MAS 36 au sommet

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Jeannot du 85 Ven 09 Avr 2021, 18:00

jeanmi67 a écrit:
Jeannot du 85

Surtout qu'en fin de compte, cette arme n'a rien d'exceptionnel, que ce soit au niveau des finitions qu'au niveau de la conception (à mon sens).

Je ne suis pas de cet avis, car pour moi, la simplicité n'est pas synonyme de "mauvaise" conception, bien au contraire.

Je ne connais pas de culasse aussi facile à démonter/remonter en condition "terrain" par exemple et il a d'autres exemples pour cette arme.

Antoine de Saint-Exupéry disait (parait-il) :
La perfection est atteinte, non pas lorsqu'il n'y a plus rien à ajouter, mais lorsqu'il n'y a plus rien à retirer.


Pour moi, le MAS 36 illustre parfaite cela.


Mais bien entendu, je respecte également les autres points de vue et arguments.



salut


En soit non le mas 36 a une belle ligne et une culasse facile à démonter.

Par contre les vis à points, la peinture cuite, le phosphatage et les bois tristes... Bof

Avec un beau bronzage et du noyer ça aurait été mieux.

Il est vrai que la guerre et la reconstruction n'ont peut-être pas du favoriser le développement d'une arme bien finie.


Dernière édition par Jeannot du 85 le Ven 09 Avr 2021, 22:02, édité 1 fois
Jeannot du 85
Jeannot du 85
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 475
Age : 24
Localisation : Voyez les Sables d'Olonne? et bien... à coté
Date d'inscription : 31/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Stephane5 Ven 09 Avr 2021, 19:52

Je ne voulais pas le dire, mais je fais partie de ceux qui le trouvent moche... Le boîtier massif qui coupe en deux la ligne de la crosse, le levier à la forme torturée,...Je ne suis pas contre une finition "de guerre", mais une ligne élancée (comme celle d'un 91/30, arme rustique s'il en est) ne coûte pas plus cher (en déformant à peine les paroles de Raymond Loewy...)

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)



MAS 36 au sommet - Page 2 7790
Stephane5
Stephane5
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1595
Age : 45
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Aardvark Ven 09 Avr 2021, 21:26

Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas  Very Happy 

Mais, pour ma part, je trouve le MAS36 particulièrement élégant, car d'une ligne très épurée et dont la conception a aboutie à une utilisation et une maintenance la plus simple possible. C'est, à mon avis (et je le partage) une très belle arme surtout dans sa finition de la première série, noire cuite.
Aardvark
Aardvark
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 196
Age : 56
Localisation : Île de France
Date d'inscription : 08/09/2019

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  FUEGO Sam 10 Avr 2021, 00:00

...oui une parfaite illustration de la "bête de guerre" solide, fonctionnelle et efficace: dommage qu'il n'y en ait pas eu 2 millions en 1940 !

FUEGO
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1265
Age : 57
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 27/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Verchère Sam 10 Avr 2021, 04:18

Jeannot du 85 a écrit:... Surtout qu'en fin de compte, cette arme n'a rien d'exceptionnel, que ce soit au niveau des finitions qu'au niveau de la conception (à mon sens).
Pour ma part, j'ose avouer que je trouve le MAS 36 esthétiquement très moche, et mécaniquement très beau...

La crosse en 2 parties coupées par le boîtier, il semble que ce soit bien plus robuste que la monture d'une seule pièce.
Les vis à ergot c'est une disposition délibérée, définissant la limite entre le démontage "terrain" et le démontage "armurerie".

2 millions de MAS 36 en 1940 n'auraient sans doute strictement rien changé ! C'est des MAS 40 qu'il aurait fallu ; et bien d'autres choses, et surtout bien d'autres idées...

Il faut voir le MAS 36 comme une arme économique, simple et robuste, facile à produire, destinée aux troupes de seconde ligne et aux réserves, à la place des Lebel et Berthier ; et à ce titre il aurait sans doute été parfait.
Avec en première ligne des FSA, comme c'était initialement prévu...

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12567
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  oxi81 Sam 10 Avr 2021, 08:49

En France, on fait le contraire des chinois : on imite, mais en moins bien.
On a remplacé le MP40 par la Mat 1949, le P.38 par le PA modèle 1950
Pour le Mas36, c'est pareil. On s'inspire du Mauser 98 mais en lui enlevant sa principale qualité : les tenons de verrouillage en tête de culasse.

Mécaniquement... avec ses tenons de culasse à l'arrière, on peut pas dire que le Mas36 était au top de la technique.
La France avait copié la munition allemande pour créer sa 7,5mm modèle 1924/1929.
Alors, pourquoi ne pas avoir copier la culasse du Mauser 98 aussi?

------------------------

François 




"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).
MAS 36 au sommet - Page 2 110508071149486978123921
oxi81
oxi81
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 8894
Age : 58
Localisation : Entre la mer et le ciel des Corbières
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  joselito Sam 10 Avr 2021, 09:06

oxi81 a écrit:En France, on fait le contraire des chinois : on imite, mais en moins bien.
On a remplacé le MP40 par la Mat 1949, le P.38 par le PA modèle 1950
Pour le Mas36, c'est pareil. On s'inspire du Mauser 98 mais en lui enlevant sa principale qualité : les tenons de verrouillage en tête de culasse.

Mécaniquement... avec ses tenons de culasse à l'arrière, on peut pas dire que le Mas36 était au top de la technique.
La France avait copié la munition allemande pour créer sa 7,5mm modèle 1924/1929.
Alors, pourquoi ne pas avoir copier la culasse du Mauser 98 aussi?

Le problème est qu'il faut comparer ce qui est comparable...mon avis perso est qu'aucuns armements ww2 ne sera à la hauteur du matériel Allemand , et c'est valable pour les équipements, les tenues , Etc....
joselito
joselito
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 14966
Age : 61
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Jeannot du 85 Sam 10 Avr 2021, 09:51

Verchère a écrit:

Il faut voir le MAS 36 comme une arme économique, simple et robuste, facile à produire, destinée aux troupes de seconde ligne et aux réserves, à la place des Lebel et Berthier ; et à ce titre il aurait sans doute été parfait.


Oui!...

Avant guerre (de souvenir) une commission de l'armée anglaise l'avait qualifiée "d'arme la plus moche de l'histoire"... venant de la part d'Anglais... c'est un peu fort!

Pas moche, mal fini oui. 

J'ai été deçu quand je l'ai reçu, pas de l'état, mais de la finition, rien à voir avec le lebel ou les Berthier.

------------------------

MAS 36 au sommet - Page 2 P1020317


" Les êtres vont d'une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n'est pas montée, ils n'en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l’événement, les instincts repliés comme un parapluie, branlochants d'incohérence, réduits à eux- mêmes, c'est-à-dire à rien. Vaches sans rien. "



Louis-Ferdinand Céline,



Voyage au bout de la nuit, p160
Jeannot du 85
Jeannot du 85
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 475
Age : 24
Localisation : Voyez les Sables d'Olonne? et bien... à coté
Date d'inscription : 31/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  oxi81 Sam 10 Avr 2021, 10:10

Les anglais ont eu le même problème : les SMLE du début du siècle ont un belle finition, les N°4 sont finis à la hache. Va comprendre...

------------------------

François 




"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).
MAS 36 au sommet - Page 2 110508071149486978123921
oxi81
oxi81
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 8894
Age : 58
Localisation : Entre la mer et le ciel des Corbières
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Stephane5 Sam 10 Avr 2021, 14:09

Les N°4, ce sont ceux de la seconde guerre mondiale (je n'y connais rien en Lee-Enfield) ? Si oui, ça suffit à expliquer la baisse de qualité, comme pour tous ses contemporains...

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)



MAS 36 au sommet - Page 2 7790
Stephane5
Stephane5
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1595
Age : 45
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  oxi81 Sam 10 Avr 2021, 14:19

Stephane5 a écrit:Les N°4, ce sont ceux de la seconde guerre mondiale (je n'y connais rien en Lee-Enfield) ? Si oui, ça suffit à expliquer la baisse de qualité, comme pour tous ses contemporains...


Pourquoi ça l'expliquerait?
La première guerre mondiale n'a pas altéré la finition sur les SMLE.

------------------------

François 




"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).
MAS 36 au sommet - Page 2 110508071149486978123921
oxi81
oxi81
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 8894
Age : 58
Localisation : Entre la mer et le ciel des Corbières
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Caudron Sam 10 Avr 2021, 18:18

À mon avis, qui n'est que mon avis, mais que je partage sans réserve🤡 , le MAS 36 a presque été un excellent fusil. Presque car il a pour lui, une très bonne munition, une mécanique simple et très fiable.  Mais il a malheureusement aussi, une crosse déplorablement courte (pourtant je ne dépasse pas le mètre soixante-douze), un réglage de la hausse par changement de la planchette (bien vu messieurs les ingénieurs) et une mise en bois "capricieuse" qui provoque une dérive incontrôlable en cours de tir. Bref, on est pas passé loin du tout bon, comme souvent... Crying or Very sad
Dommage, j'aurais bien aimé concourir avec du français plutôt qu'avec de l’anglais, du suédois, du suisse, ou de l'américain Wink

Caudron
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 767
Age : 56
Date d'inscription : 02/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Stephane5 Sam 10 Avr 2021, 18:34

oxi81 a écrit:
Stephane5 a écrit:Les N°4, ce sont ceux de la seconde guerre mondiale (je n'y connais rien en Lee-Enfield) ? Si oui, ça suffit à expliquer la baisse de qualité, comme pour tous ses contemporains...

Pourquoi ça l'expliquerait?
La première guerre mondiale n'a pas altéré la finition sur les SMLE.

Certes, mais la seconde a altéré celle de presque toutes les armes nées avant ou pendant: Kar98, Mosin Nagant, MG34/MG42, Thompson/Grease gun, fusil M1, carabine M1, PPSH41/43... je ne connais pas grand chose à la première guerre mondiale, mais la deuxième a surpris des armées sans armes pour lesquelles il a fallu produire vite, beaucoup et souvent sous les bombes, alors la finition...un luxe réservé à la Suisse !

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)



MAS 36 au sommet - Page 2 7790
Stephane5
Stephane5
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1595
Age : 45
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  FUEGO Sam 10 Avr 2021, 19:53

oxi81 a écrit:En France, on fait le contraire des chinois : on imite, mais en moins bien.
On a remplacé le MP40 par la Mat 1949, le P.38 par le PA modèle 1950
Pour le Mas36, c'est pareil. On s'inspire du Mauser 98 mais en lui enlevant sa principale qualité : les tenons de verrouillage en tête de culasse.

Mécaniquement... avec ses tenons de culasse à l'arrière, on peut pas dire que le Mas36 était au top de la technique.
La France avait copié la munition allemande pour créer sa 7,5mm modèle 1924/1929.
Alors, pourquoi ne pas avoir copier la culasse du Mauser 98 aussi?
Les américains ont payé des millions de dollars d'amende à la Mauserwerke pour avoir pompé presque parfaitement le système 98 pour leur Springfield 1903: je pense que c'est une bonne explication, non ?

Les tenons de verrouillage à l'arrière paraissent aujourd'hui peu orthodoxes mais avec un corps de culasse de ce diamètre, la rigidité était bien suffisante pour une usage militaire: les britishs avec leur mince tube de plomberie caoutchoutesque ont fait deux guerres mondiales avec.
Comme l'écrit Verchère, le MAS 36 était "économique, simple et robuste, facile à produire" mais aussi simple à démonter, à entretenir, simple à utiliser, pas trop encombrant, maniable, facile d'apprentissage pour la bleusaille, etc, etc.

Les considération esthétiques du collectionneur d'aujourd'hui ou les objections du tireur TAR qui pinaille parce que ce n'est pas une arme de concours n'entraient pas en ligne de compte pour le concepteur de l'époque: c'était conçu pour être une arme de combat efficace, économique et solide.

Quant à dire que deux millions de MAS 36 n'auraient strictement rien changé en 1940: nul ne saurait le prétendre avec certitude.
Perso, j'aurais été mobilisé à cette époque, je pense que j'aurais été quelque-peu plus motivé qu'on me mette dans les pattes cet outil plutôt qu'une canne à pêche datant du 19ème siècle, périmée techniquement à peine produite et pourtant tellement esthétique !
...état d'esprit à multiplier par plusieurs millions de soldats !

Pour terminer, le K98k que les allemands alignaient en 1940, n'était pas révolutionnairement plus performant et efficace, n'en déplaise à notre modérateur favori...

FUEGO
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1265
Age : 57
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 27/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Allobroges Sam 10 Avr 2021, 20:01

Assez d’accord avec l’avis de Fuego et j’ajouterai même que toutes ces remarques s’appliquent à notre MAT 49 Nationale, quelle magnifique exemple de simplicité et d’efficacité si l’on compare à cette usine à gaz de MP40 Wink
MAS 36 au sommet - Page 2 72113

------------------------

Quand le sage désigne la lune l'idiot regarde le doigt  MAS 36 au sommet - Page 2 704409   
Zen attitude:



Si vous pensez que je suis un gros connard, dites vous bien que je ne suis pas au max de mes capacités.  MAS 36 au sommet - Page 2 254249  





MAS 36 au sommet - Page 2 2804
Allobroges
Allobroges
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2419
Age : 59
Date d'inscription : 20/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  oxi81 Sam 10 Avr 2021, 20:59

FUEGO a écrit:


Les considération esthétiques du collectionneur d'aujourd'hui ou les objections du tireur TAR qui pinaille parce que ce n'est pas une arme de concours n'entraient pas en ligne de compte pour le concepteur de l'époque: c'était conçu pour être une arme de combat efficace, économique et solide.


Pour terminer, le K98k que les allemands alignaient en 1940, n'était pas révolutionnairement plus performant et efficace, n'en déplaise à notre modérateur favori...


Une arme efficace, économique, solide, mais moche.
Par contre, je suis d'accord : pour faire la guerre, l'esthétique, on s'en fout.
Mais nous, à notre niveau et vu qu'on est pas en guerre, on peut se permettre faire le distinguo entre un beau fusil  et un... moins beau.

La Kar98k n'était guère plus révolutionnaire, ni performante, c'est vrai, mais le concept remonte à 1898. Quand même 40 ans avant le Mas36.

------------------------

François 




"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).
MAS 36 au sommet - Page 2 110508071149486978123921
oxi81
oxi81
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 8894
Age : 58
Localisation : Entre la mer et le ciel des Corbières
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  manitou Sam 10 Avr 2021, 21:42

Quoi qu il en soit,
c est notre patrimoine
En plaise ou deplaise ..
 
MAS 36 au sommet - Page 2 Pointe10manque de calsium  pour la 1

Manque de culasse pour la 2
Manque de plomb pour la 3
Ect ...
Tout replacer dans un esprit et dans son context et epoque reste une belle ouverture.

------------------------

Les armes ont torturé mais aussi façonné le monde. Elles ont accompli le meilleur et le pire, enfanté l’infâme aussi bien que le plus grand, tour à tour rampé dans l’horreur ou rayonné dans la gloire. Honteuse et magnifique, leur histoire est celle des hommes.


Charles de Gaulle
manitou
manitou
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4616
Age : 51
Localisation : STL 30
Date d'inscription : 04/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  FUEGO Sam 10 Avr 2021, 21:55

oxi81 a écrit:
Une arme efficace, économique, solide, mais moche.


La Kar98k n'était guère plus révolutionnaire, ni performante, c'est vrai, mais le concept remonte à 1898. Quand même 40 ans avant le Mas36.
J'admets que le MAS 36 n'est pas le plus beau fusil du monde, mais il n'est pas aussi vilain que ça...MAS 36 au sommet - Page 2 100_9063

MAS 36 au sommet - Page 2 100_9064

FUEGO
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1265
Age : 57
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 27/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Verchère Dim 11 Avr 2021, 05:54

Je doute fort qu'un 98K se montre supérieur si, entendant vrombir une marmite pendant qu'on recharge, on a préféré plonger dans le fossé plutôt que de refermer la culasse !
Les logements de tenons du Mauser ne sont pas faciles à nettoyer rapidement s'ils sont pleins de sable ; idem pour le magasin, d'autant plus si le fusil est gluant de boue.
Quant aux tenons à l'arrière, avec une culasse d'un tel diamètre c'est pas tout à fait comme le Lee-Enfield. Et si c'était fondamentalement aussi imprécis que ça, aurait-on repris le même principe (puis les mêmes pièces) pour réaliser un fusil de tireur d'élite ?

Le réglage par changement de planchette ? Dans le concept d'utilisation, le réglage est de toutes façons du domaine de l'armurier. D'ailleurs, vu le nombre de tireurs qui sont incapables de poser une règle de trois pour savoir de combien et dans quel sens il faut cliquer ou dériver, même dans un stand FFT les instruments de visée réglables ne paraissent pas à la portée de tous...

Question finition, la première guerre mondiale a peut-être montré que c'était pas la peine de fabriquer un aussi joli matériel, pour en faire ce qu'on en faisait !
On a peut-être fini par comprendre que toute finition non indispensable est une perte de temps, de travail et d'argent ; qui par le principe des vases communicants équivaut à un gain pour l'ennemi ; presque un genre de "haute trahison", en somme...
D'ailleurs le MAS 36 de 1939 n'est pas totalement abouti : encore trop luxueux ! Ce n'est que dans les fabrications phosphatées d'après-guerre, avec un moche bois rougeâtre et râpeux, que la perfection du dépouillement est atteinte.

Alors bien sûr, ce n'est pas un fusil à exhiber avec fierté durant les chasses de notaires et de sénateurs, ni une carabine de concours de tir : la raison est peut-être tout simplement que le MAS 36 n'était pas destiné à ça.

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12567
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Caudron Dim 11 Avr 2021, 09:35

Verchère: a écrit:
-"Le réglage par changement de planchette ? Dans le concept d'utilisation, le réglage est de toutes façons du domaine de l'armurier. D'ailleurs, vu le nombre de tireurs qui sont incapables de poser une règle de trois pour savoir de combien et dans quel sens il faut cliquer ou dériver, même dans un stand FFT les instruments de visée réglables ne paraissent pas à la portée de tous..."

C'est bien le concept d'utilisation avec "réglage par l'armurier" qui me chagrine,  je n'ai jamais réussi à trouver un fusil que je n'ai pas besoin de dériver ou d'ajuster en élévation pour ramener les groupements au centre du visuel et le régler en conformité avec ma morphologie et ma vue. J'imagine qu'il en est de même pour tout un chacun, je trouve donc dommage que le fantassin de base n'est pas eu cette possibilité.
Et bien que ne maîtrisant toujours pas parfaitement l'exercice de la règle de trois au stand (qui m'imposerait de mémoriser la longueur exact de la ligne de mire de chacune de mes armes ou de me munir d'un mètre scratch ) j'ai noté sur un petit carnet les correspondances distance/correction pour mes armes ou dioptres favoris. Wink 

Quant au débat sur le verrouillage arrière, source d'imprécision, c'est ignorer les scores réalisés en longue distance avec des Lee N°4 à Bisley et ailleurs, avec un verrou à peine plus gros que celui d'une .222 et pas maintenu du tout dans le boitier à l'avant... Shocked Sur le plan de la solidité, il suffit effectivement de comparer la culasse du Lee Enfield et celle du MAS 36, pour comprendre que le verrou de ce dernier est particulièrement robuste et rigide, d'autant plus qu'au verrouillage, sa partie antérieur s'introduit le boitier. De plus, les tenons du MAS 36 sont, comme ceux de l'US 17, légèrement hélicoïdaux, ce qui démultiplie la force nécessaire au verrouillage en cas d'encrassement.

Alors en y réfléchissant et à la lumière de ton intervention, plutôt que le MAS 36, c'est bien sa doctrine d'emploi qui me chagrine. salut

Caudron
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 767
Age : 56
Date d'inscription : 02/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Stephane5 Dim 11 Avr 2021, 13:57

FUEGO a écrit:les objections du tireur TAR qui pinaille parce que ce n'est pas une arme de concours n'entraient pas en ligne de compte pour le concepteur de l'époque: c'était conçu pour être une arme de combat efficace, économique et solide.

A mon sens, ce sont précisément ces qualités qui devraient séduire un tireur TAR...

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)



MAS 36 au sommet - Page 2 7790
Stephane5
Stephane5
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1595
Age : 45
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  FUEGO Dim 11 Avr 2021, 18:03

Verchère a écrit:Je doute fort qu'un 98K se montre supérieur si, entendant vrombir une marmite pendant qu'on recharge, on a préféré plonger dans le fossé plutôt que de refermer la culasse !
Les logements de tenons du Mauser ne sont pas faciles à nettoyer rapidement s'ils sont pleins de sable ; idem pour le magasin, d'autant plus si le fusil est gluant de boue.
Quant aux tenons à l'arrière, avec une culasse d'un tel diamètre c'est pas tout à fait comme le Lee-Enfield. Et si c'était fondamentalement aussi imprécis que ça, aurait-on repris le même principe (puis les mêmes pièces) pour réaliser un fusil de tireur d'élite ?

Le réglage par changement de planchette ? Dans le concept d'utilisation, le réglage est de toutes façons du domaine de l'armurier. D'ailleurs, vu le nombre de tireurs qui sont incapables de poser une règle de trois pour savoir de combien et dans quel sens il faut cliquer ou dériver, même dans un stand FFT les instruments de visée réglables ne paraissent pas à la portée de tous...

Question finition, la première guerre mondiale a peut-être montré que c'était pas la peine de fabriquer un aussi joli matériel, pour en faire ce qu'on en faisait !
On a peut-être fini par comprendre que toute finition non indispensable est une perte de temps, de travail et d'argent ; qui par le principe des vases communicants équivaut à un gain pour l'ennemi ; presque un genre de "haute trahison", en somme...
D'ailleurs le MAS 36 de 1939 n'est pas totalement abouti : encore trop luxueux ! Ce n'est que dans les fabrications phosphatées d'après-guerre, avec un moche bois rougeâtre et râpeux, que la perfection du dépouillement est atteinte.

Alors bien sûr, ce n'est pas un fusil à exhiber avec fierté durant les chasses de notaires et de sénateurs, ni une carabine de concours de tir : la raison est peut-être tout simplement que le MAS 36 n'était pas destiné à ça.
MAS 36 au sommet - Page 2 671531

Ceci-dit, j'ai eu la chance d'être invité à plusieurs reprises au ciné-tir du Bas-Rhin pour de très ludiques séances de tir dynamique sur un écran qui voit défiler toutes sortes de gibiers: à l'une de ces occasions j'avais emmené un de mes MAS 36 et ce fut un régal...
Les chasseurs présents ne faisaient pas mieux avec leur semi-auto à lunette MAS 36 au sommet - Page 2 3982057981

...mais ce n'est pas le débat.

FUEGO
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1265
Age : 57
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 27/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  FUEGO Dim 11 Avr 2021, 18:12

Caudron a écrit:
Verchère: a écrit:
-"Le réglage par changement de planchette ? Dans le concept d'utilisation, le réglage est de toutes façons du domaine de l'armurier. D'ailleurs, vu le nombre de tireurs qui sont incapables de poser une règle de trois pour savoir de combien et dans quel sens il faut cliquer ou dériver, même dans un stand FFT les instruments de visée réglables ne paraissent pas à la portée de tous..."

C'est bien le concept d'utilisation avec "réglage par l'armurier" qui me chagrine,  je n'ai jamais réussi à trouver un fusil que je n'ai pas besoin de dériver ou d'ajuster en élévation pour ramener les groupements au centre du visuel et le régler en conformité avec ma morphologie et ma vue. J'imagine qu'il en est de même pour tout un chacun, je trouve donc dommage que le fantassin de base n'est pas eu cette possibilité.
Et bien que ne maîtrisant toujours pas parfaitement l'exercice de la règle de trois au stand (qui m'imposerait de mémoriser la longueur exact de la ligne de mire de chacune de mes armes ou de me munir d'un mètre scratch ) j'ai noté sur un petit carnet les correspondances distance/correction pour mes armes ou dioptres favoris. Wink 

Notre ami Alamas, dans un autre post concernant le MAS 36 a laissé son témoignage ici : https://www.tircollection.com/t47858p25-mas-36-1-er-type#643825

FUEGO
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1265
Age : 57
Localisation : Bas-Rhin
Date d'inscription : 27/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Caudron Lun 12 Avr 2021, 00:32

Alamas: a écrit:-"Mon père encadrait des appelés. Pour les fusils, ils étaient équipés de Garand avec des hausses réglables en dérive que mon père appréciait particulièrement. Il détestait faire les concours de tir des FFA avec, justement le MAS 36. Et ben ces hausses réglables en dérive, avec les appelés, un vrai cauchemar. Les gars faisaient n'importe quoi avec. Résultat, le lieutenant avait fini par régler les armes au chevalet, un trait de peinture et menace d'envoyer au trou le gars qui toucherait au réglage de son fusil."

Et oui, quand on met un fusil aussi sophistiqué qu'un 1903 ou un Garand entre les mains de jeunes gens qui n'ont aucune expérience des armes, ça donne ce résultat. Les américains l'avaient bien compris et ont créé le Civilian Marksmanship Program pour former aux tir de précision les futurs défenseurs de l'Amérique et tous les civiles intéressés. D'autres pays, dont la Suisse, la Norvège, la Finlande, la Suède (et j'en oubli sûrement), ont mis en place des compétitions civiles avec les armes réglementaires dans ce même but. Dans ces armées, le tir est mis en valeur et les meilleurs tireurs sont distingués. Mon service Nationale a été la période de ma vie où j'ai le moins tiré, et c'était plutôt vu comme un corvée par la majorité des cadres que j'ai côtoyé. Je ne comprend toujours pas qu' après 1918, les français ont préférés considérer que les quelques mois de service militaire suffisait à inculquer des notions de tir suffisantes aux recrues, et faire des armes rustiques, toute aussi impossible à dérégler qu'à régler pour le brave biffin.
Encore une fois, c'est le reflet de l'idée que les "élites" se font du peuple: Un troupeau d'abrutis bornés. Simplement parce qu'il est plus facile de traiter les gens comme s'ils étaient tous irrémédiablement idiots, que de les intéresser au tir, leur enseigner le maniement des armes en sécurité,  et de les former dans cette discipline.
Pas étonnant alors que les podiums TAR soient trustés par des armes étrangères, certes plus délicates à mettre en œuvre, mais tellement plus adaptées au tir sur cible...

Caudron
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 767
Age : 56
Date d'inscription : 02/02/2020

Revenir en haut Aller en bas

MAS 36 au sommet - Page 2 Empty Re: MAS 36 au sommet

Message  Dirty Larry Lun 12 Avr 2021, 18:30

Je nuancerai un peu cette analyse sur le rapport entre le caractère rustique du MAS 36 et le fait qu'on ait considéré le soldat français comme "un troupeau d'abrutis bornés"..

 .. si cela avait été totalement le cas, on n'aurait pas prévu de doter ledit soldat d'un fusil semi-auto, le MAS 40 ! Je ne parle pas de plan sur la comète : les préséries de production démarraient au moment du désastre de mai-juin 40, avec une mise en service en masse prévue pour 1941. 

 Il ne faut pas oublier que le MAS 36 est une arme de transition qui devait :

 - à court terme permettre d'harmoniser la munition du fusil et du FM au sein du groupe de combat.
 - devenir une arme de seconde ligne au fur et à mesure qu'il aurait été remplace par le fusil automatique. 

Je pense que, plus qu'un dédain pour le soldat, l'armée française avait déterminé (je dirai même "compris") que dans le combat moderne (lire : celui de 1918) le fusil à verrou avait une importance toute secondaire par rapport au FM (et je ne parle pas de la mitrailleuse, du tank ou du canon). Ce n'est pas pour rien que le FM avait été érigé en priorité suite au programme d'armement de 1921, avec dans la foulée l'adoption de l'excellent Mle 1924 (puis 24-29). 

Dans ce contexte, ce que l'on demandait au fusil à verrou, c'était d'être simple, rationnel, économique à produire, et à peu près indestructible. Et là difficile de faire mieux qu'un MAS 36. Et dans sa livrée "1er type", c'est loin d'être un fusil au rabais en termes de qualité de fabrication : comme le disait Verchère, la beauté des finitions des 1er type est même un luxe inutile sur le plan fonctionnel. 

Le "vrai" fusil du fantassin, destiné à offrir un avantage réel par son feu, c'était le fusil "automatique", (en fait semi-auto). Et dans ce domaine l'armée française avait déterminé, par des essais comparatifs sur cible "fugitive", que le MAS 40 n'était pas tant supérieur au 36 en termes de volume de feu, mais surtout en pourcentage de coups au but. (logique : on ne désépaule et on ne perd pas la visée pour réarmer)

Cela me semble aussi un signe qui laisse penser que l'armée française de l'époque faisait bien la différence entre le tir de précision sur cible, et le tir de combat (qui est tout de même la finalité de ces engins). Dans ce contexte je ne pense pas qu'un MAS 36 soit inférieur à un K98 (et je dirai même supérieur avec sa visée à œilleton), et le MAS 40 aurait fait du fantassin français l'un des mieux armés de son époque, voire le mieux armé à l'échelon du groupe de combat avec le duo qu'il aurait constitué avec le FM (dont les troupes US dotées du Garand manquaient cruellement par exemple). 

Enfin, il y a les goûts les couleurs : j'ai pendant des années méprisé le MAS 36, après en avoir vu et essayé des "2nd type" avec leur bois façon cagette et leur phosphatation gris tristesse. 

Le jour où on m'en a mis un de 1938 dans les mains, je n'ai plus voulu le lâcher.

Dirty Larry
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 674
Age : 41
Date d'inscription : 01/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum