Le sistema M27 ou le Colt 1911A1 argentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sistema M27 ou le Colt 1911A1 argentin

Message  Invité le Sam 31 Déc 2011, 13:36

L'ancêtre du Ballester Molina:

L'Argentine produit des armes depuis la fin du XIXème siècle et, depuis cette période, le pays a toujours défendu son indépendance en matière d'armes de guerre. Entre 1914 et 1950 21 616 Colt 1911 et Colt 1911A1 ont été achetés directement aux USA par le gouvernement. De 1927 à 1966 112 494 1911A1, dénommés "Sistema Colt" ont été produits sous licence Colt.

En 1923, l'Argentine a adopté une loi militaire qui rendait caduque sa dépendance vis à vis des fournisseurs étrangers d'armements. En accord avec cette loi le gouvernement autorisait l'émergence d'un programme de modernisation de l'appareil militaro-industriel, préparant ainsi le terrain pour une industrie locale d'armement. En conséquence, une usine d'avions fut créée en 1927, une cartoucherie militaire en 1933, une petite acierie en 1934 et enfin un petit arsenal en 1936. Le tout était dirigé par des officiers argentins.

En 1927, la Commission Argentine pour les Acquisitions de Matériels Etrangers négocia un contrat avec Colt concernant la fabrication du M1911A1 en calibre 45 ACP. Ces PA devaient être marqués spécifiquement et appartenir à une série de numérotation propre à l'Argentine. De plus, cette commission obtint un agrément de fabrication sous licence du PA.

L'agrément précisait :
1° que Colt fabriquerait 10 000 PA de calibre 45 marqués "Ejercito Argentino Modelo 1927" pour l'Armée de Terre argentine.
2°que le savoir-faire intégral pour une future production locale y compris les plans, les consignes de fabrication, les spécifications des matériaux; l'outillage etc.... passeraient sous contrôle argentin
3° que les techniciens argentins seraient formés par Colt.


SISTEMA COLTSM27

Les techniciens de Colt supervisèrent le démarrage de la production. L'équipement provenait de la compagnie Fritz Werner, un fabricant d'outils de production armurière qui est toujours en activité.
De 1927 à 1942, 14 000 "Sistema" furent produits à l'arsenal Esteban de Luca à Buenos Aires (N° de 10 001 à 24 000).
En 1941, après une décennie de production, les argentins établirent un complexe militaro-industriel très diversifié sous la direction générale de la "Direccion General de Fabricaciones Militares (D.G.F.M.)". L'agence était dirigée par les militaires qui chargeaient des officiers de diriger les lieux de production. Entre autre produit, l'agence allait superviser la production de copies de 1911A1, de Browning HP et de FAL.

En 1945, après la création de la fabrique d'état "Fabrica Militar de Armas Portatiles (F.M.A.P)" - fabrique d'armes légères- à Rosario état de Santa-Fe (380 km de Buenos Aires); l'assemblage des Sistema Colt fut transféré à la nouvelle usine. Un autre lot de 88 494 pistolets fut produit jusqu'en 1966.

Les Sistema Colts étaient fabriqués conformément aux plan de Colt de 1927. C'était les mêmes que ceux de l'armée des USA à l'exception prêt de 6 différences mineures, les pièces sont interchangeables avec les 1911A1.

Les différences sont : a) les marquages, b) les poignées c) le bronzage d) les arêtes vives à l'arrière du marteau e) une arête vive au talon de la sureté f) le rainurage sur le bloc du ressort principal.

Les pistolets ont été fabriqués pour l'Armée, la Marine, la force aérienne, diverses agences gouvernementales dont la police et pour un usage commercial et l'exportation. Ils sont normalement numérotés : a) sur la droite de la culasse b) sur la carcasse sous le logement du ressort principal c) sur le dessus et sur la droite de la glissière d) sur le dessus de la chambre e) sur le fond du chargeur.
Dans la plupart des cas la présence de l'emblème argentin indique que l'arme était destinée au gouvernement, les pistolet sans emblème national étaient destinés à la police, aux agences de gouvernement local aux ventes commerciales et à l'exportation.
Tous les Sistemas étaient bronzés noir à part certains qui furent l'objet d'une commande spéciale de la Marine. Nombre d'entre eux furent refinis ultérieurement, ceux de la Marine reçurent alors une parkerisation. Les productions précoces disposaient de piognées en noyer quadrillées, les modèles tardifs avaient des poignées en plastique brun ou noir.

Les Sistemas du début des années 50 sans emblème argentin et marqués "Gendarmeria Nacional" furent fabriqués pour l'US Army lors de la guerre de Corée. Ils ne furent jamais livrés. Ils furent re-marqués et distribués à la "Gendarmaria Argentina" qui surveille les frontières.

6,226 Sistemas furent fabriqués pour la MArine argentine (connue au fil du temps comme "Marina Argentina", "Armada Argentina", "Armada Nacional" et enfin "Marina de Guerra"). 4,285 furent produits pour l'armée de l'Air argentine ("Aeronautica Argentina").

Jusqu'aux années 60 les Sistemas portent les marquages suivant :
sur la gauche de la culasse :
D.G.F.M. - (F.M.A.P.)
sur la droite de la culasse :
Sist. Colt Cal. 11.25mm Mod. 1927

Les marquages de culasse changèrent dans les années 60 jusqu'aux dernirèes productions :
sur la gauche de la culasse :
Fabrica Militar de Armas Portatiles Rosario ("FM" dans un cercle)
Sistema Colt Cal. 11.25mm Industria Argentina
sur la droite de la culasse on trouve toujours le numéro de série

Les Colts Sistema étaient fait s d'aciers forgés et sont aussi résistant que leurs homologues d'Hartford. Les aciers allemands, britanniques et suédois utilisés dans leur production était les meilleurs disponibles. Ils sont considérés comme des pistolets Colt à 100%, "tout à fait USGI" aux USA "en termes de finition, d'ajustages et de fonctionnement". Un des mythes qui entourent le Sistema 27 veut que certaines armes furent fabriquées à partir de l'acier récupéré sur l'épave du Graf Spee sabordé au large de l'Argentine pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Lors de la production les canons des Sistema étaient donnés pour résister à 15 000 tirs. les Sistema ont notamment vu le combat lors du conflit des Malouines en 1982.

Les numéros de série donné par la FMAP à sa production, 1945-1966:
1945 - 6,000 - #24,001 - #30,000
1946 - 7,628 - #30,001 - #37,628
1947 - 5,000 - #37,629 - #42,628
1948 - 7,000 - #42,629 - #49,628
1949 - 5,000 - #49,629 - #54,628
1950 - 8,000 - #54,629 - #62,628
1951 - 8,011 - #62,629 - #70,639
1952 - 7,016 - #70,640 - #77,655
1953 - 2,500 - #77,656 - #80,155
1954 - 5,000 - #80,156 - #85,155
1955 - 2,500 - #85,156 - #87,655
1956 - 2,500 - #87,656 - #90,155
1957 - 5,626 - #90,156 - #95,781
1958 - 5,547 - #95,782 - #101,328
1959 - 5,000 - #101,329 - #106,328
1960 - 2,066 - #106,329 - #108,394
1961 - 1,000 - #108,395 - #109,394
1962 - 0
1963 - 600 - #109395 - #109,994
1964 - 750 - #109,995 - #110,744
1965 - 1,250 - #110,745 - #111,994
1966 - 500 - #111,995 - #112,494

Voici donc maintenant celui qui occupe le holster décrit dans un autre post :










Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum