Restauration springfield 1903 a1

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  diablo673 le Mer 27 Nov 2019, 17:22

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 3xt6

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Yci9

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 2vgc

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 999c

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 7gt0

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 7gt0

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 B6mv

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Cswd

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Cxwd

diablo673
Membre
Membre

Nombre de messages : 32
Age : 31
Date d'inscription : 31/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  konopka le Mer 27 Nov 2019, 17:26

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 3361380237
Et en effet, il y a de quoi s'amuser Wink ! Le mieux à mon avis est d'y aller doucement, pour ne rien abîmer irrémédiablement et voir en même temps au fur et à mesure ce que donne chaque technique plus ou moins "agressive"...

------------------------

"Two roads diverged in a wood, and I—
I took the one less traveled by,
And that has made all the difference".
konopka
konopka
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1342
Age : 49
Date d'inscription : 08/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  Allobroges le Mer 27 Nov 2019, 18:16

Et l'intérieur du canon ?

C'est quand même dommage de ne pas l'avoir testé avant de commencer les travaux  Wink

Sinon pour l'état extérieur, je maintiens qu'avec le temps et les savoirs faire, un retour à "presque neuf" est possible

Voir le poste de LP sur son 74 et j'ai encore le souvenir du travail que Philou était capable de faire sur des Mausers 

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 72113

------------------------

Quand le sage désigne la lune l'idiot regarde le doigt  Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 704409   
Zen attitude:



Si vous pensez que je suis un gros connard, dites vous bien que je ne suis pas au max de mes capacités.  Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 254249  





Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 2804
Allobroges
Allobroges
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2128
Age : 57
Date d'inscription : 20/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  diablo673 le Mer 27 Nov 2019, 18:58

L'intérieur du canon ne présente aucune rouille il y a de belles rainures.
C'est surtout l'extérieur avant du canon qui a pris cher niveau rouille .
le boîtier culasse ainsi que la culasse na quasiment pas de rouille

diablo673
Membre
Membre

Nombre de messages : 32
Age : 31
Date d'inscription : 31/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  Lestat le Mer 27 Nov 2019, 21:04

Il est piqué, mais c'est normal ce n'est pas une arme neuve, je le trouve encore pas si mal, j'ai vu bien pire. Personnellement je pense qu'il y a moyen de lui donner un aspect très correct avec des méthodes douces. Commence par faire tremper les pièces quelques semaines dans du gazoil pour que ça imprègne bien la rouille, puis frotte tout ça avec des brosses métalliques en laiton, laine d'acier etc... Ainsi tu enlèveras quasiment toute la rouille sans enlever se qui peut subsister de bronzage. Avec ce traitement, il aura déjà bien meilleure gueule. Au pire, un peu de bronzage à froid sur les parties trop blanches pour harmoniser la teinte si tu y tiens vraiment.


Il y a moyen de lui donner un aspect "neuf" en le ponçant et limant proprement avant de le rebronzer, mais si tu n'es pas un expert de ce genre de travail, le résultat risque d’être plus catastrophique qu'autre chose. Et puis, le neuf sur du vieux, bof...
La parkerisation, en plus d’être moche, n'a rien a faire sur ce fusil qui ne l'était pas.
La peinture,j'espère que c'était une plaisanterie.
Il faut surtout bien garder à l'esprit que :

-c'est toujours dommage et inutile de vouloir faire des améliorations esthétiques irréversibles sur une arme historique
-cette arme a 100 ans, il est normal qu'elle ai les stigmates de son age
-le mieux est très souvent l'ennemi du bien

Ce n'est plus si courant que ça les bon springfield qui n'ont pas été bricolés, recannonés, "restaurés", rechambrés etc... Il vaut donc mieux le préserver au maximum dans son état d'origine.

------------------------

les armes ont 2 ennemis : la rouille, et les gens trop bien intentionnés

Recherche tout accessoires pour FM chauchat et mitrailleuses hotchkiss 1914 / St Etienne 1907
Lestat
Lestat
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1407
Age : 33
Date d'inscription : 08/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  Verchère le Jeu 28 Nov 2019, 04:03

Celui-là il est peut-être "entre deux"... Faut voir une fois dérouillé, s'il peut être simplement "refourbi" sans le "refabriquer".

Alors bien sûr, d'une arme piquée on peut vouloir refaire une arme neuve ; mais c'est alors une autre arme, un "custom" genre "version allégée". Car on aura certes reproduit l'état de surface, mais rien que l'état de surface (et encore, c'est très rarement parfait **).

Si on veut conserver un modèle bien déterminé, il faut d'abord en conserver la matière constitutive. Ce qui est rouillé est définitivement perdu, mais tout ce qui reste est partie constitutive de l'arme, y compris les crêtes des cratères de rouille ; de crête à crête le volume initial y est toujours...

Donc le choix est principalement entre conserver le fond, ou reproduire l'ancienne apparence.
Alors bien sûr, si on considère que l'apparence prime sur le fond ... Y-a de belles copies en pastique !

** On parle souvent des marquages estompés ou des arêtes abattues. Au prix d'un travail très soigné, certains arrivent à l'éviter, tout au moins à le minimiser fortement. Par contre les planéités originelles sont le plus souvent altérées, et la photographie ne fait aucune concession (des reflets variables, là où ils devraient être uniformes). De plus, le polissage est généralement excessif, sans les minuscules traces d'usinage ou de grattage originelles.
Il en découle une impression de malaise ; ça paraît artificiel, ça ressemble à du zamak chromé, ça ne dégage absolument pas l'impression de froide rigueur mécanique de l'arme neuve que ça tente vainement d'imiter !

Autrement dit, il saute aux yeux que ce n'est pas ce que ça prétend être.
Ceci ne vaut toutefois pas quand l'arme est à peine oxydée, et qu'en fait seuls le polissage ultime de fabrication et le bronzage sont à refaire. Mais ici, je crains que ce stade ne soit dépassé.

PS : quelqu'un a suggéré de recompléter le bronzage éventuellement survivant...
Mais l'arme a été électrolysée, non ? Auquel cas il ne subsiste rien du bronzage d'origine ; l'électrolyse laisse souvent une teinte sombre relativement acceptable, mais ça n'a rien du bronzage originel.

Il me semble que la seule technique préservant les reliquats de bronzage est le grattage manuel effectué avec la plus grande délicatesse ; éventuellement précédé d'un décrassage à la soude caustique, et suivi d'un polissage à la laine d'acier ultra-fine imprégnée d'huile (et encore, mollo sur la laine d'acier).
Mais pas de regrets, au vu des photos je crois que ce stade était aussi déjà dépassé (mais je pense tout de même qu'on était encore loin de celui justifiant l'électrolyse).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 9400
Age : 61
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  diablo673 le Jeu 28 Nov 2019, 07:18

Verchère a écrit:Celui-là il est peut-être "entre deux"... Faut voir une fois dérouillé, s'il peut être simplement "refourbi" sans le "refabriquer".

Alors bien sûr, d'une arme piquée on peut vouloir refaire une arme neuve ; mais c'est alors une autre arme, un "custom" genre "version allégée". Car on aura certes reproduit l'état de surface, mais rien que l'état de surface (et encore, c'est très rarement parfait **).

Si on veut conserver un modèle bien déterminé, il faut d'abord en conserver la matière constitutive. Ce qui est rouillé est définitivement perdu, mais tout ce qui reste est partie constitutive de l'arme, y compris les crêtes des cratères de rouille ; de crête à crête le volume initial y est toujours...

Donc le choix est principalement entre conserver le fond, ou reproduire l'ancienne apparence.
Alors bien sûr, si on considère que l'apparence prime sur le fond ... Y-a de belles copies en pastique !

** On parle souvent des marquages estompés ou des arêtes abattues. Au prix d'un travail très soigné, certains arrivent à l'éviter, tout au moins à le minimiser fortement. Par contre les planéités originelles sont le plus souvent altérées, et la photographie ne fait aucune concession (des reflets variables, là où ils devraient être uniformes). De plus, le polissage est généralement excessif, sans les minuscules traces d'usinage ou de grattage originelles.
Il en découle une impression de malaise ; ça paraît artificiel, ça ressemble à du zamak chromé, ça ne dégage absolument pas l'impression de froide rigueur mécanique de l'arme neuve que ça tente vainement d'imiter !

Autrement dit, il saute aux yeux que ce n'est pas ce que ça prétend être.
Ceci ne vaut toutefois pas quand l'arme est à peine oxydée, et qu'en fait seuls le polissage ultime de fabrication et le bronzage sont à refaire. Mais ici, je crains que ce stade ne soit dépassé.

PS : quelqu'un a suggéré de recompléter le bronzage éventuellement survivant...
Mais l'arme a été électrolysée, non ? Auquel cas il ne subsiste rien du bronzage d'origine ; l'électrolyse laisse souvent une teinte sombre relativement acceptable, mais ça n'a rien du bronzage originel.

Il me semble que la seule technique préservant les reliquats de bronzage est le grattage manuel effectué avec la plus grande délicatesse ; éventuellement précédé d'un décrassage à la soude caustique, et suivi d'un polissage à la laine d'acier ultra-fine imprégnée d'huile (et encore, mollo sur la laine d'acier).
Mais pas de regrets, au vu des photos je crois que ce stade était aussi déjà dépassé (mais je pense tout de même qu'on était encore loin de celui justifiant l'électrolyse).

effectivement j'ai fait une petit électrolyse très léger (5V 0.1 A) de l'avant du canon de la parti métallique la ou on mais l’épaule pour tiré (je ne connais pas le nom exacte)et la pièce qui fais jonction entre les 2 partie de la crosse . 

pour ce qui est du bronzage je dirais qu'il reste peut être 10% ....

diablo673
Membre
Membre

Nombre de messages : 32
Age : 31
Date d'inscription : 31/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  diablo673 le Mar 03 Déc 2019, 17:44

je suis en train de chercher mon produit bronzage . Vous pensez quoi de celui-là https://www.arme-cartry.com/bronzage/942-noir-de-guerre.html
La couleur est adapté à mon style d'armes?

diablo673
Membre
Membre

Nombre de messages : 32
Age : 31
Date d'inscription : 31/10/2019

Revenir en haut Aller en bas

Restauration springfield 1903 a1 - Page 2 Empty Re: Restauration springfield 1903 a1

Message  steph2706 le Mer 04 Déc 2019, 19:06

Perso, voilà le résultat obtenu sur mon Mauser avec de l’huile de coude et de la retenue pour ne pas le dénaturer salut

https://www.tircollection.com/t41264-suite-et-fin-page-3-restauration-mauser-k98-byf-42#

steph2706
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 248
Age : 42
Localisation : Clermont Ferrand
Date d'inscription : 08/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum