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Carabine Vetterli chasse avec stecher - Page 3 Empty Re: Carabine Vetterli chasse avec stecher

Message  Gé Tibla Mar 02 Avr 2024, 13:26

C'est bien un peu ce que je subodorais. Si j'ai bien compris, moule pour lingotins, et direction la presse à balancier avec les formes cylindriques pour commencer, et plus tard "pointes" en forme. Je n'aime pas ce terme quand il désigne un projectile (il semblerait ça donne un genre), mais là, ce peut être conique, sphérique, ogival, bi du même, le tout avec méplat, ou pas, d’où ce mot. Je sais, pour la presse, faire costaud et manipuler avec délicatesse.

Ce que je retiens, c'est l'épaisseur au collet, du coup j'aurais de la marge. Pour le M 95, je comptais bien garder toute la longueur des 8.3X53R, dans une chambre pareille, 3mm sont toujours bon à prendre.

Je vous tiens au courant.
Gé Tibla
Gé Tibla
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 444
Age : 70
Localisation : Alpes de Haute Provence
Date d'inscription : 12/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Carabine Vetterli chasse avec stecher - Page 3 Empty Re: Carabine Vetterli chasse avec stecher

Message  Verchère Mer 03 Avr 2024, 04:46

Le projectile cylindrique est bien plus simple à fabriquer, pour des prototypes de divers diamètres.
Et la "pointe" est-elle indispensable ? Dans certains calibres, les balles Wad-cutter s'en passent bien.

Mais l'absence de pointe peut poser problème en balle calepinée, car il faut pas que le plomb puisse frotter l'acier du canon. Il est donc nécessaire de calepiner toute la longueur, ce qui forcément joue sur le vol libre et un peu sur le forcement. Donc c'est un prototype qui n'est pas immédiatement transposable en balle cylindro-ogivale.
Il pourrait y avoir une solution, en faisant un lingot "à épaulement", le rétreint étant alors placé devant et simulant l'ogive (donc pas besoin de le calepiner, il ne peut pas toucher). En ce cas, il suffira de changer la forme du rétrécissement, de "cylindrique" à "ogival" tout en conservant le même lingotin de départ ; et la balistique intérieure sera inchangée.
Mais, comme déjà dit, même pas sûr que la balistique extérieure y gagne réellement, si on se cantonne à 100 mètres.

La perceuse à colonne, pour un essai rapide c'est plus commode que le balancier car le mandrin accepte n'importe quel diamètre de poussoir. Mais c'est bon pour de la balle cylindrique, avec un lingotin guère plus petit que la matrice.
Car pour remplir parfaitement une forme ogivale, il faut appuyer beaucoup plus fort. En ce cas les matrices devront être robustes, car dans le plomb la pression atteint aisément 1000 bars ; et encore, il est difficile de chiffrer le pic de pression lors d'un coup de balancier malencontreux.

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 18119
Age : 65
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum