Un revolver espagnol TANQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un revolver espagnol TANQUE

Message  Bill1964 le Sam 24 Oct 2015, 20:27

Bonjour à tous,  salut
 
Je vous présente un revolver espagnol que je pense assez rare chez nous, en tout cas je n’en avais jamais vu en ce qui me concerne…
Croisé à l’occasion de mes fonctions, j’en ai fait quelques photos avant qu’il ne parte en destruction comme toutes les armes abandonnées à l’Etat.
DURA LEX, SED LEX… 

 
Il s’agit d’un revolver de marque (modèle) TANQUE fabriqué à EIBAR par la société OJANGUREN Y VIDOSA, c’est un six coups de calibre 32.
Le canon porte l’indication 32LC, mais les sites espagnols font référence à du 32 Largo (32 S&W Long)
Sa longueur totale est de 19,5cm avec un canon de 7,5cm mesuré en tranche arrière (6cm mesuré hors carcasse).
 
Les marquages « POLICIA ESPECIAL » et « REVOLVER LEGITIMO » laissent penser à une arme réglementaire de police, ou du moins à des ambitions de ce style de la part du constructeur, à moins qu'il ne s'agisse que d'un argument commercial…
 
Globalement il ressemble à un revolver COLT POCKET POSITIVE avec son système d’ouverture et son barillet basculant à gauche, je n’ai pas eu loisir d’examiner le mécanisme pour confirmer cette observation.
 
La fabrication se situe dans les années 30, du moins si on en croit le millésime 1932 porté par le macaron de crosses ; on peut ainsi supposer que cette arme est arrivée jusque chez nous dans les poches d’un sympathisant républicain exilé en France après la guerre civile.
 
Je n’ai trouvé aucune documentation en français sur elle, mais les pages Internet en espagnol semblent nombreuses.
Toutes infos à son sujet sont bienvenues, elle enrichiront nos connaissances respectives.
 

Assez de bla-bla, place aux photos :




Malgré son âge l'arme reste en bon état, sans doute le signe d'une fabrication de qualité.


Marquages du modèle et du millésime.




Un marquage "38" qui n'a rien à voir avec le calibre.




Sans doute les divers poinçons de bancs d'épreuve espagnols.



Le marquage du canon indique le modèle, le calibre (32LC) et la contenance du barillet (6 CTG)


Marquages du canon, merci à la craie...
A noter ce qui est sans doute un numéro de brevet : P/152453 (?)


Belle gueule, non?


Sur la carcasse et les crosses, diagramme OV, pour OJANGUREN Y VIDOSA sans doute.




Le numéro de série, sans  doute, il n'est présent qu'à cet endroit.


Et pour finir la carcasse et ses striures antireflet.


Dernière édition par Bill1964 le Dim 25 Oct 2015, 09:09, édité 2 fois

------------------------

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

Bill1964
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 189
Age : 52
Localisation : Pas loin, mais pas trop près non plus...
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  EKAERGOS le Dim 25 Oct 2015, 08:44

Bonjour

Voilà ce que j'ai trouvé dans la version française de "Pistols of the World" (1978) de Ian V Hogg & John Week ( "Le Grand livre des Pistolets du Monde entier" (1940) qui malheureusement a "bénéficié" d'une traduction française "horrificque"*
Il était une fois dans le beau pays basque dans la ville d'Eibar une petite fabrique du nom d' OJANGUREN y MARCAÏDO née dans les dernières années du XIX eme siècle qui produisait des petits revolvers de poche genre "Vélodog" avant de se tourner vers 14/18 ;comme d'autres fabricant d'Eibar à partir de 1910; vers la production d'"Oscillantes" c'est à dire de copies de revolvers S&W et Colt à barillet basculant .
Ces revolvers étaient marqués "OM" entrelacés sur la gauche de la carcasse ; mais PoW ne parle que de copies de S&W pour cette marque ;pas de Colt; en calibre 22 L Anular;32 et 38 S&W et 38 Spl (marquages sur le canon)

OM disparait au début des années 30 ( Crise de 29 et fermeture du marché US ?) mais pas tout à fait car elle est absorbée/fusionnée (?) par la Sté "OJANGUREN Y VIDOSA"   (OV) qui jusque là ne fabriquait que des Pistolets automatiques 6,35 et 7,65mm genre "Ruby" ("Apache""Salvaje""Crucero" et ..."Tanque")
La date de cette "fusion" et ses conditions ne sont pas précisées mais je serai tenté de la situer en 1932 puisque cette date figure sur les plaquettes .
OV va reproduire minutieusement les modèles d'OM en les dotant au passage de noms commerciaux déjà utilisés sur ses PA (Crucero ,Tanque) et évidemment avec le sigle OV . PoW pense que ces revolvers ont été produits avec les mêmes machines;voire les mêmes ouvriers que les OM. 
Un modèle "Légitimo Tanque" en 38 Spl avec hausse règlable et canon de 6 pouces a été produit pour les tireurs et semble avoir joui d'une bonne réputation dans les concours de Tir en Espagne dans les années 30 et 40 .
La firme disparait avec la guerre Civile .

Dans le cas de ton exemplaire celui ci portent les poinçons d'Eibar apparu en 1931 avec la république (X avec Heaume + Grenade avec "R" (revolver) plus intéressant  est la lettre surmontée d'une étoile qui indique l'année. J'avais d'abord lu un L mais cela donnerait 1939 . En fait il me semble qu'il s'agit d'un "E" un peu effacé ce qui donnerait 1932.
salut

EKAERGOS
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1056
Age : 57
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  fcrozet le Dim 25 Oct 2015, 08:52

EKAERGOS a écrit: En fait il me semble qu'il s'agit d'un "E" un peu effacé ce qui donnerait 1932.
salut



Caramba, je crois que tu as raison pour le E


------------------------

Quod erat demonstrandum

fcrozet
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3489
Age : 58
Date d'inscription : 20/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  WICHITA le Dim 25 Oct 2015, 09:05

EKAERGOS a écrit:
Voilà ce que j'ai trouvé dans la version française de "Pistols of the World" (1978) de Ian V Hogg & John Week ( "Le Grand livre des Pistolets du Monde entier" (1940) qui malheureusement a "bénéficié" d'une traduction française "horrificque"*

tu as cherché avant moi, j'allais aller au même endroit.
merci pour lui et pour nous.

------------------------

Pas de chichis, appelez moi SUPER !

WICHITA
Modérateur

Nombre de messages : 11314
Age : 52
Localisation : Plein sud !
Date d'inscription : 29/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  Bill1964 le Dim 25 Oct 2015, 09:31

Bonjour à tous,  salut

Merci pour ces précisions, je ne possède pas le PoW.
La firme OV serait quant à elle apparue en 1870, d'après ce site dont on m'a envoyé le lien :

http://historiadelasarmasdefuego.blogspot.fr/2009/10/revolver-tanque-mod-pocket-positive.html

Pour ce qui est des poinçons, je confirme, il s'agit bien d'un E, j'ai fait un agrandissement de l'image :


------------------------

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

Bill1964
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 189
Age : 52
Localisation : Pas loin, mais pas trop près non plus...
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  dédé le Dim 25 Oct 2015, 19:11

Bill1964 a écrit:Bonjour à tous,  salut
 
Je vous présente un revolver espagnol que je pense assez rare chez nous, en tout cas je n’en avais jamais vu en ce qui me concerne…
Croisé à l’occasion de mes fonctions, j’en ai fait quelques photos avant qu’il ne parte en destruction comme toutes les armes abandonnées à l’Etat.
DURA LEX, SED LEX… 

 



Pourquoi ne pas les donner a un musée ou les vendre aux USA via des surplus Question

bon je constate le faible intérêt de la chose ( c'est une pétoire ) , mais combien de Lee-enfield résistance française ou de Lebel ont été abandonné ( gratuitement ) a l' État et Détruit

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières

dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3514
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  Bill1964 le Dim 25 Oct 2015, 19:36

Je suis bien d'accord avec toi, mais aujourd'hui en l'état actuel de la législation c'est la destruction qui attend cette vénérable relique...
Elle a été remise à l'état pour destruction et il en sera ainsi.
C'est dommage mais c'est comme ça, la loi est ainsi faite et en ce qui nous concerne, nous devons nous y conformer si nous voulons vivre notre passion sans en encourir les foudres.

------------------------

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

Bill1964
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 189
Age : 52
Localisation : Pas loin, mais pas trop près non plus...
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  EKAERGOS le Dim 25 Oct 2015, 19:50

Bonsoir

Je vous mets en lien le livre numérique  "Evolucion del arma corta en España" de Gi Gil Borralo  qui dans ses p 174 et 175 parle des deux firmes (OM et OV) et des revolvers "Tanques" (dont un figure en coupe)
On y apprend que ce modèle présente la particularité d'avoir un aspect extérieur similaire au Colt Police Positive mais une mécanique interne "inspirée" du S&W Military & Police avec quelques modification "Eibariennes" (Le ressort de détente est toutefois simple comme les S&W et non en"V" comme les copies de S&W en 8/92 qui avait fait appeler ces modèles "92 Espagnols" par MH Josserand.
Autre information qui m'a plus surpris "Ojanguren y Vidosa" (OV) serait une des rares firmes d'armement autorisée à continuer sa production après la Guerre civile ????

[url=https://books.google.fr/books?id=kU1yBgAAQBAJ&pg=PA174&lpg=PA174&dq=ojanguren+y+vidosa+revolver&source=bl&ots=8Chq9vzJED&sig=EtMiMGHOMbyR8cycEbMpMhU-SYk&hl=fr&sa=X&ved=0CDsQ6AEwBmoVChMIlNLb65HeyAIVRn8aCh1lZQGX#v=onepage&q=ojanguren y vidosa]https://books.google.fr/books?id=kU1yBgAAQBAJ&pg=PA174&lpg=PA174&dq=ojanguren+y+vidosa+revolver&source=bl&ots=8Chq9vzJED&sig=EtMiMGHOMbyR8cycEbMpMhU-SYk&hl=fr&sa=X&ved=0CDsQ6AEwBmoVChMIlNLb65HeyAIVRn8aCh1lZQGX#v=onepage&q=ojanguren%20y%20vidosa%20revolver&f=false[/url]



Dédé a écrit :

"Pourquoi ne pas les donner a un musée ou les vendre aux USA via des surplus

bon je constate le faible intérêt de la chose ( c'est une pétoire ) , mais combien de Lee-enfield résistance française ou de Lebel ont été abandonné ( gratuitement ) a l' État et Détruit"


Cette appréciation négative et lapidaire me parait un peu abusive pour ne pas dire injuste.
 L'armurerie espagnole a effectivement produit des trucs infâmes  mais ce n'est pas une raison pour jeter l'anathème sur l'ensemble de sa production.
Avec ce procédé on pourrait ;pardonnez moi amis d'Outre-Quiévrain; faire de même avec la production Liègeoise qui elle aussi a produit quelques saloperies mais ce n'est pas pour autant que je me permettrai de traiter de "pétoires" (ou alors de manière affectueuse) les productions de Warnant,Francotte ou Nagant.
 
Le revolver "Tanques" fait partie des modèles espagnols dignes d'intérêt sans doute bien plus sur qu'un P38 cyq 45 ayant tiré quelques centaines de 9mm mE et sE plus quelques françaises à douille acier pour PM.
 Mais pourtant nombreux sont ceux qui   devant ,sans doute parce que c'est une arme "Bling-Bling" (Quand on la secoue ?)

EKAERGOS
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1056
Age : 57
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  dédé le Dim 25 Oct 2015, 20:06

Bill1964 a écrit:
C'est dommage mais c'est comme ça, la loi est ainsi faite et en ce qui nous concerne, nous devons nous y conformer





La lois  n'est pas toujours bonne ou juste et c'est le problème


Bref ce n'est pas le sujet  , je voulais simplement  souligner le fait que L’état  ne réfléchit pas  a des solutions alternatives 
( donation a un  musé , revente aux  collectionneur-tireur  )

Dans la mème optique les armes de fouille sont toujours considérées comme des armes a feu et donc ......détruite


Petite question
Combien de Kalachnikov sont abandonné a l’État Wink  

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières

dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3514
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un revolver espagnol TANQUE

Message  Bill1964 le Dim 25 Oct 2015, 21:33

dédé a écrit:
La lois  n'est pas toujours bonne ou juste et c'est le problème

Bref ce n'est pas le sujet  , je voulais simplement  souligner le fait que L’état  ne réfléchit pas  a des solutions alternatives 
( donation a un  musé , revente aux  collectionneur-tireur  )

Dans la mème optique les armes de fouille sont toujours considérées comme des armes a feu et donc ......détruite

Petite question
Combien de Kalachnikov sont abandonné a l’État Wink  

Là n'est pas le sujet de ce post.
La loi est ce qu'elle est et elle est l'expression de la volonté du peuple ; pour la changer il faut élire ceux qui voteront la loi qui te conviendra, s'ils existent...
En tout cas la loi n'est pas négociable et toute discussion à ce sujet est stérile.
A défaut de mieux il faut faire avec.
Pour mémoire le sujet de cette page est simplement la présentation d'une arme que l'on ne croise que rarement chez nous...
Le reste n'est que pollution et reste sans intérêt.
Wink

------------------------

A bove ante, ab asino retro, a stulto undique caveto

Bill1964
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 189
Age : 52
Localisation : Pas loin, mais pas trop près non plus...
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum