Histoire du P.A. 1935 A

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  Invité le Mar 5 Avr - 21:27

Cette fois, attaquons dans le dur et arrivons à la carrière opérationnelle du PA 1935 A. En 1939-1940, elle a été plus que discrète. J'ai eu beau chercher dans divers ouvrages, aucune photo d'un PA 1935 A au poing d'un combattant de 1940. Cela s'explique probablement par les faibles quantités fabriquées mais sans doute encore plus réduites attribuées aux troupes. Les chiffres de livraison selon Stéphane FERRARD sont identiques à ceux de HUON pour la Marine et l'Air mais notablement différents pour la Terre avec seulement 1900 armes (HS Gazette des Armes N°8 l'armement de l'infanterie française 1918-1940). En effet, il cite un total de 2700 PA 1935A livré avant juin 1940, plus les 800 évacués de l'usine. ce modèle particulier est réservé aux officiers, toujours selon Stéphane FERRARD (Mai 1940, armement des fantassins français, Ed° ETAI, p. 34).
Dans la Gazette des armes N°46 de Février 1977, François Vauvillier cite le seul témoignage faisant état du PA 35 dans les combats de 1935-1940, à savoir dans l'ouvrage "Ceux des chars" de Pierre Voisin - Ed° Archat, Lyon 1941 : "La tout terrain roule, Prosper jubile et le lieutenant, soucieux, observe les coupures. Il a vérifié son pistolet au départ (un PA 35 tout neuf et qui tient rudement bien en main) et s'attend à tout".
Un officier, donc. Le texte ne dit pas si c'est un 35A ou un 35S, mais je pencherais plutôt pour le 35A qui "tient rudement bien en main". Qui plus est les 1404 exemplaires du PA 35S sont sensés avoir été livrés à l'Armée de l'Air.
Nanti de ce faible indice, je continue à passer au crible les photos, en prêtant plus particulièrement attention aux cavaliers, équipages de chars, de side... Au moins pour dégotter une photo d'un étui mod. 37 en 1940. Et finalement, là bingo!



C'est sur une photo de Maurice DRUON, publiée par le Figaro concernant le tome II de ses mémoires, alors qu'il est cadet à Saumur. DRUON est à droite, mais c'est le personnage du centre qui nous intéresse. Il porte un étui modèle 37, visiblement raide de neuf (courbe du rabat).
Voici le lien :
http://www.lefigaro.fr/livres/2010/04/08/03005-20100408ARTFIG00003-la-guerre-en-dechantant-.php

Je glisse rapidement sur l'emploi du 1935 par l'armée allemande. Un auteur évoque en particulier son affectation aux services de santé.

J'ai eu beau scruter les photos de l'armée d'Afrique en Italie ou de la 2ème DB, si les couvre-chefs sont français, les armes de poing semblent bel et bien américaines.

On peut penser, vus la vitesse à laquelle la production a repris à la libération et le manque criant d'armes de l'armée française en cours de renaissance, qu'il a bien dû resservir lors des combats de la fin de guerre.

Puis vient la guerre d'Indochine où les combattants qui l'employèrent eurent à subir quelques déconvenues. S'agissait-il de sabotages hérités de la résistance ou d'ouvriers qui poursuivaient après-guerre sur leur lancée? Toujours est-il que certains anciens d'Indochine se plaignaient de cartouches parfois chargées à la poudre de perlimpimpin, ou de percuteurs pas trempés se matant et refusant tout service après quelques chargeurs tirés.

En février 1950, la production cesse et l'usine de Cholet, qui était chargée de l'armement au sein de la SACM, est revendue. Ce désengagement de ce secteur explique probablement l'aspect bâclé du prototype de pistolet 9 mm parabellum dérivé du 1935 A, présenté au concours de mai 1950. C'est ce concours qui verra la sélection du futur PA 50, dérivé lui du 1935 S.

La guerre d'Algérie sera le chant du cygne du PA 1935A, tout au moins avec les militaires. En 1957, 40 000 exemplaires sont encore en service dans l'armée et la MAC est chargée de constituer un stock de pièces détachées pour assurer 5 ans de maintenance. A l'issue des guerres coloniales, l'armée française va connaître une forte diminution de ses effectifs. On va en profiter pour faire un certain nettoyage dans les armements et le PA 1935 A, entre autres, sursitaire depuis l'adoption du MAC 50, va en faire les frais.
La Police va encore l'utiliser jusqu'aux années 70 et son remplacement par des revolvers.


Dernière édition par Alamas le Mar 3 Mai - 17:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  lolo3854 le Mer 6 Avr - 6:51

Encore encore :!: :!: :!:

Merci Alamas pour ces explications... J'ai suivi le déroulé avec intéret !!
Je confirme l'utilisation du 35A par des officiers français dont certains se sont "enfuis" en 1940 pour rejoindre l'afrique, passer par l'Italie et revenir en france par le sud en août 44...
Le PA 35A fait parti de la série A 3000 et des poussières, daté donc de 1939. Seul inconvénient, son affectation... Après le parc régional du matériel de BOURGES, comment a t il été affecté ??

lolo3854
Membre
Membre

Nombre de messages : 37
Age : 46
Date d'inscription : 15/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  Invité le Mer 6 Avr - 18:11

Concernant une arme française, surtout à partir de l'entre-deux guerre, connaître ne serait-ce que sa date de fabrication tient du miracle. En plus, pouvoir dire qu'elle a été affectée à l'Armée de Terre, c'est déjà le cran au-dessus. D'aucuns suggèrent que les PA 1935 A auraient été affectés de préférence à l'arme blindée-cavalerie, ce que semblent confirmer les deux exemples donnés (ceux des chars, Saumur...).
Pour l'utilisation par la Police, une autre source m'a indiqué que le PA 1935 A était donné de préférence (mais pas uniquement) aux motards, de même que le 1935 S, ou d'ailleurs toute arme de finition militaire infiniment plus résistante aux éléments que les armes "civiles".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Histoire du P.A. 1935 A

Message  TOMEÏ le Mar 2 Aoû - 15:49

Complément d'info sur le P.A. 1935 A, l'histoire de son créateur.
Voir : http://www.monsieur-legionnaire.org/pdf/Charles_Gabriel_PETTER_officier_de_la_Legion-etrangere.pdf
Bonne lecture.
Alain

TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1580
Age : 74
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  Bebert le Mar 2 Aoû - 17:21

un nom... un grand homme d'honneur, en bonne place de notre histoire armuriére
le pistolet était génial... son développement le démontre amplement, mais la cartouche? c'est pour moi l'aspect un peu embrouillé de cette aventure, car finalement c'est la seule faiblesse de conception, son seul reproche (immédiatement corrigé par les Suisses) a t'elle été choisie par Petter lui-méme ou imposée par un état-major incompétent pour retenir une munition aussi peu efficace?
s'agit-il d'une simple transposition de la "Pedersen" ou d'une quelconque transformation?
son adoption également pour le 35S me laisse supposer une décision politique, un peu du méme registre que la construction de la ligne Maginot!


Bebert
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 558
Age : 72
Localisation : Ovalie
Date d'inscription : 08/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  lou gascoun le Mar 2 Aoû - 19:20

:bravo: pour cette magnifique étude :bravo:

lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  lou gascoun le Mar 2 Aoû - 19:37

Alamas a écrit:Concernant une arme française, surtout à partir de l'entre-deux guerre, connaître ne serait-ce que sa date de fabrication tient du miracle. En plus, pouvoir dire qu'elle a été affectée à l'Armée de Terre, c'est déjà le cran au-dessus. D'aucuns suggèrent que les PA 1935 A auraient été affectés de préférence à l'arme blindée-cavalerie, ce que semblent confirmer les deux exemples donnés (ceux des chars, Saumur...).
Pour l'utilisation par la Police, une autre source m'a indiqué que le PA 1935 A était donné de préférence (mais pas uniquement) aux motards, de même que le 1935 S, ou d'ailleurs toute arme de finition militaire infiniment plus résistante aux éléments que les armes "civiles".

- En ce qui concerne l'affectation du PA 35 A (ou S) à l'Arme Blindée Cavalerie....Peut être ? En tous cas mon père qui était pilote de char durant la bataille de France (FCM 36) avait un STAR ou un RUBY, je ne me rappelle pas bien en tout cas une fabrication espagnole, en 7, 65mm (pas long).

- En ce qui concerne la Police ? Je ne sais pas.

- En ce qui concerne la Gendarmerie, en 1967 lorsque j'ai fait mes premières armes (sans jeu de mots) en banlieue lyonnaise , j'ai été doté (et ce en à peu près deux ans) d'abord d'un P 38 (c'était celui d'un ancien SAS rapatrié d'Algérie, parti à la retraite que je remplaçais, c'était le seul 9 mm de l'unité. Il en avait été doté en raison de représailles possibles car certainement jugé plus "sérieux" que le 7, 65mm fut-il long !! je ne l'ai pas gardé longtemps) donc peu de temps après j'ai perçu en remplacement un 35 A, pendant un an environ, puis un MAC 50 qui a été reversé pour équiper, si mes souvenirs son exacts, la Gendarmerie Mobile et unifier leur armement. En échange j'ai perçu (comme tous mes camarades) un 35 S... pour retoucher enfin un autre MAC 50. MAC 50 qui a servi dans cette Arme jusqu'à 1995 ou 1996.
Je garde du 35 A le souvenir d'une arme d'une très bonne prise en main avec sa poignée bien galbée(plus que le 35 S à la poignée taillée à la serpe), très agréable à manier, certes il avait la détente disons très...militaire, mais ce n'était pas une arme pour des compétitions ISSF ou le TAR ! Assez léger il gênait moins au ceinturon que le MAC 50...encore que l'hiver, "fagotés" comme nous étions : veste + 3/4 avec ceinturon-baudrier...pour sortir d'une 4l.... Passons. Sa puissance d'Arrêt ? Je m'en suis servi une seule fois en flag sur un cambriolage, j'ai tiré dans les pneus des gaziers qui s'enfuyaient (sommations...évidemment !). J'en ai crevé un (pneu, pas gazier), ce qui a permis leur arrestation....Mes seuls faits d'arme avec le PA 35A.


Dernière édition par lou gascoun le Mar 2 Aoû - 20:07, édité 2 fois

lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  Darius le Mar 2 Aoû - 19:49

J'ai vraiment pris du plaisir à lire cet article. Bravo et merci!

------------------------

«On vous pardonnera peut-être d’avoir été battu, jamais d’avoir été surpris. » Napoléon

Darius
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 532
Age : 53
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 22/08/2010

http://tldsuisse.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  Pocomas le Mar 2 Aoû - 20:26

Très beau sujet, parfaitement documenté et pour tout dire passionnant. Que seraient nos armes sans ces anecdotes, ce vécu ?
Un grand à tous

On continue ?

Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 14396
Age : 61
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  Invité le Mar 2 Aoû - 21:45

lou gascoun a écrit: Sa puissance d'Arrêt ? Je m'en suis servi une seule fois en flag sur un cambriolage, j'ai tiré dans les pneus des gaziers qui s'enfuyaient (sommations...évidemment !). J'en ai crevé un (pneu, pas gazier), ce qui a permis leur arrestation....Mes seuls faits d'arme avec le PA 35A.
Bien de la chance... Lors de mon service national effectué dans l'Arme, j'ai lu le rapport de mon MdL Chef qui avait tiré au MAC 50 dans le pneu d'une Béhème qui s'enfuyait après un hold-up. Pneu bien crevé (et même "moyeu" de la jante bien marqué par la balle, photo à l'appui dans le rapport), mais ça n'a pas empêché le gars de se débiner. En parlant de chance, son complice n'en a pas eu. Atteint à une jambe lors d'un échange de tirs à la sortie de la banque, lui est resté sur place et est décédé avant l'arrivée des secours (artère touchée?)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  lou gascoun le Mer 3 Aoû - 6:46

Oh ils ne se sont pas arrêté comme celà. Course poursuite, perdus de vue dans la nuit... retrouvés, course à pied, etc.... Capture de l'un qui a fini par donner son complice.... A l'époque, pas d'avocat dès la première heure pour "la recherhe de la vérité !!!!".

lou gascoun
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3326
Age : 72
Localisation : Gers. Club de Tir P.T.S.
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  Didilou76 le Jeu 18 Avr - 19:36

Merci pour toutes ces infos.
J'ai appris que le mien datait de juin 1940 et il tire toujours très bien!!+

Didilou76
Membre
Membre

Nombre de messages : 71
Age : 54
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 18/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  bleu blanc rouge le Sam 20 Avr - 6:14

Bonjour a tous
voici ma modeste contribution a ce post
un etui reglementaire Mle 1935 pour PA 35A et PA 35S
un nécéssaire de nettoyage Mle 35
et une boite de cartouches (vide) de 1938
Philippe







bleu blanc rouge
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 869
Age : 46
Localisation : le NOOOOOORD
Date d'inscription : 03/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  LP le Sam 20 Avr - 6:56

Ces pistolets servaient encore en 1978 à l'école des gendarmes auxiliaires d'Auxerre pour la formation au tir, par contre en affectation j'avais un MAC 50.

LP
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1376
Age : 59
Date d'inscription : 28/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  chris1964 le Sam 20 Avr - 17:02

Bonjour à tous salut

je rebondis sur le message de Philippe (bleu blanc rouge) , en voyant le tournevis réglo , j'ai démonté mon 35 A avec un tournevis identique , et nulle part je n'ai vu de vis à ergots.
peut être pour le PA 35 S ?

cdt

Christophe


------------------------


chris1964
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 287
Age : 52
Date d'inscription : 25/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  AFV06 le Sam 20 Avr - 18:18

Bonsoir à tous,
Belle brochette de PA 35 et d'accessoires, "bleu blanc rouge", j'espère que ces beaux pistolets n'ont pas été castrés et porteurs de l'horible marquage AN......
une petite photo de famille de deux PA35 A ( celui de Chris 1964 et le mien en compagnie d'un cousin éloigné...qui tirait en full auto....)





pour Chris 1964, je crois que le bouton de verrouillage du chargeur nécessite le tournevis à ergots pour le démontage..

AFV06
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 189
Age : 54
Date d'inscription : 05/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  cromagnon 07 le Sam 20 Avr - 19:43

hello
la lecture de ce post est tres passionnante .
amicalement
cro

cromagnon 07
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 631
Age : 57
Localisation : ardeche
Date d'inscription : 23/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  TOMEÏ le Sam 20 Avr - 21:43


chris1964 a écrit « j'ai démonté mon 35 A avec un tournevis identique , et nulle part je n'ai vu de vis à ergots.
peut être pour le PA 35 S ? »


Cet étui d’entretien est commun à plusieurs armes, certains sont frappés du modèle y afférant.
Mais ce tournevis « double » ne sert que du coté plat. Le coté « cornard » (pour tournevis à cornes) comme le chasse goupille ne sert pas à l’utilisateur dans l’entretien courant de son arme, car le démontage de vis ou d’écrou de ce type et de goupille n’est pas de son ressort mais de l’échelon supérieur de réparation.
Il existe bien sur le 35A un écrou à fentes d’ergot pour le crochet de chargeur.
Sur le 35S et S M1 l’axe à fentes d’ergot de séparateur et le poussoir à fentes d’ergot de crochet de chargeur.











TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1580
Age : 74
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire du P.A. 1935 A

Message  chris1964 le Dim 21 Avr - 6:15

Bonjour salut

et merci Tomeï , je n'avais pas vu le crochet de chargeur .

cdt

Christophe

------------------------


chris1964
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 287
Age : 52
Date d'inscription : 25/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum