Présentation d'un fusil 1822 T bis

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Sam 29 Mai 2021, 15:49

Bonjour,
La présentation de la semaine : un 1822 T bis !
Que dire sur ce modèle plutôt courant de règlementaire français ?
Il a vu du monde et a été particulièrement chahuté : sa naissance en silex lui a valu d'être transformé à piston, puis s'est vu rayer son canon...rien ne lui aura été épargné !
Au résultat, un fusil qui aura traversé les époques, la royauté, la république, l'empire...pour finir sa carrière en 1870/71 aux mains des gardes nationales et comités de défense en tous genres...
Les amateurs de poinçons, notamment sur la crosse, attestant des passages en manufactures (celui-ci a ouvert les yeux à Maubeuge, ets passé par Tulle, puis Châtellerault. C'est dire si il en a fait des kilomètres !
Il n'en demeure pas moins que ce fusil est un bel exemple de serviteur de la nation.
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210556
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210557
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210555Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210558
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210560
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210559Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210563
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210562
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210561Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210566
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210565
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210564Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210568
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210569
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210567Présentation d'un fusil 1822 T bis Dscn1751Présentation d'un fusil 1822 T bis Dscn1752
Présentation d'un fusil 1822 T bis Dscn1753
Présentation d'un fusil 1822 T bis Dscn1754Présentation d'un fusil 1822 T bis Dscn1755
Présentation d'un fusil 1822 T bis Imgp0145
Présentation d'un fusil 1822 T bis Imgp0144
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  TAR68 Sam 29 Mai 2021, 17:52

Très belle acquisition Présentation d'un fusil 1822 T bis 3361380237

------------------------

Présentation d'un fusil 1822 T bis 5582
TAR68
TAR68
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 312
Age : 74
Localisation : Touche pas à mon Alsace
Date d'inscription : 11/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Caudron Sam 29 Mai 2021, 18:37

Oui, mais une question me taraude l'esprit: Ce fusil a-t-il, ou non, vu le clair de lune à sa naissance? Présentation d'un fusil 1822 T bis 942193 Présentation d'un fusil 1822 T bis 199729 



Non, en réalité, je suis curieux de savoir en quelle année il a été transformé, puis rayé, ça devrait apparaître sur le canon.   Présentation d'un fusil 1822 T bis 254249

Caudron
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 767
Age : 56
Date d'inscription : 02/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  turbine Sam 29 Mai 2021, 18:43

c'est un beau fusil !!! Présentation d'un fusil 1822 T bis 72113 Présentation d'un fusil 1822 T bis 72113

turbine
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 679
Age : 50
Localisation : pas de calais
Date d'inscription : 22/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Lurtz Sam 29 Mai 2021, 23:53

Le 1822 tbis, une arme que j'aime beaucoup, j'en ai restauré un qui était bien pourrit, c'est toujours un bonheur de faire feu avec au stand malgré sa détente de 25kg...
Lurtz
Lurtz
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 905
Age : 44
Localisation : Duché de Savoie
Date d'inscription : 15/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Dim 30 Mai 2021, 10:10


CaudronOui, mais une question me taraude l'esprit: Ce fusil a-t-il, ou n





On







on, vu le clair de lune à sa naissance? Présentation d'un fusil 1822 T bis 942193  Présentation d'un fusil 1822 T bis 199729 



Non, en réalité, je suis curieux de savoir en quelle année il a été transformé, puis rayé, ça devrait apparaître sur le canon.   Présentation d'un fusil 1822 T bis 254249
Voici  les photos du canon :
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210573
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210574
Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210572Présentation d'un fusil 1822 T bis Dscn1757
Présentation d'un fusil 1822 T bis Dscn1756
On voit bien que le canon a été modifié à Tulle en 1864, ce qui correspond d'ailleurs au macaron sur la crosse (il est très lisible, mais en photo c'est plus compliqué) : "Réparations Tulle 1864". Il a dû être rayé à Châtellerault vraisemblablement.
Je trouve le grain du bois - et son état de conservation en général - de belle qualité !
Espérant avoir répondu à votre question.
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Dim 30 Mai 2021, 10:13

En complément du macaron, je précise que le premier apposé et largement effacé comporte le cylindre en buis sur  lequel on peut nettement distinguer les lettres "MR" (Manufacture Royale), et le deuxième macaron très frais dont le centre comporte bien sûr les lettres "MI" (Manu Impériale).
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Caudron Dim 30 Mai 2021, 18:54

Une seule date, donc transformation à percussion et rayage en même temps. Mon 1816/22 T bis a une première date pour le passage en percussion ( 1848 de mémoire) puis une seconde pour le rayage (1859)
Et sinon, le clair de lune à Maubeuge? Présentation d'un fusil 1822 T bis 180218

Caudron
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 767
Age : 56
Date d'inscription : 02/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Baccardi Dim 30 Mai 2021, 21:23

Présentation d'un fusil 1822 T bis 3361380237

Magnifiques photos d'une très belle arme !
Elle va tirer ?

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
Baccardi
Baccardi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 14572
Age : 55
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Dim 30 Mai 2021, 22:03

Je ne tire pas avec mes armes de collection...
Crying or Very sad
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Verchère Lun 31 Mai 2021, 04:53

euleuleu a écrit:
Présentation d'un fusil 1822 T bis Imgp0144
En plus des poinçons je remarque ce qui ressemble aux deux coups de pointeau repérant la vis. Une habitude ? Parce-que sur ce modèle, il me semble que la sous-garde n'a qu'une seule vis à bois, donc pas de risque d'erreur ?
On la voit sur une autre photo (la 13e), mais elle ne paraît pas tournée pareil...

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12569
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Lun 31 Mai 2021, 07:10

Caudron a écrit:Une seule date, donc transformation à percussion et rayage en même temps. Mon 1816/22 T bis a une première date pour le passage en percussion ( 1848 de mémoire) puis une seconde pour le rayage (1859)
Et sinon, le clair de lune à Maubeuge? Présentation d'un fusil 1822 T bis 180218
Alors le passage à Châtellerault, c'est quoi ?

Pas pour le clair de lune quand même ?
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Lun 31 Mai 2021, 07:11

Verchère a écrit:
euleuleu a écrit:
Présentation d'un fusil 1822 T bis Imgp0144
En plus des poinçons je remarque ce qui ressemble aux deux coups de pointeau repérant la vis. Une habitude ? Parce-que sur ce modèle, il me semble que la sous-garde n'a qu'une seule vis à bois, donc pas de risque d'erreur ?
On la voit sur une autre photo (la 13e), mais elle ne paraît pas tournée pareil...
C'est effectivement la même vis, mais elle a été resserrée entre les 2 clichés !
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  yaya1er Lun 31 Mai 2021, 08:03

Mon pote tire régulièrement avec son 1777.
Spectacle assuré, tout le monde arrête le tir pour être aux premières loges.
yaya1er
yaya1er
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4416
Age : 51
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 28/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  feder504 Lun 31 Mai 2021, 10:54

Bonjour,

La platine porte-t-elle les mêmes marques de montage que celles de son logement ?

A+ Wink

------------------------

"Un homme armé est plus indépendant qu'un homme sans armes"
(Spinoza)
"Les trois métaux précieux de la Liberté sont l'or, l'argent et le plomb"
(George Washington)
"... surtout le plomb"
(Wolfgang Amadeus Feder 504)
feder504
feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7414
Age : 72
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Caudron Lun 31 Mai 2021, 13:03

euleuleu a écrit:
Caudron a écrit:Une seule date, donc transformation à percussion et rayage en même temps. Mon 1816/22 T bis a une première date pour le passage en percussion ( 1848 de mémoire) puis une seconde pour le rayage (1859)
Et sinon, le clair de lune à Maubeuge? Présentation d'un fusil 1822 T bis 180218
Alors le passage à Châtellerault, c'est quoi ?

Pas pour le clair de lune quand même ?

Va savoir, le clair de lune de Châtellerault vaut peut bien le doux soleil de Tourcoing? Présentation d'un fusil 1822 T bis 942193 
Plus sérieusement, j’émets l'hypothèse que, vu la date tardive de sa modification et l'absence de marquage de Châtellerault sur le canon, ton fusil à été transformé à Tulle et rayé en même temps. Probablement parce qu'il faisait partie des derniers à n'être pas encore modifié en percussion. Je ne suis pas spécialiste, mais il me semble que les premiers 1822 passés en percussion, l'ont été vers 1840. Et les premiers 1822 T, rayés vers 1857-58, donc un rayage à l'occasion du passage en percussion en 1864 me semble logique. Le passage par Châtellerault peut avoir eu pour cause une remise en état ne nécessitant par de marquer le canon. Qu'en dit tu? Présentation d'un fusil 1822 T bis 72113

Caudron
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 767
Age : 56
Date d'inscription : 02/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  HELIX Lun 31 Mai 2021, 13:29

Présentation d'un fusil 1822 T bis 72113

Sujet déplacé dans la bonne rubrique.

Présentation d'un fusil 1822 T bis 242827 Présentation d'un fusil 1822 T bis 335982 Présentation d'un fusil 1822 T bis 335982
HELIX
HELIX
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21968
Age : 53
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Verchère Mar 01 Juin 2021, 05:33

euleuleu a écrit:... C'est effectivement la même vis, mais elle a été resserrée entre les 2 clichés !
La fente dans l'axe du fusil, c'est mieux ; du moins à en croire l'Instruction de 1884 (je crains qu'on n'ait pas de "manuel de réparations" plus ancien).

Du coup on se demande comment ils faisaient :
- visser à bloc la vis non fendue, repérer l'axe du fusil, enlever la vis et la fendre ? Mais sans la fente, comment la mettre et l'enlever ? Sauf à conserver une partie cylindrique pour ne former la tête qu'après repérage de l'alignement...
- positionner la fente en fonction du départ de filetage, et démarrer le taraudage du bois à un point déterminé, le même pour toutes les crosses. Ce qui est possible sur une pièce métallique taraudée à la machine (même une machine assez primitive), mais plutôt problématique sur une pièce en bois de cette forme...

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12569
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Dim 06 Juin 2021, 10:03

feder504 a écrit:Bonjour,

La platine porte-t-elle les mêmes marques de montage que celles de son logement ?

A+ Wink
A priori non, photo à l'appui :

Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210610
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Dim 06 Juin 2021, 10:04

Caudron a écrit:
euleuleu a écrit:
Caudron a écrit:Une seule date, donc transformation à percussion et rayage en même temps. Mon 1816/22 T bis a une première date pour le passage en percussion ( 1848 de mémoire) puis une seconde pour le rayage (1859)
Et sinon, le clair de lune à Maubeuge? Présentation d'un fusil 1822 T bis 180218
Alors le passage à Châtellerault, c'est quoi ?

Pas pour le clair de lune quand même ?

Va savoir, le clair de lune de Châtellerault vaut peut bien le doux soleil de Tourcoing? Présentation d'un fusil 1822 T bis 942193 
Plus sérieusement, j’émets l'hypothèse que, vu la date tardive de sa modification et l'absence de marquage de Châtellerault sur le canon, ton fusil à été transformé à Tulle et rayé en même temps. Probablement parce qu'il faisait partie des derniers à n'être pas encore modifié en percussion. Je ne suis pas spécialiste, mais il me semble que les premiers 1822 passés en percussion, l'ont été vers 1840. Et les premiers 1822 T, rayés vers 1857-58, donc un rayage à l'occasion du passage en percussion en 1864 me semble logique. Le passage par Châtellerault peut avoir eu pour cause une remise en état ne nécessitant par de marquer le canon. Qu'en dit tu? Présentation d'un fusil 1822 T bis 72113
L'hypothèse est convaincante, mais je suis bien incapable de la certifier !!!
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  feder504 Lun 07 Juin 2021, 12:10

euleuleu a écrit:
feder504 a écrit:Bonjour,

La platine porte-t-elle les mêmes marques de montage que celles de son logement ?

A+ Wink
A priori non, photo à l'appui :

Présentation d'un fusil 1822 T bis 20210610

Merci pour la photo ...

Je vois que le chien porte le n° 218 ... au final, l'arme a peut-être reçu une platine "d'occasion" lors de la transformation ....... ou bien longtemps après, voire même récemment !
Ces armes ont eu une vie bien remplie, et souvent agitée ...

A+

------------------------

"Un homme armé est plus indépendant qu'un homme sans armes"
(Spinoza)
"Les trois métaux précieux de la Liberté sont l'or, l'argent et le plomb"
(George Washington)
"... surtout le plomb"
(Wolfgang Amadeus Feder 504)
feder504
feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7414
Age : 72
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  St Etienne Jeu 10 Juin 2021, 22:30

Un bien bel exemplaire ! 
Très beau et bien homogène !
Le bois en particulier est de toute beauté.

Le fusil 1822 fut certainement le fusil le plus utilisé parmi les armes françaises des 2 premiers tiers du XIX e siècle : ils ont été partout et de toutes nos campagnes, Algérie, Crimée, Liban, Mexique, Italie, la guerre de 1870, la Commune ... comme vous l'avez dit, ils en ont fait des kilomètres !

Ces fusils ont été transformés 2 fois, parfois même repassés en manufacture pour réparations ! 
À chaque fois : nouveau poinçons et nouveaux marquages. On lit ces fusils comme un livre d’histoire.

Les textes réglementaires précisent l’emplacement et la taille de tout marquage, macaron et autres poinçons d’épreuve et de contrôle visible ou non.
C’est ainsi que toute transformation réglementaire fait l’objet de l’apposition du nom de la Manufacture concernée sur la face droite de la crosse, parallèlement à la plaque de couche. Ceci va nous aider comme on va le voir.

C’était un fusil de grenadier, ce qu’on déduit de la position de la grenadière plus avancée vers l’embouchoir : le canon et la monture ont été raccourcis et l’embouchoir reculé.

À en croire la platine, (Mais une platine, ça va, ça vient … surtout chez certains négociants) votre fusil est probablement de fabrication précoce : Manufacture Royale de Maubeuge. La date de fabrication du canon devrait se lire au dessus de la platine, juste devant la masselotte. Mais elle a disparu…

Puis transformation T … vers 1842 - 45, voire plus tard : mise à la percussion. On n’a pas de date. Mais on sait où : la Manufacture Royale de Châtellerault. On le déduit des marquages de la crosse. J’y reviens plus loin.

Puis re-transformation (très tardive) Bis par la Manufacture Impériale de Tulle en 1864 : rayage du canon. C’est poinçonné sur le pan droit du canon sous la platine : T.1864 T pour Tulle. Ça rejoint le marquage Tulle à droite de la crosse.

Puisqu’on est sur la crosse, le nom de Châtellerault (condensé ChatelT) ne peut être que le nom de la Manufacture ayant procédé à la première transformation T.

Et le macaron « MI réparation Tulle 1864 » indique une réparation faite dans la foulée de la tranformation Bis.

Ce fusil a PEUT-ÊTRE été fabriqué à Maubeuge.
Il a été transformé à la percussion à Châtellerault.
Il a été rayé et réparé à Tulle en 64.

Quelques erreurs relevées dans cette discussion :
Il n’a pas été mis à percussion et rayé en même temps à Tulle en 64, mais rayé ET réparé.
Mise à la percussion et rayages ne se sont jamais faits en même temps. En 64, si par miracle, il était resté à silex, il n’aurait pas quitté son râtelier.
Il faut préciser que les fusils ne portent jamais l’appellation de la manufacture de fabrication sur leur canon, mais sur la platine et le macaron de crosse. Seule info concernant une manufacture sur le canon : l’initiale précédant le millésime de transformation Bis, on l’a vu, c’est le T.1864.

Le matricule.

Un matricule est attribué au niveau Corps de Troupe à chaque arme y entrant en service.
Ce matricule, enregistré par le Chef armurier du Corps, puis poinçonné sur le côté gauche du canon et sur la face gauche de la crosse, parallèlement à la plaque de couche.
Ce fusil a été matriculé 826 à son arrivée en corps de troupe.

Ce matricule N'EST PAS UN NUMÉRO DE SÉRIE. 
La concordance des matricules crosse et canon indique un fusil bien homogène : le canon est appairé à la monture.

Le cas de la platine … 
Elle a PEUT-ÊTRE été posée en remplacement de celle d’origine … mais possiblement APRÈS, BIEN APRÈS la mise au rebut du fusil. 
On sait que certains « collectionneurs » ne se sont pas gênés.
Le n° 218 du chien est une marque de compagnon.
Une bonne indication serait d’examiner la tranche de la platine et de vérifier si on n’y retrouve pas l’une des marques faites dans son logement. C’était le sens de la demande de Feder504

Si c’est le cas, bingo : la platine EST BIEN celle du fusil.

Mais pas forcément celle de son neuvage … c’est peut-être la raison du macaron de réparation de Tulle en 1864. 
Voici les marques relevées dans le logement de la platine. Il y a deux ou 3 jeux de marques. Ce qui ferait penser à ... plus d'une platine.
Ces marques étaient apposées lors des transformations / réparations d’une arme. Car les armes étaient entièrement démontées et il fallait retrouver ses petits, d’où l’utilité de marquer du même signe au burin le bois et la platine. Je précise que ces marques ne sont pas réglementées, elles sont juste un usage reconnu.

Vue des 2 premiers jeux de marques (je me suis permis un agrandissement de vos photos):
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque10

Le troisième jeu de marques :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque11

Voici l'exemple d'un tel marquage relevé sur l'un de mes 1822 TBis :
Dans le logement ou y lit XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque12


Sur la tranche de la platine, on retrouve ce XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque13


Reste en suspens la question des éventuels marquages de la tranche de la platine.

Et encore merci de cette présentation.

A bientôt
salut
St Etienne
St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 487
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  Tico Jeu 10 Juin 2021, 23:35

St Etienne a écrit:Un bien bel exemplaire ! 
Très beau et bien homogène !
Le bois en particulier est de toute beauté.

Le fusil 1822 fut certainement le fusil le plus utilisé parmi les armes françaises des 2 premiers tiers du XIX e siècle : ils ont été partout et de toutes nos campagnes, Algérie, Crimée, Liban, Mexique, Italie, la guerre de 1870, la Commune ... comme vous l'avez dit, ils en ont fait des kilomètres !

Ces fusils ont été transformés 2 fois, parfois même repassés en manufacture pour réparations ! 
À chaque fois : nouveau poinçons et nouveaux marquages. On lit ces fusils comme un livre d’histoire.

Les textes réglementaires précisent l’emplacement et la taille de tout marquage, macaron et autres poinçons d’épreuve et de contrôle visible ou non.
C’est ainsi que toute transformation réglementaire fait l’objet de l’apposition du nom de la Manufacture concernée sur la face droite de la crosse, parallèlement à la plaque de couche. Ceci va nous aider comme on va le voir.

C’était un fusil de grenadier, ce qu’on déduit de la position de la grenadière plus avancée vers l’embouchoir : le canon et la monture ont été raccourcis et l’embouchoir reculé.

À en croire la platine, (Mais une platine, ça va, ça vient … surtout chez certains négociants) votre fusil est probablement de fabrication précoce : Manufacture Royale de Maubeuge. La date de fabrication du canon devrait se lire au dessus de la platine, juste devant la masselotte. Mais elle a disparu…

Puis transformation T … vers 1842 - 45, voire plus tard : mise à la percussion. On n’a pas de date. Mais on sait où : la Manufacture Royale de Châtellerault. On le déduit des marquages de la crosse. J’y reviens plus loin.

Puis re-transformation (très tardive) Bis par la Manufacture Impériale de Tulle en 1864 : rayage du canon. C’est poinçonné sur le pan droit du canon sous la platine : T.1864 T pour Tulle. Ça rejoint le marquage Tulle à droite de la crosse.

Puisqu’on est sur la crosse, le nom de Châtellerault (condensé ChatelT) ne peut être que le nom de la Manufacture ayant procédé à la première transformation T.

Et le macaron « MI réparation Tulle 1864 » indique une réparation faite dans la foulée de la tranformation Bis.

Ce fusil a PEUT-ÊTRE été fabriqué à Maubeuge.
Il a été transformé à la percussion à Châtellerault.
Il a été rayé et réparé à Tulle en 64.

Quelques erreurs relevées dans cette discussion :
Il n’a pas été mis à percussion et rayé en même temps à Tulle en 64, mais rayé ET réparé.
Mise à la percussion et rayages ne se sont jamais faits en même temps. En 64, si par miracle, il était resté à silex, il n’aurait pas quitté son râtelier.
Il faut préciser que les fusils ne portent jamais l’appellation de la manufacture de fabrication sur leur canon, mais sur la platine et le macaron de crosse. Seule info concernant une manufacture sur le canon : l’initiale précédant le millésime de transformation Bis, on l’a vu, c’est le T.1864.

Le matricule.

Un matricule est attribué au niveau Corps de Troupe à chaque arme y entrant en service.
Ce matricule, enregistré par le Chef armurier du Corps, puis poinçonné sur le côté gauche du canon et sur la face gauche de la crosse, parallèlement à la plaque de couche.
Ce fusil a été matriculé 826 à son arrivée en corps de troupe.

Ce matricule N'EST PAS UN NUMÉRO DE SÉRIE. 
La concordance des matricules crosse et canon indique un fusil bien homogène : le canon est appairé à la monture.

Le cas de la platine … 
Elle a PEUT-ÊTRE été posée en remplacement de celle d’origine … mais possiblement APRÈS, BIEN APRÈS la mise au rebut du fusil. 
On sait que certains « collectionneurs » ne se sont pas gênés.
Le n° 218 du chien est une marque de compagnon.
Une bonne indication serait d’examiner la tranche de la platine et de vérifier si on n’y retrouve pas l’une des marques faites dans son logement. C’était le sens de la demande de Feder504

Si c’est le cas, bingo : la platine EST BIEN celle du fusil.

Mais pas forcément celle de son neuvage … c’est peut-être la raison du macaron de réparation de Tulle en 1864. 
Voici les marques relevées dans le logement de la platine. Il y a deux ou 3 jeux de marques. Ce qui ferait penser à ... plus d'une platine.
Ces marques étaient apposées lors des transformations / réparations d’une arme. Car les armes étaient entièrement démontées et il fallait retrouver ses petits, d’où l’utilité de marquer du même signe au burin le bois et la platine. Je précise que ces marques ne sont pas réglementées, elles sont juste un usage reconnu.

Vue des 2 premiers jeux de marques (je me suis permis un agrandissement de vos photos):
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque10

Le troisième jeu de marques :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque11

Voici l'exemple d'un tel marquage relevé sur l'un de mes 1822 TBis :
Dans le logement ou y lit XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque12


Sur la tranche de la platine, on retrouve ce XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque13


Reste en suspens la question des éventuels marquages de la tranche de la platine.

Et encore merci de cette présentation.

A bientôt
salut
Bonsoir,
Excellent historique  Very Happy
Le canon est bien issu de Maubeuge.
La platine apparaît donc cohérente.
Wink
Tico
Tico
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1135
Age : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Ven 11 Juin 2021, 08:50

St Etienne a écrit:Un bien bel exemplaire ! 
Très beau et bien homogène !
Le bois en particulier est de toute beauté.

Le fusil 1822 fut certainement le fusil le plus utilisé parmi les armes françaises des 2 premiers tiers du XIX e siècle : ils ont été partout et de toutes nos campagnes, Algérie, Crimée, Liban, Mexique, Italie, la guerre de 1870, la Commune ... comme vous l'avez dit, ils en ont fait des kilomètres !

Ces fusils ont été transformés 2 fois, parfois même repassés en manufacture pour réparations ! 
À chaque fois : nouveau poinçons et nouveaux marquages. On lit ces fusils comme un livre d’histoire.

Les textes réglementaires précisent l’emplacement et la taille de tout marquage, macaron et autres poinçons d’épreuve et de contrôle visible ou non.
C’est ainsi que toute transformation réglementaire fait l’objet de l’apposition du nom de la Manufacture concernée sur la face droite de la crosse, parallèlement à la plaque de couche. Ceci va nous aider comme on va le voir.

C’était un fusil de grenadier, ce qu’on déduit de la position de la grenadière plus avancée vers l’embouchoir : le canon et la monture ont été raccourcis et l’embouchoir reculé.

À en croire la platine, (Mais une platine, ça va, ça vient … surtout chez certains négociants) votre fusil est probablement de fabrication précoce : Manufacture Royale de Maubeuge. La date de fabrication du canon devrait se lire au dessus de la platine, juste devant la masselotte. Mais elle a disparu…

Puis transformation T … vers 1842 - 45, voire plus tard : mise à la percussion. On n’a pas de date. Mais on sait où : la Manufacture Royale de Châtellerault. On le déduit des marquages de la crosse. J’y reviens plus loin.

Puis re-transformation (très tardive) Bis par la Manufacture Impériale de Tulle en 1864 : rayage du canon. C’est poinçonné sur le pan droit du canon sous la platine : T.1864 T pour Tulle. Ça rejoint le marquage Tulle à droite de la crosse.

Puisqu’on est sur la crosse, le nom de Châtellerault (condensé ChatelT) ne peut être que le nom de la Manufacture ayant procédé à la première transformation T.

Et le macaron « MI réparation Tulle 1864 » indique une réparation faite dans la foulée de la tranformation Bis.

Ce fusil a PEUT-ÊTRE été fabriqué à Maubeuge.
Il a été transformé à la percussion à Châtellerault.
Il a été rayé et réparé à Tulle en 64.

Quelques erreurs relevées dans cette discussion :
Il n’a pas été mis à percussion et rayé en même temps à Tulle en 64, mais rayé ET réparé.
Mise à la percussion et rayages ne se sont jamais faits en même temps. En 64, si par miracle, il était resté à silex, il n’aurait pas quitté son râtelier.
Il faut préciser que les fusils ne portent jamais l’appellation de la manufacture de fabrication sur leur canon, mais sur la platine et le macaron de crosse. Seule info concernant une manufacture sur le canon : l’initiale précédant le millésime de transformation Bis, on l’a vu, c’est le T.1864.

Le matricule.

Un matricule est attribué au niveau Corps de Troupe à chaque arme y entrant en service.
Ce matricule, enregistré par le Chef armurier du Corps, puis poinçonné sur le côté gauche du canon et sur la face gauche de la crosse, parallèlement à la plaque de couche.
Ce fusil a été matriculé 826 à son arrivée en corps de troupe.

Ce matricule N'EST PAS UN NUMÉRO DE SÉRIE. 
La concordance des matricules crosse et canon indique un fusil bien homogène : le canon est appairé à la monture.

Le cas de la platine … 
Elle a PEUT-ÊTRE été posée en remplacement de celle d’origine … mais possiblement APRÈS, BIEN APRÈS la mise au rebut du fusil. 
On sait que certains « collectionneurs » ne se sont pas gênés.
Le n° 218 du chien est une marque de compagnon.
Une bonne indication serait d’examiner la tranche de la platine et de vérifier si on n’y retrouve pas l’une des marques faites dans son logement. C’était le sens de la demande de Feder504

Si c’est le cas, bingo : la platine EST BIEN celle du fusil.

Mais pas forcément celle de son neuvage … c’est peut-être la raison du macaron de réparation de Tulle en 1864. 
Voici les marques relevées dans le logement de la platine. Il y a deux ou 3 jeux de marques. Ce qui ferait penser à ... plus d'une platine.
Ces marques étaient apposées lors des transformations / réparations d’une arme. Car les armes étaient entièrement démontées et il fallait retrouver ses petits, d’où l’utilité de marquer du même signe au burin le bois et la platine. Je précise que ces marques ne sont pas réglementées, elles sont juste un usage reconnu.

Vue des 2 premiers jeux de marques (je me suis permis un agrandissement de vos photos):
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque10

Le troisième jeu de marques :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque11

Voici l'exemple d'un tel marquage relevé sur l'un de mes 1822 TBis :
Dans le logement ou y lit XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque12


Sur la tranche de la platine, on retrouve ce XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque13


Reste en suspens la question des éventuels marquages de la tranche de la platine.

Et encore merci de cette présentation.

A bientôt
salut
Analyse impressionnante !
merci beaucoup !
je vérifierai les éventuels marquages sur le bord de la platine.
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Présentation d'un fusil 1822 T bis Empty Re: Présentation d'un fusil 1822 T bis

Message  euleuleu Ven 11 Juin 2021, 08:51

Tico a écrit:
St Etienne a écrit:Un bien bel exemplaire ! 
Très beau et bien homogène !
Le bois en particulier est de toute beauté.

Le fusil 1822 fut certainement le fusil le plus utilisé parmi les armes françaises des 2 premiers tiers du XIX e siècle : ils ont été partout et de toutes nos campagnes, Algérie, Crimée, Liban, Mexique, Italie, la guerre de 1870, la Commune ... comme vous l'avez dit, ils en ont fait des kilomètres !

Ces fusils ont été transformés 2 fois, parfois même repassés en manufacture pour réparations ! 
À chaque fois : nouveau poinçons et nouveaux marquages. On lit ces fusils comme un livre d’histoire.

Les textes réglementaires précisent l’emplacement et la taille de tout marquage, macaron et autres poinçons d’épreuve et de contrôle visible ou non.
C’est ainsi que toute transformation réglementaire fait l’objet de l’apposition du nom de la Manufacture concernée sur la face droite de la crosse, parallèlement à la plaque de couche. Ceci va nous aider comme on va le voir.

C’était un fusil de grenadier, ce qu’on déduit de la position de la grenadière plus avancée vers l’embouchoir : le canon et la monture ont été raccourcis et l’embouchoir reculé.

À en croire la platine, (Mais une platine, ça va, ça vient … surtout chez certains négociants) votre fusil est probablement de fabrication précoce : Manufacture Royale de Maubeuge. La date de fabrication du canon devrait se lire au dessus de la platine, juste devant la masselotte. Mais elle a disparu…

Puis transformation T … vers 1842 - 45, voire plus tard : mise à la percussion. On n’a pas de date. Mais on sait où : la Manufacture Royale de Châtellerault. On le déduit des marquages de la crosse. J’y reviens plus loin.

Puis re-transformation (très tardive) Bis par la Manufacture Impériale de Tulle en 1864 : rayage du canon. C’est poinçonné sur le pan droit du canon sous la platine : T.1864 T pour Tulle. Ça rejoint le marquage Tulle à droite de la crosse.

Puisqu’on est sur la crosse, le nom de Châtellerault (condensé ChatelT) ne peut être que le nom de la Manufacture ayant procédé à la première transformation T.

Et le macaron « MI réparation Tulle 1864 » indique une réparation faite dans la foulée de la tranformation Bis.

Ce fusil a PEUT-ÊTRE été fabriqué à Maubeuge.
Il a été transformé à la percussion à Châtellerault.
Il a été rayé et réparé à Tulle en 64.

Quelques erreurs relevées dans cette discussion :
Il n’a pas été mis à percussion et rayé en même temps à Tulle en 64, mais rayé ET réparé.
Mise à la percussion et rayages ne se sont jamais faits en même temps. En 64, si par miracle, il était resté à silex, il n’aurait pas quitté son râtelier.
Il faut préciser que les fusils ne portent jamais l’appellation de la manufacture de fabrication sur leur canon, mais sur la platine et le macaron de crosse. Seule info concernant une manufacture sur le canon : l’initiale précédant le millésime de transformation Bis, on l’a vu, c’est le T.1864.

Le matricule.

Un matricule est attribué au niveau Corps de Troupe à chaque arme y entrant en service.
Ce matricule, enregistré par le Chef armurier du Corps, puis poinçonné sur le côté gauche du canon et sur la face gauche de la crosse, parallèlement à la plaque de couche.
Ce fusil a été matriculé 826 à son arrivée en corps de troupe.

Ce matricule N'EST PAS UN NUMÉRO DE SÉRIE. 
La concordance des matricules crosse et canon indique un fusil bien homogène : le canon est appairé à la monture.

Le cas de la platine … 
Elle a PEUT-ÊTRE été posée en remplacement de celle d’origine … mais possiblement APRÈS, BIEN APRÈS la mise au rebut du fusil. 
On sait que certains « collectionneurs » ne se sont pas gênés.
Le n° 218 du chien est une marque de compagnon.
Une bonne indication serait d’examiner la tranche de la platine et de vérifier si on n’y retrouve pas l’une des marques faites dans son logement. C’était le sens de la demande de Feder504

Si c’est le cas, bingo : la platine EST BIEN celle du fusil.

Mais pas forcément celle de son neuvage … c’est peut-être la raison du macaron de réparation de Tulle en 1864. 
Voici les marques relevées dans le logement de la platine. Il y a deux ou 3 jeux de marques. Ce qui ferait penser à ... plus d'une platine.
Ces marques étaient apposées lors des transformations / réparations d’une arme. Car les armes étaient entièrement démontées et il fallait retrouver ses petits, d’où l’utilité de marquer du même signe au burin le bois et la platine. Je précise que ces marques ne sont pas réglementées, elles sont juste un usage reconnu.

Vue des 2 premiers jeux de marques (je me suis permis un agrandissement de vos photos):
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque10

Le troisième jeu de marques :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque11

Voici l'exemple d'un tel marquage relevé sur l'un de mes 1822 TBis :
Dans le logement ou y lit XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque12


Sur la tranche de la platine, on retrouve ce XIII :
Présentation d'un fusil 1822 T bis Marque13


Reste en suspens la question des éventuels marquages de la tranche de la platine.

Et encore merci de cette présentation.

A bientôt
salut
Bonsoir,
Excellent historique  Very Happy
Le canon est bien issu de Maubeuge.
La platine apparaît donc cohérente.
Wink
Merci pour votre commentaire !
Qu'est-ce qui vous fait dire que le canon est de Maubeuge ?
euleuleu
euleuleu
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 116
Age : 55
Localisation : 3813
Date d'inscription : 23/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum