Le Vetterli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

post-it Le Vetterli

Message  Invité le Ven 16 Déc 2011, 18:36

Le système VETTERLI :

Le 20 décembre 1866 les suisses prirent la décision d’équiper leurs forces armées d’un fusil à répétition. A cette époque ils ne trouvèrent rien à acheter, les systèmes existant sur étagère ne correspondant pas à leurs besoins. Il fut donc demandé à Friedrich Vetterli de plancher sur une nouvelle arme, ce dernier était entré à la Schweizerische Industrie Geselschaft (SIG) – département des armes en 1864. Vetterli avait déjà pris part à la mise au point d’armes aux côtés d’équipes allemandes, françaises et britanniques. Il était aussi fortement influencé par les systèmes américains, notamment le fusil à répétition Henry. L’action était en fait une action Terry modifiée, mise au point en Angleterre au début des années 1850. Le mariage de l’alimentation tubulaire et du système à verrou vit le jour en 1867 ; en 1868 on améliora la culasse par l’ajout d’un ressort. Le 27 février 1867, le gouvernement helvétique commanda 80 000 fusils Vetterli.

Cette conception représentait un grand pas en avant en matière de technologie armurière européenne. Jusqu’alors les suisses utilisaient les fusils Milbank-Amsler, monocoups à chargement par la bouche qui avaient été convertis pour tirer des cartouches annulaires. Les fusils Vetterli avaient une capacité de 13 cartouches avec une cadence de tir de 21 coups/minute. Cette puissance de feu dépassait alors tout ce qui existait dans le monde militaire. Le Vetterli tirait la cartouche de 10,4x38 (10,4 mm de diamètre pour la balle pour une longueur de douille de 38mm) ; bien qu’à percussion annulaire (comme une 22 Long Rifle) elle avait une trajectoire bien plus plane que ses contemporaines. Le percuteur des Vetterli a une forme de fourchette à 2 dents qui passent par 2 évents sur la tête de culasse afin d’améliorer la percussion.

Il existe 5 variantes de Vetterli, elles-mêmes déclinées en 7 sous-variantes pour un total de 12 versions.
-M1869 fusil d’infanterie
-M1869 mousqueton (Stutzer)
-M1870 fusil de cadet
-M1869/71 fusil d’infanterie (aussi appelé M1871)
-M1871 carabine à répétition
-M1871 carabines variantes 1 & 2
-M1878 mousqueton (Stutzer)
-M1878 carabine
-M1881 fusil d’infanterie
-M1881 fusil long (Stutzer)

Les versions Stutzer sont reconnaissables à leurs doubles queues de détente (avec stetcher), ces armes étaient destinées aux meilleurs tireurs en unité –sortes de snipers avant l’heure, comme les fameux « sharpshooters de la guerre de Sécession. A noter que les derniers systèmes Stuzer ont été mis au point par un certain Schmidt qui allait être bientôt très connu dans le monde de l’armurerie suisse.

Le mien est un modèle 1869/71, fabriqué par la « Société Indépendante Suisse », il est marqué « Système Vetterlin ». le mien est donc une fabrication SIG. Il est toujours en percussion annulaire mais va partir sous peu subir une conversion en percussion centrale.
D’un point de vue législation le cas du Vetterli est un peu flou et personne n’a été en mesure de me donner la catégorie réelle de l’arme, sur les conseils de l’ETBS on peut classer le Vetterli comme ceci :
Percussion annulaire : 8ème catégorie
Percussion centrale : 5ème catégorie

Le prix moyen d’un Vetterli en bon état à l’heure actuelle oscille entre 500 et 700€, en fonction de l’état et du modèle.



Longueur : 1m30 (sans la baïo)
Poids : 5,2 kg à vide
Calibre : 10,4x38 (.41 Swiss en mesures US) Il faut utiliser des ogives de .429 (canon jaugé sur le mien)
Rayures : 4 à droite au pas de 1/26 inches
Vélocité : 475 m/s



La portière de chargement, très "Winchester"



Les marquages SIG, notez l'auget relevé car la culasse est à l'armé.



Détails de la hausse



La bouche du canon, la cartouche d'origine et ........une 22LR à titre de comparaison.



2 cartouches Vetterli : à droite Vetterli italien en percussion centrale (10,4x41); à gauche Vetterli suisse en percussion annulaire. Remarquez la balle calepinée.



Les culots des 2 cartouches ci-dessus.



Le paquet d'origine de munitions daté du 2 avril 1891 (obtenu auprès d'un savoyard du forum cheers )


UNE ARME SUISSE AU COMBAT :

Alors que les suisses sont toujours restés neutres, il est intéressant de savoir que des Vetterli ont été utilisés pendant un conflit européen.

Des finlandais qui luttaient contre l’oppression tsariste avaient prévu un soulèvement armé en 1904 (la Finlande appartenait alors au royaume de Russie). Ils contactèrent alors des révolutionnaires de Saint Petersburg dans le but d’obtenir des armes de contrebande. Il fut établi que les 2 groupes (finlandais et russe) passeraient une commande commune d’armes en Europe centrale et que celles-ci entreraient clandestinement à St Petersburg et en Finlande.

Le Colonel Akashi, attaché militaire japonais à Stockholm, s’occupa du montage financier de l’opération. Le Japon étant très intéressé à l’époque par tout ce qui pouvait nuire à la Russie, puisqu’il était en guerre contre le Tsar.

A l’aide des fonds nippon, le leader finlandais (Konni Zilliacus) acheta à des marchands d’armes français et allemands plus de 15 000 Vetterli avec un stock de munitions issus des surplus suisses (des modèles 1869/71). Les finlandais acquérirent aussi un vieux cargo pour transporter le tout : le SS John Grafton.

L’opération eut lieu entre Aout et Septembre 1905. Comme personne de St Petersburg ne se présenta au point de rendez-vous en mer, le cargo fit route vers la Finlande avec la totalité de son chargement. Le navire était en cours de déchargement quand les courants l’échouèrent. Par peur d’être découverts par les forces tsaristes les révolutionnaires dynamitèrent le cargo qui sombra.

Cependant les forces de polices russes avaient eu vent de l’opération. Les armes furent récupérées dans l’épave par des plongeurs et celles qui se trouvaient déjà à terre furent confisquées.

Après cet épisode malheureux, les Vetterli étaient connus en Finlande sous le nom de Grafton (nom du cargo). Dans les années qui suivirent un petit nombre de Vetterli furent tout de même introduit clandestinement en Finlande. Les Vetterli figuraient dans l’arsenal révolutionnaire finlandais mais lors de la guerre d’indépendance en 1918 ces armes furent considérées comme dépassées. Les révolutionnaires manquaient aussi cruellement de munitions en 10,4x38. Cependant davantage de Vetterli furent obtenus lors de la prise des dépôts d’armes tsaristes, il s’agissait ni plus ni moins des fusils du SS John Grafton.

Le ministère finlandais de la Défense ne prit jamais en compte les Vetterli comme armes règlementaires, néanmoins les dépôts de mobilisation finlandais les conservèrent jusque dans les années 50. Lors des 2 guerres qui opposèrent la Finlande à l’URSS ceux-ci furent tout de même attribués aux troupes territoriales, notamment en charge de la sécurité ferroviaire. Les Vetterli auront donc pris part à un conflit armé au XXème siècle.

A noter que les italiens ont adopté le Vetterli en 1870 comme arme monocoup. Plus tard, un chargeur fut ajouter, d’où l’aspect particulier du Vetterli italien. Ceux-ci étaient chambrés pour la cartouche de 10,4x41 (cf. photos ci-dessus). Au début du XXème siècle, les Vetterli italiens furent transformés pour tirer la cartouche de 6,5mm Carcano . D’ailleurs certaines de ces armes participèrent à la Première Guerre Mondiale.

Cette seconde partie explique pourquoi je possède un Vetterli :
- il a cotoyé les MN finlandais pendant la guerre d’Hiver, puis celle de Continuation (sans parler de la guerre d’indépendance finalndaise)
- c’est une arme suisse

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

post-it Re: Le Vetterli

Message  HELIX le Mar 20 Déc 2011, 22:02

Le fusil modèle 1870/87 est obtenu par modification du modèle 1870 (monocoup) selon les plans de l'officier d'artillerie Vitali.
Extérieurement le plus visible est la présence d'un magasin en tôle prévu pour recevoir un clip de type Mannlicher de 4 cartouches.
Cette arme aura finalement une assez longue carrière sous différents cieux.

A l'entrée en guerre en 1915 , l'Italie manquait cruellement d'armes pour équiper ses troupes de réserves et un assez grand nombre de ces dernières sera équipé de fusils 1870/87 qui ferront à l'occasion le coup de feu.
En 1916 une assez grande quantité de ces armes se verront monter un canon au calibre 6,5 mm chambré pour tirer la cartouche réglementaire.

Durant la première guerre mondiale on retrouvera également ce fusil dans l'arsenal russe au coté des Gras fournis par la France , puis dans les mains de finlandais lors de la guerre d'indépendance de 1918.

10,4mm FUCILE DI FANTERIA , MODELLO 1870/87 , VETTERLI-VITALI

PAYS : Suisse / Italie
MARQUE : Vetterli-Vitali
DATES DE FABRICATION : 1887 - 1896
PRODUCTION : ?
LONGUEUR : 1349 mm
CANON : 862 mm
RAYURES : ?
POIDS : 4,1 kg
CALIBRE : 10,4 mm
MUNITION : 10,4 mm Vetterli (10,4 x 47R)
V.I : 410 m/s
HAUSSE : 2000m
FONCTIONNEMENT : à répétition
ALIMENTATION : clip introduit de 4 cartouches.











avatar
HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 17996
Age : 49
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

post-it Photos de Vivelacolo

Message  Invité le Lun 26 Déc 2011, 21:52

Les fusils Vetterli


3 modele 1871 et 2 modeles 1878





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

post-it Le Vetterli 1878 de Ph

Message  Invité le Lun 26 Déc 2011, 22:11

Vetterli 1878





il s'agit du modèle 1878



Pour rappel, ce système est très intéressant car il s'agit du mariage entre le système de tube-magasin sous le canon et de la culasse à verrou.

Voici un schéma du système



l'alimentation du tube-magasin se fait par cette ouverture



sur cette photo, on aperçoit au-dessous de l'ouverture de la chambre la tête arrondie du piston du tube magasin



voici la culasse



lorsqu'on tire la culasse vers l'arrière, l'auget transporteur s'élève et présente une cartouche en face de la chambre





il suffit ensuite de repousser la culasse vers l'avant pour chambrer la cartouche.

Ce Vetterli n'a pas été modifié pour la percussion centrale, il possède donc le percuteur en forme de fourchette; sur cette photo on voit les deux extrémités de la fourchette



Si l'arme est complète, on trouve ceci sous la plaque de couche





remerciements au Très-Haut (même si, comme tout le monde le sait il n'existe pas)

la fourchette de percussion de rechange est encore à sa place



un peu de lecture : http://www.tecmagex.com/tecmagazin/article3/page1.htm

pour finir voici mon Vetterli avec sa sangle d'origine






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum