SMLE N°1 MKIII London small arms Co 1917 façon puzzle... identification des marquages et restauration

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SMLE N°1 MKIII London small arms Co 1917 façon puzzle... identification des marquages et restauration

Message  Dirty Larry le Dim 15 Mai 2016, 01:31

Bonjour à tous, 

 Bien que n'aimant pas les armes "remises à neuf", j'étais à la recherche d'un projet d'arme à restaurer (car j'adore paradoxalement travailler les finitions du bois et du métal)... et depuis longtemps d'un SMLE N°1 MKIII ou III*

 J'ai donc récemment bondi sur un SMLE de la London Small Arms Co (1917) à un prix très intéressant, justifié par son mauvais état et le fait que son précédent propriétaire avait attaqué de le "restaurer" à l'aide d'un très, très, très gros abrasif. C'était l'occasion rêvée de tenter un "sauvetage" sans avoir l'impression de détruire la rouille sacrée de l'histoire. (Arme de catégorie C dûment déclarée en préfecture). 

L'incohérence des marquages, de l'état et des matériaux de la boiserie, et l'absence de la majorité des vis d'embouchoir et de fût, m'amènent à penser que tout ou partie des bois et des garnitures sont un remontage de pièces d'origine diverses. 

 Une partie de ces bois est-elle d'origine ? c'est un des mystères à résoudre que je propose aux Sherlock Holmes du forum. Mon objectif n'est ni de le refaire "à neuf" ni d'en faire une arme de match (le canon, aux rayures nettes, et cependant bien bien piqué) mais de le redonner le sourire, histoire qu'il veuille bien faire tinter des gongs à 200 m en tir rapide. 

 Hop, la foire aux marquages, à vot' bon coeur : 

(Après avoir passé une heure à insérer un tas d'images qui n'ont jamais marché, je vous livre le tout sur cet album :) 

http://imgur.com/a/HSomZ  


Notez que certaines photos ont été prises avec l'état de réception de l'arme (métal attaqué au pied-de-biche) et d'autres en cours de sauvetage du boîtier (reprise, repolissage en conservant les marquages qui dieu merci ont survécu aux précédentes attaques) 

Et les commentaires des vues avec divers mystères à élucider :  

- Vue d'ensemble de l'engin à réception, avec le boîtier mis à blanc par le précédent proprio...

- Marquage fabricant, là j'ai pas d'excuses  : 

GR couronné Georges Rex
LSA Co Ld : London Small Arms Co limited, si j'ai bien compris un consortium genre BSA mais de taille réduite, il serazit le plus petit fabricant de SMLE. 
Malgré le retrait du cut off, noter que le fusil n'a pas été mis au standard MKIII en arsenal (pas de "*")

- Poinçons d'épreuve Ok, mais pour le "47" à l'avant gauche du boîtier je sèche... de même pour le "W24" de l'autre côté 

- Verrou au numéro de l'arme, ouf ! Le marquage de tête de culasse indique, sauf erreur, sa longueur (réglage de feuillure)

- Hausse du bon modèle, mais fab' Enfield (pardon pour la graisse, je n'ai vu le marquage "EFD" = Enfield que sur la photo.)  Elle a vécu, mais n'a pas été renumérotée au numéro de cette arme. 

- AVG du boîtier et tonnerre repris pour restauration, je n'irai pas plus loin pour garder les marquages. Le canon port les lettre "X" et "S" outre les poinçons d'épreuve classique

- Pied de hausse, poinçon de contrôle vraisemblablement

- Guidon avec indication de hauteur 

- Aaaahh, là on arrive au mystère;.. Superbe crosse (Noyer je pense), hélas passé à l'abrasif de maçon et vernie, mais avec les restes d'un "K K D 1. 44 + broad arrow"... là, je suis curieux, et pas trouvé d'explication. 

- Et un superbe marquage  "TDE (W) avec broad arrow", le tout dans un cercle, qui est attribué, selon les uns, à une affectation en Inde (sans plus d'explications), pour les autres à des fusils de drill... pas convaincu non plus... je donne ma langue au chat. 

- Sous la poignée des poinçons de contrôleurs je présume... SA 48, S47, etc... mais de quelle origine ? 

- Sous la plaque de couche : O 18 ... le crosse contenit un huilier EFD (Enfield) 

- Sur ladite plaque de couche, SA 302 et un triangle, là encore, j'ignore l'arsenal d'origine. 

- Fût en hêtre, avec reste de peinture rouge (drill ? ), pas au numéro, avec poinçons mais aussi un gros "Z" et "1104" derrière l'embouchoir... un numéro de râtelier ? Notez que le bois a cédé en arrière de la vis avant de sous-garde... si vous avez une idée pour une technique de réparation, je suis preneur...

- SA 50 F (Fazakerley ? ) sur la ferrure du garde-main supérieur avant (lui-même en noyer il me semble...qu'en pensez-vous ?). Une partie est noircie, et ne concorde pas avec le fût. Notez l'anneau de grenadière en laiton (noirtci à l'origine) d'origine Lithgow...c'est plus un fusil, c'est un résumé du Commonwealth ! 

- SMC sur la planchette du magasin, mais je pense qu'elle a été changée vu son bon état...

- le clip du garde-main arrière a disparu au siècle dernier...

- Embouchoir pas au numéro (pas étonnant) avec TS 22 à l'intérieur. Il a été repeint en noir extérieurement, avec une peinture très fragile, à ma connaissance ce n'est pas un travail d'arsenal...

Voilà, un sacré puzzle ! 

Mes principales interrogations sont la signification des marquages de la crosse, et de savoir si elle peut être originale à l'arme (pour le fût et les garde-mains, c'est sûr que non ... )  

Si vous avez des pistes....

Bon week-end à tous.

Dirty Larry
Membre
Membre

Nombre de messages : 77
Age : 37
Date d'inscription : 01/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: SMLE N°1 MKIII London small arms Co 1917 façon puzzle... identification des marquages et restauration

Message  An ix le Dim 15 Mai 2016, 12:20

C'est plus sympa avec les images visibles sur le forum  Wink


































































































An ix
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 342
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SMLE N°1 MKIII London small arms Co 1917 façon puzzle... identification des marquages et restauration

Message  An ix le Dim 15 Mai 2016, 12:21

Le fût est indien (la vis de renfort n'existe pas sur les modèles anglais). Wink

La crosse est indienne également. Le marquage T D E W est indien (après l'indépendance).


An ix
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 342
Age : 48
Date d'inscription : 12/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: SMLE N°1 MKIII London small arms Co 1917 façon puzzle... identification des marquages et restauration

Message  Dirty Larry le Dim 15 Mai 2016, 12:43

Wow, un grand merci An IX !!!! : Je suis entièrement d'accord sur le fait que c'est bien plus sympa comme ça ; j'ai tout d'abord essayé de les intégrer au post, mais au premier essai de prévisualisation puis premier essai de post, aucune ne s'affichait (inscription trop récente, poids des images.... mystère) 

Pour les bois, merci aussi ! J'avais un maigre espoir que la crosse soit d'origine (aucun pour le fût) : ce marquage TDE est effectivement visiblement postérieur au "KK 1.44" ; la crosse (et le fusil qui allait avec) a donc dû être refinie en arsenal, après 1948 : cela exclut que la "ferraille" soit la sienne, vu son état. 

L'hypothèse la plus plausible est donc une pièce de fouille ou "de grenier" 1e GM (méca complète et magasin), remontée avec des bois et garnitures acquis sur le marché. Bon, aucun remors à avoir donc pour remplacer le fût par un en noyer, si j'en trouve un à pas trop cher. Il ne retrouvera pas son authenticité, mais fera un peu moins "Frankensteinfield", et aura évité de finir en fer à béton (vu pour un K98az qui a passé 60 ans à armer un pilier de portail..)

Dirty Larry
Membre
Membre

Nombre de messages : 77
Age : 37
Date d'inscription : 01/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: SMLE N°1 MKIII London small arms Co 1917 façon puzzle... identification des marquages et restauration

Message  oxi81 le Sam 11 Juin 2016, 17:02

Dirty Larry a écrit:
L'hypothèse la plus plausible est donc une pièce de fouille ou "de grenier" 1e GM (méca complète et magasin), remontée avec des bois et garnitures acquis sur le marché.


Si c'est le cas, ton SMLE de 1917 était affecté à une unité canadienne comme le montre la lettre C traversée d'une flèche verticale sur le coté gauche du tonnerre.

------------------------

François 


"La guerre est une chose trop grave pour être confiée à des militaires" (Georges Clémenceau)

"La guerre est la continuation de toute politique par d'autres moyens" (Von Klausewicz)

"Je demande d'emmener avec moi 600 hommes de la Légion étrangère afin de pouvoir, le cas échéant, mourir convenablement"... (Général Gallieni à Madagascar).

oxi81
Modérateur

Nombre de messages : 3649
Age : 54
Localisation : Province autonome de Catharie
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum