récupération de plomb

Aller en bas

récupération de plomb

Message  freddu49 le Jeu 09 Aoû 2018, 20:45

Bonsoir

Je viens de tomber sur cette vidéo, un peu longue et en anglais. Je résume le gars passe une heure ou deux à récupérer des projectiles sur un pas de tir, il nous montre ensuite comment il procède pour récupérer le plomb pour l'utiliser ensuite pour faire ses propres projectiles. 12,5 kg de projectiles lui donneront 10 kg de plomb. A voir si interessant sachant qu'il bosse en local fermé sans masque donc sans doute pas très bon pour ses bronches mais bon ..

https://www.liveleak.com/view?t=9dHz4_1533788581

Procédez vous de la sorte ou ce n'est pas une bonne méthode?
a+
fred

freddu49
Membre
Membre

Nombre de messages : 68
Age : 51
Date d'inscription : 21/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  chamelot le Jeu 09 Aoû 2018, 21:12

Mouais...!! scratch perso..ce n'est pas ma méthode, je prefere les solins de toitures, et les tuyaux, quitte a l'acheter...Car, ca me rapproche le plus du pur, apres, je fait moi meme un durcissement a l'étain, MAIS A MA CONVENANCE!!! je ne fait que de l'arme ancienne!! (4 pour cent d'etain pour le Gras et le chassepot, par exemple) la...le mec, il ne sait pas trop ,ce qu'il a dans sa gamelle !!!...Mais bon ...Apres, le gars ne prend pas trop de précautions a la fonte....Moi je fait ca, dans mon garage ouvert, avec une aspiration que je me suis fabriqué. En meme temps, il ne faut pas trop "psycoter"....Les vapeurs de plomb, c'est a l'ébullition (environ 650d) et non a la fusion. Ce qui est dégueulasse a la fusion, c'est surtout ce qu'il y a dans le plomb!! poussiere, caoutchouc ect.....
.

chamelot
Membre
Membre

Nombre de messages : 52
Age : 62
Date d'inscription : 08/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re.....

Message  joselito le Jeu 09 Aoû 2018, 23:15

Effectivement , toujours couler plomb avec dans mon cas local aéré....je suis couvreur/zingueur , je connais donc bien le sujet ....plomb pur et étain en fonction des ogives à réaliser.....de plus , je mets un masque et pour garder une bonne température et avoir de bons résultats , j'y ajoute des morceaux de bougie toutes les demi-heure.....

------------------------

'' l'optimisme est la foi qui mène à la réalisation, rien ne se fait sans l'espoir et la confiance ''........H/Keller .
avatar
joselito
Modérateur

Nombre de messages : 11704
Age : 59
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  Verchère le Ven 10 Aoû 2018, 00:36

Le plomb de butte de tir, en composition c'est tout et n'importe quoi.
Juste bon pour produire en masse des balles destinées au tir instinctif, à moins de faire un pré-tri pour ne couler ensemble que des projectiles paraissant analogues, chaque lot étant coulé très vite après brassage pour obtenir une composition régulière (plein de petits lingots c'est long à couler, alors ça décante ; je préfère un grand lingot très peu épais, découpable à la cisaille). Ensuite on teste chaque lot (dureté et densité), et on l'affecte à un calibre particulier.
Je fais ça avec des petits containers en plomb, pour produits de labo faiblement radioactifs. Le logo dissuade les acheteurs, alors les ferrailleurs sont parfois embêtés (non, je ne divulguerai pas le nom de mon fournisseur). En fait les conteneurs eux-mêmes ne sont exposés qu'à des rayons X, ré-émis par le flacon de cristal spécial qu'il contiennent, et qui lui est chargé de stopper les rayonnements initiaux. Selon le modèle de conteneur, la composition s'étale du plomb quasi-pur au plomb tellement allié (de "je ne sais quoi") qu'il est à peine moins cassant que du linotype, et qu'au dessus de 200 gn le métal retasse tellement que les balles sont creuses.

En sources de plomb à peu près pur, on trouve aussi les contrepoids d'ascenseur ; mais là c'est avec les ouvriers du bâtiment, qu'il faut négocier. Le plomb de toiture, comme celui de tuyaux, ça devient rare...


L'aération pendant les opérations de fusion, je suis MORALEMENT CONTRE : si on aère c'est qu'on pense que c'est poison, et dans ce cas il est tout à fait incorrect de souffler les vapeurs dans la gueule des voisins !
D'un autre côté, si on ne fait une telle coulée que de temps en temps, on a tout le temps d'évacuer les toxiques (on en est juste quitte pour une bonne courante le lendemain). D'ailleurs si on procède très rapidement, on n'a pas le temps de respirer grand chose, et on a moins de "pertes au feu" : sur ma forge à charbon de bois, quand je mets une charge de 12 kg de plomb j'ai juste le temps de courir à la cuisine pour boire un café (si j'y vais en marchant, quand je reviens le plomb est au rouge).

Sinon, d'expérience (quand j'étais jeune), même sans monter au rouge on arrive à produire assez de vapeurs de plomb pour être bien "incommodé" le lendemain, quand on travaille dans un sous-sol fermé pendant plusieurs heures d'affilée.

Notez bien qu'on est ici dans un pays de plomb : notre massif montagneux en fut le plus gros producteur du "monde connu", avant l'ouverture des mines espagnoles d'Amérique du Sud. Il y a encore quelques affleurements de surface mais c'est du sulfure, peu contagieux ; l'arsenic, compagnon inévitable du plomb, poserait paraît-il plus de problèmes...

PS : les oxydes de plomb, j'ai pas encore réussi à les refourguer : même en les ajoutant "en prime" à un lot de batteries, le ferrailleur n'en veut pas !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 6335
Age : 59
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  Laurent C le Ven 10 Aoû 2018, 11:33

L'usine fulmen où j'ai travaillé autrefois étant fermée avant que je ne m'intéresse au tir, je n'ai hélas plus de contact avec les spécialistes de cette maison.

Du coup, je pense, si je me mets à couler un jour, m'approvisionner à deux sources : les récupérateurs du 10m et du 50m compétition. 

La composition des plombs 4,5mm varie-t-elle d'une marque à l'autre d'une manière importante ?
Idem pour les ogives 22lr plomb (les ogives cuivrées sont interdites au stand compétition où se tire surtout de la cartouche match) ? Certaines munitions comme les eley sont intégralement noires, balle comprise. Cela influe-t-il sur la composition de ce plomb de récupération ?

------------------------

Laurent
avatar
Laurent C
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 227
Age : 52
Localisation : Sud-Ouest
Date d'inscription : 24/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  chamelot le Ven 10 Aoû 2018, 12:14

Hello! j'ai fait une recup de plomb de 4,5mn...Une seule fois Crying or Very sad...!!ce plomb était crado, il tombait par terre, et ensuite balayé...Meme lavé, a la fonte, une sacrée fumée!!!!....Remarquez, avec les tuyaux...Avec le calcaire....c'est pas mal non plus!! Very Happy

chamelot
Membre
Membre

Nombre de messages : 52
Age : 62
Date d'inscription : 08/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  lu1900 le Ven 10 Aoû 2018, 13:33

Le plomb , on trouve assez facilement , le linotype d'imprimerie pour le "durcir" lui plus difficilement hors Natura où il se vends à des prix ..... Suspect
/
Les masses d'équilibrage de roue , c'était top , mais ça c'était avant !!  clown
/
Je tire beaucoup et coule en conséquence : ds les 2500 balles de 10 mm par mois et le lino manque !

------------------------

Cordialement...Patrice.... lu1900@gmail.com
/
Si vous trouvez le livret de mon avatar , je prends !
avatar
lu1900
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 6757
Age : 60
Localisation : Quadrant alfa
Date d'inscription : 06/01/2009

http://s174.photobucket.com/albums/w83/lu1900/Restaurations%20di

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  SW44mag le Ven 10 Aoû 2018, 13:55

J'ai eu un contact avec un tireur suisse qui avait fait le test de réutiliser le plomb des balles 22LR :inutilisable...pas du plomb pur,mais mélangé à des corps inconnus de lui(et il 

travaillait dans la métallurgie!!):80% mini de pertes .

par contre,les plombs 4.5: 90% de recuperation.
avatar
SW44mag
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 998
Age : 61
Localisation : la province de la sardine,du Pastis et du Mistral réunis
Date d'inscription : 27/07/2009

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  moblot70 le Ven 10 Aoû 2018, 14:05

chamelot a écrit:Mouais...! En meme temps, il ne faut pas trop "psycoter"....Les vapeurs de plomb, c'est a l'ébullition (environ 650d) et non a la fusion. Ce qui est dégueulasse a la fusion, c'est surtout ce qu'il y a dans le plomb!! poussiere, caoutchouc ect.....
.
Exacte et confirmé par la médecine du travail quand je bossais.
Le danger est dans la manipulation des balles.Se laver deux fois les mains après manipulations.C'était la consigne avant de se rouler une cigarette ou de casser la croûte,dans une entreprise de plombage de l'essence avant le sans plomb (ex Kulman à Paimboeuf).

Pour le plomb de récup des buttes de tir,je l'ai utilisé pour les balles rondes.Dureté:environ 7 à 8 Bhn.

Aujourd'hui je mesure tout mes mélanges avec le testeur LEE.Impeccable.

P.A.
avatar
moblot70
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 101
Age : 68
Date d'inscription : 02/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: récupération de plomb

Message  Verchère le Sam 11 Aoû 2018, 00:34

SW44mag a écrit:J'ai eu un contact avec un tireur suisse qui avait fait le test de réutiliser le plomb des balles 22LR :inutilisable...pas du plomb pur,mais mélangé à des corps inconnus de lui(et il travaillait dans la métallurgie!!):80% mini de pertes . ...
J'ai le même genre de problème avec certains types de containers "rayons X", où la soupe se couvre d'une épaisse mousse blanche peu miscible. En surchauffant ça se re-mélange un peu, en conduisant toute l'opération sous une couverte de sciure cramée c'est déjà moins mauvais.
Métal qui ne tient pas en solution ? Ou qui s'oxyde instantanément à l'air ?
Les fabricants en série n'ont pas les mêmes problèmes, ils peuvent chauffer sous atmosphère neutre, avec brassage continu, et couler sous pression.
Que peuvent être ces cochonneries ? N'importe-quoi qui durcirait l'alliage à bon compte (donc, sûrement pas de l'étain), ou des impuretés ne gênant pas trop le processus industriel, et qui seraient coûteuses à enlever... Y-a pas mal de candidats, antimoine, arsenic, bismuth, zinc ; et sûrement bien d'autres auxquels on ne pense pas car ils n'auraient rien à faire là.


moblot70 a écrit:... Le danger est dans la manipulation des balles. Se laver deux fois les mains après manipulations. ...
Ben oui, ILS nous ont assez assommés avec les précautions NBC usuelles : on mange pas, on bois pas, on fume pas, on baise pas sur les lieux contaminés. Et on ne le fait qu'après s'être soigneusement décontaminé (pour certaines de ces activités certains préconisent même de se re-décontaminer après, voire d'enfiler un genre de pèlerine NBC pour s'y livrer).

Moralité, faudrait pas non plus remettre dans la blague à tabac les miettes du précieux végétal éparpillées sur le bureau où l'on soude l'électronique ; comme il n'aurait pas fallu, dans le temps, boire un coup à une terrasse en bord de route... Après s'être je ne sais combien de fois emm... à enfiler l'incommode pèlerine toutes les fois qu'un klaxon sonnait 3 fois, on aurait dû le savoir... Mais on le faisait quand même !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 6335
Age : 59
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum