Culasse mas36

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Culasse mas36

Message  charly0713 le Mer 22 Juil 2015, 08:23

Bonjour à tous
Un collègue du stand de tir me propose de me céder son mas36, c'est un premier type de 1939.
Le seul petit soucis c'est que la culasse ne comporte pas le même numero que l'arme.
Es-ce du au stockage, tous démonté et première culasse remonté? Ou une bidouille 
Merci de vos lumières

charly0713
Membre
Membre

Nombre de messages : 46
Age : 27
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  Baccardi le Mer 22 Juil 2015, 08:31

charly0713 a écrit:Bonjour à tous
Un collègue du stand de tir me propose de me céder son mas36, c'est un premier type de 1939.
Le seul petit soucis c'est que la culasse ne comporte pas le même numero que l'arme.
Es-ce du au stockage, tous démonté et première culasse remonté? Ou une bidouille 
Merci de vos lumières

Il y aura sûrement des tas d'hypothèses possibles, mais je doute qu'on puisse déterminer définitivement ce qu'il s'est passé...
Dans ce cas-là, ma foi... il faut apprécier la situation, prendre le risque et acheter... ou renoncer, c'est ainsi Shocked
Peut-être que des spécialistes pourront dire si une culasse d'un autre numéro sur un mas est problématique ou non.

------------------------

"Laudamus veteres sed nostris utimur annis "

Baccardi
Administrateur

Nombre de messages : 9281
Age : 51
Localisation : Canton de l'Ours
Date d'inscription : 20/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  yaya1er le Mer 22 Juil 2015, 09:23

Je ne suis pas spécialiste, mais ça ne me choque pas.

Il tire bien? L'extraction se passe bien?

Quel est son prix?


------------------------

"Mort aux cons" - Capitaine Dronne - 2e DB
"Vous voulez tuer tout le monde?!" - Général Leclerc

yaya1er
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 2490
Age : 47
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 28/01/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  Gilles78 le Mer 22 Juil 2015, 09:26

Les règles d'interchangeabilité appliquées dans les fabrications d'armes militaires françaises depuis bien longtemps permettent de ne pas craindre quoi que ce soit en matière de sécurité du montage d'une culasse qui ne serait pas au numéro de l'arme.

Le seul risque possible serait une légère variation de la feuillure qui limiterait la durée de vie des douilles auxquelles on ferait systématiquement un recalibrage intégral.

Pour une levée de doute définitive, le contrôle de feuillure peut être réalisé par un armurier équipé des jauges de feuillure adéquates.

A défaut, une vérification maison peut donner suffisamment confiance : il s'agit de prendre une douille qui a subi un recalibrage intégral dans l'outil qu'on va utiliser par la suite (cette douille ne peut pas être assimilée à une jauge de chambre, elle n'en a pas du tout les caractéristiques, tout au plus on peut la considérer comme "représentative" de l'outil de recalibrage). On mesure très précisément la longueur de cette douille.
On se munit de pastilles auto-collantes le plus fines possible, dont on colle une au culot de la douille et on fait un essai de chambrage. On ajoute les pastilles une à une, en faisant à chaque fois un essai de chambrage jusqu'au moment où on sent que le verrouillage devient "gras". On mesure alors la longueur totale de la douille avec les pastilles.
Tant que la différence entre les deux longueurs ne dépasse pas 0,2 mm on peut considérer que l'arme reste utilisable sans inconvénient sur la durabilité des douilles.

Si la différence est supérieure à 0,2 mm, l'arme est utilisable sans risque mais il faudra adapter le recalibrage en le réglant de façon à ce que les douilles n'aient pas à subir trop de déformation à chaque cycle tir/recalibrage.

------------------------

Tout ce que vous voulez savoir de la législation sur les armes
 J'avais un camarade....

Gilles78
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1896
Age : 63
Date d'inscription : 15/03/2015

http://unpact.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  charly0713 le Mer 22 Juil 2015, 12:09

600euros et j'ai pas tiré avec

charly0713
Membre
Membre

Nombre de messages : 46
Age : 27
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  julio62 le Mer 22 Juil 2015, 13:03

sur le tout premier modèle des MAS 36 ,il existait une culasse spécifique .sans ergot sur le bouchon puis cela à commencé à disparaitre  vers 1939 .cet ergot a imposé de faire une encoche sur l’arrière du boitier de culasse.
il faudrait que tu vérifies cela

tu devrais lire cet excellent sujet

http://www.tircollection.com/t9938-mas-36-evolution


Dernière édition par julio62 le Mer 22 Juil 2015, 14:19, édité 1 fois

julio62
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 281
Age : 54
Date d'inscription : 02/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  charly0713 le Mer 22 Juil 2015, 13:13

Ok apres tout est ok pour le premier type
Mais c'est juste la culasse qui n'est pas au meme numero qui me fait tiquer

charly0713
Membre
Membre

Nombre de messages : 46
Age : 27
Date d'inscription : 15/04/2014

Revenir en haut Aller en bas

culasse MAS 36

Message  GIPEGE le Ven 24 Juil 2015, 14:45

Bonjour,
Il est très courant de trouver des armes militaires, surtout si elles ont servi à l'instruction, avec des numéros différents sur la culasse et le reste de l'arme( MAS-36; Mauser 98..)
En effet, à l'issue des tirs, le nettoyage se faisait à l'armurerie de la compagnie...imaginez une trentaine de fusils démontés, écouvillonnés, puis les culasses remises en place avant le retour au ratelier...bien souvent le réassemblage s'apparentait à une loterie. Les tolérances de fabrication des MAS ou des MAUSER sont si régulières que cela n'a absolument aucune importance sur le fonctionnement.
Le fait d'avoir une culasse dépareillée est "presque" normal et ne déprécie pas une arme destinée au tir. Par contre, le fait d'avoir "tout au numéro" (Nümmergleich comme disent les Teutons) apporte un "+" pour un collectionneur.

------------------------

Le rhinocéros est un gros ongulé...
mais qui ira lui dire en face ?

GIPEGE
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 557
Age : 73
Localisation : ILE DE FRANCE & SAVOIE
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  feder504 le Ven 24 Juil 2015, 18:34

GIPEGE a écrit:Bonjour,
Il est très courant de trouver des armes militaires, surtout si elles ont servi à l'instruction, avec des numéros différents sur la culasse et le reste de l'arme( MAS-36; Mauser 98..)
En effet, à l'issue des tirs, le nettoyage se faisait à l'armurerie de la compagnie...imaginez une trentaine de fusils démontés, écouvillonnés, puis les culasses remises en place avant le retour au ratelier...bien souvent le réassemblage s'apparentait à une loterie. Les tolérances de fabrication des MAS ou des MAUSER sont si régulières que cela n'a absolument aucune importance sur le fonctionnement.
Le fait d'avoir une culasse dépareillée est "presque" normal et ne déprécie pas une arme destinée au tir. Par contre, le fait d'avoir "tout au numéro" (Nümmergleich comme disent les Teutons) apporte un "+" pour un collectionneur.

... parfaite légende de broc, colportée de bourse en bourse avec l'arme dépareillée que l'on cherche à vendre ... Very Happy 

Quelqu'un ici a-t-il déjà subi (car on la subit !), lors de son service ou de sa carrière, une revue "D.I.T." ?

C'est un "Détachement d'Inspection Technique", un vol de képis bleus du Matériel qui s'abat brusquement sur l'ensemble d'un régiment, telle une nuée d'étourneaux. 
Tout, absolument tout le matériel "en compte" est passé en revue, examiné, jaugé (pour les canons, par exemple), et passé à la loupe.
J'en ai subi plus d'une, lors de ma carrière, à divers niveaux de responsabilité ...
Les numéros des armes et de leurs pièces sont minutieusement vérifiés, et malheur au "mismatch" !

En principe, les erreurs de n° sont quasi nulles, car le Corps est prévenu 24 h à l'avance, et les commandants d'unités, craignant pour leurs notes, font le forcing : les 24 h dont on dispose avant de présenter le matos sur des tables se passent sans sommeil et d'une traite !
Une mauvaise note à une D.I.T., et le colonel voit sa perspective d'accès à la voie lactée fortement compromise !

Déjà, en temps normal, un capitaine digne de sa fonction exerce, dans sa compagnie, un contrôle permanent sur les matériels dont il a la charge, l'accent étant mis sur le matos sensible : l'armement, l'optique, la radio ...
Il est secondé dans cette tâche par un sous-officier dénommé "comptable technique", qui tape dans les sections lorsqu'il a besoin de personnel.
J'ai occupé ce poste (une année seulement, la dernière de ma carrière).

J'ai de temps à autre procédé à des contrôles de numérotation, à l'armurerie, et accompagné le responsable du 2ème échelon (armurerie régimentaire) lors de ses propres revues.
L'armurier de compagnie s'est quelquefois pris des remontrances, pour un couvre-culasse de 49-56 ayant migré sur un autre fusil, mais sans plus ...

Quoi que l'on puisse en penser, dans l'Armée Française, question armement, ce n'était pas le joyeux bobinard que certains - souvent sans l'avoir connu - se complaisent à décrire ...  salut

A+

------------------------

Les vieux sont nombreux, les vieux sont tenaces, les vieux vaincront !
L'ennemi est bête ...... y dit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui ...

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4033
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

culasse MAS 36

Message  GIPEGE le Ven 24 Juil 2015, 19:08

Bonjour,
je n'ai que l'expérience d'un "appelé" du contingent, nous n'avons jamais subi de DIT durant les 18 mois de mon service, mais nos MAS.36 bien fatigués montraient un bon nombre de "panachages" (Embouchoirs, grenadières, culasses..) Il ne s'agissait pas d'un régiment d'infanterie, ce qui explique peut être que les soins se soient plus portés sur le matériel que sur l'armement individuel(Grues, niveleuses, compresseurs et autres Bulls..)

------------------------

Le rhinocéros est un gros ongulé...
mais qui ira lui dire en face ?

GIPEGE
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 557
Age : 73
Localisation : ILE DE FRANCE & SAVOIE
Date d'inscription : 02/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  feder504 le Ven 24 Juil 2015, 19:30

Effectivement, j'ai ramené cela aux expériences vécues en unité "de combat", car je n'ai servi que dans les RPIMa et RIMa ...

La seule formation où j'ai vu les gens tirer et ramener leurs armes (5 pour l'ensemble des tireurs !) à l'armurerie pour le nettoyage fut le GMR 5, à Lyon, où je fus un temps "passager" ...

Le commandant de la CCS, ne sachant que faire de moi, m'affecta à l'armurerie, et inutile de dire que la séance mensuelle nocturne de tir des gratte-papier de ce "Groupement des Moyens Régionaux" N° 5 se passa désormais chacun avec son arme, réglée pour lui, et nettoyée AVANT réintégration !

Je pense que ces braves fils d'archevêques, qui avaient pris l'habitude de dormir chaque soir chez papa-maman, doivent encore s'en souvenir ...

A+

------------------------

Les vieux sont nombreux, les vieux sont tenaces, les vieux vaincront !
L'ennemi est bête ...... y dit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui ...

feder504
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 4033
Age : 68
Localisation : en France...pour l'instant...
Date d'inscription : 27/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  TOMEÏ le Ven 24 Juil 2015, 20:25




Pour confirmer, en partie, les écrits de Michel (
Feder"C'est un "Détachement d'Inspection Technique", un vol de képis bleus du Matériel qui s'abat brusquement sur l'ensemble d'un régiment, telle une nuée d'étourneaux. 
Tout, absolument tout le matériel "en compte" est passé en revue, examiné, jaugé (pour les canons, par exemple), et passé à la loupe."


Ce détachement est devenu, par la suite, D.C.T. le C pour Contrôle (c'était moins "choquant" qu'Inspection).

Ci-dessous, un "vol de képis bleus" dont le Commandant et chef de détachement A.P.C./M.B. contrôle la saillie de marteau sur une série de 214 MAS 49/56. Auparavant il a bien pris soin de s'assurer de la concordance du matricule du couvre culasse avec celui de la boite de culasse. Cela se passait en 1982. Certains reconnaitront, peut être, le barbu qui surveille !!











TOMEÏ
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 1580
Age : 74
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 20/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  kirvari39 le Ven 24 Juil 2015, 20:35

exacte FEDER 504 ,je confirme idem pour ma part....ainsi que les bonnes histoires de bourses pour vendre un "rossignol"......

kirvari39
Membre expert
Membre expert

Nombre de messages : 525
Age : 58
Date d'inscription : 15/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  blp54 le Ven 24 Juil 2015, 23:15

Sur mon 36 1er type, la culasse est également dépareillée, n'ayant pas de jauges pour vérifier la feuillure, j'ai utilisé la même méthode "du pauvre" que Gilles avec des gommettes. Avec 2/3 épaisseurs de gommettes, il devenait difficile de fermer la culasse...j'en suis maintenant à une bonne dizaine de rechargement avec certains étuis sans signe de fatigue particulier.
Coup de chance ou interchangeabilité des culasses d'une arme à l'autre sur le Mas ? si c'est comme sur les 98k, il est rare d'avoir des problèmes de feuillure même avec une culasse dépareillée....je n'en dirait pas de même des british ou il faut jouer de "la tête"...

blp54
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 260
Age : 40
Date d'inscription : 22/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Culasse mas36

Message  Verchère le Sam 25 Juil 2015, 04:12

Il se pourrait que les "pines de bouc" des Lee-Enfield finissent par se tasser à l'usage. La culasse du MAS 36 est quand même d'une toute autre section !
Sinon, ça fait bien 150 ans qu'on peut si on le désire assurer l'interchangeabilité parfaite des culasses neuves, avec une tolérance de feuillure de l'ordre de 1/10 (il y a 150 ans), et bien moins que ça il y a 100 ans. Ce ne fut pas forcément toujours désiré pour des questions de coût (augmentation du taux de rebut), mais cette interchangeabilité est si commode qu'on y vint certainement assez vite.
Pour les armes et culasses usagées c'est une autre affaire, si les pièces se sont un peu déformées. Mais pour raccourcir une culasse ou rallonger une chambre de 2/10, il faut déjà y aller fort !

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3447
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum