On reste dans la gendarmerie.

4 participants

Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty On reste dans la gendarmerie.

Message  kabourec Ven 30 Déc 2016 - 11:48

Remontons le temps , après le 1836 Officier ,le 1842 voici une arme à silex transformée à pierre pour le bénéfice de la Gendarmerie.On reste dans la gendarmerie. Img_3211

kabourec
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 258
Age : 82
Date d'inscription : 03/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Remington Ven 30 Déc 2016 - 12:17

SUPER ! salut
Remington
Remington
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1612
Age : 71
Localisation : chef lieu du pas de Calais 62
Date d'inscription : 05/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Tico Ven 30 Déc 2016 - 13:32

Afin de faire un petit parallèle avec un autre fil de discussion que j'ai lu ce jour (En effet un complément l'a enrichi ce jour d'où sa "réapparition" : Le 1822Tbis)

Il s'agit ici soit d'un 1816 ou 1822 de gendarmerie transformé ou doublement transformé devrait-on dire dans le cas présent.

Seules des modifications ont été faites sur cet exemplaire, peu d'apport de nouvelles pièces "neuves", .

La première concerne la platine, transformation d'un système à silex en un système de mise à feu à percussion.

La seconde concerne la modification du canon par l'ajout d'une masselotte vissée sur laquelle une cheminée est fixée, elle même destinée à recevoir une capsule de fulminate et de l'obturation de la lumière. C'est la modification du capitaine Arcelin.

Nous avons avec les deux pistolets présentés (celui-ci et celui sur 1822Tbis de kabourec), les deux cas de confuguration.

Dans le présent sujet: Modifications complètes de l'existant car tous les éléments sont en bons/très bons états donc on les (platine et canon) adapte au système à percussion. Coût réduit.

Dans l'autre sujet 1822 TBis. On fabrique une nouvelle arme (platine à percussion d'origine et canon avec masselotte forgée) ou alors on ne conserve que la monture, les garnitures et le système de détente. On change donc alors la platine et le canon. Coût plus conséquent.

Quelle est la date portée sur le pan latéral droit du canon (1822) ou latéral gauche (1816) en théorie ?

Merci

PS: Il sera utile pour des recherches ultérieures de modifier le titre en 1816 T ou 1822 T de gendarmerie


Dernière édition par Tico le Sam 31 Déc 2016 - 0:09, édité 3 fois
Tico
Tico
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1279
Age : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty 1822 T de gendarmerie.

Message  kabourec Ven 30 Déc 2016 - 14:36

Je voulais bien sûr dire transformé à percussion et non à pierre.
Détails à suivre.

kabourec
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 258
Age : 82
Date d'inscription : 03/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty 1822 T de gendarmerie.

Message  kabourec Ven 30 Déc 2016 - 19:34

Voici quelques détails de ce pistolet sorti de la manufacture de Maubeuge.On reste dans la gendarmerie. Img_3216

La date de fabrication :1828.On reste dans la gendarmerie. Img_3217

Le type de modèle sur la que de culasse.On reste dans la gendarmerie. Img_3218

Les poinçons sur le coté gauche du canon P et M à l'anglaise .On reste dans la gendarmerie. Img_3219

Le chiffre 95 est retrouvé sur différentes pièces 
Le bois.On reste dans la gendarmerie. Img_3220

Sur la baguette.On reste dans la gendarmerie. Img_3221


Sur le canon.On reste dans la gendarmerie. Img_3222

Différentes inscriptions sur la face inférieure du canon.On reste dans la gendarmerie. Img_3223


Le mécanisme de la platine.On reste dans la gendarmerie. Img_3224

L'arme démontée.On reste dans la gendarmerie. Img_3225

Une dernière marque sur le bois : N couronné.On reste dans la gendarmerie. Img_3226

Toutes vos remarques ,en particulier concernant les poissons sont les bien venues.





















































On reste dans la gendarmerie. Img_3215

kabourec
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 258
Age : 82
Date d'inscription : 03/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Tico Ven 30 Déc 2016 - 20:07

Kabourec a écrit:Toutes vos remarques ,en particulier concernant les poissons sont les bien venues.



Merci pour ces clichés (Quelle belle lumière à l'extérieur chez toi)

Pas vu de poissons !!! Very Happy
Tico
Tico
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1279
Age : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Baccardi Ven 30 Déc 2016 - 21:30

Dans certains ouvrages suisses, cette transformation avec ajout de la masselote est appelée "transformation à la française"...

Est-ce vraiment "typiquement" français ?

Ici, une transformation dite "selon ordonnance fédérale"... (qui ne veut pas particulièrement dire "typiquement" suisse...)

On reste dans la gendarmerie. Img_1810

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
Baccardi
Baccardi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 15040
Age : 56
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Tico Ven 30 Déc 2016 - 22:18

Baccardi a écrit:Dans certains ouvrages suisses, cette transformation avec ajout de la masselote est appelée "transformation à la française"...

Est-ce vraiment "typiquement" français ?

Ici, une transformation dite "selon ordonnance fédérale"... (qui ne veut pas particulièrement dire "typiquement" suisse...)



Est-ce vraiment "typiquement" français ?

Deux études furent menées presque conjointement durant quelques mois mais elles ne donnèrent pas satisfaction. Une troisième en 1841, fut retenue, et elle se trouve illustrée dans ce sujet. La pertinence du choix fut guidé principalement par le coût des modifications en regard des dizaines de milliers de pièces à traiter. On doit cette proposition de transformation à C Arcelin. La masselotte est visée ou brasée. Il me semble donc que l'on peut la nommer effectivement "transformation à la française".


Y a t-il d'autres musées militaires en Suisse hormis celui de Morges et un autre petit musée dans le valais proche de Martigny donc j'ai oublié le nom de la ville ?


Dernière édition par Tico le Ven 30 Déc 2016 - 23:54, édité 1 fois
Tico
Tico
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1279
Age : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Tico Ven 30 Déc 2016 - 22:50

Les poinçons

Maubeuge n'est pas une manufacture "facile"

Le P du canon est celui de Charles Pontcharra inspecteur depuis peu à Maubeuge

Le M très certainement l'un des Merley
Tico
Tico
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1279
Age : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Baccardi Ven 30 Déc 2016 - 23:33

Tico a écrit:

Baccardi a écrit:Dans certains ouvrages suisses, cette transformation avec ajout de la masselote est appelée "transformation à la française"...

Est-ce vraiment "typiquement" français ?

Ici, une transformation dite "selon ordonnance fédérale"... (qui ne veut pas particulièrement dire "typiquement" suisse...)



Est-ce vraiment "typiquement" français ?

Deux études furent menées conjointement, celle qui fut retenue se trouve illustrée dans ce sujet. La pertinence du choix fut guidé par le coût des modifications en regard des dizaines de milliers de pièces à traiter. On doit cette proposition de transformation à C Arcelin. Il me semble donc que l'on peut la nommer effectivement "transformation à la française".


Y a t-il d'autres musées militaires en Suisse hormis celui de Morges et un autre petit musée dans le valais proche de Martigny donc j'ai oublié le nom de la ville ?

Je pense que tu veux parler de St.-Maurice, dans la petite forteresse. A ma connaissance, son orientation a quelque peu changé...

Il y a quelques belles armes au château de Grandson http://www.chateau-grandson.ch/
Peu d'armes, mais l'histoire du tir au musée suisse des tireurs à Berne http://www.schuetzenmuseum.ch/
Beaucoup d'armes suisses à l'ancien arsenal de Soleure (Solothurn rn allemand) https://museum-alteszeughaus.so.ch/startseite/
D'innombrables forteresses...

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
Baccardi
Baccardi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 15040
Age : 56
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

On reste dans la gendarmerie. Empty Re: On reste dans la gendarmerie.

Message  Tico Sam 31 Déc 2016 - 0:13

baccardi a écrit:Je pense que tu veux parler de St.-Maurice, dans la petite forteresse. A ma connaissance, son orientation a quelque peu changé...

Il y a quelques belles armes au château de Grandson http://www.chateau-grandson.ch/
Peu d'armes, mais l'histoire du tir au musée suisse des tireurs à Berne http://www.schuetzenmuseum.ch/
Beaucoup d'armes suisses à l'ancien arsenal de Soleure (Solothurn rn allemand) https://museum-alteszeughaus.so.ch/startseite/
D'innombrables forteresses...



Merci beaucoup

J'ai vécu quelques temps à côté de Lausanne. Tu as rafraîchi ma mémoire. C'est effectivement bien à Saint Maurice dans cette petite place forte.
Tico
Tico
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1279
Age : 41
Date d'inscription : 13/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum