Papier pour calepin

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Papier pour calepin

Message  Pâtre le Lun 05 Mar 2018, 19:10

salut 

En recherche de "papier pelure", une boutique "pro" m'indique que ça n'ce fait plus! Sad 

J'ai bien un lien pour en commander, mais loin! (& frais de port s'ensuivant...)
https://www.buffaloarms.com/9-pound-onion-skin-paper-patch-paper-100-sheets-pppaper

Est ce que quelqu'un sait ou s'en procurer?    Question Question Question

Ou un autre papier peut il faire l'affaire?    Question Question Question
(Papier sans silice)





Dernière édition par Pâtre le Lun 05 Mar 2018, 19:48, édité 1 fois

------------------------

"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins"

Georges Brassens


feder504 (au début du XXI°siècle) a écrit: ...
Le sage a dit :"sans le pinaillage, il n'est point de collection, mais un amas !"
avatar
Pâtre
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2777
Age : 47
Localisation : Besançon (25)
Date d'inscription : 20/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  capitaine conan le Lun 05 Mar 2018, 19:15

le papier pointe peut être, chez un grossiste de matériel pour coiffeuses.

capitaine conan
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 329
Age : 57
Date d'inscription : 22/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  dave57 le Lun 05 Mar 2018, 19:24

peut-être trouvable dans un magasin de loisirs créatifs :)

dave57
Membre
Membre

Nombre de messages : 37
Age : 46
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 21/05/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  manath34 le Lun 05 Mar 2018, 19:27

Quelqu'un ici m'a dit le papier des notices de médicaments...
Vu que je suis en convalescence, c'est pas ce qui me manque et j'en met de côté...
C'est vrai qu'il a l'air fin et solide...après on en trouve pas dans des formats A3...  Very Happy
avatar
manath34
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1193
Age : 50
Localisation : 34
Date d'inscription : 18/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Verchère le Mar 06 Mar 2018, 01:51

Y disent tous du papier "sans silice" ; mais y-en a qu'enduisent leurs balles de pâte à polir pour "rénover" le canon, alors... Ça dépend combien de milliers de coups on tire, sans doute !

P. Matthews n'est en fait pas si regardant et cite diverses origines, comme le papier de doubles pour imprimante à aiguilles (qui doit effectivement devenir difficile à trouver) ou certains patrons de couture (il donne une marque, mais c'est ricain).
Le papier à cigarettes c'est trop petit pour les gros calibres, et extrêmement coûteux.
Y-a aussi du papier très fin et robuste chez les fleuristes.

Moi je ramasse tout sans discernement, et je range dans un classeur, trié par épaisseur. Vers 0.05 mm et en dessous, c'est pas facile à trouver. Les notices de médicaments font plus souvent entre 0.05 et 0.08 mm.

PS : les boutiques "Pro", ça dit ce que ça veut...
C'est compliqué, de commander un truc qu'est pas en rayon !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7064
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  clicboumboum le Mar 06 Mar 2018, 09:21

Je me suis intéressé, il y a quelques semaines, à la technique du "paper patching" pour armes longues à poudre sans fumée.

Mes recherches m'ont amené sur différents site jusqu'à quelques vidéos YouTube d'un type tirant à 1000 yards (en 30-06 dans son essais) avec cette technique.

Il utilisait des papiers calques...

Peut-être une piste de plus à suivre...
avatar
clicboumboum
Membre
Membre

Nombre de messages : 61
Age : 36
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 07/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Papier calepin

Message  Jean Louis le Mar 06 Mar 2018, 09:25

Bonjours a mon ami Verchères éternel chercheur.

J'ai encore du papier Pelure d'oignons , j'ai jamais pu l'utiliser car impossible de l'humidifier ?

Tout essayer , eau chaude ou froide, lait idem, vinaigre .
Il va prendre la forme du projectile, puis au séchage, il s'ouvre lamentablement ? affraid  
Même sur des forums Us j'ai pas la solution !


Jean louis


Dernière édition par Jean Louis le Mar 06 Mar 2018, 10:42, édité 2 fois

Jean Louis
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 913
Age : 66
Localisation : La plus belle ville du Gard
Date d'inscription : 25/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  TAR68 le Mar 06 Mar 2018, 10:36

avatar
TAR68
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 168
Age : 71
Localisation : Touche pas à mon Alsace
Date d'inscription : 11/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

papier calepins

Message  papet13 le Mar 06 Mar 2018, 11:42

le papier à rouler les "pétards" OCB grandes feuilles (paquet de 32 feuilles ) dans tous les bureaux de tabac

papet13
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 110
Age : 76
Date d'inscription : 17/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Mezigot le Mar 06 Mar 2018, 16:36

Perso, je prends du velum 100% coton de 0,055 mm d'épaisseur.  Il s'humidifie très bien, et s'enroule facilement.  Je fais mon tortillon et je mets dans le compartiment a pain de la cuisinière a bois pour faire sécher (sinon sur une tôle en plein soleil).  une fois bien sec, je détortille un poil mon tortillon pour l'éloigner du cul de la balle sans pour autant en déranger l'enroulement sur ses flancs, et je le coupe au coupe-ongles avant de repousser le moignon en tournant dans le sens de l'enroulement a fond dans la cavité ad hoc de la balle.   C'est du 540 grs en .449" pour le Gibbs.  Il y a tout de même une précaution a prendre: s'assurer du "sens naturel" du papier en coupant un petit carré et en le mouillant afin d'observer le sens de courbure naturel que prendra le papier.  Respecter celui-ci sous peine d'embêtements incommensurables...
 

salut

 


Mezigot
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1946
Age : 47
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Verchère le Mer 07 Mar 2018, 03:08

Jean Louis a écrit:[size=13]... J'ai encore du papier Pelure d'oignons , j'ai jamais pu l'utiliser car impossible de l'humidifier ? ...
C'est peut-être un papier traité anti-humidité... Pas de bol !
J'ai pas ce problème, mais mon "papier pelure" vient d'une récup sans étiquette.

Le papier à cigarettes "pour baba cools", si le prix est du même tabac que le papier pour gens normaux, vaut mieux trouver autre chose.

Pour humidifier, j'utilise un gant de toilette mouillé et essoré au maximum en le serrant dans le poing, mis à plat et plié en deux, enserrant le calepin. Quand je prends un calepin humide je le remplace immédiatement par un sec ; le temps d'enrouler et tortiller le calepin précédent, le suivant est assez humide.

Plus ou moins humide je ne pense pas que ce soit si important, mais l'humidité doit être la plus réguliere possible. Car elle conditionne la correction de cote à donner à la longueur du calepin (qui s'allonge pendant qu'on l'enroule sous tension), et la force qu'on peut donner sans que ça craque.
Tout ça demande un certain doigté, mais ça reste plus facile que rouler une clop de "gris pour la pipe" avec les doigts mouillés...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7064
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  cobra083 le Mer 07 Mar 2018, 12:48

et le papier dans les cartons a chaussures ? ça ferais pas l'affaire ??? c'est bien fin !
avatar
cobra083
Membre
Membre

Nombre de messages : 60
Age : 54
Date d'inscription : 30/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  deGuers le Mer 07 Mar 2018, 15:16

Pourquoi s'embêter à gâcher une balle plomb coulée avec amour  , de la poudre , du temps ?

J'ai acheté chez BuffaloArms il y a plus de 15 ans leurs feuilles de " 9 pounds Onion Skin Cotton Patch Paper " : 11 USD les 100 feuilles .
Je m'étais amusé à calculer le prix de revient d'un seul calepin pour .45-70 : 0,000.... euro le calepin .

Ce papier spécial contient du coton en proportion variable ; le 9 pounds se prête bien au calepinage .
Il a une trame , un sens . Il s'enroule mieux effectivement dans l'un des 2 sens , aussi pour le trouver : découper une bande de 10 cm x 1 cm dans la hauteur , idem dans la largeur de la feuille sèche .
Poser ces 2 bandes au milieu de l'index , en équilibre ; l'une d'elles fait un arc plus prononcé ; c'est celle-là qu'il faut privilégier car elle s'enroule mieux sur la balle une fois le calepin mouillé .
BACO donne même l'épaisseur moyenne que l'on peut en attendre une fois les 2 tours effectués ( sans chevauchement ) : .006 " - .007 " . C'est bien ce que je trouve au Palmer une fois le calepin séché , pour une balle en .45" .
Et .004 - .005 " pour ma balle de .38-90 WCF ; logique .
Ce qui permet de trouver simplement le diamètre de la balle lisse , quand on connaît le diamètre de l'alésage de son canon ( pige calibrée ) .
Prenons un Gibbs Pedersoli  qui aurait un Bore Diameter de .449 " ; retranchons les .007 " de la surépaisseur des 2 tours du calepin = .442 " ; c'est le bon diamètre pour commander un moule ou acheter quelques balles de différents types chez BACO .
Merci Paul Matthews .

A propos de calepinage " papier " ; j'attends un superbe moule " custom " pour balle lisse calepinée ; il a été commandé pour faire exactement .442 " .
Le Gibbs va l'accompagner .

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1842
Age : 65
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Verchère le Jeu 08 Mar 2018, 04:15

deGuers a écrit:Pourquoi s'embêter à gâcher une balle plomb coulée avec amour  , de la poudre , du temps ? ...
Pour savoir ce qu'il en est, tout simplement !
C'est pas une bonne raison ?


Plus sérieusement, on a l'arme, et parfois un ou plusieurs types de balles.
Avant de commander (ou de fabriquer) un moule (ou une matrice), on peut vouloir s'assurer que tel ou tel type (diamètre) convient ; ou chercher lequel convient le mieux.
Les diamètres peuvent diffèrer ; on peut aussi vouloir comparer des calepinages plus ou moins forçants (prévoyant moins ou plus de gonflement par inertie), car les règles de P. Matthews ne sont pas toujours applicables dans les chambrages anciens.

Il faudra donc des papiers d'épaisseurs différentes, avec autant de choix que possible...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7064
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  deGuers le Jeu 08 Mar 2018, 06:20

Ce que je voulais dire c'est qu'il serait stupide ( je pèse mes mots ... ) de consacrer du temps et de l'argent à confectionner une cartouche à balle calepinée et tout gâcher par un calepin inadéquat qui ne représente que 1 % de la valeur d'une cartouche .
Pour ce qui est d'une arme militaire ancienne aux cotes de chambres et de canon aléatoires , mieux vaut rester sur la balle à gorges de graissage .
On peut aussi confectionner un calepin papier " 3 tours " .

Attention à ne pas égratigner mon idole Paul Matthews , hein ! J'pourrais m'fâcher .  
salut quand même ...

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1842
Age : 65
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Papier pour calepin

Message  Vivat Hussar le Jeu 08 Mar 2018, 13:22

Dans mes recherches du papier pour calepin, certains préconisaient l ' utilisation de billets de banque, mais devant le cout d ' une séance de tir, il fallait trouver autre chose.

Lors d ' un passage à Paris , j' avais acheter chez un armurier parisien pés de l 'avenue de l ' Opéra, un kit de marque Trucal destiné à l ' utilisation des calepins. Il y avait entre autres un ciseau , ( la réduction du modèle utilisé par les bergers autrefois) , un petit tapis en caoutchouc, et un poussoir pour rabattre le fond du calepin dans la cavité arriere du projectile. Trucal pouvait fournir du papier avec des épaisseurs différentes au format 130x 110 mm ( Chez Ballard ).

D ' aprés un forum anglais om puvait aussi utiliser le papier intercalaire que l ' on trouve dans certains albums photos , avec l ' adresse du fournisseur.

Je signale aussi les essais effectués au moment de l élaboration de la cartouche du fusil Gras,

pour mesurer l ' influence des variations de serrage du collet sur la balle. Le tir de ces cartouches se faisait avec une culasse de fusil Gras ou seule restait la partie de la chambre du canon sans les rayures. Le tir se faisait sur des caisses remplies de sciure, d ' ou on prélevait ensuite les balles tirées et constater des irrégularités dues à la tension du collet. C 'est pour cela que d ' aprés le livre : Armes à feu de l ' Armée Françaises du colonnel jean Martin, on exigait un serrage d ' une pression comprise entre 30 et 50 kgs de cette partie de la douille sur la balle.

Vivat Hussar
Membre
Membre

Nombre de messages : 44
Age : 70
Date d'inscription : 22/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Verchère le Ven 09 Mar 2018, 03:13

deGuers a écrit:Attention à ne pas égratigner mon idole Paul Matthews , hein !  ...
J'égratigne pas le moins du monde : hormis ses règles relatives aux chambrages et profils de balles optimisés, P. Matthews donne aussi des contre-exemples à ses propres règles...

Dans les chambrages militaires un peu bizarres, c'est surtout là que je vois l'intérêt du calepin. Mais peut être parce-que j'ai HORREUR de désemplomber !
Le bon choix du papier à calepiner ne se voit pas trop à la confection, car avec un peu de dextérité y-a toujours moyen de faire quelque chose de propre. Il se voit surtout dans l'instant du tir : s'il se sépare immédiatement de la balle en ayant toutefois résisté au trajet dans le canon (le calepin coincé dans le trou en cible, c'est pas bon). Mais y-a pas que le type de papier qui joue : l'arête des rayures, leur profondeur, la quantité dont la balle doit gonfler, le graissage...

Tout ceci n'impose pas de gaspiller beaucoup de balles ni de poudre, des séries de 3 suffisent largement. Voire même des cartouches chargées une par une (toutefois les balles doivent être calepinées d'avance, car il faut que ça sèche).
Mais si on est pressé de "rentabiliser" le fusil dès son achat, si on tient absolument à charger par séries de 20 mini, alors effectivement les expérimentations aventureuses ne sont pas de mise...


Les essais de la cartouche Gras, déjà largement décrits dans le cours d'Artillerie de Plessix (1883), répondaient à un problème particulier : les performances de la munition Mle 1874 s'étaient avérées décevantes, tout au moins très inférieures aux essais d'expérimentation. Peut-être les tolérances de fabrication en série des fusils étaient-elles plus larges *, mais on avait aussi négligé de spécifier les valeurs de rétention de collet pour la munition (en pratique, ça allait de 5 à 60 kg).
Pour la cartouche Mle 1879, selon Plessix c'était 5 à 30 kg (tout en admettant qu'une fourchette plus serrée aurait amélioré la précision, mais elle n'était pas réalisable en production courante).
Ensuite la cartouche Mle 1879-83 était sertie sur le calepin (selon table SFM de 1901) ; elle était semble-t'il plutôt destinée au Kropatschek à magasin tubulaire.

* Encore sur le Lebel, le cône de prise de rayures est la partie la plus largement tolérancée : en dixièmes ou centièmes sur la plupart des pièces, mais en millimètres sur la prise de rayures.

Mais le contexte était assez différent de l'usage civil actuel, où l'on peut placer la balle au contact des rayures (tandis qu'en usage militaire il fallait laisser de la place, pour permettre un grand nombre de coups sans nettoyage). On voulait aussi une assez longue durée de conservation, même par temps chaud et humide...
Et parfois des balles assez dures (plastrons de cuirasse, blindages et chaudières des premiers torpilleurs), moins propices à l'expansion que le plomb pur.


Sur la cartouche Gras Mle 1879 on avait opté pour une rondelle de cire (étanchéité "en avant") non séparée du calepin, afin qu'elle s'y colle et facilite ensuite sa séparation de la balle (le calepin était censé tomber à une quinzaine de mètres devant le tireur).
Principe qui fonctionne effectivement, quoique le papier ici utilisé soit filandreux et trop robuste. Notez que la rondelle de composition "3 abeilles pour 1 mouton" a parfaitement réalisé l'étanchéité, mais n'a pas dû beaucoup se mélanger aux crasses pour les ramollir, car elle est quasi-intacte (mais souvent cassée en 2 ou 3 morceaux).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7064
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  deGuers le Ven 09 Mar 2018, 08:10

Et un calepin déchiqueté mais qui reste en partie sur la balle , c'est comme un volant de Badmington , autant dire un fiasco pour la précision .
Bon , pour un tir de salve à 1200 m sur des autochtones armés de sagaies , ça devait suffire .

Lors de mes essais de débutants pour un Tryon , balle lisse calepinée " en croix " avec mise à poste à la fausse-bouche , j'ai retrouvé une balle traînant encore sa croix , loin devant la cible , quand ses soeurs athées avaient troué le carton .
Un cas d'école de mauvais calcul des diamètres . Matthews , si tu nous lit ...

Par contre ce serait intéressant de savoir ce que devient la rondelle de graisse quand - par hasard - le calepin remplit son rôle de chemise ( Tomber la chemiiise ) . Cool
Elle reste collée au cul de la balle ? Partiellement ? Pas du tout ( abeilles et mouton sont allés ramollir la crasse )?

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1842
Age : 65
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

papier pour calepin

Message  labrocante37 le Ven 09 Mar 2018, 08:34

salut salut salut à tous et santé

Pour calepiner mes balles de Chassepot j'utilise des balles pour fusil Gras et ce  produit:

C'est du papier non siliconé pour essuyer les verres de lunette,produit d'atelier.C'était un produit fabriqué en France maintenant   ???????
Le résultat avec les balles de Gras

Le papier est enroulé deux tours et légèrement humecté à la salive au séchage le papier se retreint on voie la trace des rayures de graissage

labrocante37
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1873
Age : 67
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  deGuers le Ven 09 Mar 2018, 12:11

Balle de 350 grains , 400 grains ?
Pour quels résultats en cible ?
Rappel : et même Verchère ne peut être que d'accord ... Suspect
Le calepin DOIT se déchirer lors de son trajet dans le canon et en sortir soit en bandes fripées ( on retrouve en négatif les cloisons des rayures ) , soit en confettis .
Si le calepin au complet n'est pas semé sur les 2- 4 m devant le canon , problème .
Il y a une excellent vidéo US où l'on voit au ralenti la vie hors canon d'une balle lisse calepinée- papier , calepin déroulé en à peine 1 m et laissant la balle nue filer vers son destin : magnifique !
Youtube : " fired paper patched bullet slow motion ." salut

deGuers
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1842
Age : 65
Localisation : sous les tropiques ...
Date d'inscription : 23/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

rep

Message  labrocante37 le Ven 09 Mar 2018, 14:30

salut salut salut à tous et santé

Ce papier est fin mais moins que le papier à cigarette et très fragile il sort de la bouche du canon en confettis .Ma balle pour le Chassepot fait 400 grains

labrocante37
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1873
Age : 67
Date d'inscription : 06/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Verchère le Sam 10 Mar 2018, 06:10

Je ne pourrais pas préciser la page, mais il me semble que P.Matthews n'exclut pas le calepin qui, non tranché en bandelettes par les rayures, se déroulerait sous l'action du courant d'air. C'est d'ailleurs ce qui justifie le sens d'enroulement, en fonction du sens des rayures.
Le cas présenté en photo est certes limite (papier de 0.15, donnant sur 2 tours une surépaisseur de 0.5 mm), les profondes rayures du 12.7 suédois n'étant marquées sur la balle (Ø 12.19 ~= F) que de façon estompée. Mais il illustre bien le comportement décrit pour la cartouche de Gras Mle 1879.
Vu l'inertie de l'ensemble, on le retrouve nettement plus loin que les confettis ; mais ça ne préjuge pas de la distance à laquelle s'effectue la séparation. Il est d'ailleurs fréquent que tout ne reste pas collé ensemble ; mais ça ne colle pas à la balle, dont la cire dure est séparée par les replis arrière du calepin et le reliquat de tortillon.

Avec un papier d'épaisseur plus faible (qui paraît nécessiter une balle légèrement plus grosse), les parois du calepin sont effectivement dispersées en confettis et bandelettes. Mais la base arrière reste plus ou moins intacte, plus ou moins collée à la cire et à la rondelle de carton glacé ; on les retrouve en fait généralement séparés, mais "en l'air", ou suite au ricochet sur le sol ?
Je n'ai pas de photo sous la main, et c'est de toutes façons moins parlant.

Maintenant, quel est le mieux ?
Je pense que ça dépend du fusil. Si le canon est adapté, les confettis sont sans doute à rechercher.
Mais il ressort de mes essais qu'en cas limite, balle de calibre inadapté ou canon mal fichu, un (certes médiocre) calepinage vaudra toujours mieux qu'une balle de plomb nue, qui est tout compte fait beaucoup moins résistante que 2 tours de papier...
Un autre point que j'ai relevé, c'est qu'en conditions de chargement égales (tout au moins les plus égales possible), la Vo d'une balle calepinée est inférieure à celle de la balle en plomb nu... J'attribuerais ça, sans la moindre preuve, au fait que le papier glisse mieux que du plomb agonisant et que donc la pression monte moins ; mais on peut aussi avancer une explication totalement inverse ; faute de pouvoir mesurer la pression, on peut croire ce qu'on veut...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7064
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Mezigot le Lun 12 Mar 2018, 15:24

Tir a 100 m au Mle 1866-74T avec des cartouches vielles de 10 ans (dont la V0 était trop basse, ce qui explique le groupement décalé a gauche, et bas pour un tir a hausse 200m, guidon fin).  Avec la hausse a 150, c'est passé sous la cible, et les trois du haut avec le trait bleu vertical, c'est hausse a 200, guidon normal.  Si on recentre les 5 restantes, il est clair que le groupement tiens le 9, et on pourrait sûrement faire mieux avec des cartouches fraîches (et un meilleur tireur!).  Le but n'était pas tant de montrer le groupement, que de faire voir les restants de calepins et de rondelle de cire.  On peut voir sur la rondelle "a l'envers" le tronc de cône de la base de la balle Mle 1883 dans lequel le moignon du tortillon est repoussé.   Et oui, il est possible de bien faire avec un Mle 1866-74T a condition d'employer une balle calepinée avec une pastille de cire en dessous (et en plus cela n'emplombe pas!)  Place aux photos:




salut

Mezigot
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1946
Age : 47
Date d'inscription : 02/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  Verchère le Mar 13 Mar 2018, 03:10

J'avais négligé de préciser que la cartouche de Gras devait aussi être compatible avec le rechambrage 1866/74, à vol libre très long.
Selon Plessix, le diamètre du raccordement, intermédiaire entre F et Z, résultait d'expérimentations comparatives. Mais de toute évidence menées en balle calepinée, la seule prévue à l'époque ; il est donc tout à fait normal que le 66/74 fasse mauvais ménage avec les balles non calepinées...


Parmi mes débris de calepin j'en ai pas mal qui ressemblent à ceux de Mezigot.
Avec une petite différence : dans l'esprit "la rondelle de cire collée au cul du calepin aide à sa séparation", j'ai tendance à laisser derrière la balle une "queue" de tortillon longue de 2 à 2.5 mm (recoupe effectuée au coupe-ongles, quand c'est sec). J'enfile autour la rondelle de cire de 3 mm, qui est pré-poinçonnée d'un petit trou concentrique, et je l'appuie fermement pour qu'elle se moule sur le tortillon, afin de tenir en place.

A part le fait de nécessiter des rondelles de cire percées, ça aurait quelques avantages :
- les balles à culot plat conviennent parfaitement ; il y a donc plus de choix, et le moule (ou la matrice) sont plus faciles à fabriquer,
- ça économise un peu de cire,
- le pré-assemblage balle + cire est plus facile à enfiler dans la douille (ce serait encore mieux si la rondelle de carton à lait voulait bien rester collée derrière, mais ça c'est pas au point).

Pour l'instant ce principe n'est pas validé en précision ; mais n'est pas non plus invalidé !

Le problème ultime du calepin, c'est sa séparation, qui doit être quasi-immédiate au sortir de la bouche : aucun débris ne doit rester collé à la balle.
Le graissage (hauteur et composition) n'est donc peut-être pas sans incidence ; ça doit "graisser", et surtout pas "coller". Ne faudrait-il pas même talquer, graphiter ou molykoter la balle avant calepinage ? (j'ai pas essayé ; mais ça doit pas faciliter le travail).
Et en fait, au moins dans certains cas, le calepin en papier sec, non graissé, ça marche aussi...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7064
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Papier pour calepin

Message  garand76 le Mar 13 Mar 2018, 09:30

salut






Verchère a écrit:Je ne pourrais pas préciser la page, mais il me semble que P.Matthews n'exclut pas le calepin qui, non tranché en bandelettes par les rayures, se déroulerait sous l'action du courant d'air. C'est d'ailleurs ce qui justifie le sens d'enroulement, en fonction du sens des rayures.
Le cas présenté en photo est certes limite (papier de 0.15, donnant sur 2 tours une surépaisseur de 0.5 mm), les profondes rayures du 12.7 suédois n'étant marquées sur la balle (Ø 12.19 ~= F) que de façon estompée. Mais il illustre bien le comportement décrit pour la cartouche de Gras Mle 1879.
Vu l'inertie de l'ensemble, on le retrouve nettement plus loin que les confettis ; mais ça ne préjuge pas de la distance à laquelle s'effectue la séparation. Il est d'ailleurs fréquent que tout ne reste pas collé ensemble ; mais ça ne colle pas à la balle, dont la cire dure est séparée par les replis arrière du calepin et le reliquat de tortillon.

Avec un papier d'épaisseur plus faible (qui paraît nécessiter une balle légèrement plus grosse), les parois du calepin sont effectivement dispersées en confettis et bandelettes. Mais la base arrière reste plus ou moins intacte, plus ou moins collée à la cire et à la rondelle de carton glacé ; on les retrouve en fait généralement séparés, mais "en l'air", ou suite au ricochet sur le sol ?
Je n'ai pas de photo sous la main, et c'est de toutes façons moins parlant.

Maintenant, quel est le mieux ?
Je pense que ça dépend du fusil. Si le canon est adapté, les confettis sont sans doute à rechercher.
Mais il ressort de mes essais qu'en cas limite, balle de calibre inadapté ou canon mal fichu, un (certes médiocre) calepinage vaudra toujours mieux qu'une balle de plomb nue, qui est tout compte fait beaucoup moins résistante que 2 tours de papier...
Un autre point que j'ai relevé, c'est qu'en conditions de chargement égales (tout au moins les plus égales possible), la Vo d'une balle calepinée est inférieure à celle de la balle en plomb nu... J'attribuerais ça, sans la moindre preuve, au fait que le papier glisse mieux que du plomb agonisant et que donc la pression monte moins ; mais on peut aussi avancer une explication totalement inverse ; faute de pouvoir mesurer la pression, on peut croire ce qu'on veut...







salut salut

  Dans la table de rechargement qu'il a consacrée à la GP 90, le regretté Gheerbrant listait 2 chargements qui peuvent nous éclairer sur ce point:
- Balle plomb matricée calibre .304 (7.72 mm) avec "calepin de papier graissé", poids 210 gr (13.61 g) poussée par 16.2 gr (1.05 g) de A0 donne une V0 de 640 m/s
- Balle Lyman n°311284, calibre .310 (7.87 mm), poids 210 gr (13.61 g) poussée également par 16.2 gr (1.05 g) de A0, atteint 610 m/s à la bouche.
Évidemment les 2 cartouches tirées dans la même arme (canon de 610mm, pas de 10 pouces)
On serait tenté d'en déduire que le calepin offrant une moindre résistance à la friction dans le canon au départ du coup, la V0 est un peu plus élevée.
Hélas l'auteur ne s'est pas étendu sur la composition de son "calepin de papier graissé" ni sur la diamètre obtenu in fine.

garand76
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 862
Age : 66
Localisation : Près de Rouen
Date d'inscription : 13/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum