CARTOUCHE DE TANKGEWEHR

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: CARTOUCHE DE TANKGEWEHR

Message  ithaca le Mar 04 Oct 2016, 20:25

walker33 a écrit: Mais il ne faut pas oublier que le char Renault apparaît sur le front fin juillet 1918, soit très tard dans la guerre.


Berry au Bac, 1er offensive de blindé Francais (Renault FT) le 16 Avril 1917.....75% de pertes Embarassed

ithaca
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1096
Age : 49
Date d'inscription : 06/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARTOUCHE DE TANKGEWEHR

Message  walker33 le Mar 04 Oct 2016, 20:37

A Beŕry au Bac, c'était des Schneider CA1 pas des Renault FT

walker33
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 456
Age : 53
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARTOUCHE DE TANKGEWEHR

Message  walker33 le Mar 04 Oct 2016, 20:47

Après vérification 1er engagement des Renault ft le 31 mai 1918

walker33
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 456
Age : 53
Date d'inscription : 08/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARTOUCHE DE TANKGEWEHR

Message  Verchère le Mer 05 Oct 2016, 05:21

L'intérêt des fusils anti-chars était leur mobilité, avec possibilité de les diffuser largement si on voulait. Car bien sûr nombre de coups au but devaient ricocher, ou perforer des éléments non vitaux.
Mais on pouvait multiplier les coups à l'infini, ce qui était plus difficile avec l'artillerie.
C'était certainement aussi efficace contre les nids de mitrailleuses, et je pense que si c'était apparu plus tôt dans la guerre le fusil de sniper de gros calibre serait là depuis bien longtemps...

Question efficacité, au noyau de la balle ricochant en tous sens dans l'habitacle du char, il faut ajouter les éclats arrachés à la paroi interne du blindage autour du trou de sortie, qui par des combinaisons d'élasticité peuvent gicler à une Vo très supérieure à la vitesse résiduelle du noyau.
Devait pas faire bon, là dedans !

J'ai aussi vu mention (sans creuser plus avant) de compositions asphyxiantes ou incendiaires (phosphore) placées en arrière du noyau. Dans ces boîtes à sardines surchauffées, dégoulinantes d'huile et empestées de vapeurs d'essence, le masque à gaz devait être difficilement supportable, et la moindre goutte de phosphore devait être définitive ! Mais comme dit, ces assertions restent à vérifier...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CARTOUCHE DE TANKGEWEHR

Message  Invité le Mer 05 Oct 2016, 08:49

C'est peut-être pas faux tout ça, il faut dire qu'à l'époque ils ne faisaient pas dans le détail. Le soldat n'était qu'un pion, rien d'autre.
Les tankgewehrs sont apparus vers la fin 1917 il me semble, ou début 1918. Ca n'a pas eu le temps de changer la face du monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum