AA52 - Démontage, histoire et tir.

+15
WICHITA
silex41
St Etienne
Joel_
TOMEÏ
majkejevrosime
Verchère
lolo577
dgil01
bbl56
EKAERGOS
Jeppesen
Pocomas
El Pasota
Fabian23
19 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  Invité Sam 30 Juil 2022, 00:04

silex41 a écrit:

Bonjour, dans la fiche Wikipedia sur la AA 52 il est dit que cette arme a été ressortie des réserves après la triste affaire de l'embuscade d'Uzbin en 2008. C'est vrai ? pourquoi ?
Parce qu’on s’est retrouvé dans la configuration de groupes débarqués sans possibilités d’appuis véhicules et qu’une rafale de minimi en 223 ne donne pas les mêmes résultats que la même en 7,62. Juste après, un certain nombre de minimi en 7,62 ont également étés mises en place sur ce théâtre d’opérations 
salut
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  Verchère Sam 30 Juil 2022, 01:20

WICHITA a écrit:... après je l'ai utilisé lors de mon PEG; mais à blanc c'est pas terrible le fonctionnement; dommage ce fut "rigolo" toute fois.
Pas eu de problèmes à blanc ... jusqu'à ce qu'on fasse monter une partie du canon au rouge, en rafale continue avec des bandes raboutées. Je pense que l'étranglement BTB en fut érodé (le truc blanc intercalé à mi-canon). Visiblement il est démontable, donc sans doute destiné à être remplacé au besoin ... si on en fait la demande ... puis l'effort...

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 18504
Age : 65
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  bbl56 Sam 30 Juil 2022, 09:12

Pour le tir à blanc, on mettait une bonne dose de Winn's dans le mécanisme...

------------------------

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 168

bbl56
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1829
Age : 67
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  St Etienne Sam 30 Juil 2022, 11:05

monwill a écrit:bonjour a tous, ayant ete pilote amx13 ss11  nos engins etaient equipés  d'aa52   les autres amx13 canon de 90 des autres pelotons  avaient eux des rebel 31. Est ce du au fait que les amx 13 ss11 avaient toujours leurs canons de 75?

Bonjour Monwill,
Vous avez raison et je n'y pensais plus, les AMX 13 SS11 ont une AA 52 en coaxial. Ces chars ont gardé le canon de 75 d'origine, le SS11 leur donnant la capacité de percer tous les chars "d'en-face" les T-10 et autres T-55 ...
Mais je ne sais pas pourquoi on a mis la Nana à la place de la Reibel ?
Peu-être que chargeurs Reibel étaient trop encombrants en tourelle, alors qu'il fallait de la place pour la conduite de tir du SS11 ?
Comme je ne connais que le char-canon de 90, je ne sais pas.
L'ami TOMEÏ a peut-être la solution ... ?

À bientôt
salut
St Etienne
St Etienne
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 628
Age : 68
Localisation : Sarthe - Île de France
Date d'inscription : 02/05/2011

http://graphistoire.eklablog.com/accueil-c20088339

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  silex41 Sam 30 Juil 2022, 21:31

Allobroges a écrit:
silex41 a écrit:

Bonjour, dans la fiche Wikipedia sur la AA 52 il est dit que cette arme a été ressortie des réserves après la triste affaire de l'embuscade d'Uzbin en 2008. C'est vrai ? pourquoi ?
Parce qu’on s’est retrouvé dans la configuration de groupes débarqués sans possibilités d’appuis véhicules et qu’une rafale de minimi en 223 ne donne pas les mêmes résultats que la même en 7,62. Juste après, un certain nombre de minimi en 7,62 ont également étés mises en place sur ce théâtre d’opérations 
salut
Merci pour la réponse. Je ne suis pas spécialiste de la chose militaire ( j'ai juste été rampant dans l'AAir où j'ai quand même croisé l'AA52.. ) mais cela me dépasse toujours que  l'armée "découvre" des problèmes de cet ordre...
silex41
silex41
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 263
Age : 67
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 03/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  Verchère Dim 31 Juil 2022, 03:53

Y-a vraiment pas de quoi être surpris, les armées ayant toujours une guerre de retard car elles n'ont en base de réflexion que les enseignements de la précédente.
Quand ce n'est pas le cas, c'est que des idées novatrices (et forcément hasardeuses) ont été adoptées dans l'espoir de parer à une infériorité prévisible ; quand c'est efficace ça donne une "blitzkrieg" qui marque les mémoires.

Mais ce n'est pas envisageable pour des grandes puissances trop sûres d'elles, qui auraient même tendance à négliger les enseignements de campagnes mineures quoique parfois coûteuses, éventuellement reléguées au rang de simple "maintien de l'ordre"...

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 18504
Age : 65
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  TOMEÏ Dim 31 Juil 2022, 08:01

Bonjour à tous.

Afin de ne pas polluer l’article sur l’AA 52/NF1 : https://www.tircollection.com/t52016-aa52-demontage-histoire-et-tir j'ai demandé aux administrateurs si il était possible de transférer tout ce qui concerne la MAC 31 sur ce nouveau dossier que je viens d'ouvrir.

Autorisation accordée.


Voir ici : https://www.tircollection.com/t52576-complement-dinformation-sur-la-mac-31


Bon dimanche et @ +
TOMEÏ
TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2662
Age : 81
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  Momo57 Dim 31 Juil 2022, 09:04

Dans un même ordre d'idées, j'ai eu la surprise d'être formé sur AANF1 (AA52 recalibré OTAN) en 2005 lors d'un stage à l'Ecole des fusiliers marins de Lorient. À cette époque-là, ces AA52 étaient remontés sur des affûts à bord des bâtiments de la Marine nationale pour lutter contre la menace asymétrique croissante.
Momo57
Momo57
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 490
Age : 58
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  feder504 Dim 31 Juil 2022, 19:21

EKAERGOS a écrit:J'ai eu l'occasion de tirer vers Saumur en 1981 avec une version "Non Réglementaire" sur bipied ...avec un canon "long/lourd" .

La version mitrailleuse à canon lourd est parfaitement réglo et ce canon est prévu pour recevoir un bipied, inutile lorsque l'arme est sur affût, mais nécessaire quand il faut l'utiliser sur le terrain ... Wink

Au Tchad, nous avions deux AA-52 à canon lourd munies du bipied dans la section de commandement de la CPIMa.

Volilà l'engin en configuration "sur affût" :AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Img00110


Et ici, pour le fun, on peut admirer, le regard perdu dans le vague des avenirs incertains, l'élève sous-officier Feder, 19 ans, 25e promo de l'ENSOA (2-11-67 / 1-5-68), dont la moue n'est pas due à la AA-52 version FM- canon de tir à blanc qui orne son épaule, mais au fait que, venant des paras de Bayonne, et bien qu'on lui ait laissé son casque TAP Mle 1956, il soit obligé de porter les équipements "pur porc" du biffin ...
Les connaisseurs auront reconnu la veste de treillis du modèle 1950 (poches du bas internes), aujourd'hui pièce de collection ...
AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Img00111

A+ old

------------------------

- "Un homme armé est plus indépendant qu'un homme sans armes"
                                                                           (Spinoza)
- "Les trois métaux précieux de la Liberté sont l'or, l'argent et le plomb"
                                                          (George Washington)
- "... surtout le plomb"
                           (Wolfgang Amadeus Feder 504)
feder504
feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 9896
Age : 75
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  bbl56 Lun 01 Aoû 2022, 09:58

Et je reconnais aussi ce fleuron de la technologie française sur la quelle j'ai passé mon PL. Quelle m..!, cette boite de vitesse !

------------------------

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 168

bbl56
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1829
Age : 67
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  feder504 Lun 01 Aoû 2022, 16:09

Faut pas se plaindre, conduire le Simca est excellent pour la soupleté et l'agilesse de l'ensemble épaule et bras droit, et très bon pour l'exercice "passage des vitesses en aveugle", l'élève perdant très rapidement (s'il survit) la mauvaise habitude de regarder le levier lors des changements ... Very Happy

Rajoute à ça la conduite du GMC, nécessité due à la présence quasi exclusive de ce superbe véhicule de collection dans les garnisons d'outre-mer, et tu auras une idée de la maestria des conducteurs des Troupes de Marine, pour lesquels un Dodge 6 x 6 est un VL ...

A+ Wink

------------------------

- "Un homme armé est plus indépendant qu'un homme sans armes"
                                                                           (Spinoza)
- "Les trois métaux précieux de la Liberté sont l'or, l'argent et le plomb"
                                                          (George Washington)
- "... surtout le plomb"
                           (Wolfgang Amadeus Feder 504)
feder504
feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 9896
Age : 75
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  bbl56 Lun 01 Aoû 2022, 16:27

C'était marrant, le GMC... il en restait à mon premier régiment en 1980, ils servaient à faire passer le permis PL clown. Mais revenons à la nana.

------------------------

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 168

bbl56
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1829
Age : 67
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  feder504 Lun 01 Aoû 2022, 19:24

bbl56 a écrit:... Mais revenons à la nana.

Le bon militaire, même retraité, reviendra toujours à la nana ... AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 942193

Je fus assez bon avec cet engin, comme avec tout ce qui lance les plus gros projectiles tirables par un homme seul dans l'infanterie.
Je me souviens d'une épreuve intéressante, à Saint-Maix ... Un challenge de tir collectif, entre les diverses unités de notre "division" (promo, en fait).
Cela prenait l'allure d'un déplacement, avec engagement simulant une attaque : première base de tir à 600 m, pour les FM et les FRF1, avancée, 2e base de tir à 400 m pour les FM, les FRF1 et les fusils, avancée, 3e base de tir à 200 m pour les fusils ET LES PM (!), couché, avancée, 4e base de tir à 100 m ... etc. Aucun tir au PA. C'était bien pensé, et suscitait l'émulation ...

J'avais été sélectionné pour assurer les tirs au FM à 600 m. Les cibles étaient des SC 4 (silhouettes représentant une pièce FM adverse, 2 hommes couchés côte à côte). il y avait, pour chaque concurrent, 2  SC 4 séparées sur un grand carton blanc, afin de pouvoir comptabiliser selon un barême prévoyant les grands écarts que les jeunes que nous étions étaient supposés commettre ... une bande à tirer, 25 coups par cible.
Ce jour-là, j'ai fait un carton qui m'a valu, avec quelques autres, les félicitations du "poireau". Mon chef de section, un austère lieutenant du Génie, qui avait observé mon tir à la jumelle, m'a dit par la suite que selon lui, "seules les traçantes étaient hors cible, car il y avait du vent et les 40 autres étaient bonnes".
Et pourtant, une SC 4 "posée" sur un guidon de nana, à 600 m, ce n'est pas bien large !

Au Tchad, nous avions au 2e Commando un tireur FM d'exception. Dans un accrochage, il a eu, avec son AA-52, à empêcher le décrochage d'un groupe de rebelles, sur le chemin duquel se trouvait un passage obligé, petit découvert séparant deux groupes de rochers. L'histoire a fait le tour de la compagnie, et il l'a lui-même racontée (il la raconte encore, c'est une légende chez nous !) : La distance était de 400 m environ, le chef des rebelles a fait traverser ses hommes par petits paquets de 3 ou 4. Notre tireur, surpris, a loupé le premier paquet, et a instantanément, au vu du temps que mettaient les traçantes à arriver, pensé a compter le temps séparant le premier passage du suivant. Le deuxième paquet a également échappé (de justesse) au tir. Se basant sur la cadence donnée, il a tiré avant que le groupe suivant ne soit apparu, et ses balles ont cueilli le 3e paquet, qui est resté sur le carreau. Il a agi de même jusqu'à la fin des passages successifs. Plus tard, "aux résultats", il y avait 9 rebelles par terre, dont le chef, et deux blessés un peu plus loin, qui furent faits prisonniers. Leur chef avait commis l'erreur de ne pas modifier les temps des écarts ... malheur à lui ...
Notre tireur, un 1ère Classe, a obtenu une VM que je trouve méritée ... La nana n'a pas été décorée, mais son tireur l'a bichonnée ...

A+ Wink

------------------------

- "Un homme armé est plus indépendant qu'un homme sans armes"
                                                                           (Spinoza)
- "Les trois métaux précieux de la Liberté sont l'or, l'argent et le plomb"
                                                          (George Washington)
- "... surtout le plomb"
                           (Wolfgang Amadeus Feder 504)
feder504
feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 9896
Age : 75
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Empty Re: AA52 - Démontage, histoire et tir.

Message  TOMEÏ Lun 01 Aoû 2022, 20:45

Pour compléter la réponse de Michel, la SC 4 (Silhouette de Combat N° 4) c'est celle-ci :


AA52 - Démontage, histoire et tir. - Page 2 Sc_4_s10
TOMEÏ
TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2662
Age : 81
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum