Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  Momo57 le Dim 27 Aoû 2017, 19:39

Souvent confondus sous la seule appellation Mauser K98 portugais, voire Mauser contrat portugais 1937, ces K98k furent fournis au Portugal par Mauser Oberndorf entre 1937 et 1942, dans le cadre d'un contrat négocié dès le début de l'année 1935 mais qui ne devait se concrétiser qu'en 1937, avec la prise de décision pour l'achat en avril 1937 et la signature du contrat couvrant la fourniture de 100 000 armes le 15 juillet 1937. Ces 100 000 premiers K98k furent livrés au Portugal de la fin de l'année 1937 au mois de septembre 1939.
Ces K98k portugais se déclinent en fait en trois variantes principales :
- les m/937, dont quelques 60 000 exemplaires furent exportés vers le Portugal entre 1937 et le début de l'année 1938, correspondent à des K98k "standards" de l'armée allemande - ils portent le marquage S/42 1937 de Mauser sur le tonnerre ;
- les m/937-A (40 000 environ), Mauser portugais 1937 "typiques", correspondant au modèle présenté ci-dessous ;
- les m/937-B (également connus sous la dénomination m/941 et m/941-A), fournis par Mauser entre 1941 et 1942 (seconde partie du contrat, signé le 15 juillet 1941, pour 50 000 armes, dont seulement 30 000 furent livrées au Portugal), correspondant à des K98k "standards" de l'époque (crosse en lamellé-collé, plaque de couche enveloppante et tunnel de guidon) mais revêtus des armes du Portugal sur le tonnerre, au-dessus de leur année de production (1941). Faute du paiement de l'intégralité du contrat, ce sont des armes de cette série qui seront réaffectées à l'armée allemande (numéros de série commençant par G ou H), et dont certains exemplaires réapparaîtront bien des années plus tard en tant qu'armes de prise soviétiques (en anglais : Russian-capture(d) K98ks ou RC K98ks) ou même en tant que "Mauser norvégiens" dans de bien moindres proportions.
D'après Richard D. LAW (Backbone of the Wehrmacht, the German K98k Rifle, 1934-1935), un certain nombre de K98k munis de marquages allemands standards furent prélevés des stocks de la Wehrmacht pour être livrés au Portugal en 1942 et 1943 - probablement après que ce pays se fut acquitté du solde de sa dette. Les armes du Portugal furent peut-être appliquées sur les crosses de ces armes par les Portugais après leur livraison d'après l'auteur.


Les m/937-A, communs sur le marché européen, mais beaucoup plus rares sur le marché américain, où les m/937-B, importés en masse aux Etats-Unis et au Canada jusqu'au début des années 1990, règnent presque sans partage, présentent une apparence assez uniforme : crosses en noyer devenues très sombres et portant de (très) nombreuses traces de manipulation, garnitures dont le bronzage d'origine a généralement cédé la place à un brun rouille plus ou moins soutenu selon l'état de conservation du bronzage, qui a parfois presque entièrement disparu. Mon exemplaire, typique à mon avis, ne fait pas exception à la règle.
Ces armes proviennent de toute évidence d'une source unique et ont été stockées dans les mêmes conditions d'humidité - ce n'est qu'après 1970 que le Portugal "déstocka" ces Mauser, en service dans l'armée portugaise jusqu'au début des années 1960 avant d'équiper les milices et forces auxiliaires des possessions portugaises en Afrique. Ils furent commercialisés en grandes quantités par Frankonia à partir de 1972 et figuraient encore sur son catalogue 2001-2002.

Comme on peut le constater sur cette photo, mon exemplaire a été (ré-)importé par HEGE Jagd & Sport (Allemagne fédérale) en 1972 et est passé par le ban d'épreuve de Cologne (trois couronnes dans un écu). Conformément à la loi allemande, le calibre de l'arme (8x57 JS) est mentionné, de même que, comme nous le verrons plus tard, la planchette de hausse a été grossièrement "bridée" à 300 mètres - ce K98k est administrativement parlant une "arme de chasse".

Outre son prix attractif pour un quasi-Kar98k monomatricule (autour de 500 €), ce Mauser présente l'intérêt d'être revêtu de l'intégralité des poinçons appliqués à la même époque sur les Mauser de la Wehrmacht - si cette procédure fut largement allégée au fur et à mesure que l'Allemagne nazie s'enfonçait dans une guerre dont elle perdait la maîtrise, les marquages de ce Mauser de 1937 sont en tous points conformes au manuel intitulé Vorläufige Technische Lieferbedingungen für Karabiner 98k Ausführung A ("Conditions de livraison techniques préliminaires pour fusil 98k modèle A"). Plus connu sous son numéro de nomenclature, TL 1/1003, ce manuel regroupait à partir du début de l'année 1936 les instructions fournies aux contrôleurs du Waffenamt répartis dans les différentes usines produisant le K98k.

La désignation du modèle, habituellement Mod.98, est remplacée sur le côté gauche du boîtier par la "raison sociale" de Mauser : MAUSER-WERKE A.G. OBERNDORF A/N. C'est ce marquage que Mauser apposait sur les armes de ses contrats commerciaux, comme, par exemple, sur les modèles 1935 de son contrat brésilien. Les marquages militaires de ce modèle 1937, qui n'apparaissent pas sur le modèle brésilien, soulèvent néanmoins des interrogations : Mauser et le IIIe Reich avaient-ils jeté bas le masque qui dissimulait encore leurs activités  militaro-commerciales en avril 1937, date de la livraison du dernier lot de modèles 1935 destinés au Brésil ? C'est la seule explication que je puisse envisager en l'état de mes connaissances, puisque l'exécution de la commande portugaise n'eut lieu qu'à partir de la fin de l'année 1937.
Le numéro de série (C1104), est conforme aux numéros de série  des K98k portugais et différent des numéros de série allemands. Ce numéro de série situe cette arme dans les premiers exemplaires de la livraison de 40 000 m/937-A. Les autres numéros de série de cette livraison comprendront, outre le C, les lettres D et E. Les lettres F, G et H  seront affectées à la seconde partie du contrat, en 1941 et 1942, dont les numéros de série s'inscriront ainsi dans la continuité des premières livraisons en dépit du changement dans le type de l'arme. La toute première livraison, comprenant exclusivement des K98k du type de ceux utilisés par la Wehrmacht avant la mise en production du modèle portugais spécifique, semble avoir été composée d'armes ayant un double numéro de série : le numéro d'origine de l'arme et un numéro de série portugais de un à cinq chiffres précédé de la lettre A ou B apposé sur la crosse.

Les poinçons aigle-nazi/63 confirment que cette arme a été produite à Oberndorf à la (toute) fin de l'année 1937 : les K98k S/42 (= Mauser Oberndorf) de 1937 produits pour la Wehrmacht portent en effet dans leur immense majorité des poinçons aigle de Weimar/63. Le passage de l'aigle de Weimar à l'aigle nazi, amorcé à la fin de l'année 1937, sera effectif en 1938.

Les armes du Portugal ainsi que la date de production de l'arme ont été apposées sur le tonnerre à Oberndorf. L'indication du calibre réel du canon (7,9 mm) figure sur la base du celui-ci.

Le guidon du m/937-A est l'un des éléments spécifiquement portugais de ce Kar98k : protégé par des "oreilles" latérales, il présente en outre la particularité d'être droit et carré sur son sommet alors que le guidon allemand est en forme de triangle. L'encoche pratiquée sur l'avant du guidon permet de fixer le couvre-bouche, d'une type différent de celui du K98k.

Le trait fin incisé sur la base du guidon confirme que la visée de l'arme a été ajustée à Oberndorf.


Le cran de mire de la hausse est en forme de U et non en forme de V comme sur les K98k de l'armée allemande. Cette particularité, qui se retrouve sur les Mauser espagnols, facilite la prise de visée et s'avère plus adaptée pour des tireurs ayant une moindre acuité visuelle.


Vue de dessus, la planchette de hausse ne se distingue en rien de ses homologues allemandes.


Le gros point de soudure qui fâche, la faute à une législation absurde.


Les poinçons aigle/63 et WaA63 du ou des contrôleur(s) du Waffenamt officiant à Oberndorf sont omniprésents sur l'arme, de même que le numéro de série de ce K98k.













Autre caractéristique de ce fusil luso-germanique, l'absence de la fente de crosse du K98k, remplacée par un anneau de bretelle destiné à accueillir le battant d'une bretelle de type Gewehr 98.



La crosse de ce m/937-A, l'un des premiers de cette série, présente encore des aigles de Weimar, qui feront place sur la plupart des autres m/937-A à des aigles nazis. La date de fabrication de ce fusil se place donc bien à la charnière de l'utilisation des aigles de Weimar et des aigles nazis, à la fin de l'année  1937.

Le bracelet de grenadière est la seule pièce de cette arme qui n'est pas "au numéro" : rupture de l'anneau du bracelet originel ou échange lors d'un démontage ?

Cette pièce est la dernière pièce spécifique à ce K98k du contrat portugais de 1937.

Pour résumer, je dirais que cette arme relativement courante et accessible pour le commun des collectionneurs présente le double intérêt d'être revêtue de l'intégralité des marquages visibles sur les Mauser précoces et d'être pourvue d'organes de visée rendant son utilisation possible pour des tireurs à la vue "vieillissante". Cet exemplaire est en outre pourvu d'un canon dans un état proche du "miroir", gage de précision qu'un exemplaire de la Wehrmacht offre plus rarement.


Dernière édition par Momo57 le Lun 28 Aoû 2017, 23:45, édité 21 fois

Momo57
Membre
Membre

Nombre de messages : 61
Age : 52
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  parachute24 le Dim 27 Aoû 2017, 19:52

Superbe post !Merci !!!
avatar
parachute24
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 264
Age : 37
Date d'inscription : 26/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  kirvari39 le Dim 27 Aoû 2017, 20:19

Le stockage dans diverses ex colonies Portugaises ont été plus que néfaste sur ces Mauser avant leurs revente en Allemagne .
avatar
kirvari39
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 816
Age : 59
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  Momo57 le Dim 27 Aoû 2017, 20:56

Ces M937-A à crosse sombre sont réputés avoir rouillé en-dessous de la limite entre le métal et le bois. Je crois que c'était effectivement le cas pour le mien, car des traces de "décapage" apparaissent à ce niveau-là le long du canon..

Momo57
Membre
Membre

Nombre de messages : 61
Age : 52
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  Momo57 le Dim 27 Aoû 2017, 21:27

Une comparaison entre un Mauser modèle 1935 Brésil produit en avril 1937 et ce Mauser modèle 1937 Portugal - on imagine la qualité du modèle portugais à la sortie de l'usine Mauser...



Un indéniable petit air de famille entre ces deux Mauser "lusophones"

Momo57
Membre
Membre

Nombre de messages : 61
Age : 52
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  vince24 le Dim 27 Aoû 2017, 22:52

Merci pour cette présentation très instructive ! 

Pour les organes de visée, s'ils sont comparables à ceux des Mod 1904-37 refait en Allemagne à la même époque, alors oui ils sont (relativement) excellent. Par contre je ne comprends pas la comparaison avec ceux des mauser espagnol. Les organes du "Coruna" sont comparables à ceux d'un K98 (encoche en V, guidon triangulaire) mais en bien plus petit encore, terribles pour les yeux !   

Ce serait passionnant de pouvoir connaitre l'histoire individuelle de ces armes depuis leur destockage. 

En l'occurence, il y a dû avoir un nouveau destockage quelque part ces derniers temps, car ces K98 portugais fleurissent chez plusieurs vendeurs en ce moment.

vince24
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 194
Age : 35
Localisation : Moselle
Date d'inscription : 04/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  Momo57 le Dim 27 Aoû 2017, 23:17

vince24 a écrit:
Pour les organes de visée, s'ils sont comparables à ceux des Mod 1904-37 refait en Allemagne à la même époque, alors oui ils sont (relativement) excellent. Par contre je ne comprends pas la comparaison avec ceux des mauser espagnol. Les organes du "Coruna" sont comparables à ceux d'un K98 (encoche en V, guidon triangulaire) mais en bien plus petit encore, terribles pour les yeux !   

En l'occurence, il y a dû avoir un nouveau destockage quelque part ces derniers temps, car ces K98 portugais fleurissent chez plusieurs vendeurs en ce moment.





Il me semblait que les Mauser La Coruña avaient un cran de mire en U, mais je me suis sans doute trompé - mea culpa !

Oui, il y a effectivement pas mal de m/937-A en vente en ce moment - un collègue du club de tir en a acquis un au début de l'été. Franchement, quand je vois les sommes demandées pour un K98 allemand monomatricule, je trouve que ce Mauser portugais est une excellente affaire. A ce sujet, pas mal de S/42 de 1937 vendus comme des vétérans de l'armée allemande ont cette même origine portugaise...


Dernière édition par Momo57 le Lun 28 Aoû 2017, 23:24, édité 1 fois

Momo57
Membre
Membre

Nombre de messages : 61
Age : 52
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  Momo57 le Lun 28 Aoû 2017, 23:07

Par contre, les organes de visée des Mauser norvégiens ont été modifiés dans le même sens :



Momo57
Membre
Membre

Nombre de messages : 61
Age : 52
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  guppyendler le Lun 28 Aoû 2017, 23:26

Super présentation merci

guppyendler
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 203
Age : 28
Date d'inscription : 28/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un Mauser luso-germanique : le modèle 937-A

Message  Momo57 le Lun 28 Aoû 2017, 23:49

guppyendler a écrit:Super présentation merci

Merci à toi. J'essaie de me documenter autant que je le peux, pour apporter un "plus" à ma présentation.

Momo57
Membre
Membre

Nombre de messages : 61
Age : 52
Date d'inscription : 08/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum