vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  feder504 Dim 12 Juil 2020, 18:37

Bonjour,

En mettant un peu d'ordre dans mon atelier, j'ai débusqué une boîte de cartouches de .30-06, rechargées il y a plus de 16 ans, dont les étuis présentaient une forte oxydation au collet, celui-ci étant de plus fendu sur beaucoup d'entre eux.

J'ai démonté ces cartouches au "Bullet puller" (j'aurais pu le faire à la main !) : les balles (Nosler 39584 165 grs B-Tip et Lapua D 46 185 grs) étaient oxydées sur la partie arrière, et une partie de la poudre (Vihta N 150) a dû être grattouillée au tournevis car adhérant aux parois de l'étui et présentant un aspect "gras" collant une partie des grains entre eux.

Quelqu'un a-t-il constaté la même chose avec cette poudre Vihtavuori ? Celle-ci a-t-elle une durée de stockage limitée ?

Dans cette boîte plastique de 20 pièces, les cartouches étaient rangées pointe en bas, et la boîte était au contact du mur de parpaings d'une cave.
Les étuis sont des FC en .270 Winch neufs recalibrés en .30 sans recuit, et je pense que cet élargissement a généré une tension constante ayant amené, à long terme, les fissures.
J'ai aussi démonté des .30-284 un peu plus vieilles, chargées à la Tubal 4, laquelle était dans un état normal, les balles (des 7,5 balle O de récup) étant réutilisables telles quelles. Les étuis, des WW super en .284 W. recalibrés en .30, présentent une légère corrosion "vert de gris" interne mais ne sont pas fendus au collet.
Pourquoi une telle différence de comportement dans les poudres ?

Merci d'avance !
A+

------------------------

"Un homme armé est plus indépendant qu'un homme sans armes"
(Spinoza)
"Les trois métaux précieux de la Liberté sont l'or, l'argent et le plomb"
(George Washington)
"... surtout le plomb"
(Wolfgang Amadeus Feder 504)
feder504
feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7337
Age : 72
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  Stephane5 Dim 12 Juil 2020, 18:48

Des cartouches rechargées il y a 16 an...Mazette ! Moi qui stressais, à la fin du confinement, au moment de tirer des GP11 chargées l'année dernière... est-ce parce que la Tubal 4000, durant trop longtemps, tuait le commerce, qu'elle a été retirée du catalogue ? Shocked

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)



vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? 7790
Stephane5
Stephane5
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1492
Age : 45
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  winch 95 Dim 12 Juil 2020, 19:33

J'ai eu de temps en temps le même problème de fissure au collet sur des cartouches factory et des rechargées. La tension au collet générée par le positionnement de la balle et un recuit insuffisant doivent y être pour quelque chose. Le vert-de-gris sur les étuis et au cul de la balle, j'en ai eu aussi bien pour des cartouches conservées dans leur boite carton d'origine que dans des boites en plastique.
Je n'ai plus observé ces phénomènes depuis que je stocke mes cartouches dans un autre endroit beaucoup plus sec.

winch 95
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 664
Age : 71
Date d'inscription : 09/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  manitou Dim 12 Juil 2020, 20:09

salut
Pour la poudre j ai pas la reponse,
pour le taux d hydrometrie ,
quand je recharge souvent il pleut
sinon je serais au stand.
Peu etre une piste  scratch

------------------------

Les armes ont torturé mais aussi façonné le monde. Elles ont accompli le meilleur et le pire, enfanté l’infâme aussi bien que le plus grand, tour à tour rampé dans l’horreur ou rayonné dans la gloire. Honteuse et magnifique, leur histoire est celle des hommes.


Charles de Gaulle
manitou
manitou
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4599
Age : 51
Localisation : STL 30
Date d'inscription : 04/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  Pâtre Dim 12 Juil 2020, 20:35

salut

Pour le laiton, je ne sais.

Pour la poudre: entendu que le Witha vieillissaient mal (dégradation avec odeur)

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? 72113
Pâtre
Pâtre
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 5178
Age : 49
Localisation : Besançon (25)
Date d'inscription : 20/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  Verchère Lun 13 Juil 2020, 05:48

J'ai vu le cas se produire sur un bon nombre de douilles 222 Remington achetées "apacher" en armurerie. Il s'agissait de douilles 223 OTAN tirées une fois et re-formées en 222 Rem sans recuit du collet.
Une partie ont été rechargées et mises de côté : 20 ans après un bon nombre de collets étaient fendus, dans les boîtes...
Si je ne me trompe les douilles inutilisées conservées non chargés, n'avaient pas bougé ; celles utilisées immédiatement, plusieurs fois rechargées et donc assez vite recuites au collet, ont eu une durée de vie normale.
Il est connu que les métaux peuvent évoluer spontanément, c'est d'ailleurs pourquoi on effectue le revenu immédiatement après la trempe des pièces en acier : si on les accumule dans un tiroir en attendant une séance de revenu ultérieure, on doit s'attendre à en retrouver certaines tordues ou fendues !
Le laiton est visiblement concerné, ça paraît plus important s'il est déjà bien écroui (les anciennes tringles à rideaux en gros tube de laiton mince sont souvent fissurées) , et encore plus s'il est sous tension (ce qui est le cas avec les cartouches chargées).

Le recuit du collet n'est pas facultatif ! C'est nécessaire à un moment ou un autre ; le problème est qu'on ne connaît ce moment qu'après... Il est donc moins coûteux de prendre les devants et de recuire trop souvent plutôt que pas assez souvent, même si l'opération de recuit de collet est moins simple que certains le disent ; et assez fastidieuse sur un lot important, il faut bien le reconnaître ; et quasi-impossible à réaliser sur des douilles très courtes, sans trop recuire la base...

Relativement au vieillissement des poudres civiles, j'ai assez récemment tiré des 8x57JRS rechargées il y a plus de 30 ans en Tubal 4, ainsi que des 30 M1 Short (Sp 3), conservées dans une pièce d'habitation. Sans problèmes de fonctionnement, ni de pression, ni de précision.
Mais autrefois j'étais maniaque, et les cartouches qui n'étaient pas destinées au tir immédiat étaient plus soignées : brossage préalable du logement d'amorce et lavage des douilles à l'eau bouillante, mais aussi joint de vernis autour de l'amorce et du collet (gomme-laque dissoute dans l'alcool et teintée pour indiquer le type de charge : PN, PSF "douce", PSF "maxi").
Des cartouches Paris-Sport chargées PN pendant la même durée ont aussi bien fonctionné sauf un raté d'amorce (CCI Small Pistol).


Le taux d'hygrométrie est un domaine plus compliqué qu'il n'y paraît !
Ce qui importe c'est la quantité de vapeur d'eau emprisonnée dans la cartouche, qui définira le taux d'hygrométrie interne, lequel s'élèvera quand la température de stockage des cartouches baissera.
Cette "quantité de vapeur d'eau" n'est pas directement proportionnelle au taux d'humidité ambiant de la pièce où l'on recharge ; la température compte pour beaucoup, et même plus que le taux d'humidité. S'il fait beau et chaud, la quantité de vapeur d'eau contenue dans le volume d'air emprisonné dans la douille, peut s'avérer bien supérieure à ce qu'elle serait par temps pluvieux et froid, et il pourrait bien se produire de la condensation dans les cartouches, quand la température de stockage baissera.
Le pire étant bien sûr le "climat de mousson", très chaud et humide ; le mieux étant le "temps de bise", froid et sec.
Le rapport entre température, taux d'humidité et quantité d'eau contenue dans l'air, est quantifié par la "courbe d'enthalpie".

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12400
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  Stephane5 Lun 13 Juil 2020, 09:07

Verchère a écrit: joint de vernis autour de l'amorce et du collet

Je pense qu'une bonne partie de la réponse se trouve là. Raison pour laquelle des militaires de bien plus de 30 ans (comme nos GP11) ou des "police" pas toutes jeunes non plus se sont conservées et se tirent sans problème (j'ai quand même vu une 38WC ex-police se fendre au tir, alors qu'elle et ses soeurs ne sont vraiment pas chargées lourd.)
Avec les additifs manifestement inclus à la poudre utilisée dans les manuf (à plus forte raison les militaires), et peut-être des méthodes d'assemblage qui limitent l'hygrométrie interne...

PS: donc, pour tirer, de la Vihta, moins salissante, et pour ne pas tirer, de la Vectan, plus durable...voilà qui va encore simplifier la gestion du stock dans la limite des deux kilos !

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)



vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? 7790
Stephane5
Stephane5
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1492
Age : 45
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  feder504 Lun 13 Juil 2020, 19:06

Merci à tous, et notamment à Verchère, pour ces avis "éclairants" pour moi, qui suis un "vieux rechargeur", mais peu connaisseur des arcanes de la métallurgie et de la chimie !

Possédant tous les Malfatti (et quelques autres ...), je vais me pencher sur les secrets du recuit (j'allais écrire "recuissage", mais ce barbarisme aurait sûrement été mal interprété par les (nombreux) vicieux du forum ... :-)

A+

------------------------

"Un homme armé est plus indépendant qu'un homme sans armes"
(Spinoza)
"Les trois métaux précieux de la Liberté sont l'or, l'argent et le plomb"
(George Washington)
"... surtout le plomb"
(Wolfgang Amadeus Feder 504)
feder504
feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7337
Age : 72
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  MikeDundee Lun 13 Juil 2020, 19:39

Hello
J’ai remarqué ce type de problème également sur des étuis nettoyés au bain à ultrasons dans du vinaigre blanc insuffisamment rincés.
L’acidité ne doit certainement pas faire bon ménage non plus avec le laiton...
salut
MikeDundee
MikeDundee
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3107
Age : 51
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  Jeppesen Mar 14 Juil 2020, 00:33

Essaie "recuisson", ça devrait passer ! clown 


vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? 254249

------------------------

Tallyhoo ! Tallyhoo !

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? 17711

Jeppesen
Jeppesen
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2650
Age : 72
Localisation : Haut de Seine (92)
Date d'inscription : 27/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ??? Empty Re: vieillissement du laiton ... la faute à la poudre ???

Message  Verchère Mar 14 Juil 2020, 01:58

Beaucoup de manuels préconisent de ranger les douilles verticales dans un plateau inondé de flotte, de chauffer les collets l'un après l'autre à la lampe à souder et de les faire culbuter dès qu'ils ont atteint le rouge sombre naissant (qui n'est visible qu'en lumière très faible).
Mais quand on se focalise sur une douille on ne voit pas toujours que la voisine profite trop du panache de flammes, et est en surchauffe !

Alors à défaut de "roto-recuit" automatique, je les passe une à une : un fer plat fixé dans l'étau, dépassant sur un côté pour former comme un plongeoir, et en dessous un seau d'eau. Je crois que Feder connaît le principe.
Mais j'en ai jamais beaucoup à faire à la fois...


PS : pour des "vraies douilles" (~ 30 % de zinc), le refroidissement immédiat à l'eau donne exactement le même résultat que le refroidissement lent à l'air, sauf qu'il fixe plus nettement la durée du recuit.
Par contre, pour les douilles qui paraissent obtenues par tournage (celles qui se fendent si rapidement) il faut éviter le refroidissement à l'eau car ça durcit les "laitons de décolletage" (plus de 35 à 36 % de zinc) ; et les douilles tournées risquent bien d'être réalisées dans ce type de laiton.

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12400
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum