CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  Goumba ! le Jeu 1 Juil - 18:45

CZ Samonabíjecí puška vzor 52


(Nb : Un Vz.52/57 ci-dessus)

A l'issu du second conflit mondial, l'impératif de poursuivre le développement d'armes automatiques est pleinement intégré par chacun…
L'armée tchécoslovaque lance un vaste programme d'études d'armes légères, tant individuelles que collectives , en privilégiant l'unicité de calibre.
Après de multiples essais et présentations de prototypes, le service du matériel de l'armée tchécoslovaque sélectionne en mars 1952, l'offre de la Jihočeská zbrojovka (ČZ Strakonice située à 80km au sud de Pilsen), où l'ingénieur Jan Kratochvíl a conçu une carabine semi-automatique autour de solutions techniques éprouvées, à savoir : bloc détente identique à celui du Garand, emprunt de gaz dans l'esprit du Sturmgewehr 44 et culasse béquille proche du Ljungmans Agm 42 Suèdois (celle de l'Agm 42 se verrouillant sur l'arrière, celle du Vz.52 se verrouillant sur l'avant) . Cette carabine est réceptionnée sous la dénomination de "samonabíjecí puška vzor 52".

L'entrée du site CZ à Strakonice :


Voir le site : http://www.czas.cz/?PageId=10003

Cette démarche de l'Etat s'appuie également sur l'offre de la Česká zbrojovka Brno, qui présente le fusil mitrailleur modèle 52 "Lehký kulomet Vz.52", issu de la longue lignée d'armes produites en Moravie, ou sous licence de par le monde (ZB30 et ZB39, Bren…).


L'ensemble des armes de ce programme utilise la cartouche modèle 52 (Vz.52) de calibre 7,62x45mm, qui semble être le meilleur compromis entre les extrêmes que sont le 7,92x33mm, le 7,62x39mm (M.43/Vz.43) le 7,62x54R Mosin ou le 7,92x57 Mauser. Cette cartouche 7,62x45mm sera produite par… Sellier&Bellot à Vlašim au sud-est de Prague ; cette firme ayant été crée par des immigrés Français, à l'époque où la Tchécoslovaquie n'était qu'une province de l'empire Austro-Hongrois.

La démarche des Tchèques étant aussi de reprendre l'avantage sur le marché mondial de l'armement, et de ré-éditer ainsi le "coup" de l'exportation tous azimuts des Vz.24, mais cette fois-ci en rendant le "client" également dépendant au plan de la munition…


La production du Vz. 52 débute en 1953 à la Česká zbrojovka de Považská Bystrica (code AYM) en Slovaquie, où furent fabriqués une partie des Vz.24 dans les années trente, puis les K98k "dou". Mais il semble que AYM ne puisse faire face à de multiples contraintes d'usinage de pièces, ou encore de soudure entre la carcasse et le massif recevant les logements des tenons de verrouillage de la culasse.
Après environ 5 000 fusils, la fabrication du Vz. 52 est transféré de Považská Bystrica (aujourd'hui en Slovaquie) à la Česká zbrojovka de Uherský Brod (code she) en Moravie, site plus connu sous le nom de ČZ UB et qui produira des références comme le Vz. 58 (Samopal útočná puška vzor 58), le Vz. 61 škorpion ou le pistolet CZ 75.
Voir les sites :
http://www.povazska-bystrica.sk/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pova%C5%BEsk%C3%A1_Bystrica
http://www.uherskybrod.cz/
http://en.wikipedia.org/wiki/Uhersk%C3%BD_Brod

Le Vz.52, tirant sa cartouche de 7,62x45mm est considéré à l'époque comme fiable et très précis, pour une arme semi-automatique. Rien d'étonnant, compte tenu de l'expérience, des capacités de conception et de fabrication tchèques, et des comparaisons possibles avec le SKS… par exemple. Notons également que la Tchécoslovaquie sera un des seuls pays du "bloc de l'Est" à concevoir et fabriquer son propre armement léger ainsi que la munition correspondante.
Quelques rares photos de VZ.52 en situation.






Entre 1953 et 1957, 153 485 Vzor 52 seront fabriqués* ; ces premiers exemplaires ayant une crosse en noyer, un capot de boîtier et un garde-mains supérieur de couleur grise très foncée presque noire, les autre pièces étant phosphatées.

Durant les années soixante et soixante dix, beaucoup de Vz.52 seront cédés aux "pays frères" d'Afrique et du Moyen-Orient (Syrie, Somalie,…) et d'Amérique du sud (Grenade, Cuba, Nicaragua, etc). C'est pourquoi nos amis Américains disposent d'une belle quantité de Vz.52 AYM ou she, parfois archi-rincés, et avec lesquels ils se distraient en s'essayant au rechargement de la cartouche Vz.52 de 7,62x45mm…
Les initiés utilisent patiemment des outils spécifiques RCBS, en partant du 6,5x50 Arisaka ou 6,5x54 Mannlicher-Schönauer ; les radicaux collent à la Loctite un insert de chambre et utilisent du 7,62x39mm !
A noter également, le subtil jeu de mots en anglais, qui attribue les Vz.52 et Vz.52/57 codés "she" à des fusils de "gonzesse" voir de lopette…

Je n'ai vu qu'un seul Vz.52 en France, une arme neutralisée et malheureusement proposée trop chère en bourse.

Voir les sites des membres de la confrérie :
Buddy (toute une série de photos très intéressantes) : http://www.sturmgewehr.com/bhinton/Czech_Vz52_52.57/
Darin (les trucs et astuces pour recharger le 7,62x45) : http://mauser98.com/vz52.html
Massimo "Absolut" (d'utiles informations historiques) : http://www.museoexordinanza.eu/

La mutation (au sens large…)
Ne perdons pas de vue que notre histoire se déroule en pleine Guerre froide, et que l'ombre bienveillante du grand frère russe plane lourdement au dessus des enjeux politiques et économiques de l'Europe centrale et de l'est.
Pour faire très très court, quelques dates-repères :
- Coup d'état de février 1948 (Únor 1948) du parti communiste tchécoslovaque contre la troisième République
- Mai 1955, signature du pacte de Varsovie
- Octobre 1956, au vu des événements en Pologne et Hongrie, Antonín Novotný (Président du parti, et bientôt du pays…) ne déstalinise pas l'Etat tchécoslovaque
- Début 1957, l'Etat tchécoslovaque convertit son arsenal initial de 7,62x45mm en calibre 7,62x39mm
- Juillet 1960, la nouvelle constitution fait de la Tchécoslovaquie le premier état socialiste après l'URSS.

Pour les curieux souhaitant approfondir, je suggère le livre "Histoire des Tchèques et des Slovaques" d'Antoine Marès, titulaire de la chaire d'histoire de l'Europe centrale à l'université Paris 1 ; lisible, accessible et peu coûteux.


Samonabíjecí puška vzor 52/57
C'est donc grâce à l'amicale pression de la dictature du prolétariat, qu'en 1957 sort le premier Samonabíjecí puška vzor 52/57 des usines de la Česká zbrojovka de Uherský Brod.
L'arme est déjà largement dépassée et fera "le joint" avec la génération future, Jiří Čermák et Bohuslav Novotný travaillant depuis longtemps à son remplacement en développant le Vz.58, fusil d'assaut plus en adéquation avec la doctrine de l'époque et la 7,62x39mm "ComBloc"…

Pas de différences d'aspect extérieur notable entre le Vz.52 et le Vz.52/57, si ce n'est une crosse en hêtre ou bouleau et une peinture gris-bleuté pour le capot de boîtier, le garde-mains supérieur et le transporteur de culasse.
Au niveau des différences mécaniques, on peut citer outre un nouveau magasin de dix coups adapté au M43 Russian, un canon et une chambre chromés ainsi qu'une seconde goupille de verrouillage du canon au boîtier. La première goupille, identique au Vz.52, est positionnée en partie basse, et donc non visible lorsque l'arme est assemblée.




Plus de détails sur le site de Buddy : http://www.sturmgewehr.com/bhinton/Czech_Vz52_52.57/Vz5257_BarrelPinA.jpg


Un certain nombre de Vz.52 et de Vz.52/57 comportent un rail sur le côté gauche de l'arme, permettant ainsi d'utiliser un système d'acquisition de visée nocturne des plus conséquents… (Toujours le site de Buddy à ce propos http://www.sturmgewehr.com/bhinton/Czech_Vz52_52.57/Vz5257InfraredSight.jpg). Ce rail est rapporté au boîtier et maintenu par deux vis.
Toujours à destination des pays frères, des lots d'exportation de Vz.52/57 seront livrés avec des magasins de 30 coups, résultant d'une manipulation génétique entre la cage d'un chargeur de AK47 et la partie haute d'un chargeur de 10 coups de Vz.52/57.

A noter que pour l'année 1959, l'usine fabrique conjointement les derniers Vz.52/57 et les premiers Vz.58… Tout cela sent un peu la précipitation, à tel point que le manuel du Vz.52/57 n'est que l'édition de 1955 du Vz.52, raturée ou biffée de mentions manuscrites…
L'actuelle ré-édition du manuel d'instruction :


L'affiche d'instruction du Vz.52/57 :


La littérature de l'Ouest :
et

Entre 1957 et 1958, 100 000 Vzor 52/57 seront fabriqués* (10 000 en 1957, 55 000 en 1958 et un solde de 35 000 pièces en 1959)
*Source : Česká Zbrojovka "Historie výroby zbraní v Uherském Brodě" de David Pazdera et Jan Skramoušský ; bel ouvrage que vous pouvez vous procurer ici (http://shop.czub.cz/objects/1074636693.html) la version Anglaise n'étant plus disponible).

Pour terminer, le fusil mitrailleur modèle 52 "Lehký kulomet Vz.52" deviendra également Vz.52/57 en passant au 7,62x39 "ComBloc" ; l'arme sera alimentée par bandes ou deux types de magasins distincts.


La fine équipe des servants du "Lehký kulomet Vz.52". Notez que le "magasinier" est équipé d'un Vz.52, et d'un porte chargeur du premier modèle en toile et cuir.


Numérotation du Vz.52/57
Comme beaucoup de fusils tchèques, peu de pièces sont numérotées : crosse, carcasse, transporteur et culasse appairées, parfois la tôle de liaison entre les deux pistons.
A gauche de la carcasse : le poinçon de réception de l'armée tchécoslovaque (deux glaives entre-croisés), le numéro de l'arme dans la série.


Dès que j'aurai plus de données, je compléterai l'information ci-dessous :
A = značka výrobcu = Code du fabricant ("AYM" pour Považská Bystrica et "she" pour Uherský Brod)
B = značka preb orgánu = Code d'attribution à un corps de troupe (Terre, Milice, garde-frontière, etc)
C = vlastnícky znak = Poinçon de réception/acceptation/propriété de l'armée Tchécoslovaque
D = rok výroby = année de fabrication
E = tormentačna značka = ?
F = značka výrob serie = lettre identifiant la série de production
G = evidenčně číslo pušky = numéro d'enregistrement du fusil dans sa série

A droite la dénomination de type : Vz.52 ou V.52/57 selon l'arme.


Anatomie et construction du Vz.52/57


Avec un poids de 4,100 kg. et une longueur de 100,5 cm, je le classe dans la catégorie "carabine élégante". L'arme est courte et maniable, son ergonomie globale me convient parfaitement.
La construction est très soignée, les assemblages et finitions satisfaisants.
Peu de tôles pliées, si ce n'est l'extrémité du support de baïonnette, le garde-mains, les deux plaques de couches emboîtés et quelques garnitures. L'ensemble respire la qualité et la fiabilité, pas d'économie ou d'approximation dans les choix technologique ou de fabrication.


La baïonnette intégrée à l'arme, et qui se déverrouille en appuyant sur la partie arrière de la pièce oblongue.


La bague d'extrémité du canon ; verrouillée par une languette-ressort intégrée au protège-guidon, et prenant appui au fond des cannelures de la bague.
En dessous, le bouchon de tir à blanc.


Le système d'emprunt de gaz, avec ses deux pistons et la pièce de liaison installée.


La pièce de liaison démontée laisse apparaître le premier piston et sa frette, le second piston et son ressort de rappel ; c'est ce second piston qui impacte le transporteur de culasse, via une cavité ménagée dans le boîtier de part et d'autre du canon.


Le Vz.52/57 se démonte donc "fingueurinzenoze", en une minute et en quatre sous-ensemble : d'une part le canon et le boîtier, la culasse et son transporteur, d'autre part la crosse et pour finir le bloc-détente qui se désolidarise du boîtier en basculant le pontet vers l'avant.
Par le trou pratiqué dans la lame de la baïonnette, vous poussez le pion verrouillant la bague crantée entourant le canon, et vous déplacez cette bague vers l'avant.


Démontage : http://www.youtube.com/watch?v=FtUGC4nJyHk&NR=1
Au contraire de cette vidéo, je vous recommande de déposer d'abord le transporteur et la culasse, puis ensuite de désassembler l'arme de sa monture. Egalement lors du remontage, d'être attentif à l'alignement du ressort récupérateur de l'ensemble mobile afin d'éviter de plier une de ses spires.


La culasse assemblée dans son transporteur.


Quelques photos dans son univers immédiat et d'époque :




Poche à magasin (1ère époque) en toile et cuir, un chargeur par poche.
Magasin costaud de 10 coups, entièrement en acier phosphaté et facilement démontable.
Les premiers modèles de poche produites en 1959 et destinées au Vz.58, sont sur le même principe de fabrication.


Le sac, la musette du masque à gaz et le brèlage sont les modèles "réglos" des années 50 (Vz.50) ; la veste est une Vz.60 "camo needle".


Nécessaire d'entretien du Vz.52/57
La partie supérieure du bouchon à vis de l'huilier est montée sur ressort (?)…
Le corps de l'huilier sert de poignée lorsque la brosse est utilisée pour la chambre.


Les divers éléments sont logés dans une cavité de la crosse, une plaque de couche mobile en condamnant l'accès.


Et hop !


La pièce semi-cylindrique en tôle fine semble être un grattoir pour décalaminer le piston et sa frette.



Le Vz.52/57 au château
On ne peut conclure sans un passage obligé par le Pražský rad, où sont hébergés les derniers Vz.52/57 en service en république Tchèque.
L'arme est "légèrement" dénaturée par ses obligations de représentation : Entièrement polie-chromée et vidée de ses tripes, ses divers accessoires et garnitures sont soudés entre-eux et assemblés à une crosse en résine du plus bel effet…
L'amateur curieux peut également découvrir le musée de Hradní stráže (Garde du château) à l'écart, dans la tour poudrière du château, où sur trois étages sont conservés entre autre et en vitrine, d'autres Vz.52 et Vz.52/57.


Là aussi… pour faire court ; la Garde du château prend sa pleine mesure en 1918, après avoir été assurée jusqu'à cette date par les Sokols Hradčany. Elle est formée sur la base de trois groupes issu des légions de volontaires Tchécoslovaques ayant intégrés les armées russe, française ou italienne et est placée sous le commandement du 28ème régiment d'infanterie de Prague. Trois unités, trois relèves et trois uniformes… Ci-dessous la Garde "italienne" et "française" de 1918.


La Garde tchécoslovaque et ses Vz.24 dans les années trente.


Volontaires Tchécoslovaques, voir : http://csol-mb.net/index.php?id=1111&page=1&gallery_id=4&image_id=39

Aujourd'hui Hradní stráž est autant une unité de "représentation" que de protection rapprochée.

Voir à la rubrique "castle guard" : http://www.hrad.cz/en/president-of-the-cr/office-of-the-president-of-the-republic/castle-guard/armament-uniforms-standard.shtml
Voir aussi :http://www.hrad.army.cz/
Ca groupe moyen-moyen avec vos Drag, Messieurs… : http://www.hrad.army.cz/fot/galerie/SV2pr/index.html
Le TAR Tchèque : http://www.hrad.army.cz/fot/galerie/Medaileprohs/index.html


Le Vz.52/57 au tir
Mention spéciale à l'ami Cantius qui m'a proposé l'année dernière cette arme complète, et re-conditionnée quasiment à neuf.

L'étroite bretelle de coton souple n'est pas des plus efficaces, mais c'est celle attribuée à l'arme… mon choix étant de tirer les épreuves TAR avec la bretelle originellement en dotation. A noter également qu'il ne s'agit pas d'une bretelle de Vz.58 mais bien de la bretelle originale du Vz.52/57, celui-ci l'ayant légué à son remarquable successeur.
L'image de visée est satisfaisante, avec un guidon carré relativement épais, très lisible et à l'abri des reflets parasites sous son large tunnel ; l'ensemble très net, s'inscrit dans une découpe semi-circulaire du feuillet de hausse, par contre la ligne de mire est courte…
Personnellement, je trouve l'arme équilibrée, facile à manœuvrer et avec une bonne prise en mains : le changement de magasin est extrêmement fluide, rapide et facile avec une seule main pour un droitier.
L'arme possède également un arrêtoir de culasse bien utile ; chambrer une nouvelle cartouche sans désépauler complètement reste possible (le coude gauche restant en place, les mouvements étant limités au minimum).
Le Vz.52/57 dépointe peu à chaque tir ; les étuis éjectent vers l'avant (11h00), parfois à 45° à gauche.
La détente est légère, franche et nette, avec une course très courte avant la bossette ; hé oui ! bossette et non pas détente filante sur cette arme de l'Est.

Bien servie par un tireur confirmé, l'arme ne quitte pas le 9 de la C200.

Pas un enrayage ou incident en 500 cartouches Lapua d'usine, ou rechargées par mes soins : fiable, simple et logique… c'est du ČZ.

L'avenir en FSA-GC pour un modeste compétiteur au TAR, se traduit facilement par Vz.52/57… En effet pour une première participation au circuit TAR, mon score au championnat régional devrait permettre un repêchage… Au printemps dernier, j'ai même sorti un surprenant et inattendu 174 points, malheureusement pas encore ré-édité.
Le Vz.52/57 au TAR sera abordé cet automne.

Du bon : http://www.youtube.com/watch?v=8ShPIjKTmWE
Le reste :
http://www.youtube.com/watch?v=0lOp0t2g214
http://www.youtube.com/watch?v=J0u4DKv7_ic&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=xDSErGA0HI4&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=cgYHyV3vKuM
Du "sangliers courants" virtuel au Vz.52/57 : http://www.youtube.com/watch?v=kMrsM3XFhGs&NR=1

En conclusion
Il y a très très peu d'information disponible sur le Vz.52/57. L'idée de former un club du Vz. 52/57 me paraît judicieuse ; l'objectif est d'y mutualiser nos connaissances, remarques, commentaires, etc utiles tant aux heureux détenteurs qu'à de futurs acquéreurs.
L'administration du forum a répondu favorablement à ma requête, qu'ils en soient ici remerciés.

A ce jour j'ai croisé seulement cinq propriétaires de cette très belle arme… Messieurs… Partagez votre privilège ! A vous de susciter l'intérêt de tous !

G !

Goumba !
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 443
Age : 57
Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  pat1892 le Jeu 1 Juil - 21:14

Ben Mon Colon, Respects :armataz2:

Tu me fais presque regretté mon choix pour le VZ 58.

@ +

pat1892
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 764
Age : 56
Date d'inscription : 25/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  John MAUSER le Jeu 1 Juil - 22:23

Superbe article, mon ami, bravo ! :kodamaître: :bravo:
Une arme qui ne laisse pas indifférent, en effet.
Merci à "Goumba!" de m'avoir permis d'essayer son tromblon fou affraid
JM

John MAUSER
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 680
Age : 48
Localisation : STMT (44)
Date d'inscription : 05/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  HELIX le Jeu 1 Juil - 22:23



Voila un article on ne peut plus complet.


:bravo:

Question

HELIX
Administrateur

Nombre de messages : 16972
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  Goumba ! le Ven 2 Juil - 13:27

Châlut Pat !
Pas de regrets, le Vz.58 "tient la route"… cheers
Plus d'infos ici : http://www.tircollection.com/les-armes-des-autres-pays-f13/ma-vz-58-t3328.htm

@ John : Souvenirs émus du vz.52/57 ?
@ Helix : Manque les visuels de la garde présidentielle, en cours de prod ici.

Bon week-end les amis.

G !

------------------------

Nejlepší pušky jsou vyráběny v Brně ůžasnými Čechy.

Goumba !
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 443
Age : 57
Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  ZFK le Ven 2 Juil - 17:53

Bonsoir,

Un si bel article mérite sans aucun doute l'hymne tchèque :

http://www.youtube.com/watch?v=9FaIsRxP2IQ&feature=related

Un hymne tout en sous entendu, compte tenu de l'histoire du pays.

------------------------

Donec eris felix, multos numerabis amicos

ZFK
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 469
Age : 56
Date d'inscription : 08/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  triker89 le Ven 16 Oct - 17:24

Pour ce VZ52/57, où peut-on en trouver ?
Éventuellement, où trouver un possesseur d'un exemplaire qui serait près à s'en séparer ?

triker89
Membre
Membre

Nombre de messages : 28
Age : 60
Date d'inscription : 07/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  Tourblanche le Ven 16 Oct - 21:40

Moi qui pensait que tout le monde avait oublié cette arme ,    study 

    Prologue :

     Nous sommes en 1985 environs , je vais encore à la chasse et avec un copain , on regarde vers de plus gros calibres .

     Ce VZ  était offert à un prix qui fait sourire .  Une fois à la boutique  l'armurier me persuade de choisir un Mauser 96 ,
plus agé mais dans un meilleur état et 
dans la même gamme de prix .   L' année suivante , dans le but d' acheter " quelque chose de semi-automatique "   avant un
changement de règlementation , je retourne chez l' armurier ,  je regarde les  VZ dans tout les sens ... et je repart avec
une  Bingham/Armscorp  .22  neuve  , plus chère à l' achat mais plus économique à l'usage .   Bien que très attirants , les VZ semblaient très fatigués ,  la munition plutôt rare et
 la baïonnette  repliable  trop particulière  pour une arme de chasse .

      Des années plus tard ,  aux info télé, je voyais les premiers détachements de police Palestinienne   armées de ce fusil
  un cadeau d' Israël  ,    possiblement en raison de la rareté de la munition?

      La dernière fois que ce fusil fit les manchettes  , c' était  en 1990  , entre les mains d'un  " warrior "    

              

                       un guerrier de week-end , avec ce calibre on l' aurait facilement identifié s'il avait tiré .

                     http://enfiladedefilade.blogspot.ca/2011/03/oka-crisis.html
          

                Il avait probablement été chez le même armurier que moi,  mais celui-ci ne s' est pas donné
la peine de lui offrir un autre choix  ? 

        Pour le contexte de l'image :   https://www.youtube.com/watch?v=k4RYf1d3C7Y


Dernière édition par Tourblanche le Ven 16 Oct - 21:49, édité 1 fois

Tourblanche
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1554
Age : 64
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  Tourblanche le Ven 16 Oct - 21:45

Le prix  :      http://www.gunauction.com/buy/8677757

     Ça fait   155.oo €  environs .

Tourblanche
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1554
Age : 64
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  Goumba ! le Dim 18 Oct - 19:19

Tourblanche a écrit:Le prix  :      http://www.gunauction.com/buy/8677757

     Ça fait   155.oo €  environs .

Ouch !

155 € pour une épave, dont l'enchère est close depuis le 27 juin 2008…
De plus, en 7,62x45mm… Une munition introuvable… et corrosive à souhait.

On notera également le boulon de bricoleur, en remplacement de la vis de verrouillage du pontet.
CZ : filetage pas métrique / Drugstore US : filetage inch = filetage foiré

Cette information liée au prix peut être potentiellement déroutante ; j'estime le prix du Vz. 52/57 correspondant au lien ci-dessus à 0,003 centimes d'euros, et c'est grassement estimé.

G !

------------------------

Nejlepší pušky jsou vyráběny v Brně ůžasnými Čechy.

Goumba !
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 443
Age : 57
Date d'inscription : 14/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  triker89 le Dim 18 Oct - 19:44

ATTENTION : il existe deux versions de cette arme :

Le VZ 52 en 7,62x45mm (celle dont vous parlez)
le VZ52/57 en 7,62x39.

Pour ma part, je recherche un VZ52/57, dont la munition est vendue par moulte armurier, certes corrosive puisque de surplus, et d'un tarif très abordable.

Voir l'article Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Carabines_Vz_52_%26_Vz_52/57

triker89
Membre
Membre

Nombre de messages : 28
Age : 60
Date d'inscription : 07/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  triker89 le Dim 18 Oct - 19:52

Aux deux personnes qui m'ont fait parvenir un MP, je ne peux pas vous répondre car je n'ai pas assez de message sur ce forum pour pouvoir le faire.
Envoyez moi votre adresse mail en MP (heureusement je peux les lire) pour que je puisse vous contacter. MERCI !

Combien faut-il avoir écrit de post sur ce forum pour pourvoir répondre aux MP et utiliser "RECHERCHE" ?????

triker89
Membre
Membre

Nombre de messages : 28
Age : 60
Date d'inscription : 07/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  triker89 le Dim 18 Oct - 21:13

Ca y est... je peux répondre aux MP . Le nombre de post doit être de 10 !

triker89
Membre
Membre

Nombre de messages : 28
Age : 60
Date d'inscription : 07/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  Tourblanche le Dim 18 Oct - 22:25

Offre et demande ... et cinéma .

   Cette arme n'apparait dans aucun film ou télé-série à la mode .   Alors personne n' en voulait
  

    Aujourd'hui , la cote  remonte à cause de la rareté .

Tourblanche
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1554
Age : 64
Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: CZ Samonabíjecí puška vzor 52/57

Message  triker89 le Lun 19 Oct - 15:28

Je ne pense pas que ce soit la rareté de l'arme qui en fasse un objet recherché, mais plutôt le côté abordable de la munition.

triker89
Membre
Membre

Nombre de messages : 28
Age : 60
Date d'inscription : 07/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum