Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare.

Aller en bas

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Empty Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare.

Message  HELIX Ven 20 Mai 2016, 13:37

Un ami vient de recevoir, des Etats Unis et d’Allemagne, quelques magnifiques Luger; après les avoir examiné et constaté leur beauté et leur rareté, je les ai pris en photos et cet ami est bien d’accord pour que je les présente sur le forum, en espérant que vous les trouverez attrayant.
Bien sur, nous tenons à disposition des administrateurs ou modérateurs tous les documents, autorisations, A. I. M. G., accords préalables...qui ont été nécessaires pour les acquisitions.

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare.

Un peu d’histoire comme toujours...

Après les tests effectués à la fin du 19ème siècle, la Suisse se dota du tout nouveau Parabellum, en 1900, de la Deutsche Waffen und Munitionsfabricken, en résumé la DWM , pour l’armement de son armée; comme vous le savez tous, maintenant après la lecture studieuse de mes articles Very Happy , ce pistolet était le fruit du travail de l’ingénieur Georges Luger qui modifia, alors, le pistolet Borchardt C 93, de l’ingénieur du même nom.

C’était le début d’une extraordinaire aventure qui durera près de cinquante ans, avec l’adoption comme arme règlementaire, outre par l’Allemagne, par de très nombreux pays; la vente commerciale aura également un grand succès auprès de nombreux pays et supplantera très facilement la production du pistolet concurrent de chez Mauser, le C 96.

En 1900, le royaume de Bulgarie, alors vassal de l’empire ottoman, acquis environ 750 de ces Parabellum modèle 1900 avec une personnalisation demandée à la DWM (c’était une pratique courante, à l’époque de demander la frappe, soit d’un blason ou d’un marquage spécifique: cette pratique perdurera jusqu’à la seconde guerre mondiale et fait maintenant le plaisir des “Lugérophilles” avec des centaines de variantes!).

Sur ces modèles 1900, à la finition parfaite, la Bulgarie demandera, donc, la frappe de leurs armoiries et l’inscription en lettres cyrilliques du mot “feu”: à cet endroit, sur la production commerciale et sur le contrat pour la Suisse, aucune inscription n’est frappée, seule une zone polie en blanc, est laissée, à l’opposé, pour indiquer la sécurité. Il faudra attendre les modèles 1906 pour voir apparaitre la mention pour la sureté “Gesichert” (ou dans une autre langue: en anglais, français, russe, hollandais, perse, turc etc...), avec une seule exception, pour la fourniture d’un petit lot de modèle 1900, destiné à des tests par l’armée allemande qui demandera l’inscription “Gesichert”.

Je vais réemployer, maintenant, le mot Luger pour désigner ce pistolet, pour suivre ainsi la pratique que nous ont donnée les américains...

Ce Luger modèle 1900 a donc une carcasse longue, un ressort récupérateur à lame, un verrou de genouillère, une pédale ou mannette de sécurité, un extracteur à lame, non marqué et le chargeur nickelé, est à fond bois sans marquage; il emploie, dans un canon de 12 cm, la cartouche de 7,65 Parabellum créée par réduction de la cartouche du pistolet Borchardt C 93. Le bronzage de l’arme était fait, à l’époque, à la couche et certaines petites petites pièces étaient jaunies ou bleuies, au feu.

La Bulgarie, satisfaite de ces modèles 1900, commandera, par la suite, environ 1500 exemplaires du modèle 1906, toujours en 7,65; quelques années plus tard, une nouvelle commande du modèle 1908 d’environ 10 000 pièces sera effectuée mais, cette fois ci, en 9 mm Parabellum, nouvelle cartouche adoptée.

Par suite de l’adoption de la cartouche de 9 mm, les modèles 1900 et 1906 furent reconditionnés, leur canon fut changé au profit d’un modèle en 9 mm et de 10 cm au lieu de 12 de longueur: ce qui fait que les exemplaires des modèles 1900 et 1906 d’origine, non altérés, sont rarissimes!

Enfin, en 1942-1943, un petit lot de P 08 marqués byf 42, fut fourni par Mauser à la Bulgarie.

L’exemplaire présenté, a malheureusement, été rebronzé, les petites pièces jaunies mais il faut savoir que les modèles avec la finition d’origine se compte sur les doigts d’une seule main!
L’étui en cuir, dont il existe plusieurs variantes, mais ayant toujours le même style, propre aux étuis bulgares, comporte un logement pour un chargeur de rechange, mais aucun pour le petit outil tournevis et d’aide au chargement.

Place aux photos:
Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1910
Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1911

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1912

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1913

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1914

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1915

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1916

Un rare Parabellum Luger modèle 1900 bulgare. Dwm_1917


Je vous présenterais, bientôt, le modèle suivant, le modèle 1906, qui était dans la grande collection du Docteur G. Sturgess et qui a été vendu, l’année dernière, aux enchères, aux USA. (cette énorme collection fait l’objet, depuis trois ans, de ventes aux enchères, et en octobre, à nouveau, chez Julia auctions: on peut admirer, dès à présent, sur leur site, ces trésors).

Et comme toujours, j’attends vos commentaires, remarques et critiques...

Joël
HELIX
HELIX
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21774
Age : 53
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum