Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11

Aller en bas

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Empty Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11

Message  Jef.ch Sam 23 Mai 2020, 22:16

Salut,

Certains fidèles se souviennent peut-être de mes derniers petits achats, présentés ici-même:
https://www.tircollection.com/t13443p25-lienhard-anschutz-ordonnanz-kk-karabiner#593396

Dans le tas de vieilleries exposées en fin de post, il y avait 2 Schmidt-Rubin 89/11 longs, autrement dit des mousquetons d'ordonnance suisses modifiés en petit calibre. J'ai déjà nettoyé et rangé les deux Lienhard-Anschutz 57 et le IG11 raccourci, il me restait à m'occuper du sort des deux 89/11.
Faute de temps, je leur ai fait subir un service minimum: dégraisser les canons, nettoyer la face avant des culasses et particulièrement la griffe de l'extracteur, démonter et remonter les culasses avec un peu d'huile côté percuteur et de la graisse ailleurs.

Et je suis allé voir au stand ce que ça donnait. Je suis dans un stand pour le tir au pistolet à 50 mètres, nos cibles sont à l'échelle...

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2040

Les deux bébés diffèrent par la couleur de leurs bois, le plus foncé, un peu moche, pourrait bien me donner l'occasion de replonger mes chiffons dans la gomme-laque l'hiver prochain.

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2041

Esthétiquement ils sont très proches, avec des organes de visée de IG11 et la poignée demi-pistolet rajoutée derrière le pontet de détente comme sur les 96/11.
Techniquement par contre, ils sont assez différents: le plus clair est signé par Otto Knecht à Olten. Le canon est visiblement retubé, et le percuteur toujours proéminent joue le rôle de l'éjecteur. Sur le foncé le retubage n'est pas visible et le percuteur disparaît complètement dans la culasse.

À l'occasion d'une séance de lecture, on apprend que ce Knecht aurait été rendu à la vie civile en 1932, et que le canon, même retubé, n'est pas celui d'origine.

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2039

On sait que le plus foncé est devenu civil en 1921, mais un psychopathe a rongé le numéro de série. La faim sans doute:

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2042

Le bronzage a également bien souffert, surtout sur l'avant du boîtier. Si je refais un jour la crosse à la gomme-laque, je devrai lui faire une patine pour qu'elle soit cohérente avec la mécanique. Pas grave, je sais faire.

Le knecht enfin a adopté de force un magasin de 96/11, l'armurier avait probablement la flemme de raccourcir celui d'origine(?)

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2044

Pas de magasin du tout sur l'autre, une simple plaque métallique ferme le puits de chargeur. À vrai dire, j'ai presque un peu honte de te les présenter dans cet état, brut d'époque. La fleur de rouille demandera que je m'en occupe un peu plus sérieusement avant de les poser sur le râtelier: pas question de contaminer les autres...

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2043

Au tir, l'aspect le plus important sur ces vieilleries, c'est de savoir si elles mangent bien toutes les munitions qu'on leur donne, ou si certaines ne passent pas. J'aime bien commencer par tirer quelques cartouches d'époque: ça doit fonctionner, surtout au niveau de l'extraction et de l'éjection. Les collectionneurs de munitions vont s'arracher les cheveux: j'entame une boîte de Thoune no 2 d'époque. J'adore tirer de la .22Short. Ça ne fait pratiquement pas de bruit, encore moins de recul, et ça reste largement assez précis à 50 mètres pour dégrossir les réglages.
J'ai bêtement oublié mon trépieds et les bestioles sont dépourvues de bretelle. Je tire en appui sur la caisse en bois vue plus haut. Les vieilles cartouches passent sans problèmes, mais un mouvement sec de la culasse est exigé si on veut une vraie éjection.
J'essaye des RWS Rifle, puis des Eley Universal, sans autre difficulté que de devoir reprendre deux crans de hausse sur le foncé pour ne pas être trop décalé en hauteur.

Satisfait, je range tout ce petit matériel pour passer enfin aux choses sérieuses (mon entraînement au pistolet) et un papillon tombe de la boîte de Thoune no 2.

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Photo_44

Tu le préférerais en français? Pas de problème, c'est de l'autre côté... Ne te fatigue pas à faire le tour de l'écran, je te l'envoie...

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Photo_43

J'avoue avoir esquissé un sourire. Le poids de métal que représente une boîte de douilles de .22Short est assez anecdotique. Transformé en GP11 ça ne doit pas permettre de faire un grand nombre de cartouches!
Mais ça nous replonge dans une époque d'immédiat après-guerre, où nos parents et grands-parents n'avaient pas besoin des théories fumeuses de nos bobos écolos citadins pour récupérer tout ce qu'il aurait été dommage de jeter.

Amitiés,
À+,
le Jef-comme-tu-vois,-je-bricole-et-je-m'amuse... Wink


Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2045

------------------------

Sans puissance, la maîtrise ne sert pas à grand-chose...
Jef.ch
Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2282
Age : 59
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

http://nogunsnoplanes.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Empty Re: Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11

Message  Baccardi Dim 24 Mai 2020, 22:48

Ta bonne humeur fait plaisir à lire !

Donc vous tirez déjà ?
Grosses mesures de "sécurisation" chez vous ?
On s'est fendu d'un concept pour faire cohabiter 4 sociétés aux 3 disciplines 25/50/50PC... espérons que ça joue. La buvette a réouvert et a reçu 4 fois la visite de la maréchaussée pour contrôle des mesures...

J'adore le petit billet... c'était en quelle année ?

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
Baccardi
Baccardi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 14578
Age : 55
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Empty Marrant...

Message  Jef.ch Jeu 13 Aoû 2020, 22:12

Salut l'admin,

Tu excuseras la lenteur toute helvétique de ma réponse: le hasard m'a placé ce soir, dans un magasin d'alimentation spécialisé en pruneaux et dragées, devant une dizaine de boites de "Thoune no 8". Dans une de ces boîtes d'époque, il y avait le même billet doux:

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Img_2048

Et au dos d'une de ces boites, un timbre avec une date: 2 nov. 1959. J'ai également fait le test de l'aimant: ces douilles bien qu'en métal argenté ne collent pas du tout à l'aimant, donc ne contiennent pas de fer.

Reste que je ne connaissais pas ces "Thoune no 8", et que je ne suis pas mécontent de cette trouvaille!  drunken

Amitiés,
À+,
le Jef-le-premier-qui-me-raconte-l'histoire-de-ces-Thoune-no-8-gagne-une-pendule-en-porcelaine!  clown

EDIT: en 1963, ces No 8 n'étaient déjà plus au catalogue...

http://www.ch-munition.ch/randfmun/d_randfm/d_100j1.htm

------------------------

Sans puissance, la maîtrise ne sert pas à grand-chose...
Jef.ch
Jef.ch
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2282
Age : 59
Localisation : Biel/Bienne Seeland
Date d'inscription : 23/10/2012

http://nogunsnoplanes.ch/

Revenir en haut Aller en bas

Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11 Empty Re: Deux pauvres Schmiidt-Rubin 89/11

Message  Baccardi Ven 21 Aoû 2020, 22:42

Tu crois qu'ils les "rechargeaient" ???

En tout cas, peu de tireurs ont dû les rapporter puisque comme "promis" et comme tu l'écris, la production n'a duré que 4 ans....  clown

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
Baccardi
Baccardi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 14578
Age : 55
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum