Armement et équipement Français en 1940

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Armement et équipement Français en 1940

Message  lamiral le Mar 25 Aoû 2015, 22:13

Mon but n'est pas de jouer à la polémique mais quand on lit certaine choses on est obliger de répondre  Suspect surtout quand ça tourne au 33 tours rayé ...  

Revenons aux armes :
N'oublions pas les capacités anti-aériennes du FM 24-29 en solo ou support double :

Il existe aussi un support pour FM Chauchat



Pour l'antichar nous disposions aussi des mines model 1935 et 1936.

lamiral
Membre averti
Membre averti

Nombre de messages : 157
Age : 34
Localisation : Cherbourg
Date d'inscription : 09/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Evolution comparée de la fabrication d'armement léger.

Message  EKAERGOS le Ven 28 Aoû 2015, 20:35

Bonjour
Si cela vous intéresse ,comme la controverse a porté sur la comparaison entre le système allemand et le système français et ses insuffisances tant qualitative que quantitative (supposées ?)

Du coté français ,comme je vous l'ai déjà exposé on fignole longuement des prototypes en attendant une hypothétique décision politico-budgétaire.
Toutefois après l'adoption ,et surtout l'entrée en guerre de Septembre 39,les chiffres de production du MAS 36 ,FM 24/29 et munitions sont tout à fait honorables bien que ces armes soient d'une construction traditionnelle en acier usiné gage de robustesse pour résister à quelques générations de conscrits.
Ces armes sont en général beaucoup plus simples et souvent plus légères que leurs homologues étrangers.

Revers de la médaille d'autres matériels soit parce qu'ils ont été plus tardivement adoptés ,ou parfois considérés comme moins prioritaires soit parce que les Manufactures sont déjà trop occupées ne connaissent pas le même essor (PM38,PA35,Lance-Grenade Mle 37) et n'auront été que peu produit au 25/06/40.
Dans d'autre cas aucune Manufacture d'Etat ou privées n'étant disponibles on renonce à fabriquer;ou à adopter; des modèles prometteurs comme le PM 39 Petter ou le FSA MAS 40 voire ce FM pliable pour les premiers parachutistes.
Bien que cela soit postérieur à 1940 il est à remarquer qu'à partir de Septembre 44 l'industrie française ;pourtant sinistrée à la Libération;va très rapidement reprendre la fabrication de l'armement léger de 1940 qui constituera une part importante de l'armement des troupes françaises des "Fronts Oubliés" (Alpes,Poches de l'Atlantiques) avant l'Indochine.


Du coté allemand cette fois ,j'ai déjà insisté sur la pénurie d'une armée qui n'a pu réarmer ouvertement qu'à partir de 1935 soit à peine 4 ans avant le début d'un conflit pour lequel elle se préparait... mais qui n'était prévu que vers 1943 au plus tôt.
Ceci explique qu'elle ait souvent choisi la voie la plus rapide ;l'adoption du Kar98 k en 1935 en est le meilleur exemple.
Comparé aux armes françaises  dont on peut ressentir la simplicité de l'Art Classique ,on voit tout de suite que l'Allemagne a préféré le Baroque ;souvent décliné en Rococo voire en Kitsch façon "Coucou de la Forêt Noire".
Ceci influe sur le prix de revient et les cadences de fabrication malgré la supériorité allemande dans de nombreux domaines comme la chimie dont les résines et colles vont permettre les crosses en lamellé-collé puis en agglomérés.
Malgré l'adoption du Kar98k simplifié KriegsModell (31/12/39 ?) et des simplifications ultérieures la production sera toujours "limite" surtout comparé aux énormes pertes (En 1943 il est arrivé certains mois qu'une production de 200 000 unités soit inférieures aux pertes de fusils).
Pour éviter cela l'Allemagne va essayer de profiter de son avance technique pour utiliser de nouvelles technologies favorisant la production en grande série (Pliage,Emboutissage,soudeuse par point)
Mais d'une part ces techniques nécessitent des chaines de fabrication extrêmement complexes à mettre en œuvre et surtout des armes conçues dès l'origine pour ce type de fabrication .
Or d'une part l'Allemagne va "essuyer les platres" mais surtout ;et j'en reviens au coté "Baroque" des armes allemandes ;la complexité de celles ci va souvent être un frein .
Le meilleur exemple est le MP38 arme novatrice s'il en est mais dont la fabrication ;pourtant avant-gardiste; va vite être profondément modifiée (MP40) afin d'en simplifier la fabrication.
Pourtant lorsque vers Septembre 44 lorsque la fabrication va s'arréter celui ci n'aura été fabriqué "qu'à" 1 million d'exemplaire en 4 ans. Chiffre respectable s'il en est mais qui est à comparer aux 5 Millions de Shpagin PPSh 41 fabriqués pendant la même durée et aux 3 Millions de Soudaïev PPS 43 en deux ans.
Même les anglais ,réputés pour leur finition produisirent 3 millions de Sten en 3 ans (Plumber Délight)
Plus grave lorsque les allemands récupèrent les premières STEN  en 42 malgré le fait qu'ils en reconnaissent les avantages de fabrication leurs tentatives de la produire se réveleront  des échecs cuisants.
Du coté des FSA malgré de longues recherches les "huiles" du WaffenAmt imposent une conception déjà dépassée aboutissant aux lourds G41 M et surtout W qui ne rentreront couramment en dotation que vers 43 l'année ou sort enfin le G43 nettement plus réussi avec son emprunt des gaz plus court inspiré du SVT40 soviétique.
A contrario le MAS 40 était pratiquement au point, la preuve étant qu'il peut rapidement être produit à la Libération sous la forme du MAS 44 ,ainé de nos 49 et 49/56
La MG 34 souvent mis en avant comme preuve de la supériorité teutonne et première "Mitrailleuse Légère" n'est que le produit des restrictions du traité de Versailles sur les Mitrailleuses "Lourdes" Toutefois là aussi sa fabrication se révèle vite couteuse et complexe au point que son remplacement est décidée dès 1939 et donnera 3 ans plus tard la MG 42 (Voir article récent sur Cibles n°546 de Septembre)
La simplification (relative) et l'optimisation de la production allemande ne se fera que plus tardivement sous l'impulsion d'Albert SPEER https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Speer dont je vous recommande chaudement les ouvrages
-"Au cœur du III eme Reich"
-"L'Empire SS"
Vous y trouverez sans doute une des critiques les plus acerbes du système de production allemand
J'espère ne pas vous avoir lassé par cette "macro-analyse" Sleep

A dans un mois

EKAERGOS
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1056
Age : 57
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Armement et équipement Français en 1940

Message  dédé le Ven 28 Aoû 2015, 20:40

EKAERGOS a écrit:Bonjour
Si cela vous intéresse ,comme la controverse a porté sur la comparaison entre le système allemand et le système français et ses insuffisances tant qualitative que quantitative (supposées ?)

Du coté français ,comme je vous l'ai déjà exposé on fignole longuement des prototypes en attendant une hypothétique décision politico-budgétaire.
Toutefois après l'adoption ,et surtout l'entrée en guerre de Septembre 39,les chiffres de production du MAS 36 ,FM 24/29 et munitions sont tout à fait honorables bien que ces armes soient d'une construction traditionnelle en acier usiné gage de robustesse pour résister à quelques générations de conscrits.
Ces armes sont en général beaucoup plus simples et souvent plus légères que leurs homologues étrangers.

Revers de la médaille d'autres matériels soit parce qu'ils ont été plus tardivement adoptés ,ou parfois considérés comme moins prioritaires soit parce que les Manufactures sont déjà trop occupées ne connaissent pas le même essor (PM38,PA35,Lance-Grenade Mle 37) et n'auront été que peu produit au 25/06/40.





+1 salut

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières

dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3515
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum