Bretelles étoffes v bretelles de cuir

Aller en bas

Bretelles étoffes v bretelles de cuir Empty Bretelles étoffes v bretelles de cuir

Message  Baccardi le Ven 20 Mar 2020, 21:29

A priori, toutes les armes d'épaules sont munies de bretelles.

Mais qu'est-ce qui détermine le choix entre bretelles de cuir et bretelles d'étoffe. Au demeurant, celles en "étoffe"... de quel étoffe s'agit-il ??

En Suisse, je pense pouvoir affirmer à 99,9% qu'il n'y a jamais eu autre chose que des bretelles de cuir jusqu'au fass90. Je peux admettre qu'il y a toujours eu assez de bovins pour le produit de base et que le cuir est bien adapté aux contraintes météo helvétiques. Donc...

Quels sont vos avis et connaissances à ce propos ?

Bretelles étoffes v bretelles de cuir 72113


Dernière édition par Baccardi le Sam 21 Mar 2020, 14:18, édité 1 fois

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
Baccardi
Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 13367
Age : 54
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Bretelles étoffes v bretelles de cuir Empty Re: Bretelles étoffes v bretelles de cuir

Message  oxi81 le Ven 20 Mar 2020, 23:24

Je pense que pour un question de longévité/solidité, mais surtout une question de coût, la plupart des nations sont venues petit à petit aux bretelles en "web".

Les USA ont commencé à étudier la question à la fin du XIX° siècle sans y donner vraiment suite avant l'entre-deux guerres, les britanniques les ont expérimenté au début du XX° et les allemands durant la 1ère guerre mondiale (les ersatz qui n'ont pas eu de suites immédiates). 

Timides tentatives qui n'ont commencé à vraiment se généraliser qu'après la 2ème guerre mondiale (notamment les USA en Corée et les anglais sur leurs N°4).
La France y est venue très tard, dans les années 70, avec le FAMAS.
Les allemands aussi qui ont gardé jusque dans les années 60-70 des bretelles cuir sur leurs G3.

De nos jours, aucune nation moderne n'utilise plus le cuir pour les bretelles réglementaires, sauf quelquefois pour les bretelles de parade.

Pour la matière première, aucune idée, mais peut être d'abord du coton ou du lin tissé très serré, et maintenant des matières synthétiques genre nylon.

------------------------

François 




"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).
Bretelles étoffes v bretelles de cuir 110508071149486978123921
oxi81
oxi81
Modérateur

Nombre de messages : 7744
Age : 57
Localisation : Entre la mer et le ciel des Corbières
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Bretelles étoffes v bretelles de cuir Empty Re: Bretelles étoffes v bretelles de cuir

Message  Pocomas le Sam 21 Mar 2020, 15:42

Sous les tropiques le cuir moisit très facilement et demande un entretien constant. Et si la moisissure s'installe c'est quasiment irrémédiable. C'est du vécu.

La toile n'a pas ce problème en principe mais se charge d'eau quand il pleut et devient lourde.

C'est du coton à l'origine je pense, du synthétique plus tard qui résout sans doute les deux problèmes précédents.
Pocomas
Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 16457
Age : 65
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Bretelles étoffes v bretelles de cuir Empty Re: Bretelles étoffes v bretelles de cuir

Message  Verchère le Dim 22 Mar 2020, 03:00

J'aurais l'impression qu'une bretelle en cuir régulièrement entretenue reste plus longtemps présentable que les bretelles en toile, qui s'effilochent et se salissent vite (certes sans trop altérer la résistance, mais ça fait pas propre).
Et comme dit plus haut, les sangles de toile naturelle sont très désagréables quand elles sont mouillées : lourdes mais aussi plus raides. Et si alors elles gèlent, c'est catastrophique.

La sangle synthétique évite effectivement tous ces ennuis, quoique supportant moins la chaleur et les ultra-violets ; et elle est plus glissante.
Mais les synthétiques suffisamment durables ne sont pas au point depuis très longtemps ; en fait, j'ai l'impression qu'ils ont été adoptés dès qu'ils ont été satisfaisants.


Il y eut les mêmes variantes pour les courroies plates de transmission, avec les mêmes genres d'inconvénients (moins les dégâts du soleil, plus les dégâts des rats, et surtout les difficultés d'agrafage). On a très longtemps utilisé les courroies cuir concurrement avec les courroies textile (les meilleures étant en poil de chameau), mais c'est passé au semi-synthétique (textile imprégné et revêtu d'élastomère) dès les années 50.
Les sangles modernes sont même devenues excellentes pour cet usage. Je fais maintenant mes courroies plates avec des vieilles élingues de levage, copieusement enduites de "cire pour courroies" ; le secret réside dans une ligature spéciale tenant lieu d'agrafe...

------------------------

Petite collection de documents anciens et récents : http://p.lacour.malvaux.free.fr/Arquebuses.htm

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 10282
Age : 61
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum