98a Erfurt 1917

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

98a Erfurt 1917 - Page 2 Empty Re: 98a Erfurt 1917

Message  vince24 le Sam 18 Avr 2020, 18:38

Intéressant cette seconde vie des 98a pendant la 2ième GM. 

C'est quand même assez rare d'en voir avec des marquages nazi ? La mienne de famille a bien été utilisée pendant la 2ième GM, trouvée dans l'arrière pays dans la foulée de la libération de Nice, mais elle n'a aucun marquage postérieur à la 1ère. J'imagine que ca dépendait de l'état, seules celles en mauvais état passant en arsenal.

vince24
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 798
Age : 38
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 04/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

98a Erfurt 1917 - Page 2 Empty Re: 98a Erfurt 1917

Message  EKAERGOS le Sam 18 Avr 2020, 18:51

vince24 a écrit:Intéressant cette seconde vie des 98a pendant la 2ième GM. 

C'est quand même assez rare d'en voir avec des marquages nazi ? La mienne de famille a bien été utilisée pendant la 2ième GM, trouvée dans l'arrière pays dans la foulée de la libération de Nice, mais elle n'a aucun marquage postérieur à la 1ère. J'imagine que ca dépendait de l'état, seules celles en mauvais état passant en arsenal.
98a Erfurt 1917 - Page 2 72113.....Ou bien souvenir de poilu ? En 1944  de nombreuses armes planquées en 40 sont ressorties pour faire le coup de feu sans parler de celles confisquées entre 1940 et 1944 par ;successivement;les autorités de Vichy,les italiens puis les allemands et qui se sont retrouvés de"l'autre coté.."
salut
EKAERGOS
EKAERGOS
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3021
Age : 61
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

98a Erfurt 1917 - Page 2 Empty Re: 98a Erfurt 1917

Message  Jeannot du 85 le Sam 18 Avr 2020, 18:54

La planchette elevatrice était polie également normalement.

------------------------

98a Erfurt 1917 - Page 2 P1020317


" Les êtres vont d'une comédie vers une autre. Entre-temps la pièce n'est pas montée, ils n'en discernent pas encore les contours, leur rôle propice, alors ils restent là, les bras ballants, devant l’événement, les instincts repliés comme un parapluie, branlochants d'incohérence, réduits à eux- mêmes, c'est-à-dire à rien. Vaches sans rien. "



Louis-Ferdinand Céline,



Voyage au bout de la nuit, p160
Jeannot du 85
Jeannot du 85
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 392
Age : 23
Localisation : Voyez les Sables d'Olonne? et bien... à coté
Date d'inscription : 31/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum