BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Jeppesen le Sam 18 Fév 2017, 23:51

ARISAKA Type 38 :
 
 
Le fusil type 38, dérivé du fusil type 30 qui n’a pas donné toute satisfaction, est le fusil standard de l’infanterie dans l’armée Impériale japonaise en cette première partie du XXème siècle.
 
Il a été adopté en l’Année 38 de l’Ère MEIJI, d’où son nom. Ceci correspond en fait à l’année 1905 pour notre calendrier conventionnel.
 
Cette arme est réputée très précise, solide et fiable quelques soient les conditions d’utilisation. Sa production, à la fin de la seconde guerre mondiale, est estimée à quelques 3.400.000 d’exemplaires.
 
Elle a été déclinée en quelques sous-versions, comme une carabine « type 38 », une version plus courte du fusil à l’usage des troupes « non combattantes », ainsi qu’une version pour parachutiste, donc la crosse se replie.
 
C’est une arme très longue, sans doute la plus longue utilisée au cours du second conflit mondial, avec 1,22 m de long, pour un canon d’une longueur de 0,80 mètre. Son poids est donné pour 3,95 kg.
 
Lorsque l’on connaît la relative petite taille des japonais de cette époque, cela ne devait pas être sans poser quelques problèmes, surtout lorsqu’elle était munie de sa baïonnette, de « type 30 ». Il semble cependant manifeste que le soldat japonais savait en tirer le meilleur parti.
 
La cartouche standard pour cette arme est une munition de calibre 6,5 x 50mm. La vitesse de la balle est de l’ordre de 762 m/sec. L’arme est équipée d’un classique magasin de 5 coups.  La cadence de tir pouvait être de 30 coups/minute entre les mains d’un tireur entraîné, certains le donnent capable d’une cadence de 15 coups/minute seulement…
 
L’arme porte sur le tonnerre le fameux « chrysanthème », marque de propriété de l’Empereur, qui rattache directement le combattant à celui-ci. A tel point que beaucoup de ces symboles seront meulés ou partiellement effacés autant que possible, lorsque le soldat devra se séparer de son arme, au moment de la défaite japonaise.
 
Ce type 38 a également été vendu à l’export, et a servi, entre autre, au Royaume-Uni, en Thaïlande, en Russie, en Chine, en Indonésie, et semble t’il également au Mexique.
 
Ces armes se font relativement rares en Europe.
 
Si j’ai bien su interpréter les différents symboles gravés sur l’arme que voici, elle aurait été fabriquée à l’arsenal de NAGOYA puis finalement cédée à la Thaïlande lors du contrat de vente entre les deux pays (d’où le « chrysanthème » impériale orné de quelques petits cercles en périphérie pour signaler que l’arme n’appartient plus à l’Empereur).
 
L’arsenal de Nagoya a fabriqué ce type de fusil entre 1923 et 1945. Le tonnerre porte également quelques symboles japonais qui signifient, sauf erreur de ma part, « type 38 ».
 
Le numéro de série est précédé d’un symbole, relatif à la série de fabrication (si j’ai bien compris, un « kana », qui signifierai « 8 » ? ou « 27 », ou « 31 » ?....je laisse le soin aux spécialistes de préciser la chose) et suivi d’un autre marquage, genre « cercle », dont la signification m’échappe.
 
J’ai relevé aussi sur le talon de crosse un petit marquage, représentant une sorte de « t », qui correspondrait au chiffre « 7 »…à confirmer par les mêmes spécialistes de la chose.
 
La baïonnette, elle, est du « type 30 », prévue avec cette arme. Elle a été fabriquée, d’après les marquages qu’elle porte, par un atelier travaillant sous le contrôle de l’arsenal de Nagoya. Le fourreau se termine par une bouterolle, qui disparaitra ensuite pendant les fabrications de guerre, pour cause de simplification.
 
L’arme porte également un poinçon « bien de chez nous », à savoir le « AR » couronné de St-Etienne, quand l’arme a été éprouvée en France. Dieu merci, celui-ci est assez discret, et ne dénature pas spécialement l’arme (à mon point de vu, s’entend).













































Agrandir cette image






















Agrandir cette image




Agrandir cette image








Me manque la baguette...va falloir que j'essaie d'en trouver une...

------------------------

Tallyhoo ! Tallyhoo !



avatar
Jeppesen
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 707
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)
Date d'inscription : 27/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Pâtre le Dim 19 Fév 2017, 00:47

salut
Jeppesen a écrit:ARISAKA Type 38 :
...
Me manque la baguette...va falloir que j'essaie d'en trouver une...

Là, y'en a:
https://www.libertytreecollectors.com/productcart/pc/viewPrd.asp?idproduct=4471&idcategory=83
"une" baguette,+frais de port...ça vaut une commande groupée!
...p'u qu'à trouver des possesseurs d'Arizaka orphelin de baguette (ça semble être la norme scratch )



------------------------

"Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint
Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins"

Georges Brassens
avatar
Pâtre
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1609
Age : 46
Localisation : Besançon (25)
Date d'inscription : 20/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Badabom le Dim 19 Fév 2017, 04:14

Merci du partage !  

C'est effectivement un exemplaire produit par l'Arsenal de Nagoya, probablement début 1940 (ou fin 1939). Il prit durant la même année la direction de la Thaïlande, non pas dans le cadre d'une vente mais d'un échange : matériel de combat contre matières premières.
Nagoya prit la suite de la production de Tokyo Koishikawa au début des années 30', un peu avant que ce dernier arsenal ne soit définitivement transféré à Kokura. A ce moment là, plus de 2 millions de Type 38 "longs" avaient déjà été produits, et rapidement, un système de "séries" fut mis en place. Les fabricants se voyaient attribuer la production de blocs de 100 000 armes, chaque bloc étant représenté par un katakana (lui-même associé à une valeur). Ainsi, l'Arsenal de Nagoya produisit les séries 26, 27, 28 et ne démarra que tout juste la 29ème. Le katakana, placé dans un petit cercle, précède le numéro de série du fusil. Dans le cas présent, c’est la série 27. Tout bêtement, c'est l'équivalent japonais de nos lettres préfixes.
Pour l'anecdote, le logo de l'Arsenal de Nagoya représenterait la confrontation de 2 "Shachi", créatures aquatiques du folklore japonais.

La baïonnette est une Type 30 produite par "Kanashiro Sakugan-ki Seizo KK", compagnie industrielle spécialisée dans la fabrication de matériel d'usinage. Comme souvent, la production de matériel de guerre par une société privée devait être contrôlée par un arsenal militaire, en l’occurrence celui de Nagoya.

Je reviens rapidement sur la version "parachutiste" à crosse repliable que tu évoques. Celle-ci fut développée à titre d'essai, en modifiant un petit nombre (grossièrement estimé à 300) de "carabines" Type 38. Je n'ai pas son appellation japonaise officielle en tête, mais elle se traduit par "Test Type 1", en référence à l'année 2601 du calendrier nippon (1941 chez nous). La modification rendait l'arme excessivement fragile, on retrouve néanmoins le même système de crosse repliable sur un certain nombre de PM Type 100.

Beau fusil que le tien, en bel état.
J'ai l'impression que la tranche de ton couvre-culasse est numérotée, il serait intéressant de vérifier si elle "matche" le numéro de série ou non.

salut


Dernière édition par Badabom le Dim 19 Fév 2017, 17:31, édité 1 fois
avatar
Badabom
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 251
Age : 27
Date d'inscription : 31/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  CLOSDELIF le Dim 19 Fév 2017, 09:06

Belle arme, et merci à vous :C'est toujours agréable d'apprendre quelque chose de nouveau dès le matin; je me coucherai moins bête ce soir salut

------------------------

 Verna Erikson , héroïne de l'indépendance de la Finlande   Eläköön vapaus

http://winchester-lsg.forumotion.com/  
http://prehistoire-xixeme.forumactif.org/
avatar
CLOSDELIF
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 17101
Age : 65
Localisation : 81
Date d'inscription : 03/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  WICHITA le Dim 19 Fév 2017, 10:24

Tu nous dis que ce fusil est long; peux tu stp, nous dire de combien est la ligne de mire, longue aussi?
J'en viens donc à me poser la question, il y a un trou sur la hausse qui ressemble à la hausse de l'US17 (et P14) la prise de visée, malgré l'éloignement de la hausse? est facile? (par ce trou)
En bref, le tir avec un ARISAKA c'est bien?
(d'autant plus que la bretelle a l'air pas trop mal)

------------------------

Pas de chichis, appelez moi SUPER !
avatar
WICHITA
Modérateur

Nombre de messages : 12697
Age : 53
Localisation : Plein sud !
Date d'inscription : 29/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Joel_ le Dim 19 Fév 2017, 11:50

WICHITA a écrit:Tu nous dis que ce fusil est long; peux tu stp, nous dire de combien est la ligne de mire, longue aussi?
J'en viens donc à me poser la question, il y a un trou sur la hausse qui ressemble à la hausse de l'US17 (et P14) la prise de visée, malgré l'éloignement de la hausse? est facile? (par ce trou)
En bref, le tir avec un ARISAKA c'est bien?
(d'autant plus que la bretelle a l'air pas trop mal)
J'ai pas beaucoup utilisé le mien (rechambré en 6.5x57 Mauser), une ou deux fois auTAR, mais perso, j'aime assez sa visée avec œilleton (enfin, c'est plutôt mes vieux yeux qui aiment bien).

Le seul point un peu noir sur le mien, c'est le poids du départ. J'ai changé le  ressort de détente mais pas eu l'occase de retirer avec après...

------------------------


Législation armes
Ce lien, Juste Clique-Le.
avatar
Joel_
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 448
Age : 56
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 08/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Jeppesen le Dim 19 Fév 2017, 12:14

Merci pour les infos complémentaires, Badaboum.

J'avais un peu de mal à "déchiffrer" le "katakana", bien que j'en ai la "liste" avec l'usure de la frappe du marquage, je n'étais pas bien sûr...

Je vais vérifier pour la numérotation éventuelle du couvre-culasse, je te tiendrai au courant;


Pour ce qui est de la prise de visée, je pense que le "trou" (l’œilleton, donc) est fait pour un prise de visée rapide, ou un tir à "moyenne" distance, l'utilisation de la hausse graduée se faisant pour des tirs plus "précis" (et "posés") ou à longue distance.

------------------------

Tallyhoo ! Tallyhoo !



avatar
Jeppesen
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 707
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)
Date d'inscription : 27/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  WICHITA le Dim 19 Fév 2017, 13:30

attention, je parle bien du trou que l'on voit sous le grand "U" de la planchette de hausse qui se règle en hauteur.

------------------------

Pas de chichis, appelez moi SUPER !
avatar
WICHITA
Modérateur

Nombre de messages : 12697
Age : 53
Localisation : Plein sud !
Date d'inscription : 29/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Jeppesen le Dim 19 Fév 2017, 13:59

Ah, OK....je n'en sais rien ! tongue

bon, je vais essayer de trouver ça dans une "doc" sur l'Arisaka (à moins que Badaboum soit informé ?).

------------------------

Tallyhoo ! Tallyhoo !



avatar
Jeppesen
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 707
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)
Date d'inscription : 27/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Jeppesen le Dim 19 Fév 2017, 16:23

J'ai trouvé ça sur un manuel concernant le modèle "99", mais le principe de la hausse ne doit pas être très éloigné de celui du type 38 ?

 
The circular peep sight formed at the bottom by lowering the rear sight leaf
is used for firing at range of 100 meters. The semi-circular peep sight.
formed by raising the rear sight leaf and slide is used for firing ranges
of 200 meters.
 

La hausse, elle est graduée à partir de 300 mètres, jusque 2400, par "tranche" de 100mètres, si je me souviens bien ?

Pas trouvé de "manuel" concernant le "type 38" !


Dernière édition par Jeppesen le Dim 19 Fév 2017, 17:26, édité 1 fois

------------------------

Tallyhoo ! Tallyhoo !



avatar
Jeppesen
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 707
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)
Date d'inscription : 27/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Badabom le Dim 19 Fév 2017, 16:50

Pour un Type 38 Nagoya série 27, il n'y a pas 36 modèles de hausse. Seul le modèle à œilleton gradué jusqu'à "24" est cohérent, ce qui est le cas ici.

L’œilleton fixe disponible lorsque la hausse est en position couchée, est étalonné pour le tir à 300 mètres. C'était (à l'époque) la distance de référence chez les japonais. Même sur le réticule des lunettes de sniper, le croisement des axes horizontaux et verticaux correspond au point d'impact à 300 mètres. Le système sera revu avec l'arrivée du Type 99.
Au delà de cette distance, il convient de déployer la hausse (position verticale) et de régler le curseur sur la distance voulue (les graduations correspondent à des centaines de mètres).
Cependant, si vous observez bien les photos, vous noterez que la position la plus basse de ce curseur correspond à une distance de 500 mètres. Suivent alors les positions 600, 700, 800 et ainsi jusqu'à 2400. Vous allez alors me dire :

"Ok, on utilise le cran de mire non réglable pour le tir jusqu'à 300 mètres, et on passe à la hausse réglable à partir de 500 mètres. Mais pour 400 alors, on fait comment ?"

Eh bien la graduation pour 400 mètres est pourtant bien présente, mais masquée par le curseur lorsque celui-ci est dans sa position la plus basse. Lorsque la hausse est déployée, il suffit de monter le curseur de quelques graduations afin de "libérer" un cran fixe (mais pas œilleton), étalonné pour 400 mètres.
Voyez plutôt la photo, le curseur est dans sa position la plus haute, et le cran étalonné "4" est bien visible à la base de la hausse.



Dernière édition par Badabom le Mar 21 Fév 2017, 20:38, édité 3 fois
avatar
Badabom
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 251
Age : 27
Date d'inscription : 31/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  Jeppesen le Dim 19 Fév 2017, 17:25

Merci our ces explications, Badaboum  salut

------------------------

Tallyhoo ! Tallyhoo !



avatar
Jeppesen
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 707
Age : 68
Localisation : Haut de Seine (92)
Date d'inscription : 27/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  gégé95 le Dim 19 Fév 2017, 23:38

Malheureusement chez Liberty collectors c'est 'sold out' comme indiqué sur leur site.

gégé95
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 940
Age : 68
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BANZAI: le fusil japonais ARISAKA type 38

Message  BrunoUS17 le Lun 27 Fév 2017, 18:37

Oui, merci Laurent, parce que je ne comprenais pas trop comment une arme de 1905 pouvait avoir des instruments de visée réglés à 100 et 200 mètres.
D'autant plus que lors de la dernière séance de tir (hier), pour toucher la C200 à 200 m à hauteur du centre, je devais contre-viser en alignant le bas de la cible.
Donc  300 m dans l’œilleton et 400 dans le "demi-oeilleton". Celui-là, il ne doit pas être facile à utiliser ! Suspect 

Vu que c'est le printemps et que les cerisiers fleurissent, j'ai fait un nouveau post... sur la même arme !
avatar
BrunoUS17
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1109
Age : 54
Localisation : Près de Bordeaux
Date d'inscription : 14/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum