la vie d'un 1822

+6
Gras83
remington59
Mezigot
CLOSDELIF
Baccardi
marlain
10 participants

Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty la vie d'un 1822

Message  marlain Mar 23 Avr 2013, 22:03

il en est des armes comme des hommes certaines ont une vie cool et tres vite se retrouvent à prendre la retraite en ratelier et d'autre ....elles en ont bavé mais bon au moins elles ont beaucoup de chose à raconter et , je vais vous les faire partager

je suis né à silex sous Louis XVIII comme l'atteste le reste de marquage ( identifiable ) man...roy ...euge
donc dans le nord
la vie d'un 1822 001_210la vie d'un 1822 009_210

sous Louis philippe j'ai subi à Tulle la transformation à percussion comme l'atteste le marquage de crosse , et le rest du"T" et l'emplacement de la hausse
la vie d'un 1822 003_210la vie d'un 1822 004_210
j'ai ensuite été le fidele serviteur de différents soldats jusqu'à ce que l'arrivée du chassepot me supplante et on me relegue au fond d'un arsenal ,la grande majorité de mes freres ont ainsi terminé leur vie "active " , pour moi il n'en a pas été de meme ; racheté à l'armée par des marchands j'ai eté échangé sur les cote d'Afrique conte ivoires et peaux précieuses ....une autre vie commençait

j'ai été personnalisé avec nombre clous (qui ont protégé mon bois d'une usure excessive ) et entre deux combats contre les tribus voisinnes je sevais à ameliorer l'ordinaire de mes proprietaires en tuant antilopes et gazelles abondantes sur les rives du fleuve Sénegal .Bien entendu l'usure se fait sentir ; le forgeron du village me refait une cheminée , recharge le chien ....et la vie continue l'extrémité du canon devient tres fine , on le raccourci...mes dernieres années je les ai passées avec un berger Peuhl , un grand nomade qui m'a promené dans tout l'ouest africain au gré de ses migration je ne faisais plus que le coup de feu occasionnel sur une outarde ou une compagnie de francolains ou de pintades ....mais je lui conferais toujours une certaine autorité .....

et puis un jour , dans les années 1980 un chasseur européens passait par la ; mon propriétaire a accompagné le chasseur traquer le phacochere ils sont devennu amis , tres amis , et contre quelques billets et surtout des cartouches du douze bien sur pour le Simplex à font de cale qui m'avait un peu supplanté,j'ai définitivement pris ma retraite; j'ai quitté la savanne,l'Afrique et je suis retourné plus de 150 ans apres sur la terre qui m'a vu naitre .........aller les jeunes quand vous aurez une usure comme ça vous pourrez dire moi aussi j'ai roulé ma bossela vie d'un 1822 006_210la vie d'un 1822 005_210
marlain
marlain
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 840
Age : 75
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  Baccardi Mar 23 Avr 2013, 22:09

Histoire sympa la vie d'un 1822 72113 la vie d'un 1822 3361380237

Pour les photos, si tu permets, c'est moins difficile à l'intérieur et sans ombre Shocked

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
Baccardi
Baccardi
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 15023
Age : 56
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  CLOSDELIF Mar 23 Avr 2013, 22:43

Oui....sympa et émouvante..... Wink

------------------------

Non nobis Domine, non nobis, sed Nomini Tuo da Gloriam.

http://winchester-lsg.forumotion.com/
http://prehistoire-xixeme.forumactif.org/
CLOSDELIF
CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 20754
Age : 69
Localisation : NL 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  marlain Mar 23 Avr 2013, 22:49

Baccardi a écrit:Histoire sympa la vie d'un 1822 72113 la vie d'un 1822 3361380237

Pour les photos, si tu permets, c'est moins difficile à l'intérieur et sans ombre Shocked
oais , je suis bien concient que pour les photos , je suis pas bon , faudrais que je m'equipe mieux mais quand il faut tranchzr entre une arme et un appareil ....devine
marlain
marlain
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 840
Age : 75
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  Mezigot Mer 24 Avr 2013, 14:50

Histoire sympa, arme sympa et... paysage sympa!
salut

Mezigot
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2043
Age : 50
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  remington59 Ven 26 Avr 2013, 07:21

si je puis me permettre salut
tu as oublié aussi le passage en arsenal pour être rayé la vie d'un 1822 72113

en gros:

modéle 1822 fabriqué jusqu'en 1833 / 35 (fin de la manufacture Royale de Maubeuge)
puis, vers les années 1855 / 60 transformation de la platine et ajoute d'un chien déporté et d'une masselotte pour acceuillir la cheminée
puis vers les années 1865 (avant le chassepot) passage en arsenal pour la mise en rayures old

donc, sur la queue de culasse tu trouvera

Mle 1822 pour le modéle "T" pour transformation à percussion "Bis" pour la mise en rayures

ensuite, tu as aussi ce modèle aprés toutes ses transformations qui en a encore eu une (un peut plus rare sur ce modèle, mais qui a son importance)
c'est la transformation à tabatière old old

si non, belle petite histoire que tu as raconté la vie d'un 1822 3361380237

------------------------

principe de M.de Vallière, créateur de l'artillerie en France: Uniformité, Solidité, Simplicité.
remington59
remington59
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 216
Age : 75
Localisation : nord, pas loin des barques à frites fraiche, ben ouais, pas des congelées
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.wildwesttreasures.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  marlain Ven 26 Avr 2013, 08:09

pour le "bis" je ne suis pas sur, seuls ceux qui avaient le canon suffisamment étoffé étaient rayé et le reste de marquage n'est pas évident .
J'ai acheté pas mal de ces fusils "de traite"et, ils ont tous un point commun ce sont des traits de lime en croix sous le canon que je n'ai jamais vu sur des armes n'ayant pas eu ce parcours (présent aussi sur un 1853) une hypothese toute personnelle serait un repere pour des canons "dérayés" avant leur commercialisation , de toute façon il est illusoire de penser retrouver des restes de rayures vu l'état , de plus ils sont exclusivement utilisés à grenaille
dans les choses vues : un pistolet 1822 T porté en bandouliere par ajout d'un anneau grenadier ....le proprietaire , encore un peulh pas vendeur ..
marlain
marlain
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 840
Age : 75
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  remington59 Ven 26 Avr 2013, 08:36

c'est vrai qu'il a eu bien des transformation sur ce modéle old

le mieux, c'est d'avoir la collection complète la vie d'un 1822 647148

j'ai eu le 1822 T, le 1822 T Bis, le tabatière (d'aprés la date de fabrication)
malheureusement, je n'ai jamais trouvé le 1822 d'origine alors que j'avais trouvé le 77 pur et le dragon AN IX la vie d'un 1822 2027367187

puis, j'en ai trouvé un de superbe mais aprés avoir vendu le reste la vie d'un 1822 248959 la vie d'un 1822 248959

------------------------

principe de M.de Vallière, créateur de l'artillerie en France: Uniformité, Solidité, Simplicité.
remington59
remington59
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 216
Age : 75
Localisation : nord, pas loin des barques à frites fraiche, ben ouais, pas des congelées
Date d'inscription : 01/01/2009

http://www.wildwesttreasures.org/index.php

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  Gras83 Sam 05 Oct 2013, 21:28

Bonsoir,

très sympas cette histoire, un fusil chargé de souvenir !
Gras83
Gras83
Membre
Membre

Nombre de messages : 16
Age : 24
Localisation : 83
Date d'inscription : 24/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  dédé Sam 05 Oct 2013, 21:58

Transformé ( raccourcie ) en mousqueton ?

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières
dédé
dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3573
Age : 31
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  marlain Dim 06 Oct 2013, 07:17

tres surement raccourci car l'usage usait les extrémités du canon , de plus je jense que pour des raisons de sécurité tous les fusils destinés à ce marché etaient dérayés (ils ont (pour ous ceux que j'ai ou que j'ai pu observé) des marques sous le canon que l'on ne retrouve jamais sous les autres ,j'ai aussi un 1853 qui a les memes
en les derayant le bout du canon devenait fin et de ce fait fragile ; il y en a une paire dans leur longueur à la maison des esclaves à Goré

peu de document existe la dessus donc ...hypotheses
marlain
marlain
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 840
Age : 75
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  St Etienne Dim 06 Oct 2013, 21:16

Très sympa, Marlain, ce conte africain !salut 

Les fusils modèle 1822 ont duré très très longtemps et ont connu toutes les transformations de l'armement du 19e siècle.
Né royal à silex, certains, comme le dit l'ami Rem, ont fini à tabatière sous le drapeau rouge de la Commune. Et pour d'autres, ca a été les colonies, comme le tien qui a duré bien davantage que son temps. Je suppose que ses propriétaires l'ont fait durer et ont su l'entretenir.

Pour ce qui est de l'absence de rayures, on peut faire deux hypothèses.

1. Il n'a jamais été rayé et il a fini son existence "européenne" en tant que brave Mle 1822 T tout court.
Entre 1843 et 1850, ayant probablement été affecté à une Garde Nationale provinciale, il est resté stocké, puis oublié. De sorte qu'il n'a pas été transformé bis en 1860.
Il a fini par être revendu dans les colonies.
A l'appui de cette hypothèse, la baguette "tête de poire".

2. Il a été rayé, donc c'était un 1822 Tbis.
Mais tellement usé par des charges ... "ethniques" (débris de fonte concassés, bouts de clous, ferrailles diverses, graviers, etc...) que les rayures probablement déjà bien râpées, ont fini par disparaître. Puis on a coupé la partie du canon devenue trop fine.
A l'appui de cette hypothèse ... pas grand chose.

Ce sera sa part de mystère.

Voici un 1822Tbis sur mon blog :
http://graphistoire.eklablog.com/un-beau-fusil-modele-1822-tbis-a83193648

A bientôt
St Etienne
St Etienne
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 515
Age : 65
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  marlain Lun 07 Oct 2013, 08:08

bonjour

un bon historique ton blog

pour revenir sur les 1822 "de traite"je n'en ai jamais rencontré ou le "bis" etait lisiblele "T" souvent limite ,leurs dure conditions de vie et l'entretien de brousse (on frotte avec du sable pour benlever la rouille..)ont eu raison de la plupart des marquages
je recconais qu'il a eu beaucoup de chance d'arriver sans dommages à nos jour , il est vrai qu'il a du faire la fierté des proprietaires successifs et de ce fait a été "chouchouté"tout en permettant d'améliorer l'ordinaire
dans la série des fusils de traite j'ai aussi un harpers ferry (derniere année de fafrication...) et aussi un que je soumettrais bientot à la sagacité des forumistes ,mes connaissaces et ma doc ont calé

à bientot
marlain
marlain
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 840
Age : 75
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  marlain Lun 07 Oct 2013, 20:38

une photo de ces coups de burin, sur d'autres canons ce sont des traits de lime-scie je pense bien que c'est un marquage de "déclassement"...si quelqu'un a deja vu quelque chose de semblale?
quant'a la baguette bien que sa forme soit assez typique la tige a été forgée , suite à un accident?
la vie d'un 1822 001_310
noter aussi une brasure sur le dessous du canon....
marlain
marlain
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 840
Age : 75
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  Mezigot Lun 07 Oct 2013, 21:32

Garder en tete que pour la tranfo Bis, le canon ne devait pas faire au dessus de 18,2 (de memoire, a verifier). J'en ai un , remis en bois, quasi neuf mais pas raye car a 18,25 mm a la bouche. J'ai son petit frere qui lui a ete raye a 18,1 sur les pleins.

la vie d'un 1822 72113 

Mezigot
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2043
Age : 50
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  3008nato Jeu 17 Oct 2013, 22:12

salut marlain.

je retombe sur ton post dont j'avais zappé une photo...celle du matricule sous le canon .

je possède quelques fusils à silex modèles 1822 incontestablement de fabrication française et acquise par le canton de VAUD ce qui était d'usage pour les canton Suisses , comme pour les troupes du Piémont Sardaigne .
( de même que des armes Piémontaises ) en usage dans des cantons Suisse, et matriculées de ces mêmes cantons .

bref , sur les armes en service dans les cantons , on trouve le matricule : V 33 ou ...V 45 sur le canon , que je pense être l'année d'intégration de ces armes dans les différentes milices Suisses, et peut-être sous le canon du tien , un Num. de matricule du canton .

en attendant l'avis des érudits , je te dis bonsoir

3008nato
3008nato
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4656
Age : 77
Date d'inscription : 28/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  christian-D Ven 18 Oct 2013, 00:05

superbe histoire et superbe arme !!! la vie d'un 1822 3361380237 
christian-D
christian-D
Membre
Membre

Nombre de messages : 14
Age : 50
Date d'inscription : 11/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

la vie d'un 1822 Empty Re: la vie d'un 1822

Message  marlain Ven 18 Oct 2013, 08:20

bonjour
concernant les matricules sous les canons je n'ai jamais rien vu la dessus et admis que c'était des marquages d'usine sans trop d'intéret ; mais il y a peut'etre des gens passionnés qui se sont penché sur le probleme et , sinon .....il restera du boulot pour les générations futures
marlain
marlain
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 840
Age : 75
Localisation : Savoie
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum