MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Aller en bas

MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Lun 27 Juil 2015, 20:58



Bon, maintenant, il va falloir en refaire quelque chose ...
avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Lun 27 Juil 2015, 21:18

Le programme est simple :

1) Déboucher les trous.
2) Retrouver un montage Izjevck et une lunette PU de la période correspondante.
3) Réassembler le boitier avec et l'aligner correctement.
4) Rallonger le levier de culasse.
5) Fludifier l'ensemble culasse boitier, reprendre le départ.
6) Remplacer toutes les piéces non Izjevck par des piéces d'origine.
7) Remettre une hausse d'origine non percée (aimablement fournie ainsi que d'autres morceaux par l'Ariége bienveillante)
8° Reprendre la finition "réarsenalée" .
9) Optimiser la mise en bois.
10) Réassembler et se faire plaisir.
avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Ven 31 Juil 2015, 20:15



avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Ven 31 Juil 2015, 20:28

Les perçages de pions d'alignement originaux (5mm, entraxe 88 mm) sont débouchés et la base du montage s'y engage parfaitement.

Les perçages taraudés et bouchés avec des morceaux de vis soudés ne sont pas encore repris dans les regles, de plus, il va falloir rattraper le taraudage de tout ça, ou, au pire, recharger et repercer et tarauder.

Le levier de culasse d'une longueur dépliée de 78 à 80 mm a été réalisé selon ce qui me semble etre la méthode d'époque, un levier de MN mesurant 40 mm; Ivan, en 44, n'a pas du commander un morceau sur Ebay pour le souder exactement sur un point de rupture, je crois plutot qu'il a du meuler la boule et rallonger avec un levier provenant d'un corps de culasse de rebut et backstander l'ensemble avant de le cintrer.





Dernière édition par Armand Mieg le Dim 02 Aoû 2015, 22:12, édité 1 fois
avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Dim 02 Aoû 2015, 22:11

Premier empilage apres ébauche de la découpe du bois.



L'outil pour creuser la tuile afin d'elliminer tous contacts du canon avec le fut.

avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Lun 24 Aoû 2015, 11:05

Reprise de la rampe de déverrouillage du corps de culasse.







Entretoises boitier & sous-garde etc.



avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Lun 24 Aoû 2015, 11:13

Que signifie ce " B L " frappé au dessus de la portée de l'embase ?

avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Lun 24 Aoû 2015, 14:02

Dégrossissement du simblotage du montage, pas encore au point, probleme de parallélisme ame-embase du aux meulages post soudures à l'arc à résoudre.


avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Baccardi le Mar 25 Aoû 2015, 00:22

Quel beau boulot

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "
avatar
Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 11170
Age : 52
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Bnz 88 le Dim 01 Avr 2018, 09:36

Bonjour. 

Je deterre ce post car un de mes mosin présente les mêmes trous rebouchés sur le côté. Je pensai que c'était une bidouille ou bricolage de sa vie d'avant bien qu'il sorte d'une caisse de chez mon armurier. Mais je vois que ce n'est pas le seul à présenter cette particularité.

Quel est l'histoire de ces fusils rebouchés?

Si quelqu'un a des pistes?

salut
avatar
Bnz 88
Membre
Membre

Nombre de messages : 75
Age : 30
Date d'inscription : 18/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Vincent K le Lun 02 Avr 2018, 10:30

Bnz 88 a écrit:Bonjour. 

Je deterre ce post car un de mes mosin présente les mêmes trous rebouchés sur le côté. Je pensai que c'était une bidouille ou bricolage de sa vie d'avant bien qu'il sorte d'une caisse de chez mon armurier. Mais je vois que ce n'est pas le seul à présenter cette particularité.

Quel est l'histoire de ces fusils rebouchés?

Si quelqu'un a des pistes?

salut



De memoire, les armes qui presentaient des groupements compatibles avec les specs sniper etaient perces mais ne recevaient pas forcement le montage de lunette. Ca permettait d'avoir un vivier de fusils prets a etre convertis suivant le besoin.

La plupart ont fini en arsenal apres la guerre en configuration normale avec les trous bouches

------------------------

Frustré en chef, avec quelques connaissances
avatar
Vincent K
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 277
Age : 48
Localisation : Kirkkonummi, Finlande
Date d'inscription : 08/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: MN 91/30 PU 1944 Izjevck réarsenalé aux perçages bouchés.

Message  Armand Mieg le Dim 06 Mai 2018, 13:22

En ce qui concerne tous les Izjeck PU 42 de 43 & 44 (les plus courants) à trous bouchés que j'ai rencontrés, ils avaient pour la plupart les Numéros de lunette meulés sur le coté gauche de la chambre, et un, que j'ai en chantier les arbore encore.  (canon superbe et groupant diaboliquement).

Ce qui signifie qu'ils ont un jour ou l'autre été équipés d'un montage et d'une optique, le Nr de l'optique étant celui frappé sur le coté de la chambre, en l'absence de celle ci, il n'y aurait pas eu de Nr frappés ni non plus meulés.

D'autre part, sur le bord supérieur du boitier, à l'avant, j'ai constaté qu'ils ont tous ce qui semble etre un poinçon de controle de l'installation du montage.

Ces armes ont été réformées pour une raison ou une autre en leur temps.

Les deux que j'ai monté à ce jour sont extrémement précis.

En ce qui concerne les Tulas, j'ai en réserve un boitier-tube PE latéral bouché (de 39 il me semble) (malheureusement rechambré) qui dort chez l'armurier, il arbore le Cé Pé Cyrillique au dessus de l'etoile, je ne l'ai pas encore étudié. 

J'en connais un autre chez un jeune collectionneur aux trous rebouchés sur le tonnerre pour le montage éponyme, boitier Low wall.

Considérations diverses :

Le reve étant bien sur, dans ce domaine d'en trouver un en montage PE ou PEM dans son calibre d'origine avec un beau tuyau.

Pour moi, l'interet de ces engins est de pouvoir les remonter en configuration optimisée, je ne crois pas qu'on puisse parler de restauration (quoi que ma compagne s'en remonte un avec toutes les spécificités & composantes de 43) . Le réarsenalage a malheureusement trop souvent laissé des traces irreversibles ou génantes, telles que : Traces d'usinage abrasées, marquages diminués, ensembles de piéces de plusieurs générations, crosses bien souvent post période d'action, embase de hausse percée et goupillée.

Il est toujours possible d'atténuer les symptomes du grand chantier en remplaçant les éléments anachroniques et en jouant de la lime et du tig.

Cependant, on n'obtiendra jamais la réplique de l'objet historique référent.

Par contre, on obtient le plus souvent quelque chose d'assez efficace, que l'on peut chosir d'optimiser, l'objet n'etant, de toutes façons pas authentique à la base et en recueillir une certaine satisfaction personnelle au stand.

Un autre aspect de cette aventure est la recherche de documentation d'époque sur le sujet qui permet de rencontrer des gens et aussi de développer ses connaissances du sujet sous l'angle technique.
 
Les lunettes et montages PU se trouvent assez facilement en Russie à des prix abordables, nécessitent parfois qu'on s'occupe d'eux, ce qui est bien naturel lorsqu'on se lance dans la reconstruction d'objets qui approchent des 80 ans.

Les bons montages PE & PEM, c'est une autre histoire ... 

Voila ce que je sais d'expérience du sujet.
avatar
Armand Mieg
Membre
Membre

Nombre de messages : 81
Age : 47
Date d'inscription : 13/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum