J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  St Etienne le Mar 15 Nov 2011, 21:34

Bonsoir,

J'ai franchi le pas.
J'ai décidé de me procurer un MAS 36.
J'ai lancé une recherche sur le site. Fructueuse.
Et j'ai acheté (ici même) ce magnifique fusil :

Donc un MAS 36 de la 2e série.
Il est recalibré en 300 Savage.
Il est quasiment neuf, le canon est très propre, les bois sans pet, les parties métalliques bien parkérisées.
Seule la bayonette est un peu fatiguée.

Le voici après démontage sommaire :


Et ici mis en scène, je m'excuse auprès des puristes qui ne manqueront pas de noter l’anachronisme du casque de 1939 avec une arme d'après (bien après) 1945. Mais bon. Les jumelles sont du modèle 1935 avec réticule en millièmes. Le sabot est marqué Mas 1951.


Et voilà ce qui arrive quand on fréquente le forum Tcar ! une contamination en somme !

Je suis très content de mon fusil et dès demain, j'irai l’essayer. :bravo:

St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 304
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  Vetterli le Mar 15 Nov 2011, 21:56

Il vraiment beau ce MAS36 super

Vetterli
Membre
Membre

Nombre de messages : 52
Age : 55
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 18/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

rep..

Message  joselito le Mar 15 Nov 2011, 21:56

Félicitations, ç est une bien belle présentation....mis à part le casque :lol!:

------------------------

'' être tolérant ne signifie pas qu'on doit tolérer l'intolérance des autres...Jean Y.. ''

joselito
Modérateur

Nombre de messages : 9451
Age : 57
Localisation : FTA Bully Chti !
Date d'inscription : 29/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  kelt le Mar 15 Nov 2011, 22:42

Excellent achat, le 300 Savage convient bien aux Mas 36 (moins bien aux FSA), cela devrait ètre plaisant au pas de tir Wink

Un conseil, en allant au tir avec ce Mas 36 de 5e catégorie, laisser la baïonnette à la maison, la présence/possibilité de monter la baïonnette sur un fusil de 5e catégorie le fait automatiquement passer en 1ère catégorie qui nécéssite une autorisation de détention, en théorie la douille support devrait ètre obturée par une fausse baîonnette rendue indémontable.

kelt

kelt
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 741
Age : 70
Localisation : Sud Est & Bretagne
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  Pocomas le Mar 15 Nov 2011, 22:47

Très joli MAS 36, j'aime beaucoup de fusil. Le 300 savage est un calibre très précis.

Vive le réglo français !

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14391
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  ducat78 le Mer 16 Nov 2011, 08:29

Bonjour,

félicitations pour cette acquisition, ton MAS36 semble tout droit sorti des stocks de réserve de l'Armée tant il semble neuf ! :bravo:

Quant au 300 SAV, il s'agit d'un excellent calibre.

Seul petit bémol dans le cas d'un rechambrage d'un MAS36 pour ce calibre, le free bore qui est très long du fait de l'écart de longueur (6,5 mm) entre la 7,5 Française et le 300SAV.

Bons tirs !

A+

ducat78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1913
Age : 49
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  guillaurore le Mer 16 Nov 2011, 11:01

une très belle pièce en effet

guillaurore
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1849
Age : 32
Localisation : entre la france et la suisse
Date d'inscription : 26/03/2010

http://hommagealagn.forumpersos.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  nono le Mer 16 Nov 2011, 11:42

ducat78 a écrit:Bonjour,

félicitations pour cette acquisition, ton MAS36 semble tout droit sorti des stocks de réserve de l'Armée tant il semble neuf ! :bravo:

Quant au 300 SAV, il s'agit d'un excellent calibre.

Seul petit bémol dans le cas d'un rechambrage d'un MAS36 pour ce calibre, le free bore qui est très long du fait de l'écart de longueur (6,5 mm) entre la 7,5 Française et le 300SAV.

Bons tirs !

A+
Le rechambrage d'un MAS 36, avec le canon d'origine, en 300 savage ne ce fait-il pas par le remplacement de la chambre sous la forme d'un insert Question

------------------------

P 210
Législation armes

nono
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 542
Age : 71
Date d'inscription : 07/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  bosco le Mer 16 Nov 2011, 11:47

belle piece

------------------------


http://www.armes-ufa.com/

bosco
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2417
Age : 45
Localisation : derrière la porte
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  kelt le Mer 16 Nov 2011, 12:27

nono a écrit:
ducat78 a écrit:Bonjour,

félicitations pour cette acquisition, ton MAS36 semble tout droit sorti des stocks de réserve de l'Armée tant il semble neuf ! :bravo:

Quant au 300 SAV, il s'agit d'un excellent calibre.

Seul petit bémol dans le cas d'un rechambrage d'un MAS36 pour ce calibre, le free bore qui est très long du fait de l'écart de longueur (6,5 mm) entre la 7,5 Française et le 300SAV.

Bons tirs !

A+
Le rechambrage d'un MAS 36, avec le canon d'origine, en 300 savage ne ce fait-il pas par le remplacement de la chambre sous la forme d'un insert Question

Effectivement un insert est fretté dans le tonnerre du canon militaire, mais la position du départ des rayures est bien sur inchagée, ce qui donne un vol libre important à la balle tirée d'une cartouche plus courte.

kelt

kelt
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 741
Age : 70
Localisation : Sud Est & Bretagne
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  nono le Mer 16 Nov 2011, 13:09

kelt a écrit:Effectivement un insert est fretté dans le tonnerre du canon militaire, mais la position du départ des rayures est bien sur inchagée, ce qui donne un vol libre important à la balle tirée d'une cartouche plus courte.

kelt
C'est bien ce qu'il me semblait Wink Par contre quand l'insert bouge = problème Crying or Very sad J'ai un US17 qui dors dans un placard a cause de ça, plus moyen de chambrer une cartouche Crying or Very sad

------------------------

P 210
Législation armes

nono
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 542
Age : 71
Date d'inscription : 07/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  St Etienne le Mer 16 Nov 2011, 13:26

ducat78 a écrit:... le free bore qui est très long du fait de l'écart de longueur (6,5 mm) entre la 7,5 Française et le 300SAV.
kelt a écrit:Effectivement un insert est fretté dans le tonnerre du canon militaire, mais la position du départ des rayures est bien sur inchagée, ce qui donne un vol libre important à la balle tirée d'une cartouche plus courte.
En somme, le même cas de figure que sur les fusils 1866/74 ?

nono a écrit:Par contre quand l'insert bouge = problème. J'ai un US17 qui dors dans un placard a cause de ça, plus moyen de chambrer une cartouche.
D'ou 3 questions.

1. on entend dire aussi que la pièce frettée constituait une faiblesse avec risque de fissures ... on parle de blessures, de jet de gaz brulants ... les mas 36 frettés seraient dangereux. Chez le revendeur de Henin-B, on a même un avertissement avec gros plans sur ce sujet. Que penser de tout ça ?

2. dans le cas de l'US17 de nono, ou d'une frette mal sertie ou fissurée, que peut-on faire ? Changer la frette ? Remplacer le canon ?

3. l'espace non rayé (free bore) a-t-il un effet mesurable sur la précision du tir concernant un tireur amateur ?

St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 304
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  nono le Mer 16 Nov 2011, 13:40

St Etienne a écrit:
ducat78 a écrit:... le free bore qui est très long du fait de l'écart de longueur (6,5 mm) entre la 7,5 Française et le 300SAV.
kelt a écrit:Effectivement un insert est fretté dans le tonnerre du canon militaire, mais la position du départ des rayures est bien sur inchagée, ce qui donne un vol libre important à la balle tirée d'une cartouche plus courte.
En somme, le même cas de figure que sur les fusils 1866/74 ?

nono a écrit:Par contre quand l'insert bouge = problème. J'ai un US17 qui dors dans un placard a cause de ça, plus moyen de chambrer une cartouche.
D'ou 3 questions.

1. on entend dire aussi que la pièce frettée constituait une faiblesse avec risque de fissures ... on parle de blessures, de jet de gaz brulants ... les mas 36 frettés seraient dangereux. Chez le revendeur de Henin-B, on a même un avertissement avec gros plans sur ce sujet. Que penser de tout ça ?

2. dans le cas de l'US17 de nono, ou d'une frette mal sertie ou fissurée, que peut-on faire ? Changer la frette ? Remplacer le canon ?
3. l'espace non rayé (free bore) a-t-il un effet mesurable sur la précision du tir concernant un tireur amateur ?
Aprés renseignement pris au pré de différents armuriers et de personne digne de confiance, la seule solution et le remplacement du canon Crying or Very sad
Tiens puisqu'on en parle, si quelqu'un a ça dans ses tiroirs, je prend Wink

------------------------

P 210
Législation armes

nono
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 542
Age : 71
Date d'inscription : 07/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  ducat78 le Mer 16 Nov 2011, 13:58

Bonjour St Etienne,

le principe du frettage n'est pas plus dangereux qu'un chambrage "classique", en fait comme pour tous les travaux d'armurerie il est primordial qu'il soit réalisé par un vrai armurier qualifié et compétent.

De même les matériaux utilisés doivent être de qualité et non pas de l'acier "à ferrer les ânes".

Enfin le choix du calibre de substitution doit être judicieux et cohérent avec les caractéristiques du canon et du calibre d'origine. Par exemple un rechambrage par frettage d'un US17 pour passer du 30-06 au 300SAV n'est pas un bon choix.

Pour les influences du free bore sur la précision d'un couple arme-munition, elles sont clairement établies et perceptible d'autant plus que les distances de tirs augmentent.
Maintenant comme tu le dis cela dépend des attentes du tireur, si c'est pour se faire plaisir de temps en temps en tirant sur une C50 à 50m, les effets d'un long free bore te paraîtront insignifiants. Par contre si c'est pour faire le TAR et donc avec une recherche minimum de précision à 200m, les effets d'un long free bore te sembleront inacceptables.

Pour L'US 17 de Nono, le mieux est de le présenter à un vrai armurier pour qu'il puisse analyser le problème et en fonction de celle-ci proposer une solution.

A+

ducat78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1913
Age : 49
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  kelt le Mer 16 Nov 2011, 16:44

St Etienne a écrit:
ducat78 a écrit:... le free bore qui est très long du fait de l'écart de longueur (6,5 mm) entre la 7,5 Française et le 300SAV.
kelt a écrit:Effectivement un insert est fretté dans le tonnerre du canon militaire, mais la position du départ des rayures est bien sur inchagée, ce qui donne un vol libre important à la balle tirée d'une cartouche plus courte.
En somme, le même cas de figure que sur les fusils 1866/74 ?

nono a écrit:Par contre quand l'insert bouge = problème. J'ai un US17 qui dors dans un placard a cause de ça, plus moyen de chambrer une cartouche.
D'ou 3 questions.

1. on entend dire aussi que la pièce frettée constituait une faiblesse avec risque de fissures ... on parle de blessures, de jet de gaz brulants ... les mas 36 frettés seraient dangereux. Chez le revendeur de Henin-B, on a même un avertissement avec gros plans sur ce sujet. Que penser de tout ça ?

2. dans le cas de l'US17 de nono, ou d'une frette mal sertie ou fissurée, que peut-on faire ? Changer la frette ? Remplacer le canon ?

3. l'espace non rayé (free bore) a-t-il un effet mesurable sur la précision du tir concernant un tireur amateur ?

Une frette peut se désoildariser du canon si elle n'est pas assez serrée, le tonnerre du canon ou la frette peuvent se fendre sous la pression du tir si la contrainte d'assemblage est trop élevée, une fois la limite d'élongation élastique atteinte, le métal se déforme de façon permanente même sous faibles charges.

Un frettage bien réalisé est aussi solide que le canon intitial, "bien réalisé" c'est un insert et un lamage du tonnerre usinés avec précision en fonction du mode d'assemblage (presse, chauffe du canon, refroidissement de l'insert, combinaison de deux moyens..... ce procédé est bien connu des Armuriers et mécaniciens auto) comme déja mentionné, les Chassepots dont le canon était "bon" étaient transformés en Gras par mise en place d'un insert dans les années 1880.

Un ami Gendarme dans les A-M possède un Mas 49-56 depuis 6 ans acheté en 5e catégorie, fretté en 300 Savage, il l'a fait transformer en 1ère catégorie et calibre 7,62x51 par usinage de la frette de 300 SAv et mise en place d'une nouvelle frette en 7,62 Otan, cette arme tire souvent et fonctionne parfaitement.
Le travail de re-frettage a été effectué par l'Armurerie Niçoise, ce qui est une référence qualité.

Un vol libre long peut ne pas affecter la précision si la partie non rayée est au bon diamètre pour maintenir le projectile dans l'axe du canon avant la prise de rayures et éviter les fuites de gaz, la seule façon de le savoir est un tir de test avec l'arme.

kelt

kelt
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 741
Age : 70
Localisation : Sud Est & Bretagne
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  ducat78 le Mer 16 Nov 2011, 19:13

kelt a écrit:

Un vol libre long peut ne pas affecter la précision si la partie non rayée est au bon diamètre pour maintenir le projectile dans l'axe du canon avant la prise de rayures et éviter les fuites de gaz, la seule façon de le savoir est un tir de test avec l'arme.

kelt

En théorie peut être, en pratique c'est autre chose.

Il n'y a qu'à observer le soin que prennent les tireurs de précision ( bench rest, TLD par exemple) pour déterminer un free bore optimisé, c'est à dire offrant le meilleur potentiel de précision.
Les free bore sont toujours dans ces cas réduits ( autour des 0,5mm) voire même nuls en particulier pour les projectiles VLD très sensibles à la prise de rayure.
Pour les calibres Magnum il est conseillé d'augmenter le free bore à 2mm par sécurité pour compenser les montées en pression plus brutales, nous sommes malgré tout nettement en deça des 6,5mm induits par un frettage permettant le passage du 7,5 Français au 300sav.

A+


ducat78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1913
Age : 49
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  kirvari39 le Mer 16 Nov 2011, 19:28

dans le même esprit ,qui aurait des retours d'infos sur les armes retubées par ADLER il y a une dizaine d'années ....en 7/08 il me semble?..suivant le même principe de transformation ...

kirvari39
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 520
Age : 58
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  kelt le Mer 16 Nov 2011, 19:45

ducat78 a écrit:
kelt a écrit:

Un vol libre long peut ne pas affecter la précision si la partie non rayée est au bon diamètre pour maintenir le projectile dans l'axe du canon avant la prise de rayures et éviter les fuites de gaz, la seule façon de le savoir est un tir de test avec l'arme.

kelt

En théorie peut être, en pratique c'est autre chose.

Il n'y a qu'à observer le soin que prennent les tireurs de précision ( bench rest, TLD par exemple) pour déterminer un free bore optimisé, c'est à dire offrant le meilleur potentiel de précision.
Les free bore sont toujours dans ces cas réduits ( autour des 0,5mm) voire même nuls en particulier pour les projectiles VLD très sensibles à la prise de rayure.
Pour les calibres Magnum il est conseillé d'augmenter le free bore à 2mm par sécurité pour compenser les montées en pression plus brutales, nous sommes malgré tout nettement en deça des 6,5mm induits par un frettage permettant le passage du 7,5 Français au 300sav.

A+


On peut difficilement faire plus pratique que d'effectuer un tir d'essai pour s'assurer de la précision d'une arme frettée en 300 Savage,
Les armes chambrées en calibres puissant mis au point par Roy Weatherby ont un free bore de plus de 10mm, elles n'ent sont pas moins précises.


kelt

kelt
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 741
Age : 70
Localisation : Sud Est & Bretagne
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  ducat78 le Mer 16 Nov 2011, 22:56

Effectivement les essais au stand permettront de s'assurer du potentiel de précision d'une arme, mais malheureusement cela est rarement possible avant l'achat.

Quant aux productions de Roy Weatherby les extra free bore ne concernent que les armes chambrées pour les calibres Weatherby, les armes de la marque chambrées pour les autres calibres respectent les free bore standards déjà cités.

Les calibres Weatherby repondent à un cahier des charges destiné à la chasse pour disposer du maximum d'énergie, et pour atteindre ce but Weatherby a misé sur les hautes vitesses. L'extra free bore est la conséquence imposée par ce choix pour ne pas dépasser les limites de pression.

Quant à la précision tant que celle-ci permet de rester dans le "tube" déterminant la DRO, cela convient à l'usage chasse. Et puis les calibres Weatherby, aussi puissants qu'ils puissent être, ne sont guère sélectionnés pour la réalisation de carbines de précision long range, il doit y avoir une raison..

Mais revenons au superbe MAS36 de St étienne, j'espère qu'il nous fera un compte rendu de ses premiers essais.

A+



Dernière édition par ducat78 le Dim 20 Nov 2011, 08:36, édité 1 fois

ducat78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1913
Age : 49
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  Pocomas le Mer 16 Nov 2011, 23:00

ducat78 a écrit:

Mais revenons au superbe MAS36 de St étienne, j'espère qu'il nous fera un compte rendu de ses premiers essais.

A+



Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14391
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  FIL72590 le Jeu 17 Nov 2011, 10:51

Pour avoir tiré à 50 m debout avec le Mas 36 de Saint Etienne hier au stand, arme précise, je n'en avais pas touché pour tirer depuis 1978, mes trois premier impacts, un 10, deux 9 côte à côte. Par contre, l'étui de 300 Savage bouge dans la cuvette de culasse, contrairement aux étuis de 7,5, et l'extraction est parfois difficile, et il y a une espèce de marquage à mi hauteur du collet, une fois la cartouche tirée. Que faut-il faire, modifier la cuvette de tir dans le style mosine, ou essayer de trouver des étuis de 7,5, pour qu'ils soient parfaitement tenus, les passer au case-trimmer et les reformer doucement avec le jeu d'outils ? D'avance, merci, car j'avoue que j'aimerai me trouver une arme en aussi bel état, et la munition, même sans avoir mis le sabot ne décroche pas l'épaule.

FIL72590
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  St Etienne le Jeu 17 Nov 2011, 12:18

Salut Fil, tu as vu que le fusil tire droit. Réactions viriles, mais pas de coups au menton. Crosse un peu courte à mon avis, donc sabot à chausser avant tout prochain tir.

Bon.

voilà la cible. J'ai repéré les impacts par séries.
Fil a tiré la série 2 (en vert) ... au passage, tu tires bien mieux que moi ! :kodamaître:
Les 2 derniers impacts de la série 1 et la série 2 ont été tirés en contrevisant en bas de la cible.
Je précise que j'ai inséré une lamelle (provenant d'une pile de 1,5 v plate) sous l'œilleton avant la 3e série que j'ai pointé base visuel.



Je reprend ce que Fil disait. L'étui de 300 S nage dans la cuvette de la culasse, le bourrelet est plus fin que sur la 7,5 et la griffe d'extracteur manque parfois à accrocher. Surtout quand l'étui gonfle.
En effet, on a eu 3 étuis assez récalcitrants. Et un autre qui a carrément refusé l'extraction et nécessité d'enfiler la baguette pour l'extraire en le poussant.

Voici les étuis tirés, celui qui a refusé de sortir est le dernier à droite :

Gros plan du culot de la récalcitrante :

On voit bien la torture qu'elle a subi par la griffe.

Voici 2 cartouches de mon stock. Ca ne m'avait pas sauté aux yeux, mais il y a des différences au sertissage.


Je me pose des questions par rapport aux cartouches que j'ai utilisé :

• Les marques au collet et au dessus de la gorge des étuis tirés, ca vous dit quoi ?
• Les étuis qui gonflent, on fait quoi pour l'éviter, ou pour qu'on puisse quand même extraire ?
• Les différences entre les 2 cartouches complètes, ca vous dit quoi ? Laquelle vous semble ok ?

En tout cas, ça avance bien.
Prochain tir : 100 mètres avec sabot.

St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 304
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  kelt le Jeu 17 Nov 2011, 12:40

La photo du culot de l'étui récalcitrant indique une surpression au vu de l'état de l'amorce.

Concernant le gonflement des corps d'étuis, essayer un recalibrage du collet seulement, les étuis gonflés par le 1er tir se trouvant "formés" aux dimensions de la chambre.

Des deux cartouches celle du haut a subi un sertissage radial (sans doute avec l'excellent "Lee factory crimp") et celle du bas n'est pas sertie, ce qui n'est pas une obligation avec un fusil à verrou.

Un moyen simple d'augmenter la préhension de l'extracteur est de le démonter de la culasse, puis de d'enlever quelque dixièmes de mm à la partie en contact avec le corps de culasse juste derrière la griffe (ne pas toucher à la griffe).

kelt

kelt
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 741
Age : 70
Localisation : Sud Est & Bretagne
Date d'inscription : 12/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  Pocomas le Jeu 17 Nov 2011, 18:36

On a bien l'impression de se trouver avec des cartouches "chaudes" et le sertissage n'arrange rien.
Personnellement, je mettrai ma propre procédure de rechargement en place en commençant pas des charges modérées.
Faire des essais avec des données de rechargement inconnues peut conduire à des conclusions erronées concernant cette belle arme.

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14391
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: J'ai franchi le pas : voici mon MAS 36

Message  St Etienne le Jeu 17 Nov 2011, 19:15

Pocomas a écrit:On a bien l'impression de se trouver avec des cartouches "chaudes" et le sertissage n'arrange rien.
Personnellement, je mettrai ma propre procédure de rechargement en place en commençant pas des charges modérées.
Faire des essais avec des données de rechargement inconnues peut conduire à des conclusions erronées concernant cette belle arme.
... des cartouches chaudes, c'est quoi ? Pour le moment, je n'ai pas le choix, je tire celles que j'ai.

Par ailleurs, ta procédure de rechargement consiste en quoi ?

Kelt a écrit:La photo du culot de l'étui récalcitrant indique une surpression au vu de l'état de l'amorce.
Oula. Une surpression, dis-tu. Mais alors danger, non ? Faut-il que j'écarte les quelques 80 cartouches qui restent ?

- - - - -
Pour commencer, j'ai l'intention de trouver et de lire la bible de Malfati.
De toutes façons, pour le moment, je n'ai pas encore de presse.

Je peux vous dire que j'adore le tir, tout spécialement si c'est sur une arme reglementaire, raison pour laquelle j'ai choisi ce fusil.
Je parviens à pas trop mal tirer avec un Mle 1853 T car avec rayure progressive et je peux vous dire que c'est pas de la tarte. Donc j'y crois. Simplement, je n'ai pas encore la culture du rechargement de cartouches métalliques. Mais je l'aurai.

Sachant que je pourrai compter sur vos conseils et votre expérience.

St Etienne
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 304
Age : 60
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum