Rechargement 8*50R avec poudre RS Swiss

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Rechargement 8*50R avec poudre RS Swiss

Message  Verchère le Lun 04 Déc 2017, 05:04

Oui, le collet de la balle "très enfoncée" est bizarre ; et comme le défaut apparent se trouve sur la partie non recalibrée du collet, ça risque d'être rétif au chambrage.
C'est un effet d'optique ? Le résultat d'une mauvaise lubrification au recalibrage de collet ? Ou une tentative de sertissage "Roll-Crimp" avec la balle trop enfoncée (amorce d'accordéon) ?
Le sertisseur incorporé aux outils siégeurs, c'est facile à régler : y-a qu'à faire comme dit Malfatti !
Mais avec tes douilles pas encore régularisées de longueur, faut pas sertir : y-a aussi qu'à faire comme dit Malfatti (ou Manath34).

Tu te fais vraiment des noeuds au cerveau, avec ces histoires de LHT : combien de fois faudra-t'il répéter que c'est LHT maxi. Et que si c'est plus court c'est dans les clous...
Alors pour la balle PPU possédant une gorge de sertissage, la position la plus évidente c'est bien sûr au niveau de la gorge, là où elle devra être quand tu voudras sertir (si on veut sertir très fort, pour le Crimp-Die on doit voir très légèrement apparaître le dessus de la gorge au dessus du collet ; pour le Roll-Crimp il vaut mieux en voir un peu plus).
Si tu n'as pas de gorge tu la balle, tu la mets comme tu veux ; en règle générale à une valeur inférieure ou égale à la LHT maxi, et enfoncée d'au moins 4 à 5 mm (le minimum d'enfoncement, dépend du type de poudre).

Plus près des rayures c'est plus précis ?
Parfois, effectivement. Mais on ne le sait qu'après avoir effectué des essais comparatifs.
Dont le résultat n'aura rien d'universel...

Un exemple tout récent, dans un calibre un peu plus gros :
- La charge était bonne, bons groupements et Vo régulières, avec quelques mm de vol libre ; mais le bidon de poudre arrivait à la fin.
- Nouveau bidon (N560), complètement différent de l'ancien ! Impossible de retrouver une charge correcte, sauf à la rigueur en réduisant le vol libre à presque rien ; et encore, c'était pas parfait.
- Autre poudre (RS80), et aux premiers essais en escalier une bonne charge était trouvée, en conservant le vol libre très court (il n'y avait plus le temps de tout ré-étudier).
- Profitant d'une accalmie, essais d'augmentation progressive du vol libre, sans diminuer la charge : la précision reste sensiblement analogue, la Vo baisse un poil, mais la pression maxi diminue fortement, à en croire l'allure des amorces.
- Finalement nouveaux essais en escalier pour affiner la charge : y-avait encore un peu à gagner en précision, tout en conservant le vol libre long et la pression réduite.
Quand je dis "précis", c'est des groupements de 4 ou 5 coups de l'ordre de la mouche de la C50 (Ø 25 mm) ... à 200 mètres. Et un écart-type de Vo guère supérieur à 2 m/s, pour 870 m/s environ ; c'est la base nécessaire pour valider des projectiles à 1000 ou 2000 m, voire plus loin.
C'est pas moi qui tire, hein ; moi je fais que compter les coups !

Donc, si avec des calibres "de précision" on arrive souvent à de bons résultats avec la balle loin des rayures, il serait surprenant qu'avec des calibres moins réputés le vol libre court soit toujours indispensable.
Ça peut être parfois nécessaire, mais ce n'est pas à tester en premier.

Ce qui est à tester en premier, c'est le positionnement "naturel" de la balle : quand elle semble enfoncée de ce qu'il faut, avec la gorge placée là où il faut.

Et pis si on se désole du fait que la LHT obtenue ne soit pas celle des tables, y-a qu'à commander des balles TPM327D.
C'est plus cher, mais on peut ajuster la LHT à 75.00, au 1/100 près !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7051
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rechargement 8*50R avec poudre RS Swiss

Message  a9802opk le Lun 04 Déc 2017, 09:44

Salut les amis, salut

J'ai bien vu que celle de droite avait un double épaulement "violent" par rapport à celle de gauche. Je n'arrive pas à comprendre ce qui est arrivé car les autres ressemblent plus, après recalibrage partiel, à celle de gauche avec un double épaulement plus "normal"...La déformée ne rentrera pas dans mon fusil et elle était là pour mes tests de longueur. Ce qui est plus surprenant pour moi c'est qu'en dépit de cette déformation les deux étuis sont néanmoins de la même longueur avant siégeage. Et c'est pour cela que je l'avais gardé pour mes tests de longueur. Avec une telle déformation au sortir de la presse je pensais qu'il serait plus court que ceux n'ayant pas autant soufferts. Mais, non. Même longueur. Et j'avoue que je ne me l'explique pas complètement.Comme si le métal de l'étui avait "glissé" et s'était concentré vers le bas sans changer la longueur total de l'étui... Shocked

Je reconnais m'être mal exprimé : je ne me fais plus de nœuds au cerveau depuis que j'ai bien compris que la LHT était une valeur maximale essentiellement dictée par une harmonisation nécessaire pour des chambrages en série via une alimentation en magasin. J'aurai plutôt du demander "Y a t il une LHT MINIMUM en deçà de laquelle la précision voire la sécurité ne sont plus garanties ?" Surement oui mais pas au niveau de quelques millimètres de moins et je suis désormais tranquille. Ma Lebel à 6,2mm d'enfoncement juste sous la gorge est OK pour les essais avec 2,8 grammes de Tubal 5000 et je vais en faire une 30aine comme cela et une trentaine un peu plus enfoncées comme la deuxième et puis essayer d'apprécier la différence...Celle de gauche a été enfoncée façon Manath.


"Et un écart-type de Vo guère supérieur à 2 m/s, pour 870 m/s environ ; c'est la base nécessaire pour valider des projectiles à 1000 ou 2000 m, voire plus loin." Voilà le genre de phrase qui me rend tout à fait modeste. Pour moi 2m/s d'écart-type max entre deux cartouches sur un lot de quelques dizaines, cela me parait inatteignable de précision et de régularité. Mais je débute...

Merci pour votre patience et votre bienveillance. J'avoue avoir progressé en connaissance (pas encore en pratique) plus en quelques posts avec vous qu'après des heures de visionnage Youtube dans toutes les langues et un recours massif aux manuels...

Bonne journée à tous. salut
Didier

------------------------

Collecting military surplus, the most fun a man can have with his pants on...



MEMBRE UNPACT 6389
avatar
a9802opk
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 153
Age : 54
Localisation : Paris / Bourgogne
Date d'inscription : 14/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rechargement 8*50R avec poudre RS Swiss

Message  alligator427 le Lun 04 Déc 2017, 10:28

30... ça fait beaucoup de cartouches a démonter s'il y a un truc qui merdouille... clown
avatar
alligator427
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1811
Age : 52
Date d'inscription : 06/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rechargement 8*50R avec poudre RS Swiss

Message  Verchère le Mar 05 Déc 2017, 03:00

alligator427 a écrit:30... ça fait beaucoup de cartouches a démonter s'il y a un truc qui merdouille...
Oui, et si j'ai bien compris il est question de 2 lots de 30 !
J'avais suggéré de ne massacrer d'abord qu'une petite dizaine de douilles, en cycle court, mais sans doute quelques pointes ont elles été aperçues, cheminant derrière les haies...

a9802opk a écrit:... Pour moi 2m/s d'écart-type max entre deux cartouches sur un lot de quelques dizaines, cela me parait inatteignable de précision et de régularité. Mais je débute...
Les directives étaient "à 100 ou 200 mètres, dispersion maxi 1 MOA et écart-type 2.4 m/s maxi, sinon à 1200 mètres le ridicule est assuré".
Dispersion nettement inférieure à 1 MOA, pas difficile à obtenir ; ET < 2.4 m/s, plus difficile mais encore accessible.
Par contre les deux à la fois, macache ! Ça a pris pas mal de séances, et le rechargeur a dû tester un bon nombre de combinaisons.

Remarquons toutefois qu'un Lebel aurait du mal à valoriser une telle munition ; d'autant que personne ne le tire à longue distance.
Sur 100 ou 200 mètres, l'écart-type a peu d'effet. Avec un calibre certes plus puissant (338 LM), on peut estimer qu'un Ecart Total de 16 m/s va provoquer à 100 mètres un écart d'environ 2 mm en cible, ce qui est assez négligeable. Par contre à 1200 m, ces 16 m/s causeraient un écart en cible d'environ 60 cm...

Alors à 100 mètres, faut peut-être pas trop s'occuper des écarts de Vo...


Et pour conclure (j'espère) :
Les rayures, donc le canon, et par extension la culasse, se fichent TOTALEMENT de la LHT de la cartouche.
La seule chose qui leur importerait, c'est la cote L3 + G, relative à la partie qui force réellement dans les rayures. Et encore, cette notion simpliste de L3 + G ne vaut pas grand chose, car elle ne tient pas compte de la courbure d'ogive, ni de l'angle du cône de prise de rayures.

En fait la seule valeur pertinente c'est la LHT_maxi-rayures, définie par la balle plantée dans les rayures (vol libre 0.00). Elle ne peut se mesurer que sur l'arme en question, avec le type exact de balle prévu.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 7051
Age : 60
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rechargement 8*50R avec poudre RS Swiss

Message  a9802opk le Mer 06 Déc 2017, 23:24

C'est très clair Verchère.Merci encore pour tes patientes explications. Mais t'avoueras que C'est pas fatalement clair comme de l'eau de roche à la simple lecture d'un manuel de rechargement fût il très complet...

------------------------

Collecting military surplus, the most fun a man can have with his pants on...



MEMBRE UNPACT 6389
avatar
a9802opk
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 153
Age : 54
Localisation : Paris / Bourgogne
Date d'inscription : 14/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum