égreneur automatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

égreneur automatique

Message  Le grascon le Mer 04 Mai 2016, 22:34

  Un petit sujet pour vous présenter un projet qui taquinait mon cerveau, je ne suis pas un expert en rechargement, on a toujours la crainte d’avoir des doses bien régulières et pour ma part lorsque je veux avoir des doses précises j’utilise mon égreneur, un des premiers outils qu’il m’a semblé bon d’acheter dès mes balbutiements en rechargement, je mets en garde ceux qui voudraient suivre mon chemin et me dégage de toute responsabilité, il est important de toujours être attentif et d’avoir le contrôle visuel assidu. 
 
                                     Pour ma réalisation,  faire une égreneuse automatique, mon cahier des charges était le suivant, la sécurité de mon outil un maximum de pièces en laiton et alu, faire évidement une machine précise et fiable et si possible compatible poudre noire, vos remarques sont les bienvenues, bonnes ou mauvaises.
 
                                      Le prix de revient de ma bécane va paraître excessif pour certains, mais pour ma part je me suis fait plaisir avant tout !!!!!!!! L’ensemble est une association de produit du commerce,  je ne suis pas encore équipé de tour, fraiseuse…….
 
                                      Le corps est fait avec un  Té de ½ laiton,  alésage à 22mm pour loger 2 roulements 608 2RS un tuyau de 6 / 8 longueur  90mm traverse les roulements ; dans l’axe du troisième orifice du T le tuyau de 8 est échancré pour piocher la poudre en tournant, et j’ai mis un petit coup de taraud de 6 coté jetée de manière à créer une spire intérieure pour acheminer la poudre ; sur la partie supérieure du T, montage d’un raccord 3 pièces, j’ai coincé une petite bille sous l’olive pour avoir le réservoir d’aplomb, l’axe du tube est bien évidemment incliné comme un doseur manuel, le réservoir est un bout de tuyau cuivre de diamètre 40  longueur 210mm (j’ai pas osé mettre un tube plastique, cela a pour défaut de ne pas voir le niveau de poudre) , le couvercle  un bouchon laiton à souder, l’axe est mû par un petit réducteur alimenté en 12v( modelcraft RB350030-0A101 Rapport 1/30 vitesse de sortie sous 12v 174 rpm charge transmission 6kg /cm permanent 2kg/cm 26.9euros chez conrad axe de sortie diamètre 6 pas choisir au hasard il rentre dans le tube cuivre), celui-ci est monté rigide sur le tuyau de 8, une bride avec un montage bras de réaction souple sur 2 ressorts lui permet de faire sa vie sans contrainte.
 
                                       Je vous décris la partie électricité de façon succincte, si vous souhaiter de plus amples détails, j’essaierais de répondre avec précision ; l’ensemble est géré par un module logique (petit automate basique) crouzet type millenium3 CD 12, 8 entrées dont 4 peuvent être analogiques et 4 sorties alimentation 24v cc , mon petit programme permet de sélectionner 7 pages avec des calibres différents, en fait mon système est simple sur ces 7 pages je règle un temps de grand débit, un temps de petit débit, le petit moteur de l’égreneur est piloté par deux  sorties de l’automate (grand débit et petit débit, le grand débit me permet de gagner du temps et le petit débit affine le remplissage de l’étui et la précision) celles-ci commandent un kit platine  régulateur de tension LM317( chez conrad le kit 8euros et le lm317 0.23euros) avec une petite modification, j’ai remplacé le potentiomètre de réglage par 2 potentiomètres équipés de têtes multitours  qui  sont commutés par leur sortie respective et me permettent d’avoir deux vitesses réglages par les potentiomètres (actuellement petit débit 5.3v et grand débit 9.5v) j’ai donc la possibilité pour affiner ma dose de modifier 4 paramètres la vitesse du grand débit, le temps de rotation du grand débit, la vitesse du petit débit et le temps  de rotation du petit débit, la précision des temporisations est réglable au 1/10 de secondes, vous pouvez juger des possibilités, ce petit automate a plusieurs touches fonctions en façade elles me permettent de sélectionner mes pages calibres, le réglage des temporisations, le lancement d’un cycle pour générer une dose, j’ai honte de ma photo du câblage électrique qui est fait en volant à l’arrache pour le moment.
 
                                    Ceci étant réalisé, j’ai commencé à faire quelques essais et le résultats ont été plus concluant que mes espérances, j’ai fait des doses pour mon 45 acp mon objectif était 0.30 grammes pour de la N310 , les résultats sur 60 étuis pesés individuellement : 11 doses 0.31, 3 doses à 0.29, et 46 doses à 0.30, environ 7 secondes  environ pour remplir un étui.
 
                                     Ma démarche ne s’est pas arrêtée là, j’ai eu envie de faire un chariot pour réaliser un remplissage automatique d’un certain nombre d’étuis, le support des douilles est confectionné avec deux profilés en alu en forme de U  10X15 longueur 420mm, l’ensemble est un parallélogramme qui se déforme et pince les étuis, le centrage est automatique et un ressort à extension permet de maintenir les douilles serrées, heureusement les photos vont accompagner mes commentaires pour les rendre plus compréhensibles, de plus ce système permet de pincer des douilles allant dans mon cas de 0 à 14.5 de diamètre, 2 bouts d’alu 30X 20X90 maintiennent le support de douille, ils sont guidés sur 2 tubes cuivre de 10/12 longueur environ 660mm entraxe 60mm, un des bouts d’alu est taraudé à 5mm, une tige filetée en laiton longueur 770mm entraînée par une autre petit réducteur (igarashi 33G-50  réduction 1/50 vitesse sortie 12v 85tr/mm diamètre arbre 5mm couple 0.6 N/m, 22.99 euros chez conrad), permet la translation du chariot ; pour associer les tubes et le réducteur : deux TE laitons 3/8 F, 4 coudes MM, 4 raccords à souder diamètre 12 3/8 F, 2 mamelons 3/8 1/2 , et 2 raccords à souder pour du 16  1/2  femelle, ouf !!!!! Si certains pourraient le penser je ne suis pas plombier !!!!!!!  Coté transmission le T 3/8 est percé de part en part pour laisser passer la tige filetée de 5 celle-ci est guidée par 2 roulements 625 2 rs , tous ces raccords sont assemblés serrés à la main et les tuyaux sont simplement emboîtés sur les raccords à souder, le tige filetée est maintenue sur les roulements 625 alésage 5 diamètre extérieur 16 avec 2 écrous par roulement ; le moteur est alimenté avec un régulateur lm317 qui crée le 12V à partir du 24Vcc de l’alimentation de l’automate, il y a bien sur possibilité de faire varier la vitesse du chariot avec le régulateur,  pour le moment ma tension d’alimentation est de 12V ; pour canaliser la poudre entre la sortie de l’égreneur et l’étui j’ai fait un petit entonnoir en laiton, je peux  le régler aisément et de façon stable avec un support 3ième main d’établi.
                                       L’automatisme du chariot est géré aussi par l’automate, j’ai d’abord monté un petit micro contact style programmateur à cames qui passait à 1 à chaque tangente du cercle des étuis, j’ai ensuite gérer l’arrêt des étuis avec le temps de rotation du moteur de translation, les deux solutions fonctionnent, pas de contrainte mécanique pour la seconde, pas de frottement sur les étuis, par contre il faut bien gérer avec précision la temporisation qui est aussi au 1/10 de seconde, pour affiner j’ai rajouté un compteur qui s’incrémente au fur et à mesure que les étuis se remplissent avec une consigne réglable du nombre de douille à remplir, mon chariot me permet pour info de remplir 30 étuis en  45 acp  7 minutes environ ; pour lancer un cycle de remplissage un inter est relié sur une entrée automate et me donne le top départ du chargement et fait un reset quand je le rebascule à zéro, un inverseur me permet de faire avancer et reculer le chariot.
 
                                      Mon idée de base pour le poids était de faire un genre de bascule avec un équilibreur d’hélice de modèle réduit et un capteur de pression en utilisant une entrée analogique de l’automate, je me suis « dégonflé » plus complexe et je n’étais pas sûr du tout je pense à juste raison de la fiabilité et de la précision……….Je veux essayer peut être de fiabiliser la sécurité en essayant de monter un capteur de distance ultrason ou laser pour mesurer la hauteur de poudre une fois les étuis remplis de manière à éviter la double dose, mon système actuel est une séquence qui normalement fait les opérations les unes derrière les autres mais………Je  potasse actuellement arduino pour les nuls et j’ai un kit d’initiation qui attends son heure dans mon atelier, cela permettrait à moindre coût d’adapter un proccess d’éliminer le crouzet (j’ai acheté le mien sur ebay 50 euros d’occase un neuf c’est environ 150 euros) d’éliminer aussi je pense les 3 kit régulateurs de tension, mon alimentation 24 v est une simple alim d’ordinateur de récupération entre le -12Vet +12V Les  érudits du rechargement du forum diront si une telle doseuse existe dans le commerce,  je n’ai pas pris la peine de faire des recherches.
 

                                      J’espère que ma prose a été compréhensible pour certains et pas trop insupportable pour d’autres, il me paraît toujours difficile d’être clair pour expliquer techniquement ce genre de proto, j’aimerais participer un peu plus à la vie du forum mais les compétences et le temps me font cruellement défaut, néanmoins il me paraissait opportun de partager ma création et j’espère qu’il y aura partage de sens d’abord et encore plus partage de plaisir et de passion !!!!!!!!   
















































































Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Baccardi le Mer 04 Mai 2016, 22:52

Plus qu'opportun de partager !! Merci !!!

Bin, quelle usine, félicitations

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "

Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9308
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Verchère le Jeu 05 Mai 2016, 06:20

Eh ben y continue à faire fort, là !

Pas le temps de potasser ça se soir (enfin, ce lever du jour), alors juste quelques remarques sur les fournitures : hormis quelques composants, le coût tomberait à quasi-rien en cannibalisant des vieilles télés de réforme (à tube catholique, c'est plus riche que les écrans plats), et des imprimantes (intérêt d'un moteur pas à pas ?).
La logique de contrôle peut être aisément fournie par un vieux PC tournant sous DOS, le genre de trucs qu'on ne trouve même plus aux poubelles (j'en ai stocké quelques dizaines, au cas où). Programmé en TurboPascal ou mieux en assembleur, ça peut utiliser indépendamment chaque pine de chaque prise du panneau arrière ; ça en fait, des entrées-sorties. Je ne pense pas que ce soit plus compliqué à programmer qu'un Arduino, et c'est gratuit (et ça contient d'origine l'alim pour actionner les moteurs).

Mais enfin, se fier au temps d'égrenage pour doser la poudre... J'ai un doute.
Il faudrait une balance électronique avec un sortie numérique RS 232 cachée dans un coin (comme souvent sur les pieds à coulisse)...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'idee est bonne

Message  Jean Louis le Jeu 05 Mai 2016, 22:04

Bonsoir à toi mon Ami, pourquoi ne pas mettre une jauge de contrainte issue d'une balance à 3 sous en couplage avec la variation de poids, le problème est de remettre le tarage à zéro à chaque étuis .
Ou alors un système à tarage volumétrique rotatif qui donne à chaque fois un volume égal ....
Volume égal = poids égal comme la loi de Mariotte ....

Jean louis 
Tous ensemble nous aurons droit à la Sainte lumière . ( a cet endroit, le miel ne coule pas dans les rivières, ils furent beaucoup à aller voir )

Jean Louis
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 754
Age : 64
Localisation : La plus belle ville du Gard
Date d'inscription : 25/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Le grascon le Jeu 05 Mai 2016, 22:38

Bonsoir à vous les as de la bricole à votre niveau ce n'est plus du bricolage...,
la jauge de contrainte doit être faisable, mais je vous assure que mon histoire de temps marche bien, j'ai essayé de balancer une vidéo par youtube mais j'ai abandonné, c'est hyper long ou je m'y prends mal, Verchère et Jean Louis pour vous convaincre et je pense qu'à votre niveau ce n'est qu'une formalité, calez votre égreneur montez un elastique ou un joint torique en guise de courroie sur son axe adaptez un un petit moteur, un petit tourne broche à pile et faites des doses avec des temporisations précises.......Ce WE je vais essayer de recharger des doses de 9 para pour un ami de mon club avec de la poudre en paillettes, cela va peut être, être moins probant avec ce genre de poudre

Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Si ça fonctionne pour lui

Message  Jean Louis le Jeu 05 Mai 2016, 22:58

En fait j'ai une idée bien vicieuse derrière la tête, mon système e de retournement des projectile  watcutter , 
Pour l'instant le fonctionnement est capricieuse ...
Bien sûr c'est pour mettre sur une Rcbs Green Machine .
Jean louis

Jean Louis
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 754
Age : 64
Localisation : La plus belle ville du Gard
Date d'inscription : 25/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Le grascon le Sam 07 Mai 2016, 20:28

Nouvel essai cet après midi  avec mon ami et un œil extérieur sur mon proto , poudre A1, tubal 5000, et N330, toujours la même précision 0.01 gramme paillettes ou pas paillettes

Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Verchère le Lun 09 Mai 2016, 06:52

Je ne peux pas motoriser mon égreneur, c'est un tube d'inox mince traversant à frottement assez important le col d'un flacon de mayonnaise (bonne marque, pas électrostatique d'un poil). L'effort est trop important pour une transmission légère, et même pour un petit moteur.
Mais quand j'aurai le temps j'essaierais bien de faire un montage comme le tien (roulements à billes et raccords cuivre), car la motorisation par moteur pas à pas de vieille imprimante me tracasse.

Et surtout j'ai déjà tout ce qu'il faut : pas mal de moteurs et courroies, le relais de puissance à transistors FET, l'adapteur de sortie de prise imprimante avec des diodes de protection dans tous les sens, le PC (plein de vieux PCs) et le programme de séquençage pour moteur pas à pas, écrit en assembleur pour mettre le DOS au repos forcé et l'empêcher de faire des conneries pendant que ça travaille...
Tout ça pour pas un rond, rien que du matos de réforme, même les bouquins de programmation !


Mais quand même, doser par la temporisation, je ne peux m'ôter d'un doute.
Enfin, ça dépend pour quoi faire ; pour dégommer des gamelles admettons, mais pour le bench-rest...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Le grascon le Lun 09 Mai 2016, 16:58

l'entonnoir est devenu solidaire de l'égreneur, avec possibilité de réglage et une vidéo plus parlant, Verchère qu'elle est pour toi la précision optimale qu'il faudrait obtenir, je vais essayer d'optimiser encore pour le moment je suis comme je l'ai déjà écris à 0.01gramme et j'ai fait des séries en grains là j'ai un écart valeur mini maxi autour de la valeur désirée de 0.2grain, normal !!!!







Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Verchère le Mar 10 Mai 2016, 05:11

+ 0.1 gr / - 0.1 gr, ça me semble bien suffisant pour la plupart des tireurs ; la question est de savoir si c'est régulier, et s'il n'y a JAMAIS d'écarts notablement plus forts.
Je persiste à penser qu'il faudrait un système de contrôle, et la pesée me semble moins complexe que la détection de hauteur.
Mais à priori trop complexe pour moi, qui n'ai aucune connaissance en jauges de contraintes et surtout aucun moyen d'en "trouver" (condition sine-qua-non pour moi : si ce n'est pas trouvable en récup c'est considéré comme non envisageable - car s'il suffit de payer, c'est plus du jeu !).

Par ailleurs, je pense que le volume de poudre est plutôt lié au nombre de tours, qu'au temps réel. Or la plupart des moteurs électriques sont asynchrones, en particulier s'ils sont régulables par variateur de tension, et la vitesse réelle peut être approximative (p.ex. différences de frottement selon le niveau de remplissage de poudre, ou selon l'échauffement des roulements).
Peut-être 3 fois rien, mais le moteur pas à pas s'affranchit de ça et permet de commander un nombre de tours bien déterminé.

Je ne reviendrai pas sur le coût nul d'un vieux PC utilisé comme calculateur, ajoutant seulement qu'il est généralement accompagné d'un large écran d'affichage et qu'il permet d'enregistrer autant de réglages prédéfinis qu'on veut... Mais je disposerais pour ça de facilités particulières, étant donné que quand je recharge je pèse sur mon bureau, qui est délimité par 2 écrans de PC et que le PC/DOS qui me servait aux essais de programmation TurboPascal et ASM est justement sous ce bureau, et possède à l'arrière les connecteurs nécessaires pour brancher tout ce qu'un vieux PC standard peut commander.

Cependant, l'atelier mécanique et les bricolages autour d'épaves d'anciennes pétoires sont trop attrayants pour être sacrifiés à des expérimentations de doseur automatique, si intéressants soient-ils...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Le grascon le Mar 10 Mai 2016, 11:27

Le mot pétoires ne me laisse pas indifférent, en voici deux qui attendent passionnément le moment de mordre le bitume sans crainte pour les radars quoique ......... désolé pour le hors sujet, tout cela pour te dire que ce doseur est aussi une simple parenthèse dans ma vie tumultueuse de bricolage variés








Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Verchère le Mer 11 Mai 2016, 06:33

C'est quoi, la seconde photo ?
Ça ressemble un peu à des cadres de 100 Terrot que j'ai en stock (j'avais intercepté sur le chemin du ferrailleur tout ce qui restait du stock de notre concessionnaire local, après 20 ans d'abandon).
Mais il n'y avait pas grand chose de bon, et la plupart des pièces intéressantes ont déjà été remontées par des copains, sur des 350 TT, 125 TT, voire 250 TT (celle qui cramait si facilement). En plus de 2 ou 3 cadres, il doit cependant me rester quelques fourches et pots d'échappement de 100 TT neufs (mais qui ont sans doute rouillé depuis qu'ils sont dans ma vallée glaciale et humide).

Personnellement je n'ai jamais été attiré par les trottinettes à moteur, et j'ai toujours préféré le modernisme : sélecteur au pied (de quelque côté qu'il soit, peu importe). Après un apprentissage sur M4TD (125 Magnat-Debon) j'ai passé un peu de temps sur des selles de A7 Star-Twin (500 BSA), RGST (500 Terrot), Daytona (500 Triumph).
Mais mes dernières virées motocyclistes étaient en 125 MZ ou 125 CG (Honda) ; il était temps je j'arrête !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Le grascon le Mer 11 Mai 2016, 22:47

verchère, les pétoires à deux roues, la première monet et goyon moteur villiers 147 1925, j'ai du taf je veux la remettre dans sa configuration d'origine, entretube et transmission par courroie, et la seconde cadre de 125 terrot tout le reste dans des cartons, il manque quelques morceaux, j'ai pas  fait inventaire, pour conclure l'écart et revenir aux pétoires à poudre une photo de sa frangine

Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: égreneur automatique

Message  Verchère le Jeu 12 Mai 2016, 05:50

Ma M4TD était identique à cette ... ETD ? (y z'avaient plein de sous-modèles) sauf la marque "Magnat-Debon" et la plupart des pièces étaient interchangeables avec Terrot. D'ailleurs je l'ai encore, et il y a 10 ans elle démarrait toujours ; mais le moteur est usé, elle ne tire plus du tout.
Elle m'a emmené en Bavière, en Autriche, en Italie : les montées de l'Arlberg (le col, pas le tunnel), du San Bernardino, et du col de Larche, avec 100 kg de bagages dont quelques pièces (embrayages) et une caisse à outils complète, c'était parfois râlant. Carter latéral gauche démonté pour corriger à tout bout de champ l'avance entre montée et descente, et selon l'altitude.
Il m'est arrivé de courir à côté, la bécane roulant en 1ère ayant déjà fort à faire avec les bagages !

Les néophytes remarqueront la fourche télescopique à l'avant (molle comme du caoutchouc) et le cadre rigide à l'arrière : quand il y avait des nids de poule dans les virages, la roue AR décollait carrément et retombait plus loin...
Le plus marrant était la gueule des passants qui voyaient la moto couchée à l'horizontale (pour éviter d'avoir à vidanger le carter) pendant que je découpais en lamelles des bouchons de pinard afin de regarnir les disques d'embrayage (parmi les pièces achetées à l'ancien concessionnaire il y avait bien un gros stock de liège tout découpé à la forme, mais les cirons y avaient fait plein de trous et ils s'effritaient en les posant).

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum