Mes débuts de rechargeur

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Lun 11 Fév 2019, 13:55

OK. Et ça vaut le coup: le gars à qui j'ai acheté les Schmidt-Rubin vient de vendre 15 kilos de douilles (dont des GP11, mais bon, stockées en vrac dans une caisse pendant des mois, des années peut-être...) pour 600 euros. Je me suis coltiné, une fois, 60 kilos de pièces mécaniques, pour 20 euros...


Dernière édition par Stephane5 le Lun 11 Fév 2019, 18:20, édité 1 fois
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  JIEME41 le Lun 11 Fév 2019, 16:41

@Stephane5 a écrit:

J'avais serti au minimum: un demi-tour de vis de réglage du factory crimp die après le contact avec la lèvre. 
Je serti également mes projectiles en 223 remington pour mon AR15, et je ne pratique pas de cette façon avec le factory crimp.
Une fois engagé l'étui  avec le projectile les mors ne se touchent pas.Je pratique un sertissage moyen.

Tu ne dois pas utiliser l'outils pour compenser un excès de tolérance sur le collet, et à mon avis tu dois déformer la balle
Je crois qu'il n'est pas étonnant que tu ne puisses extraire le projectile avec ton marteau.

C'est vrai que sur du petit calibre le projectile sort moins rapidement (à cause de la masse du projectile) que sur du gros calibre mais en 4/5 coups ça devrait sortir

Tu mets un tapis fin(4/5mm) au sol et tu tapes directement dessus.

JM
JIEME41
JIEME41
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1468
Age : 60
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  JIEME41 le Lun 11 Fév 2019, 16:43

@Stephane5 a écrit:OK. Et ça vaut le coup: le gars à qui j'ai acheté les Schmidt-Rubin vient de vendre 15 euros de douilles (dont des GP11, mais bon, stockées en vrac dans une caisse pendant des mois, des années peut-être...) pour 600 euros. Je me suis coltiné, une fois, 60 kilos de pièces mécaniques, pour 20 euros...
Le laiton mêlé s'achète aux environs de 2€/kg 

JM
JIEME41
JIEME41
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1468
Age : 60
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  SW44mag le Lun 11 Fév 2019, 16:44

Je n'aurais pas conseillé la BA9 pour les 357:douille trop grande et risques de surpressions brutales.

A1,A0 puis SP3.
SW44mag
SW44mag
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1079
Age : 62
Localisation : la province de la sardine,du Pastis et du Mistral réunis
Date d'inscription : 27/07/2009

http://www.club-de-tir-stab-marseille.com

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Pocomas le Lun 11 Fév 2019, 17:25

@Stephane5 a écrit:

J'ai vu quelque part que quand on tape au marteau à inertie comme si on enfonçait un clou, il ne dure pas longtemps...

Je ne l'utilise pas souvent mais j'ai un RCBS qui a 30 ans. Juste changé le petit élastique du shell-holder une fois.
Pocomas
Pocomas
Administrateur

Nombre de messages : 16068
Age : 64
Date d'inscription : 28/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Lun 11 Fév 2019, 18:34

@JIEME41 a écrit:
@Stephane5 a écrit:J'avais serti au minimum: un demi-tour de vis de réglage du factory crimp die après le contact avec la lèvre. 
Je serti également mes projectiles en 223 remington pour mon AR15, et je ne pratique pas de cette façon avec le factory crimp.

Tu mets un tapis fin(4/5mm) au sol et tu tapes directement dessus.

JM

Le factory crimp die pour 223 ne fonctionne pas comme celui du 38/357: sur le 223, il "mord" la lèvre de l'étui latéralement dans la gorge, ce qui est la meilleure solution, tandis sur le 38/357, il la "roule" classiquement (roller crimp) du dessus. D'ailleurs, sur le factory crimp die pour 223, il n'y a pas de vie de réglage, c'est l'enfoncement de la matrice elle-même dans la presse qui détermine la vigueur du sertissage.

Les balles étaient moins facile à enfoncer lors du premier chargement de ce lot de cartouches: 1mm à tout casser, ensuite il fallait la presse. Le fait de les avoir désassemblées a dû leur élargir la lèvre, ce qui est logique (surtout sur trente ou cinquante coups de marteau !) En les recalibrant et en les ré-évasant, j'aurais sans doute retrouvé une situation plus normale, mais outre la flemme de démonter l'olive de l'outil de recalibrage, j'ai considéré qu'elles avaient été suffisamment stressées comme ça.
Quand je dis que les balles rentrent à la main, il faut quand même bien appuyer, hein, elles ne tombent pas toutes seules dans l'étui ! Very Happy

Faute de lingot de plomb ou de fonte, je tape le marteau à inertie sur l'enclume de l'étau. C'est vrai que j'avais moins galéré pour les vingt-huit 357 à collet fissuré héritées de l'ancien proprio. Peut-être le factory crimp die sertit-il plus fort qu'il n'en donne la sensation...

Ce qui est sûr, c'est que l'insuffisance de pression ne provenait pas d'un sertissage insuffisant ! Wink Je penche pour la combinaison faible charge - balle FMJ 357 - canon de 355.

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Lun 11 Fév 2019, 18:47

@SW44mag a écrit:Je n'aurais pas conseillé la BA9 pour les 357:douille trop grande et risques de surpressions brutales.

A1,A0 puis SP3.

La BA9 figure dans les tables 357 du Malfatti et de Vectan. Il est vrai que même dans un étui de 38, il reste pas mal de place (sans doute assez pour une deuxième charge, mais je pense qu'il serait difficile de siéger la balle.)
Pas de A0 chez Vectan pour ce calibre, et seulement en semi-wadcutter chez Malfatti. Je n'ai pas le Gheerbrandt et je préfère éviter d'inventer des chargements...
La SP3, j'essaierai peut-être, mais elle est réputée, comme toutes les sphériques, salissante et capricieuse (sous-charge à éviter, en plus de la surcharge bien sûr, ce qui laisse peu de marge d'erreur...), j'attends donc d'être un peu plus expérimenté.
Mais je retiens le conseil et t'en remercie.


Dernière édition par Stephane5 le Lun 11 Fév 2019, 18:49, édité 1 fois

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Lun 11 Fév 2019, 18:48

@Pocomas a écrit:
@Stephane5 a écrit:J'ai vu quelque part que quand on tape au marteau à inertie comme si on enfonçait un clou, il ne dure pas longtemps...

Je ne l'utilise pas souvent mais j'ai un RCBS qui a 30 ans. Juste changé le petit élastique du shell-holder une fois.

J'espère ne pas utiliser le mien toutes les semaines non plus ! Very Happy

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  fifi25 le Lun 11 Fév 2019, 20:37

@Stephane5 a écrit:
@SW44mag a écrit:Je n'aurais pas conseillé la BA9 pour les 357:douille trop grande et risques de surpressions brutales.

A1,A0 puis SP3.

La BA9 figure dans les tables 357 du Malfatti et de Vectan. Il est vrai que même dans un étui de 38, il reste pas mal de place (sans doute assez pour une deuxième charge, mais je pense qu'il serait difficile de siéger la balle.)
Pas de A0 chez Vectan pour ce calibre, et seulement en semi-wadcutter chez Malfatti. Je n'ai pas le Gheerbrandt et je préfère éviter d'inventer des chargements...
La SP3, j'essaierai peut-être, mais elle est réputée, comme toutes les sphériques, salissante et capricieuse (sous-charge à éviter, en plus de la surcharge bien sûr, ce qui laisse peu de marge d'erreur...), j'attends donc d'être un peu plus expérimenté.
Mais je retiens le conseil et t'en remercie.
la BA9 a des réactions parfois inattendues quand il y  a trop de place libre dans l'étui , c'est pas une question de sous charge et c'est pas systématique 
la sp3 n'est pas du tout capricieuse ( c'est même la seule sphérique qui ne l'est pas , elle fonctionne mieux si l'étui est plain mais un vide ne gène pas trop 
de même les surcharges sont assez difficiles avec elle , l'étui est souvent plein avant d'arriver aux maxi des tables , quand tu a mis le gramme dans l'étui il ne reste pas beaucoup
fifi25
fifi25
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 339
Age : 52
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 20/12/2018

http://tir-ste.com

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  JIEME41 le Lun 11 Fév 2019, 23:11

@Stephane5 a écrit:


J'espère ne pas utiliser le mien toutes les semaines non plus ! Very Happy
Chanson de Claude François dans les années 65...
" si j'avais un marteau.....je cognerais le jour...je cognerais la nuit....tilala tilala" Very Happy Very Happy

JM
JIEME41
JIEME41
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1468
Age : 60
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Lun 11 Fév 2019, 23:34

@fifi25 a écrit:
la BA9 a des réactions parfois inattendues quand il y  a trop de place libre dans l'étui , c'est pas une question de sous charge et c'est pas systématique 
la sp3 n'est pas du tout capricieuse ( c'est même la seule sphérique qui ne l'est pas , elle fonctionne mieux si l'étui est plain mais un vide ne gène pas trop 
de même les surcharges sont assez difficiles avec elle , l'étui est souvent plein avant d'arriver aux maxi des tables , quand tu a mis le gramme dans l'étui il ne reste pas beaucoup

Effectivement, Malfatti déconseille une densité de chargement faible avec la BA9, en contradiction avec ses propres tables... scratch 
Quant à la SP3, je cite: "comme toutes les sphériques, la SP3 ne doit pas être utilisée à charges réduites."

Dans les deux cas, donc, risque de surpression. Mais avec 500 grammes de BA9, je fais 1250 cartouches de 357 en charge de départ (et 1000 en charge maxi), contre 446 avec de la SP3...je chargerai les prochaines au maxi pour limiter le risque autant que possible.
Question: les étuis de 38 supporteraient-ils une charge de 357 (de départ, voire maxi) ? Autrement dit, la charge maxi du 38 est-elle limitée par la résistance de l'étui ou par celle de l'arme ?
Sinon, j'ai lu quelque chose sur un bourrage au kapok pour combler le vide dans une cartouche incomplètement remplie, tant pour éviter les surpressions que pour optimiser la disposition de la poudre. Ca se fait, ou pas ?

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  phh le Lun 11 Fév 2019, 23:50

Bonsoir.

Pardon de me mêler, je ne recharge presque qu'uniquement pour l'arme d'épaule, mais il y a quelque chose que je ne comprends pas.

Tu tires une cartouche sous chargée, elle reste dans le canon. Donc charge ou sertissage insuffisant. Pourquoi mettre d'emblée la charge max ? Alors qu'un escalier, méthode normalement préconisée, te permettrait de voir quelle est la meilleure charge ? Déjà celle qui permet de faire sortir la balle du canon, ensuite celle qui ne cogne pas trop fort/permet la meilleure précision ?

Par séries de 3 cartouches, au lieu d'en faire 50 d'un coup.

Il ne faut pas grand chose pour que ça ne sorte pas d canon. Une charge "light" de .38SPL dans un étui de .357, ça donne ceci, dans un MR73 :
(pardon pour la qualité de la photo, le machin doré au bout du canon c'est la même que celle qui faisait bang dans un étui de .38, et qui a fait pfuit dans un étui de .357. pale
Mes débuts de rechargeur - Page 2 Imag0011


Dernière édition par phh le Mar 12 Fév 2019, 00:02, édité 1 fois
phh
phh
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 487
Age : 48
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 05/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  fifi25 le Mar 12 Fév 2019, 00:02

Et avec de la BA10 tu fera encore plus de cartouche...qui ne seront PAS des .357 mag 

Je vais rappeler une chose , du 357 mag avec autre chose que les poudres adaptées : SP3 / N110   ( sp2 pour les aventuriers  Wink  )
c'est PAS du 357 mag ...
c'est du 38 voire du 38 +   peut être même du 38 ++...mais pas du 357 

si tu veux du 38...charge du 38 ..

mais une cartouche définie c'est une ( ou plusieurs ) combinaisons  d'un poids de  balle et d'une vitesse  

du 357  basique c'est ( entre autre ) 158 grains à 420/450 m/s... et pour y arriver en restant dans les limites de pression de la cartouche il faut utiliser les poudres prévues pour 

les étuis de 38 ne sont pas prévus pour les pressions du .357 , dans la plupart des marques ça ne risque rien parce qu'ils ne s'emm.. pas à faire deux bases différentes pour le même truc ...mais il existe des étuis de 38 nettement moins costauds  alors mef ! 
fifi25
fifi25
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 339
Age : 52
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 20/12/2018

http://tir-ste.com

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Verchère le Mar 12 Fév 2019, 02:17

15 Kg de douilles pour 600 Euros ... le laiton aurait bigrement monté !

Chez LEE le terme "Factory Crimp Die" est un peu galvaudé, effectivement.
On devrait donc dire "sertisseur radial", pour éviter toute méprise.

Outil dont le réglage par positionnement en hauteur de la matrice n'est pas très rigoureux : c'est surtout l'effort de poussée, qui serait à prendre en compte. Or en sommet de course la démultiplication est telle qu'on ne sent plus rien.
Mais si on enfonce plus l'outil pour travailler plus bas, il faudrait toujours garder le même enfoncement pour que la sensation sur le levier soit identiquement démultipliée d'une séance sur l'autre...
Pas simple ! La solution est de mesurer l'effort de poussée direct ; le matériel n'existe pas et serait difficile à concevoir, sauf à changer radicalement l'organisation de l'outil (on en reviendrait alors aux premiers prototypes de Crimp Die, inventés par "BRX" il y a déjà longtemps).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 8527
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  JIEME41 le Mar 12 Fév 2019, 10:11

@Verchère a écrit:15 Kg de douilles pour 600 Euros ... le laiton aurait bigrement monté !

Chez LEE le terme "Factory Crimp Die" est un peu galvaudé, effectivement.
On devrait donc dire "sertisseur radial", pour éviter toute méprise.

Outil dont le réglage par positionnement en hauteur de la matrice n'est pas très rigoureux : c'est surtout l'effort de poussée, qui serait à prendre en compte. Or en sommet de course la démultiplication est telle qu'on ne sent plus rien.
Mais si on enfonce plus l'outil pour travailler plus bas, il faudrait toujours garder le même enfoncement pour que la sensation sur le levier soit identiquement démultipliée d'une séance sur l'autre...
Pas simple ! La solution est de mesurer l'effort de poussée direct ; le matériel n'existe pas et serait difficile à concevoir, sauf à changer radicalement l'organisation de l'outil (on en reviendrait alors aux premiers prototypes de Crimp Die, inventés par "BRX" il y a déjà longtemps).
Concernant le factory crimp je suis bien d'accord, très difficile de faire un sertissage à l'identique d'une séance de rechargement à une autre surtout lorsqu'il est nécessaire de changer d'outils sur une station mono poste par exemple.
Dans la mesure du possible je sertis de grandes quantités de 223R ou 308w sur une même passe, ce qui permet d'obtenir une plus grande linéarité du sertissage sur mes cartouches.
Il manque un point de repère effectivement concernant le serrage des mors, ce qui arrive aux termes génériques employés pour le dosage de l'opération: faibe/moyen/ fort. Fort étant je suppose quand les mors se touchent quand la balle est en position.

Donc dans l'immédiat je vais conserver ma presse LEE TOURET. Equipée de tourelles 4 holes sur lesquelles sont installés à demeure les factory crimp en 308 et 223. 

Et effectivement le tarif de 600€ pour 15kg de laiton, là ça vaut le déplacement, c'est largement mieux que le placement en contrat d'assurance vie..... Wink Very Happy tongue

On n'est pas dans les métaux précieux, sinon l'Italie va revendre ses stocks de métaux non ferreux et laisser son or en banque. Very Happy

Maintenant, si nous espérons faire le réveillon de fin d'année avec le magot que peut rapporter la vente du laiton des étuis...snif.......le caviar ce ne sera pas encore pour cette année.  No

JM
JIEME41
JIEME41
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1468
Age : 60
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Mar 12 Fév 2019, 11:55

Verchère: 600 euros les 15 kilos, ça m'a paru bien cher aussi. Il a quelques problèmes de santé, je pense que les médicaments lui brouillent un peu les idées...

Phh: je n'ai pas tiré des cartouches sous-chargées, j'ai tiré des cartouches chargées à la charge de départ de la table Vectan. Donc, des cartouches supposées fonctionner, et qui fonctionneraient probablement dans un canon de 357, mais doivent être un peu justes pour un 355.
Evidemment, je pourrais chercher la charge mini qui fait sortir la balle. Mais à cette charge, je craindrais toujours qu'une balle reste coincée, et passer la tige dans le canon après chaque coup, ça me plomberait bien la séance. J'aime autant partir direct sur la charge maxi du 38, je serai sûr que ça sorte, et ça ne risque pas de couper en deux un revolver prévu pour le 357. Peut-être essaierai-je des charges plus faibles, en escalier descendant, mais je n'utiliserai pas de façon habituelle des charges inférieures à la moyenne de la maxi et de la plus élevée qui coince la balle.

D'ici-là, et pour ne pas dépendre de la présence au club d'un revolveriste équipé d'un jet en bronze, voici mon kit d'extraction de balle malveillante:

Mes débuts de rechargeur - Page 2 2019-044

De l'alu, parce qu'il y en a plus que du bronze dans mon garage. Et par chance, je suis tombé direct sur un morceau de 17 cm ! L'étui de 7,65 Browning, désamorcé (l'occasion d'essayer le Lee decapping die, pas mal du tout) et au culot limé en biseau pour un diamètre final de .335, servira de poussoir, ce qui évitera que le tube, même tendre, ne tape directement sur le canon. Le collet, coupé d'une douille de 7x64, protègera l'entrée (ou plutôt la sortie) du canon contre le frottement du tube. Et aussi, le cas échéant, contre un coup de marteau de trop...
J'aurais pu faire plus simple, bien sûr, mais ce ne serait pas drôle...

Fifi25: j'en prends note, merci.
Vectan propose huit types de poudre pour le 357, dont quatre pour des projectiles chemisés de 158 grains (BA7,5, BA9, BA9,5, SP3), sans aucune autre indication permettant de choisir entre ces quatre. Certes, Malfatti indique que la SP3 est particulièrement bien adaptée aux cartouches magnum de revolver. Il indique aussi que la BA9 est très flexible d'emploi, et ça m'arrangeait de pouvoir charger du 357 et du 38 avec la même poudre (j'ai cinquante étuis de 357 et six cents étuis de 38...) Je verrai, une fois le parc complet, si je peux, en restant dans la limite des 2 kg de poudre, inclure un bidon de SP3 pour le 357.

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  phh le Mar 12 Fév 2019, 12:39

@Stephane5 a écrit:Phh: je n'ai pas tiré des cartouches sous-chargées, j'ai tiré des cartouches chargées à la charge de départ de la table Vectan. Donc, des cartouches supposées fonctionner, et qui fonctionneraient probablement dans un canon de 357, mais doivent être un peu justes pour un 355.
Evidemment, je pourrais chercher la charge mini qui fait sortir la balle. Mais à cette charge, je craindrais toujours qu'une balle reste coincée, et passer la tige dans le canon après chaque coup, ça me plomberait bien la séance. J'aime autant partir direct sur la charge maxi du 38, je serai sûr que ça sorte, et ça ne risque pas de couper en deux un revolver prévu pour le 357. Peut-être essaierai-je des charges plus faibles, en escalier descendant, mais je n'utiliserai pas de façon habituelle des charges inférieures à la moyenne de la maxi et de la plus élevée qui coince la balle.

Sous chargées dans le sens qu'elles étaient en bas de table et qu'elles ne permettaient pas de faire sortir la balle du canon, on est bien d'accord. Mais sous chargées quand même vis à vis de l'arme. La photo postée plus haut est aussi une charge "light", bas de table, je n'ai pas dit une sous charge, avec juste en plus une toute petite longueur supplémentaire d'étui. Et le canon du MR73 est aussi en .355. Ces cartouches marchaient parfaitement bien dans un S&W. Pas dans un Manurhin.

Je suis étonné par un S&W avec un diamètre à fond de rayure de .355. Mais bon... Tu as fait une empreinte ou forcé ne balle plomb ? Parce qu'une mesure du canon avec les becs extérieurs d'un pied à coulisse fusse-t-il digital et au centième (sur la notice), hum hum comment dire... Mon prof d'usinage n'aurait pas été 100% d'accord (le mot est faible).


Partir d'une charge max est (pour moi) en contradiction avec les méthodes de rechargement. Mais bon, tu fais comme tu l'entends. Very Happy
phh
phh
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 487
Age : 48
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 05/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Mar 12 Fév 2019, 17:15

@phh a écrit:Je suis étonné par un S&W avec un diamètre à fond de rayure de .355. Mais bon... Tu as fait une empreinte ou forcé ne balle plomb ? Parce qu'une mesure du canon avec les becs extérieurs d'un pied à coulisse fusse-t-il digital et au centième (sur la notice), hum hum comment dire... Mon prof d'usinage n'aurait pas été 100% d'accord (le mot est faible).

Partir d'une charge max est (pour moi) en contradiction avec les méthodes de rechargement. Mais bon, tu fais comme tu l'entends. Very Happy

Qui a dit que j'avais un Smith & Wesson ? Wink C'est un Colt Python.  Si je n'avais pas déjà su qu'il pouvait être en 355, je n'aurais pas eu l'idée de mesurer...pas des balles en plomb, je n'en ai pas, mais les deux FMJ restées coincées. Mon pied à coulisse digital est d'entrée de gamme, c'est sûr, mais la mesure est cohérente entre les deux balles, et entre fond de rayure et surface. Et je me dis que c'est peut-être pour ça que le précédent proprio chargeait autant ses cartouches...

Moi non plus, ça ne me plaît pas de charger à fond d'entrée de jeu (et même après): toutes mes cartouches expérimentales ont été faites en charge de départ (223, 38 et 357), sauf les 38SPL+P, pour lesquelles, faute de table, j'ai considéré qu'une charge maxi de 38 devrait faire l'affaire (les étuis étant de vrais SPL+P.) Et pour les 223 et 357, qui fonctionnent parfaitement, je vais rester en charge de départ (quoique...le 357...j'en ferai peut-être une ou deux à mi-chemin du maxi, juste pour voir... Very Happy )

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  JIEME41 le Mar 12 Fév 2019, 17:40

@Stephane5 a écrit:


Moi non plus, ça ne me plaît pas de charger à fond d'entrée de jeu (et même après): toutes mes cartouches expérimentales ont été faites en charge de départ (223, 38 et 357), sauf les 38SPL+P, pour lesquelles, faute de table, j'ai considéré qu'une charge maxi de 38 devrait faire l'affaire (les étuis étant de vrais SPL+P.) Et pour les 223 et 357, qui fonctionnent parfaitement, je vais rester en charge de départ (quoique...le 357...j'en ferai peut-être une ou deux à mi-chemin du maxi, juste pour voir... Very Happy )
Les 223 ..tu parles de ton AR15..

Si tu as un pas de 1/7 en canon de 20" ,    fais ta table et  mets un astérix au niveau de la charge en 23.5gr de V N133 avec des HPBT Sierra 52gr.... normalement le train s’arrête en gare à ce niveau. Shocked  Wink

JM
JIEME41
JIEME41
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1468
Age : 60
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Mar 12 Fév 2019, 17:55

M&P15 Sport 2. 16 pouces, pas de 1/9. Ogives Campro 55 grains et 1,45 grammes de TU3000.
Je n'ai pas besoin de LA charge pile-poil adaptée au canon, à la distance, au vent etc, que ce soit en 38 ou en 223: que ça cycle en 223, que la balle sorte du canon en 38* et que ce soit moins cher que de la manuf', c'est tout ce que je demande ! Very Happy
Par contre, j'ai monté cinquante 223 hier soir, à la Lee Perfect powder measure, et j'ai noté un dosage moins régulier de la TU3000 que de la BA9. Ca va que le niveau dans la douille est assez facile à vérifier, mais si je ne l'avais pas fait, j'aurais laissé passer une bonne demi-douzaine de cartouches nettement sous-chargées. Et par deux fois, la doseuse a répandu sur l'établi, à la redescente du levier, une partie de la charge. Agaçant !

* enfin...il va quand même falloir que j'en coince au moins une autre, pour tester mon outil spécial !


Dernière édition par Stephane5 le Mar 12 Fév 2019, 20:24, édité 1 fois

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  phh le Mar 12 Fév 2019, 18:15


Qui a dit que j'avais un Smith & Wesson ? Wink C'est un Colt Python.  Si je n'avais pas déjà su qu'il pouvait être en 355, je n'aurais pas eu l'idée de mesurer...pas des balles en plomb, je n'en ai pas, mais les deux FMJ restées coincées. Mon pied à coulisse digital est d'entrée de gamme, c'est sûr, mais la mesure est cohérente entre les deux balles, et entre fond de rayure et surface. Et je me dis que c'est peut-être pour ça que le précédent proprio chargeait autant ses cartouches...

Désolé je pensais S&W, bref, au temps pour moi j'ai mal lu. Même config que le MR73 alors. Si mesure des balles, ok.

Mais on ne fait pas un escalier en descendant Very Happy.
phh
phh
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 487
Age : 48
Localisation : Pas de Calais
Date d'inscription : 05/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Mar 12 Fév 2019, 18:37

Si j'arrive jusqu'en bas sans me prendre les pieds dans mes lacets, je remonterai !  Mes débuts de rechargeur - Page 2 383119171

------------------------

"Je comprends pas, ça marchait avant que j'y touche !" (Joe Bar Team, tome 3, page 27)

Mes armes militaria:

Schmidt-Rubin K31 (1947)
Schmidt-Rubin G96/11 (1903)

Erma E-M1-22 (1967)
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  fifi25 le Mar 12 Fév 2019, 19:05

Quand on ne veut pas prendre de risque il suffit de taper entre 1/2 et 2/3 des tables   on est toujours bon niveau fonctionnement et pression , la précision c'est autre chose 

un autre effet pervers des charges faibles PAR RAPPORT AU VOLUME DISPO , et donc pas forcément une charge basse au regard des tables , c'est le risque de voir la balle poussée et déchaussée par l'amorce AVANT que la poudre fasse son boulot ( ça arrive aussi quand il fait très froid et que la charge s'allume mal ) 
et là , même avec une charge tout à fait dans les clous , il est possible de laisser une balle dans le canon

600 euro les 15 kg ça nous met l'étui tiré autour de 50 cent...escroquerie !
fifi25
fifi25
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 339
Age : 52
Localisation : Franche Comté
Date d'inscription : 20/12/2018

http://tir-ste.com

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  Stephane5 le Mar 12 Fév 2019, 20:22

D'autant que dans le tas, il n'y avait pas que de la GP11 et du 30.06, mais aussi du 7,62x54R en acier...ça devait plutôt être 60 euros, ou 600 francs, ou autre chose...un prix que je lui aurais donné pour les GP11 ! Sad
Stephane5
Stephane5
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 492
Age : 43
Localisation : Centre (géographique) de la France
Date d'inscription : 19/10/2018

Revenir en haut Aller en bas

Mes débuts de rechargeur - Page 2 Empty Re: Mes débuts de rechargeur

Message  JIEME41 le Mar 12 Fév 2019, 21:45

@Stephane5 a écrit:D'autant que dans le tas, il n'y avait pas que de la GP11 et du 30.06, mais aussi du 7,62x54R en acier...ça devait plutôt être 60 euros, ou 600 francs, ou autre chose...un prix que je lui aurais donné pour les GP11 ! Sad
Stéphane

Si dans le tas il y avait des douilles en acier alors aucun risque que ça soit accepté par le ferrailleur, si on a la détente rapide , eux par contre ils ont l'aimant facile Wink
60 € ça fait a peu près 30 kg d'etuis; un vrai tirailleur ton copain dis donc Very Happy

JM
JIEME41
JIEME41
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1468
Age : 60
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum