Histoire de «GOLIATH»

Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Histoire de «GOLIATH»

Message  TOMEÏ Mar 08 Juin 2021, 13:53

Histoire de «GOLIATH»  Goliat11                    Histoire de «GOLIATH»  C_i_a_10


Histoire de «GOLIATH»
à CARPIAGNE,
légende ou réalité ?

Lorsque je suis arrivé à Carpiagne en 1974, venant des F.F.A., j‘ai entendu un Adjudant Chef (ancien d'Indochine et d'Algérie) parler de GOLIATH sur le camp.
Cet engin, je l’avais vu pour la première fois à l’École Supérieure et d’Application du Matériel de Bourges en 1966 lors de ma spécialisation auto engin blindé. Il traînait, avec des véhicules U.S. de toutes sortes, dans un coin du fameux «hangar U» que nombre de «cambouis» comme moi ont bien connu. Bien entendu je ne pouvais pas m’y attarder et, à cette époque comme plus tard, les appareils photos n’étaient pas à portée de main.
Malgré mon insistance cet ancien n’a pas voulu me révéler son emplacement ? Sauf qu’il se trouvait au bas flan sud du mont Carpiagne, entre les champs de tir mitrailleuses chars de T5 et les champs de tir fusils du Centre de Tir aux Armes d’Infanterie J’ai donc pensé à une légende. De plus, il était assez difficile de se promener dans la zone supposée, des tirs toutes armes ayant lieu quasiment tous les jours.
Arriva le 15 août 1979 (jour du 35ème anniversaire du débarquement en Provence). Ce jour là des incendies démarrant de Luminy arrivèrent sur le camp par la Gineste. Les pompiers, dont ceux du camp, commencèrent à attaquer le feu mais lorsque celui ci pénétra à la hauteur des champs de tir ils durent se replier car des explosions (grenades, obus de mortiers et autres) et des rafales (chargeurs de 24/29 et bandes de MG 42 etc.. explosant par sympathie, plus des cartouches seules) les mettaient en danger. Heureusement l’incendie s’arrêta à hauteur des ateliers régimentaires.
Le lendemain, je fis une petite reconnaissance et, le terrain ayant été mis à nu, je constatais qu’il était jonché de munitions de toutes sortes, de quelques armes et accessoires et je rendis compte aussitôt au chef de corps.
Le commandement demanda l’aide des artificiers de l’Etablissement de Réserve Générale de Munitions de Miramas. Ceux-ci, en majorité civils, firent comprendre que, vu la distance et l’étendu du terrain, cela demanderait plusieurs semaines d’aller et retour journaliers avec primes de risques, de paniers et frais de déplacements. En clair cela ne les intéressait pas. Sachant qu’il y avait un artificier diplômé au centre (en l’occurrence moi) ils ont donc proposé de fournir tout le matériel nécessaire pour cette mission.
C’est ainsi qu’à partir du 18 août, et ce pendant plus de deux mois, j’ai parcouru le terrain en long, en large et en travers y compris sur les crêtes du mont Carpiagne et de la chaîne de Saint Cyr. En jeep avec remorque sur le plat et à pied avec sac au dos sur les déclivités, aidé d’un de mes adjoints. Au cours de ces «pérégrinations» j’ai découvert ce qui semblait être des caches, en tous points identiques à celles vues sur des photos d’époque, et exactement dans l’axe qui m’avait été décrit en 74. C’est aux environs de ces emplacements que j’ai trouvé un élément de huit patins de chenilles ainsi que les restes calcinés et éclatés de la boîte de commande et des tôles de carcasse. Il n’y avait rien à en tirer, je les ai laissé sur place. Par contre j’ai conservé, un certain temps, l’élément de chenille et lors d’un passage à Carpiagne de personnels du Musée des blindés de Saumur, ceux-ci étant intéressés je le leur ai remis. Je passe sur le détail des destructions de tous types de munitions que j’ai effectué durant cette période en particulier.
Sachant que le camp de Carpiagne a servi, à partir de fin novembre 42, de centre d’entraînement commando anti-char, il est donc logique qu’il y ait eu des Goliath entre autres engins explosifs. Comme il est vraisemblable que le Sherman M 4 «Jeanne d’Arc» du Maréchal des Logis Keck ait été détruit, place Sancta Maria (future place Colonel Edon), par un fantassin qui avait suivi son entraînement anti-char à Carpiagne (bien sûr, pas avec un Goliath).
A la fin des hostilités et jusqu’en 1946 le camp servira de centre de regroupement et de transit pour les prisonniers allemands et quelques russes. Il était sous le contrôle des troupes américaines.


Voila l’histoire des «Goliath’s» de Carpiagne et ce n’est pas une légende. L’immense majorité de ceux qui y ont été affectés l’ignore totalement, comme elle ignore l’histoire de ce camp, de sa création en 1895 à nos jours. 

Voir ici : https://www.monsieur-legionnaire.org/images/Historique-du-camp-de-CARPIAGNE-1895-2014.pdf

Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre.
Alain TOMEÏ
ancien armurier/artificier
du camp de CARPIAGNE.
TOMEÏ
TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2191
Age : 78
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  TAR68 Mar 08 Juin 2021, 14:19

Très belle et sympathique narration Tomeï, merci.
Moi je connais plus le Camp de Bitche..... Ah nos jeunes années old

------------------------

Histoire de «GOLIATH»  5582
TAR68
TAR68
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 312
Age : 74
Localisation : Touche pas à mon Alsace
Date d'inscription : 11/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  Pocomas Mar 08 Juin 2021, 14:35

Merci pour le récit Alain ! Toujours aussi passionnant
Histoire de «GOLIATH»  3361380237  Histoire de «GOLIATH»  117219

Dans le livre de Paul Carell sur la bataille de Normandie  "Sie Kommen"  l'auteur raconte que des soldats américains s'étaient amusés à mettre une grenade dans un Goliath abandonné. Ce fût, hélas pour eux, leur dernière plaisanterie
Pocomas
Pocomas
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 17262
Age : 66
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  joselito Mar 08 Juin 2021, 15:32

Histoire de «GOLIATH»  117219  pour le partage... Histoire de «GOLIATH»  779757
joselito
joselito
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 14966
Age : 61
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  eric38 Mar 08 Juin 2021, 16:58

salut salut salut

Bonjour,
  merci pour ce post qui me remémore beaucoup de bon souvenir, ainsi
que la rencontre de mon meilleur Ami et parrain de ma fille.

Trouvé au camp ,mais  je ne me rappel plus ou  scratch scratch scratch  .

Histoire de «GOLIATH»  Dsc02648
Histoire de «GOLIATH»  Dsc02649


                                                                                   Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113

------------------------

«Si vous voulez une sécurité totale, allez en prison. Là, vous êtes nourri, habillé, soigné et ainsi de suite. La seule chose qui manque ... c'est la liberté.
                                                    - Président Dwight D. Eisenhower-
eric38
eric38
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 894
Age : 50
Localisation : dans les terres froides
Date d'inscription : 24/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty re Histoire de «GOLIATH»

Message  TOMEÏ Mar 08 Juin 2021, 20:47

Pour répondre à eric38.


Obus de 37 mm français. Malgré son triste état, deux ceintures rayées donc tiré, mais il semblerait que la tête se dévisse, donc, objet inconnu : «touche à ton c.l». Celui-ci a du m’échapper !!!. J’en ai détruit plusieurs dizaines en fourneau.


Il faut dire qu’avant ce fameux incendie, les «sangliers» se garaient sur le parking du col de la Gineste où était installé le poste de secours de la croix rouge. Ils allaient ensuite «labourer» le terrain militaire, et ce malgré les nombreuses pancartes d’interdiction faisant aussi l’objet de cibles pour «des chasseurs professionnels».
Ces «sangliers» Ignorant des risques qu’ils prenaient car, même le week end, des tirs étaient effectués à certaines périodes par les réserves, la gendarmerie mobile, la police et les clubs de tir.


Moi même, avec l’accord du Chef de Corps, je donnais aux P.C. tir tourelles et CTAI, le calendrier journalier et horaire afin d’agir en toute sécurité lors de mes recherches notamment dans les zones délimitées de tir. Pour le reste, en permanence.
Entre autres munitions trouvées, en exemple : grenade V.B., US MK II, DF M 37, anti-char allemande avec son tromblon et MILLS N° 36. Une de ces dernières, après l’avoir coincée entre quatre pierres, l’avoir légèrement dégoupillée et attachée à une ficelle, je me suis installé à une vingtaine de mètres à l’abri d’un gros rocher et j’ai tiré. 4 secondes après, elle a explosée. C’est dire que même après 35 ans, laissée aux intempéries, soleil, froid et même neige, elle était toujours active.


Alors un conseil, il vaut mieux déranger les gendarmes et les artificiers pour rien, plutôt que de mourir bêtement.
TOMEÏ
TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2191
Age : 78
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  eric38 Mer 09 Juin 2021, 14:22

TOMEÏ a écrit:Pour répondre à eric38.


Obus de 37 mm français. Malgré son triste état, deux ceintures rayées donc tiré, mais il semblerait que la tête se dévisse, donc, objet inconnu : «touche à ton c.l». Celui-ci a du m’échapper !!!. J’en ai détruit plusieurs dizaines en fourneau.


Alors un conseil, il vaut mieux déranger les gendarmes et les artificiers pour rien, plutôt que de mourir bêtement.
salut salut salut

Bonjour,
  c'est pas de chance, je suis tombé sur le seul qui t'es échappé , une trentaine d'années que je l'ai 
trouvé.
Je vais du coup l'emmener a la gendarmerie car j'ai pas envie de faire un feu d'artifice a la maison.
En fin de compte, j'ai bien fait de le montrer et merci a TOMEÏ pour cette explication.
Je vous donne la suite pour le dépôt a la gendarmerie.


                                                         Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113

------------------------

«Si vous voulez une sécurité totale, allez en prison. Là, vous êtes nourri, habillé, soigné et ainsi de suite. La seule chose qui manque ... c'est la liberté.
                                                    - Président Dwight D. Eisenhower-
eric38
eric38
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 894
Age : 50
Localisation : dans les terres froides
Date d'inscription : 24/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  bbl56 Mer 09 Juin 2021, 15:24

si tu déposes ça sur le comptoir, ils ne vont peut-être pas aimer... Histoire de «GOLIATH»  942193

------------------------

Histoire de «GOLIATH»  168

bbl56
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1095
Age : 64
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  300HH Mer 09 Juin 2021, 16:08

Malheureusement oui, il y a de fortes chances qu'il soit encore chargé à l'acide picrique (à moins qu'il soit inerte et chargé au sable mais compte tenu de l'état c'est impossible à dire). Quoi qu'il en soit c'est un obus français de 37-85, modèle 16 ou 18 et c'est un chargement explosif. Je ne pense pas que la Gendarmerie l'accepte ni ne sera très heureuse d'en devenir propriétaire, le mieux serait de leur téléphoner et il contacteront ou te donneront les coordonnées du service de déminage dont tu dépends qui viendra le ramasser. Inutile de prendre des risques et de se promener avec, c'est pas gros mais ça reste dangereux et sans doute encore plus avec le temps et les réactions chimiques qui peuvent se faire à l'intérieur.

------------------------

"Tout hussard qui n'et pas mort à 30 ans est un jean-foutre" Général Antoine de Lasalle.

300HH
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 55
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 15/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  eric38 Mer 09 Juin 2021, 16:54

Bon , je viens de regarder sur internet , il faut appeler le 17.
Le 17 ma donnait le numéro de la gendarmerie .
Du coup je vais voir directement avec eux pour voir ce qu'il faut faire.

Quand j'y pense que je voulais récupérer un char :

Histoire de «GOLIATH»  Dsc02652


 Il était trop gros  Histoire de «GOLIATH»  942193 Histoire de «GOLIATH»  942193 Histoire de «GOLIATH»  942193


                                                     Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113

------------------------

«Si vous voulez une sécurité totale, allez en prison. Là, vous êtes nourri, habillé, soigné et ainsi de suite. La seule chose qui manque ... c'est la liberté.
                                                    - Président Dwight D. Eisenhower-
eric38
eric38
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 894
Age : 50
Localisation : dans les terres froides
Date d'inscription : 24/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  Verchère Jeu 10 Juin 2021, 04:34

eric38 a écrit:... Du coup je vais voir directement avec eux pour voir ce qu'il faut faire. ...
Si le planton paraît un peu somnolent, tu poses brutalement l'objet sur son bureau : ça le réveillera !

Ces obus sont souvent montés d'une fusée à enfoncement, dérivé miniaturisé de la fusée Demarest de la guerre de 70, et qui ne contient aucune masselotte mobile. Si la fusée a été à peine déformée à l'impact les percuteur est coincé, et il faut frapper très fort avec un chasse-goupille au centre de la tête, si on veut avoir une chance de le faire péter...
La charge de mélinite (acide picrique) était réputée stable (largement aussi stable que le nitrate d'ammonium), ainsi que le détonateur au fulminate qui est sous la fusée ; mais si le filetage n'est pas étanche de l'eau a pu rentrer, dissoudre un peu de mélinite et la déposer dans le filetage, qui n'est pas ou mal verni. Il peut alors se produire du picrate de fer, extrêmement sensible, qui pourrait détonner par friction si on tente de dévisser la fusée. Et même en quantité infime, ça pourrait suffire à initier la charge principale (ça reste une hypothèse, par manque de témoins survivants lorsque l'incident s'est produit ; le premier fut en 1887).
Dans les champs de tir il s'est toutefois tiré beaucoup d'obus chargés en poudre noire, pour économiser l'explosif, réduire la distance de sécurité, et augmenter la visibilité des impacts. La poudre noire pose moins de problèmes (et il n'y a - théoriquement - pas de détonateur sous la fusée) mais elle est très inflammable **; et s'est paraît-il parfois enflammée par friction en dévissant la fusée ; la flamme n'est pas de la plaisanterie, et peut provoquer des blessures plus graves que quelques éclats d'obus...
Il s'est aussi tiré pas mal d'obus lestés, remplis d'un mélange sable + résine de pin, sable + sciure de bois, ou simplement béton. Autrefois, par économie on coiffait ce genre d'obus de fusées factices en zinc, très reconnaissables ; mais on y a aussi mis des fusées réelles, déclassées ou en surplus.
Seule la peinture permettait (éventuellement) de connaître le chargement...

J'ai l'impression que cet obus présente des rayures en très faible nombre ; ça pourrait peut-être permettre d'identifier la pièce qui l'a tiré (mais je ne suis pas connaisseur en canons de 37).


** Des résidus de poudre noire agglomérés au fond d'un obus de la guerre de 70 et soit-disant "désamorcé" se sont avérés aussi inflammables et aussi énergétiques que la PN toute neuve !

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12569
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  pmh Jeu 10 Juin 2021, 07:50





Arriva le 15 août 1979 (jour du 35ème anniversaire du débarquement en Provence). Ce jour là des incendies démarrant de Luminy arrivèrent sur le camp par la Gineste. Les pompiers, dont ceux du camp, commencèrent à attaquer le feu mais lorsque celui ci pénétra à la hauteur des champs de tir ils durent se replier car des explosions (grenades, obus de mortiers et autres) et des rafales (chargeurs de 24/29 et bandes de MG 42 etc.. explosant par sympathie, plus des cartouches seules) les mettaient en danger. Heureusement l’incendie s’arrêta à hauteur des ateliers régimentaires.
Merci pour cette histoire. salut  Je me rappelle au début des années 80 ,étant gosse ,avec mes parents . On allaient marcher le dimanche a Luminy . Mon frère et moi nous avons trouver des éclats d'obus de la taille d'une mains d'adulte et bien plus long .Tout au dessus du chemin qui descend vers les calanques de sugiton ,dans le creux .Est ce que s'est l'armée française qui a utiliser la falaise comme cible , ou bien les allemands ou américains .Ou bien un stock d'obus jetés par là , puis avec l'incendie a exploser .

Histoire de «GOLIATH»  Col10
pmh
pmh
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 241
Age : 45
Localisation : La grande crasseuse de Marseille
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  eric38 Jeu 10 Juin 2021, 14:26

salut salut salut

Bonjour,
   ça y est !!!!!   le bébé est à la gendarmerie Very Happy Very Happy.
Donc j'ai fait une déclaration d'abandon d'arme et de munitions, très sympa
la gendarmette  on a aussi parlé des problèmes de notre société.
Je lui ai demandé de me tenir informé(si possible)  si mon "ex" obus était 
dangereux , donc si l'info des démineurs me parvient je vous le dirais.
Je n'ai pas osé demander si on avait le droit d'assister au déminage avec bien
sur toutes les sécurisées, mais je pense que cela est impossible. 


                                              Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113

------------------------

«Si vous voulez une sécurité totale, allez en prison. Là, vous êtes nourri, habillé, soigné et ainsi de suite. La seule chose qui manque ... c'est la liberté.
                                                    - Président Dwight D. Eisenhower-
eric38
eric38
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 894
Age : 50
Localisation : dans les terres froides
Date d'inscription : 24/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  twinhead60 Jeu 10 Juin 2021, 21:21

Merci pour toutes ces explications et la photo de l’étendard du 1er Cuir que j’ai tant de fois eu l’honneur de saluer.

twinhead60
Membre
Membre

Nombre de messages : 22
Age : 50
Date d'inscription : 26/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  TOMEÏ Jeu 10 Juin 2021, 22:14

Là, il s'agit du 11 ème Cuir (voir écusson de bras modèle 45 = 11 et l'insigne = 11 + l'insigne tissu de la 14 ème D.L.B. à laquelle il était rattaché). De quel étendard s'agit-il ?.
Sans doute de celui du 1er Cuir quand il appartenait au RC 80 = Groupe d'Escadrons 1er/11 ème Cuir ?

Mais cela nous éloigne du sujet initial.
Cordialement.
Alain
TOMEÏ
TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2191
Age : 78
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  eric38 Ven 11 Juin 2021, 16:03

twinhead60 a écrit:Merci pour toutes ces explications et la photo de l’étendard du 1er Cuir que j’ai tant de fois eu l’honneur de saluer.
salut salut salut

Bonjour,
  du coup j'ai commencé a rechercher dans la maison , et j'ai du demandé 
a madame si elle ne les avais pas vue  scratch scratch, réponse :
                                                                                   -je ne les ai pas jetés !!!   il y a même les orange !!!!


  tu as du connaitre  et peut être que TOMEÏ , aussi ?

Histoire de «GOLIATH»  Dsc02653

Désolé pour le hors sujet  Embarassed Embarassed, mais c'est trop bien de pouvoir en parler.
                               Un grand Merci a TOMEÏ Histoire de «GOLIATH»  2863987946 Histoire de «GOLIATH»  2863987946




                                                Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113 Histoire de «GOLIATH»  72113

------------------------

«Si vous voulez une sécurité totale, allez en prison. Là, vous êtes nourri, habillé, soigné et ainsi de suite. La seule chose qui manque ... c'est la liberté.
                                                    - Président Dwight D. Eisenhower-
eric38
eric38
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 894
Age : 50
Localisation : dans les terres froides
Date d'inscription : 24/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de «GOLIATH»  Empty Re: Histoire de «GOLIATH»

Message  twinhead60 Ven 11 Juin 2021, 17:03

TOMEÏ a écrit:Là, il s'agit du 11 ème Cuir (voir écusson de bras modèle 45 = 11 et l'insigne = 11 + l'insigne tissu de la 14 ème D.L.B. à laquelle il était rattaché). De quel étendard s'agit-il ?.
Sans doute de celui du 1er Cuir quand il appartenait au RC 80 = Groupe d'Escadrons 1er/11 ème Cuir ?

Mais cela nous éloigne du sujet initial.
Cordialement.
Alain
Je parlais de celui-ci 

Histoire de «GOLIATH»  069d6410

Ça date de l’époque où le régiment était stationné à St Wendel

twinhead60
Membre
Membre

Nombre de messages : 22
Age : 50
Date d'inscription : 26/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum