encore un désamorceur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

encore un désamorceur

Message  Le grascon le Mar 28 Juil 2015, 11:36

Encore un désamorceur, pas de la même classe que celui de BRX , moins épicurien que mon premier, j’ai repris mes  premières idées, soyez indulgent je ne suis pas fier de ma finition c’est un proto fait à la hache pour ne pas dire avec les dents, je le présente simplement pour avoir votre sentiment ………..
                          
                         Le centrage des étuis est fait par l’intermédiaire de presses étoupes IP68 ceux utilisés dans les armoires électriques, en l’occurrence un PE iso M20 avec une réduction M25/M20 pour les petits calibres, et un ISO M25 pour les gros étuis , l’avantage est de pouvoir maintenir et centrer correctement en serrant à sa guise l’écrou pour s’adapter à la grosseur extérieure de l’étui sans pour autant le bloquer, ces PE IP 68 ont une bague caoutchouc relativement longue pour permettre un bon guidage, de plus ils ont une amplitude de serrage importante, le filetage bien qu’il ne soit pas adapté à la perfection se visse  correctement sur un raccord standard de 3 /4
 
                          Le corps du désamorceur est constitué avec un bout de tube de 15/21 fileté à une de ses extrémités pour recevoir une réduction 3/4 F,1/2F le presse étoupe est directement vissé dessus, une pièce en alu dégrossie se glisse dans le tube de 15/21, la pièce est percée 6 pour guider l’axe du support de l’aiguille, lamage à 8 pour pouvoir loger le ressort de rappel une fois compressé
 
                          L’axe de l’aiguille est fileté à 6mm pour recevoir un écrou à chapeau qui a été passé au tour, celui ci retient le ressort et il est poussé par une petite bielle faite avec une vis de 6x 40 CHC dont j’ai fraisé la tête, elle se marie à merveille avec l’écrou à chapeau de 6 quelque soit l’angle, l’autre extrémité de l’axe de l’aiguille est taraudée à 4 pour recevoir un petit bout de tige filetée, là encore j’ai employé une autre écrou à chapeau de 4 percé et tourné dans lequel est maintenue l’aiguille, une simple petite pointe, un petit moletage serait le bienvenue sur l’extérieur de l’écrou de 4.
 
                           La tête de la biellette si je peux dire ainsi est vissé sur un bout de rond de 10 celui ci articulé sur le bras de levier, ce bras de levier est percé à 10 à 4 mm du bord de manière à permettre le mouvement sans pour autant pouvoir sortir de son logement je pense que je l’immobiliserai avec un trou sur le bras de levier et un boulon de 2 et 2 rondelles bien qu’il reste toujours dans l’axe du levier.
 
                          La butée du culot est réalisé avec un fer de 12mm taraudé à M16, un bout de tige filetée percé pour le passage des amorces, réduit pour recevoir une douille qui sert de magasin à amorces,  fraisée généreusement à l’autre bout, ce fraisage permet un auto centrage  et un blocage de cette pièce je voulais mettre une butée pour caler la rotation mais cela ne me semble pas nécessaire le blocage se fait instinctivement quand l’aiguille rapproche le douille en butée, le fraisage permet aussi un dégagement aisé de l’amorce vers le magasin, cette pièce de 12mm était tenue par une vis poêlier de 6 que j’ai remplacée par du 8 le 6 étant trop flexible, il semble pas mais les efforts sont importants sur certaines amorces.
 
                           La poignée est faite avec un bout de bakélite munie d’une vis de 6  qui m’est tombée sous la main, je la ferai en finalité dans la masse en modifiant les cotes pour augmenter le couple, des cotes un peu plus généreuses seraient opportunes à proximité de l’axe de la biellette et il faut aussi augmenter la longueur de celle-ci au delà de l’axe fait par le boulon CHC de 6 de manière à avoir une butée haute naturelle aiguille rentrée .
 
                           La course de l’aiguille est de 25 mm, j’attends vos remarques, je l’ai réalisé pour le moment simplement pour valider quelques cotes et le système de fonctionnement il est dans son état pleinement opérationnel, il faut améliorer la finition et l’esthétique faire disparaître par exemple le vis qui bloque le tuyau sur la pièce alu, la fixation de la butée de culot pivotante………..


















Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore un désamorceur

Message  BRX le Mar 28 Juil 2015, 17:30

Il y a indiscutablement plus de recherche dans la réalisation de cet appareil que dans celle des miens car l'utilisation de pièces ou organes divers déjà existants complique souvent les choses surtout si on vise un large champ d'application comme dans ce cas. C'est donc du bon travail.

Cependant  ....Je crois qu'il ne faut pas vouloir à tout prix être original et, dans le domaine du matériel de rechargement, surtout ne pas oublier que d'innombrables bricoleurs ont déjà exploré moult voies et solutions.
Il en résulte que si l'étude et la réalisation personnelles sont des passe- temps plaisants et enrichissants, la finalité ne dépasse que bien rarement la satisfaction d'avoir son truc à soi et d'en offrir un exemplaire à un ami.
Propos un peu surprenant direz-vous mais je viens de refaire une recherche sur les "hand deprimers " et de consulter deux correspondants techniciens  chez des fabricants US: le verdict est sans appel.
Le marché des désamorceurs est très limité et largement pourvu alors, aussi astucieuses que soient les nouvelles productions , on ne peut guère que s'amuser en créant des mécanismes  raffinés et en fabricant de jolies choses mais, en quelque sorte,  on réinvente la poudre ou enfonce des portes ouvertes.
Disons qu'approfondir l'information peut sérieusement tempèrer  l'enthousiasme créatif personnel.

Ce n'est pas à considérer comme décourageant si on s'en tient à simplement vouloir concrétiser ses propres idées et l'auteur du sujet original, base de celui-ci (Le désamorceur du bon vivant) a eu raison de l'explorer et de l'exploiter.

BRX
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 356
Age : 86
Date d'inscription : 23/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore un désamorceur

Message  Verchère le Jeu 30 Juil 2015, 05:42

Joli travail ; je retrouve quelques idées que je voulais mettre en pratique, mais je n'avais pas pensé au bidule à lamelles des entrées d'armoires électriques. J'en était resté à 3 vis en nylon réparties à 120°, à régler manuellement (et indépendament) selon le Ø de base de la douille.
La course de 25 mm me semble inutilement longue : 4 ou 5 mm suffisent bien. En positionnant la butée basse telle que si l'aiguille n'est pas engagée dans le trou d'évent, la douille se trouve trop haut pour permettre de rabattre la butée de désamorçage. Ce qui évite tout risque de manoeuvrer à faux, et qui, diminuant la course, permet d'augmenter la démultiplication (ou de réduire la course de la main).

Quant aux remarques de BRX sur l'inutilité de telles études ... je pense qu'elles sont à prendre au second degré...

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3463
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: encore un désamorceur

Message  Le grascon le Jeu 30 Juil 2015, 07:56

Merci pour vos remarques BRX et Verchère,
Mon intention était effectivement de réduire la course pour optimiser le couple et aussi la prise en main, j'avais pensé faire avec le bidule comme tu l'appelles Verchère  un marteau à inertie indestructible et à bas coût de revient, mais je ne sais pas si c'est une bonne idée, la version finale de mon désamorceur est dans mon cerveau mais le temps me manque pour le concrétiser...............

Le grascon
Membre
Membre

Nombre de messages : 79
Age : 58
Localisation : Gers
Date d'inscription : 15/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum