Epaissir un guidon de LEE ENFIELD N°4

Aller en bas

Epaissir un guidon de LEE ENFIELD N°4

Message  JIEME41 le Dim 11 Nov 2018, 21:09

Bonjour;

J'avais repris l'épaisseur du guidon de mon LEE ENFIELD en ajoutant de la matière par brasage tendre, mais je n'étais que peu satisfait car le guidon ne présentait pas sur un de ses cotés une arrête bien vive.
J'ai donc décidé de changer la lame sur un guidon existant en vue d'obtenir une épaisseur de 2mm.

Une plaque de tôle en galva de 20 dixièmes de mm, j'aurais preferé du noir mais à défaut .......

Découpe à la scie à métaux d'une languette faisant la longueur de la lame du guidon, l'épaisseur future du guidon me sera donnée par l'épaisseur initiale de la tôle.(20/10)


Suppression sur le guidon existant de la lame afin de conserver la queue d’aronde.

Positionnement de la lame en galva après passage de la lime pour rectifier la petite tôle en galva y compris ligne de fuite.

brasage argent 60% de la lame sur la queue d'aronde.

Nettoyage du flux décapant à la lime,  rectification de la hauteur du futur guidon selon la hauteur de celui deja existant sur mon arme, polissage à la pierre.( histoire de...)

Guidon avant peinture. Tout ce qui brille n'est pas or ( mais argent).

Mise en peinture ( peinture aérosol pour barbecue 200°c) , séchage rapide et une fois sec pas de reflet possible.
Guidon d'épaisseur 2mm, prêt à être positionné sur mon arme .Pour la hauteur, il est toujours possible de rectifier à la lime douce en prenant son temps.....

J'ai mon guidon à arrêtes vives...... Temps passé 1H30, le plus difficile est de centrer la lame durant le brasage. Very Happy

Coût: hummm disons, une micro brasure argent avec Oxygène et acétylène ........ pas le prix d'une cartouche Very Happy Very Happy

JM
avatar
JIEME41
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 642
Age : 59
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epaissir un guidon de LEE ENFIELD N°4

Message  Verchère le Lun 12 Nov 2018, 01:46

Joli...
Mais je suis tout de même pas certain que ce soit plus avantageux que de tailler complètement un guidon monobloc dans un quelconque bout de ferraille.
Car positionner pour la soudure, et maintenir durant celle-ci sans que la lame ne "flotte" sur le bain ou soit emportée par le vent du chalumeau, c'est parfois un défi ; pouvant dégénérer en concert de hurlements rageurs... Et ensuite, faut limer l'excès de brasure qui a mouillé partout ; et la brasure, ça se lime pas bien.

Pour noircir de si petites pièces, l'huile flambée fait l'affaire ; même sur brasure à l'argent (mais sur de l'étain, NON).
Pour éviter les reflets, rien ne vaut un passage dans la flamme du zippo (rempli à l'essence ordinaire, c'est plus efficace). Et flamber son guidon sur le pas de tir, c'est la grande frime...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7067
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epaissir un guidon de LEE ENFIELD N°4

Message  JIEME41 le Lun 12 Nov 2018, 04:39

Verchère a écrit:Joli...
Mais je suis tout de même pas certain que ce soit plus avantageux que de tailler complètement un guidon monobloc dans un quelconque bout de ferraille.
Car positionner pour la soudure, et maintenir durant celle-ci sans que la lame ne "flotte" sur le bain ou soit emportée par le vent du chalumeau, c'est parfois un défi ; pouvant dégénérer en concert de hurlements rageurs... Et ensuite, faut limer l'excès de brasure qui a mouillé partout ; et la brasure, ça se lime pas bien.

Pour noircir de si petites pièces, l'huile flambée fait l'affaire ; même sur brasure à l'argent (mais sur de l'étain, NON).
Pour éviter les reflets, rien ne vaut un passage dans la flamme du zippo (rempli à l'essence ordinaire, c'est plus efficace). Et flamber son guidon sur le pas de tir, c'est la grande frime...
Salut
Je ne suis pas équipé pour tailler la queue d’aronde, et même si j'étais equipé je ne suis pas certain que je saurais efficacement me servir d'un étau limeur ou d'un tour. La lime, je n'ai pas trop de mal à la mettre en service et à faire ses réglages.

"et maintenir durant celle-ci sans que la lame ne "flotte" sur le bain ou soit emportée par le vent du chalumeau"
Ahhh, un connaisseur!  Tout à fait , pas évident ces minuscules brasures, on finit par s’engueuler tout seul? il faut bien sur utiliser la buse la plus petite et réduire les pressions OXAD , je ne voulais pas toucher au support/base du guidon pour ne pas faire une co...rie si je veux revendre l'arme un jour avec ses attributs d'origine.

Sur l'étain, oui je comprends bien, ça reste "gras".
J'utilise de la Castolin 1020 XFC à 56% ag c'est à la fois résistant et tendre à la lime, même s'il faut polir un tantinet..

Oui le Zippo, il faut que je m'en achete un ( ma grand mère disait "toujours acheter!  mais hélas jamais vendre), et puis ça aurait de la gueule le claquement du zippo sur le pas de tir avec le mini holster à la ceinture Cool Very Happy et puis pas besoin de mise en sécurité tongue

JM
avatar
JIEME41
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 642
Age : 59
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epaissir un guidon de LEE ENFIELD N°4

Message  Verchère le Lun 12 Nov 2018, 05:29

Quand je parle de tailler le guidon complet, c'est bien sûr à la lime sur l'étau !
Une si petite pièce, j'aurais trop de mal à la fixer sur une machine ; il faudrait des mini-brides sur mesures, ce ne serait rentable que pour une série.
D'ailleurs les angles, sur étau-limeur j'ai pas trop le matériel pour les ajuster ; alors qu'à la lime ça ce règle pile-poil au pif.

Ce qu'il faut, c'est se lancer. Le premier guidon, on doit normalement le rater ; mais après 2 ou 3 ça devient bon et ensuite ça va tout seul.
En acier de décolletage S300Pb c'est bien assez dur, et doux comme du sucre sous la scie et la lime. Et puis ça se mate bien, pour rattraper un ajustage un peu trop libre...


Pour la brasure, j'aurais taillé sur le dessus de l'embase un petit sillon de 2 mm de large, pour que la lame se cale dedans. Avec un presseur sur le dessus de la lame, effectivement on y arrive... si le presseur ne se met pas à bouger quand il faut pas !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7067
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epaissir un guidon de LEE ENFIELD N°4

Message  JIEME41 le Lun 12 Nov 2018, 08:59

Verchère a écrit:
Pour la brasure, j'aurais taillé sur le dessus de l'embase un petit sillon de 2 mm de large, pour que la lame se cale dedans. Avec un presseur sur le dessus de la lame, effectivement on y arrive... si le presseur ne se met pas à bouger quand il faut pas !
J'ai essayé avec un petit serre joint, mais vraiment pièce très petite, pas moyen de regler comme il faut, alors comme je ne voulais pas souder le serre joint au guidon.
Un serre joint soudé sur le guidon....ça passe au TAR? et puis ça me déséquilibrerait et me ferait donc tirer trop bas et de plus l'arme passerait en modifié Very Happy

J'y ai pensé à la petite fente pour stabiliser la lame, mais même avec ma lampe d'atelier qui intègre une grosse loupe avec mes gros doigts j'ai laissé tombé.

JM
avatar
JIEME41
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 642
Age : 59
Localisation : Région Centre
Date d'inscription : 29/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Epaissir un guidon de LEE ENFIELD N°4

Message  Verchère le Mar 13 Nov 2018, 20:54

Au serre-joint ça va jamais ! Voici un montage simple pour tenir les petits trucs sous le chalumeau.
Reconstitution au grand air de ce que je fais sur l'établi, lequel est si encombré qu'on n'y discernerait rien.
Cet établi est doté au fond d'une planche verticale, comme un dosseret, qui monte à peu près à la hauteur de l'étau et qui est figurée ici par un chevron.

Prenons comme exemple ton guidon :
Avec une fente dans l'embase (grossière, à la scie), on est déjà assuré du centrage de la lame et de sa perpendicularité ; ne reste que la verticalité.
Sur la lame tenue verticalement, une barre de fer terminée en lame vient simplement s'appuyer. Ça peut encore balancer de droite à gauche, mais la seconde barre en triangle s'y oppose. Tout tient par le poids et la friction, mais ça suffit bien à contenir le souffle du chalumeau.
Et la barre d'appui ne masque guère les vues.



Les deux barres de fer sont bien celles que j'utilise habituellement, comme ça peut se voir aux traces de cramé et de blanc.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7067
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum