Petite monographie du Snider

4 participants

Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Petite monographie du Snider

Message  lolo577 Jeu 13 Aoû 2009 - 10:56

Comme je l’ai écrit dans ma présentation, j’éprouve un vif intérêt pour les armes à poudre noire tirant des cartouches métalliques. Je suis donc très heureux qu’une rubrique du forum soit consacrée à ce type d’armes.

J’ai le plaisir de tirer régulièrement avec un mousqueton Snider et lorsque je déballe mon matériel au stand les questions fusent. C’est pourquoi je vous propose une petite monographie consacrée à cette arme.


1) Un peu d’histoire

Vers 1860, en Grande Bretagne, les armées de la Reine Victoria sont équipées du fusil à percussion Enfield 1853 à canon rayé et tirant une balle Minié. Cette arme et ses variantes plus ou moins longues (fusil 3 bandes, mousqueton 2 bandes, etc…) sont réputées pour leur robustesse et leur précision. Leur fabrication industrielle bénéficie des derniers progrès concernant les machines-outils et les moyens de contrôles. Le calibre 577 (14,7 mm) est une première étape dans la réduction des diamètres des projectiles, réduction qui améliore les qualités balistiques et par conséquent la précision.

De nos jours, des répliques de ces armes sont utilisées de manière très courante par les tireurs de balles Minié.

Fusil Enfield 1853
Petite monographie du Snider Enfiel10

Fusil Enfield 1853 : détail de la platine
Petite monographie du Snider Enfiel11


En cette deuxième moitié du XIXème siècle, l’Empire Britannique est à son apogée et il y a toujours un endroit de la planète ou les Soldats de leur Gracieuse Majesté ont du travail.

De 1861 à 1865 se déroule la guerre de sécession aux Etats-Unis. Ce conflit fratricide extrêmement meurtrier montre très clairement que les armes à rechargement par la bouche sont dépassées. Les fusils à rechargement par la culasse permettent d’obtenir le volume de feu indispensable à la guerre industrielle.

Au delà de la cadence de tir, l’arme à rechargement par la culasse permet au soldat de tirer couché et donc de demeurer « posté » sans avoir à se découvrir.

Les Britanniques se mettent donc en quête d’un dispositif permettant de convertir les excellents fusils Enfield en armes se rechargeant par la culasse. En 1866, après différents essais, leur choix se porte sur le système breveté par l’Américain Jacob Snider.

Le Snider Enfield 1853/66 est la première arme réglementaire britannique à rechargement par la culasse et à cartouche métallique.


2) La conversion Snider

Le principe de la transformation Snider, est très simple. Il suffit de raccourcir le canon de 5 centimètres du canon au niveau du tonnerre, de le fileter, de fraiser une chambre, et de le visser sur un boîtier cylindrique fermé par une culasse mobile.


Fusil Snider Enfield 1853/66
Petite monographie du Snider Snider10


Le bloc de culasse contient le percuteur, il bascule latéralement vers la droite pour permettre l’introduction de la cartouche. Cette culasse mobile est montée sur un axe muni d’un ressort, qui permet, en position ouverte, de la tirer en arrière, entraînant ainsi un extracteur qui ramène l’étui vide dans le boîtier de culasse. Il suffit alors de retourner l’arme pour faire tomber la douille tirée.

La tête du percuteur est presque à l’emplacement de l’ancienne cheminée du fusil à percussion, la platine n’est pas modifiée, seul le chien est très légèrement tordu. Enfin, le boîtier de culasse prenant à très peu de choses près la même place que l’ancien canon, le bois n’est pas affaibli par la transformation.

Fusil Snider Enfield 1853/66 : détails de la culasse
Petite monographie du Snider Snider11

Petite monographie du Snider Snider12


Le fusil Snider Enfield 1853/66 est une arme robuste, fiable et précise. Il sera fabriqué en très grand nombre. Au cours de sa carrière de nombreuses versions ont été conçues et fabriquées (longueurs de canon, nombres et pas des rayures, verrou assurant une fermeture plus fiable du bloc de culasse, etc …).

Le principal objectif du passage au rechargement par la culasse est atteint : la cadence de tir passe de 3 coups par minute avec le fusil à percussion à un maximum de 15 coups par minute avec le fusil Snider.

En dépit de ses qualités, le fusil Snider sera vite démodé ce qui ne l’empêchera pas de faire une très longue carrière. La marche en avant vers la réduction du calibre se poursuit. En 1871, la Grande Bretagne adopte le mythique fusil Martini Henry en calibre 577-450.


3) La munition 577 Snider

La cartouche à percussion centrale destinée aux fusils Snider Enfield a connu de nombreuses variantes et évolutions principalement en ce qui concerne la douille.

Douille carton à culot laiton
Petite monographie du Snider Cartou12

Douille à culot laiton et corps en clinquant de laiton
Petite monographie du Snider Cartou13

Douille en laiton embouti
Petite monographie du Snider Cartou14

Les douilles ont évolué vers plus de solidité en vue de réduire la survenue de ruptures de culot.

Ensuite, pour faire simple, le projectile est une balle Minié à 3 gorges de graissage de diamètre 0,573 pouce (14,55 mm) et pesant 480 grains (31,1 grammes). La charge de poudre est de 72 grains (4,67 grammes) de poudre noire de type FFG (comparable à notre Mousquet Tir ou à la Suisse N°3).

Le 577 Snider est une munition puissante et dont les gros projectiles en plomb causent de sévères blessures.


4) Les armes sous brevet Snider de part le monde.

Le Snider Enfield en 577 a eu une diffusion mondiale, au sein de l’empire britannique. D’autres nations ont mis en œuvre des armes différentes mais toujours sous brevet Snider. A titre d’exemple, on peut citer les Snider hollandais modèle 1867 en calibre 17,5 mm ou les Snider Danois dans le même calibre.


5) Le Snider à la française

La France a eu une démarche identique à celle de la Grande-Bretagne. En 1867 et parallèlement au Chassepot, le fusil dit « à tabatière » est adopté. C’est Schneider qui a conçu le système de culasse.

Fusil modèle 1867 dit « à tabatière » : détails de la culasse

Petite monographie du Snider Tabati10

Petite monographie du Snider Tabati12


La ressemblance avec le fusil Snider est troublante (plagiat ???). Le système de culasse de l’arme française (que j’affectionne beaucoup au demeurant mais qui est bien trop chère pour moi) est beaucoup plus rustique. Le ressort de rappel du bloc de culasse n’est pas protégé par un ensemble de tubes coulissants comme sur le Snider. Le boîtier de culasse est largement ouvert sur l’arrière. C’est assurément très pratique pour le nettoyage de la chambre et du canon mais on peut craindre une certaine fragilité.

Dernier point faible, le calibre de l’arme, 18 mm, est obsolète et on peut supposer que les qualités balistiques de la munition ne sont pas exceptionnelles.

Cartouche du fusil modèle 1867 dit « à tabatière »
Petite monographie du Snider Cartou15



6) Mon Snider Francotte

Mon Snider est un drôle de client puisqu’il s’agit d’un Snider…. belge !

C’est un mousqueton 2 bandes, semblable aux Snider Enfield, fabriqué à Liège par l’armurier Auguste Francotte. Francotte est réputé pour la qualité de ses fabrications et il a produit bon nombre d’armes militaires à destination des pays ne disposant pas d’industrie armurière. A titre d’exemple, on peut citer les Rolling-Block construit sous licence Remington et destinés à l’Uruguay .

Je n’en sais pas plus sur l’histoire de mon arme. Fabrication destinée au marché civil ? Fabrication militaire destinée à l’export ?

Toutes les pièces y compris la crosse portent le poinçon AF (Auguste Francotte). Le canon, le boîtier de culasse et le bloc de culasse portent les poinçons d’épreuve liégeois (ELG et vérin).

Le bloc de culasse est gravé de l’inscription « SNIDER PATENT » (brevet Snider).

Caractéristiques :
- Longueur : 1,24 m
- Canon : 78 cm, 5 rayures
- Calibre : 577 Snider
- Poids : 4 200 g

Mon Snider Francotte
Petite monographie du Snider Franco12

Détails de la culasse
Petite monographie du Snider Franco11

Petite monographie du Snider Franco13

Détail de l’extracteur (le crayon est là pour maintenir le bloc de culasse en arrière)
Petite monographie du Snider Franco14

Brevet Snider
Petite monographie du Snider Franco15


J'espère que ce rapide article vous a intéressé.

Si le tir au Snider vous tente, j'ai conservé deux tutoriaux que j'avais posté sur un forum aujourd'hui fermé et qui concernent le rechargement du 577 Snider.


Dernière édition par lolo577 le Ven 14 Aoû 2009 - 12:12, édité 4 fois
lolo577
lolo577
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1124
Age : 52
Localisation : Pas très loin de St Amable (63)
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Bonic !

Message  Invité Jeu 13 Aoû 2009 - 11:16

Un seul mot : REMARQUABLE.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  HELIX Jeu 13 Aoû 2009 - 11:22

Petite monographie du Snider 72113

Petite monographie du Snider 122214 Voila ce qui s'appele une présentation :bravo:

:merci:

Petite monographie du Snider 242827 Petite monographie du Snider 335982
HELIX
HELIX
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 23236
Age : 54
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Jeu 13 Aoû 2009 - 12:02

Même si je ne suis pas un inconditionnel de l'arme, je dois dire que je reste bouche bée devant ce travail d'artiste Shocked
Mes respects Sénior :kodamaître:
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Jeu 13 Aoû 2009 - 12:09

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mon très respectueux sentiment.

Remarquablissime et merci ❤
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  alain67 Jeu 13 Aoû 2009 - 14:10

:bravo: Magnifique présentation. :kodamaître:
Décidément les LOLO nous font des articles superbes.
:merci:
Cdt, Alain
alain67
alain67
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1569
Age : 61
Localisation : 67 limite 88
Date d'inscription : 25/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Pocomas Jeu 13 Aoû 2009 - 15:06

Excellent article Lolo, un grand merci.
Si j'ai bien compris, une fois la cartouche tirée, on arme le chien, on ouvre la tabatière, on la tire en arrière pour extraire la cartouche, qui est éjectée manuellement. On lâche la tabatière qui revient vers l'avant grâce au ressort, on introduit une nouvelle cartouche (main gauche ?) et on referme la tabatière.
On en trouve facilement des snider ?
Pocomas
Pocomas
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 18141
Age : 67
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Jeu 13 Aoû 2009 - 16:25

Y'en a un actuellement chez Herman Historica à pas cher ❤ ( 300€)

Maitrise de la langue de Goethe indispensable + voir pour importation


aller dans "available lot", page 1 en bas.

Sur la même page, il y a une paire de Boutet :kodamaître: Petite monographie du Snider 122214 Cà fait mal aux yeux ( surtout ne pas regarder le prix :smack: )


Dernière édition par crozet le Jeu 13 Aoû 2009 - 16:45, édité 1 fois
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  lolo577 Jeu 13 Aoû 2009 - 16:42

Merci pour vos compliments ! :merci:

N'en faites pas trop sinon je vais me sentir obligé de récidiver.

@ Pocomas :

Globalement tu as tout bon pour la mise en oeuvre du Snider. Quelques petites précisions malgré tout sur le déroulement des opérations de rechargement une fois le coup tiré :

- On arme le chien au demi-armé qui est une position de (très relative) sécurité.
- On ouvre le bloc de culasse de la main droite (la main gauche, main faible pour moi est indisponible, elle se trouve sous le fût de l'arme).
- On tire vigoureusement le bloc de culasse vers l'arrière ce qui a pour effet de faire jaillir l'extracteur. La douille tirée adhère assez fortement à la paroi de la chambre, elle résiste puis sort vivement en venant frapper le fond du logement du bloc dans le boîtier. La douille est extraite mais pas éjectée elle demeure dans l'arme.
- On relâche le bloc qui revient vers l'avant avec l'extracteur.
- On penche l'arme sur le côté pour que la douille tirée tombe de son propre poids.
- On insère une nouvelle cartouche toujours de la main droite. Il faut pousser la cartouche à fond dans la chambre avec le pouce.
- On referme le bloc jusqu'à ce que le "clac" du verrou à ressort situé à l'arrière du boîtier de culasse se fasse entendre.
- On tire le chien jusqu'à la position armé : l'arme est prête à faire feu.

J'ai acheté mon Snider à la très grande bourse de Ciney en Belgique lorsque je résidais dans le Nord.

On trouve assez régulièrement des Snider à vendre sur les sites des spécialistes des armes anciennes. Par contre, je n'en ai pas vu depuis quelques temps. Il faut être clair, cette arme n'est pas particulièrement estimée des collectionneurs ce qui explique que les prix sont assez raisonnables si l'on compare aux fusils ou carabines de chasseur à tabatière.


Dernière édition par lolo577 le Jeu 13 Aoû 2009 - 16:53, édité 1 fois
lolo577
lolo577
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1124
Age : 52
Localisation : Pas très loin de St Amable (63)
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Pocomas Jeu 13 Aoû 2009 - 16:53

Merci Lolo, c'est une arme intéressante et ton snider "francotte" est très beau et original. A cette longueur (2 bandes) il ne fait pas "canne à pêche."
Pocomas
Pocomas
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 18141
Age : 67
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  lolo577 Jeu 13 Aoû 2009 - 17:38

En effet, la version mousqueton 2 bandes du Snider est relativement courte ce qui lui donne un côté râblé et compact plutôt sympa.

Historiquement, les mousquetons disposant d'un canon à 5 rayures à pas court étaient plus précis que les longs fusils d'infanterie avec un canon à 3 rayures à pas long.
Vous allez sûrement me prendre pour un grand malade Petite monographie du Snider 122214 mais le Snider est ma première arme de tireur sportif et le 577 Snider est la première munition que j'ai rechargée.

J'ai trouvé un Snider à vendre dans l'hexagone chez Cédric Rolly (je ne fais aucune pub je tiens à le préciser).

http://www.armeancienne.fr/

Il s'agit d'un Snider long d'infanterie fabriqué en Inde. Il est décrit comme étant en très bon état. Il est proposé à 850 €.

D'après ce que j'en sais et je n'ai aucunement la prétention d'être un expert, les armes fabriquées en Inde à l'époque de la colonisation britannique sont de très bonne facture.


Dernière édition par lolo577 le Jeu 13 Aoû 2009 - 21:36, édité 3 fois
lolo577
lolo577
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1124
Age : 52
Localisation : Pas très loin de St Amable (63)
Date d'inscription : 06/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Jeu 13 Aoû 2009 - 17:44

Pocomas a écrit:
On en trouve facilement des snider ?

J'en ai 2-3 à la boutique... :roll:
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Jeu 13 Aoû 2009 - 18:29

faits péter!
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Ven 14 Aoû 2009 - 9:14

crozet a écrit:fais péter!

Je ne préfèrerais pas trop... :lol: ce serait dommage de faire pêter de telles armes... :roll: Petite monographie du Snider 704409
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Ven 14 Aoû 2009 - 11:21

Bon, je rectifie! clown

Présentes nous ces vénérables demoiselles Petite monographie du Snider 608836
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Ven 14 Aoû 2009 - 11:22

crozet a écrit:Bon, je rectifie! clown

Présentes nous ces vénérables demoiselles Petite monographie du Snider 608836

Dès que possible... :roll:
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Lun 17 Aoû 2009 - 21:53

J'en connais un qui va bientôt se faire plaisir avec un Snider... :roll:
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Petite monographie du Snider Empty Re: Petite monographie du Snider

Message  Invité Lun 17 Aoû 2009 - 22:43

Suspect
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum