le recuit par induction

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: le recuit par induction

Message  Invité le Ven 30 Sep 2011, 09:22

TARatata a écrit:
BOUZOU a écrit:est ce que vous ne pensez pas que toutes les phases d'emboutissage liées au process de fabrication ont deja bien entamé le potentiel d'elasticite du laiton? je ne suis pas sur que le fait de lui chauffer encore les oreilles ,pire de le tremper dans l'eau apres augmente le coté deja tres cooperatif de son caractére...
Tremper le laiton dans l'eau après l'avoir chauffé, lui enlève les contraintes d'écrouissage et lui redonne son élasticité, contrairement à l'acier qui subit une "trempe" et modifie ses caractéristiques mécaniques.

Les cuivreux ne prennent pas la trempe, c'est vrai (pas de carbone) mais par contre, "élasticité" n'est pas du tout le bon mot. Le bon mot est "plasticité" (= maléabilité).
Un ressort est élastique. La fonte est élastique. Je ne pense pas que c'est ce qu'on attende d'une douille en laiton !

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9formation_plastique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le recuit par induction

Message  Invité le Ven 30 Sep 2011, 09:36

euh, on attend d'un étui qu'il rentre dans la chambre (sans forcer) qu'il fasse l'étanchéité au coup de feu et qu'il ressorte (sans forcer), un étui est donc élastique...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le recuit par induction

Message  Invité le Ven 30 Sep 2011, 10:55

gavroche a écrit:euh, on attend d'un étui qu'il rentre dans la chambre (sans forcer) qu'il fasse l'étanchéité au coup de feu et qu'il ressorte (sans forcer), un étui est donc élastique...

Tu joues sur les mots toi !!!! :albino:
TOUT est élastique ! C'est une question de proportion.
Mais l'élasticité du laiton n'est en rien comparable à l'élasticité de métaux qui sont justement utilisés pour cette élasticité. Et un recuit redonne de la plasticité, de la souplesse. L'elasticité va bien sûr un peu peu avec, puisqu'il y a toujours, lors d'une déformation, un très léger retour vers la forme d'origine, même sur les matériaux les moins élastiques. Mais c'est infime.
La fonte est choisie pour les bâtis de presse pour sa grande élasticité. On peut lui mettre X tonnes de pression, tant qu'on reste dans sa limite de capacité, elle ne va pas se tordre, ni se rompre.
Les douilles en laiton, ont à l'inverse une grande capacité à la déformation, et sont très peu élastiques. Si elles étaient réellement très élastiques, tu n'aurais même pas besoin de recalibrer tes étuis, à la limite, vu qu'elles prendraient la pression, gonfleraient pour coller à la chambre, puis reviendraient à très peu de chose près à leur forme initiale.
Or, elles se contentent de gonfler, puis de revenir de seulement quelques centiemes à peine (ce qui permet l'extraction), alors qu'elles peuvent subir, lors d'un fire-forming par exemple, des déformations de plusieurs diziemes, voire même millimetres dans certains cas.

Il y a aussi un autre facteur concernant le très léger retour des douilles laiton à une cote permettant l'extraction, dont toutefois je ne suis pas entierement certain donc je ne voudrais pas trop me prononcer. Peut être que bien plus encore que la très faible élasticité du laiton, c'est plutôt le phénomene de dilatation des métaux à la chaleur qui est en jeu. Une fois le coup parti, la temperature de la chambre redescend très rapidement, ce qui provoque forcément la rétractation du laiton. A mon avis l'explication se situe plutôt à ce niveau, mais je n'en suis pas sûr.


Dernière édition par zero le Ven 30 Sep 2011, 11:02, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le recuit par induction

Message  Invité le Ven 30 Sep 2011, 11:00

je ne te dis pas le contraire, je sais simplement que le ressort de mon tanzutsu est en laiton, et que D Lebas qui a fabriqué son arquebuse japonaise à mèche m'a dit qu'il avait fait lui même le ressort en laiton au maillet en restant pile en dessous de l'échauffement pour justement garder "l'elasticité" du lopin de laiton.

bien sûr que la fonte est plus élastique, mais je suis sûr dans ce cas que l'on peut trouver un matériau encore plus élastique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le recuit par induction

Message  Invité le Ven 30 Sep 2011, 11:14

Mmmm, Tanzutsu ! Tu es un fin gourmet en plus !
J'ai un peu la phobie des armes à meche (ça me fait peur.... je n'ai jamais tiré avec, mais le principe de recharger à PN une arme avec une meche incandescente à quelques cm me traumatise... et pourtant un tanzutsu je ne cracherais pas dessus ! Ou alors seulement pour éteindre la meche Very Happy )

Pour ton ressort en laiton, bien sûr qu'il y a des ressorts en laiton. Mais ces ressorts en laiton ne sont pas découpés dans une vieille douille ! Le laiton est un alliage, il y a différentes teneurs en cuivre et en zinc (et parfois même d'autres trucs, qui doivent lui conférer d'autres propriétés dans certaines applications j'imagine), il y a des traitements thermiques différents.
De l'acier et de l'acier ressort, ce sont tous les deux des aciers, fait de fer et de carbone, mais pourtant ce sont deux matérieux au comportement tout à fait différent. Et il y a encore des centaines de nuances différentes, dans les capacités à la trempe, au décolletage, à la mise en forme, etc...

Le laiton de décolletage par exemple, a une plasticité nettement moindre que le laiton à emboutir, la premiere raison etant qu'il est très riche en souffre, pour faciliter son usinage avec des copeaux très fins (et non des scoubidous !). C'est pour ça que j'évite les douilles tournées, qui sont deja assez cheres, et qui ont en plus une durée de vie très réduite. Les ruptures de collet sont fréquentes sur ce genre d'étuis. Je conviens bien que ça peut se justifier sur des toutes petites séries (pour ne pas avoir à fabriquer un outil à emboutir pour une production de seulement quelques centaines de douilles) mais lorsque c'est possible, je préfere adapter un étui embouti deja existant en grande série.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le recuit par induction

Message  Invité le Ven 30 Sep 2011, 12:39

bon, il est temps d'investir dans un spectromètre... Twisted Evil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le recuit par induction

Message  Sauternes le Ven 30 Sep 2011, 13:36

Question bête:

Je ne recuis jamais non plus le 8x60S (ni rien du tout d'ailleurs) qui sont reformés à partir de 280 et tout va pour le mieux dans le meilleurs des monde, mais qu'en est-il pour les étuis niquelés? faut-il les recuire ou pas?

------------------------


Sauternes
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2566
Age : 26
Localisation : Aubagne 13
Date d'inscription : 06/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum