Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871

Aller en bas

Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 Empty Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871

Message  FeLT le Lun 18 Fév 2019, 16:24

Bonjour,

Je viens de démonter mon vénérable 1871 pour le restaurer.
Je suis très surpris ne connaissant pas cette arme particulièrement de trouve sur la partie basse du canon un superbe bronzage marron (Les deux premières photos).
La partie haute (Dernière photo) à besoin d'un bon nettoyage et certainement d'un rebronzage ...

J'aimerais vos avis sur ce sujet, pensez vous que quelque chose soit "sauvable" niveau bronzage sur la partie supérieure du canon ? J'ai essayé doucement à la paille de fer et à l'huile mais la rouille est plus solide que ça.
Si ce n'est pas sauvable avez vous une idée de la solution pour lui redonner sa couleur marron d'antan ? Ou est-ce que j'abandonne l'idée et je vais voir un armurier ...

Le boitier culasse était-il bronzé ou couleur métal ? J'ai tendance à penser couleur métal vu ce que je trouve sur ce fusil.

PS : Je n'ai pas de soucis pour bronzer une arme en bronzage à froid mais ne suis pas armurier et ne suis pas actuellement équipé pour des procédés complexes.

Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 Img_4210
Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 Img_4212
Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 Img_4211
FeLT
FeLT
Membre
Membre

Nombre de messages : 21
Age : 37
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 02/02/2019

http://www.lesoiessauvages.org

Revenir en haut Aller en bas

Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 Empty Re: Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871

Message  Pâtre le Lun 18 Fév 2019, 17:01

salut

J'ai "ramené" un Gras, boîtier/canon & culasse, en grattant avec un dos de lame de cuter. Tout doucement, quand même.

J'étais étonné du résultat, au fur & à mesure!
Le but était de rendre un aspect correct. Sans bousiller le bronzage.
...et le rouge de la rouille est partit, le bronzage est resté! L'effort a été moindre, & le boulot plus rapide qu'à la paille de fer.
finitions à la paille de fer & huile. Au préalable, les pièces ont été mises à tremper dans du pétrole.

S'adresser à un armurier: pourquoi pas....s'il est compétent en bronzage de pièces historique!
Sans ça, avec un peu d'exercice, tu arriveras forcement à un meilleur résultat.

Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 72113

------------------------

"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins"

Georges Brassens


feder504 (au début du XXI°siècle) a écrit: ...
Le sage a dit :"sans le pinaillage, il n'est point de collection, mais un amas !"
Pâtre
Pâtre
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3489
Age : 47
Localisation : Besançon (25)
Date d'inscription : 20/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 Empty Re: Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871

Message  FeLT le Lun 18 Fév 2019, 18:28

Bonsoir,

OK :) Je vais commencer par trouver un bac assez grand pour pouvoir le tremper sans y mettre 50 litres de pétrole Very Happy

Merci pour ton conseil

Fabien
FeLT
FeLT
Membre
Membre

Nombre de messages : 21
Age : 37
Localisation : Tarn
Date d'inscription : 02/02/2019

http://www.lesoiessauvages.org

Revenir en haut Aller en bas

Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871 Empty Re: Restauration / Rebronzage d'un gewerh 1871

Message  Verchère le Mar 19 Fév 2019, 06:19

Pour le démontage c'est mieux si ça trempe (et à défaut de pétrole du fuel agricole va aussi), mais pour ramollir la rouille il suffit de badigeonner.
Mais on travaille alors sur une rouille grasse, qui produit une pâte immonde cachant les détails du boulot de dérouillage.

A l'opposé, après une imprégnation d'huile (de cuisine) pour ramollir un maximum de cambouis, on peut faire un dégraissage "sec" et total à la soude caustique (un bronzage bleu-noir ne craint rien, le "tabac" je sais pas). La rouille partira alors en poussière séche, ce qui permet de mieux voir ce qu'on fait.

Car la laine d'acier huilée c'est pour la finition.
Le plus gros s'enlève avec une lame qui ne coupe pas trop, pour éviter de rayer (p.ex un dos de lame, ou le tranchant d'un couteau en "inox de merde qui coupe pas plus de 30 secondes après l'affûtage").

Ensuite le re-bronzage, c'est moins facile. Et si l'on veut retrouver exactement une couleur précise, c'est encore pire (perso je fais plus, et je laisse comme ça...)

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 8527
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum