Fusil Réglementaire français: le Chassepot

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Fusil Réglementaire français: le Chassepot - Page 2 Empty rep

Message  labrocante37 Lun 09 Jan 2017, 13:43

........................ salut salut salut à tous et santé

    Effectivement pour tirer avec mon chassepot j'utilise deux modèles de cartouche pour le coup de flambage 71 mm ensuite
69 mm.Entre chaque tir je démonte la culasse pour mettre un coup d'écouvillon et un coup d'air avec un "boufadou" pour chasser les débris .A+

labrocante37
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2202
Age : 70
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Fusil Réglementaire français: le Chassepot - Page 2 Empty Re: Fusil Réglementaire français: le Chassepot

Message  Verchère Mar 10 Jan 2017, 05:33

J'avoue n'avoir pas lu une telle complexité dans les rapports de combat de la guerre de 70... Les matériaux de la cartouche réglo étaient-ils plus accommodants ? Les soldats plus brutaux ?

Il faut dire qu'à Belfort il y eut peu de fusillades intensives. La consigne était d'éviter l'affrontement direct, pour économiser les hommes, les munitions et le matériel. Et de s'abriter autant que possible sous le feu de l'artillerie des forts, qui avaient des tirs préparés et repérés pour tous les objectifs potentiels (avec un crédit de munitions illimité en cas de besoin).
Alors qu'en temps normal, le nombre journalier d'obus par pièce était strictement contingenté. Les artilleurs intercalaient même parfois des tirs à blanc (la poudre ne manquait pas) dont la fumée de départ suffisait à faire plonger les sapeurs ennemis, ce qui économisait les précieux obus (on en coulait en ville, mais avec beaucoup de difficultés). Certaines batteries très proches des lignes tiraient aussi de vieux boulets, disponibles à profusion, à faible charge pour qu'ils ricochent en tous sens dans les tranchées ennemies.

Aucune sortie de masse, mais plutôt un harcèlement constant des lignes prussiennes, par de petits groupes très mobiles qui se repliaient immédiatement, et que les prussiens n'osaient pas poursuivre en s'exposant à l'artillerie (les obus et fusées français, tant décriés ailleurs, étaient très efficaces sur le sol dur, souvent rocailleux et partout profondément gelé).

Donc, peu d'occasions d'encrasser fortement les Chassepots et d'avoir à s'en plaindre.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 12828
Age : 62
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Fusil Réglementaire français: le Chassepot - Page 2 Empty Re: Fusil Réglementaire français: le Chassepot

Message  Mezigot Mar 10 Jan 2017, 17:59

Perso, n'ayant pas d'emporte-pièce de 13 mm, je me contente d'un en 12,7 mm (1/2") ce qui fait que ma cartouche en charge de guerre fait 69 mm au lieu de 68.  De ce que j'en ai constaté, la feuillure se fait au niveau de la rondelle de carton percée qui referme le haut de l'étui a poudre.  Si la cartouche est trempée jusqu'à la ligature dans un mélange de cire molle mais non-poisseuse, il n'y aura pas de problème d'encrassement de la chambre pour une vingtaine de coups sans nettoyage.  Il suffit juste de souffler un bon coup pour virer les débris de papier et parfois d'amorce, et si on recharge rapidement, la crasse reste molle et la cartouche rentre sans problème.  Par contre si on interrompt la séance de tir pour une dizaine de minutes, la crasse durcit et il faut pousser un peu plus fort sur le levier de manœuvre pour chambrer la cartouche.

Le secret réside aussi dans l'emploi dune cartouche aussi rigide que possible.  A proscrire: toute forme d'agents de remplissage du style semoule, bourres de feutres, etc. et plutôt privilégier une poudre non-graphitée (elle doit avoir l'air mat, et non pas être brillante) qui une fois bien tassée dans l'étui (2 tours de papier Kraft ou un de Kraft et un de gaze de soie) donnera sa rigidité a la cartouche.  Ne pas hésiter a tirer comme un âne  sur les brins du nœud plat, pour former un étranglement dans l'étui, en dessous de la rondelle percée.  Le calepin étant entraîné par la balle, cet étranglement entraîne a sa suite le gros du papier de l'étui et la rondelle percée hors du canon, ce qui récure les crasses, et le tout se sépare a la bouche, avec moult renfort de confettis.  Ah, oui, une balle au profil d'origine est nécessaire pour profiter de cet effet, son bourrelet servant d'ancrage interne au calepin.

salutFusil Réglementaire français: le Chassepot - Page 2 72113

Mezigot
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2034
Age : 50
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum