Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  julio62 le Dim 12 Avr 2015, 10:50

je vous fais part de petites modifications vues sur des mousquetons
j"attend vos commentaires

l'archi connu les différents embouchoirs

_sans quillon  "classique"  1892
_quillon courbe "dit des batteries Alpines"  à partir de 1902 
-quillon droit 1927




les grenadieres

pour MOD 1892
type I
type II plus large et plus épaisse avec encoche pour le ressort à partir de 1916 ?




pour MOD M16
type I précoce support d"anneau mince type 1892  (à droite  1ere photo à gauche sur la seconde )
type II  tardif support d"anneau large



julio62
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 281
Age : 54
Date d'inscription : 02/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  rl69 le Mar 14 Avr 2015, 20:48

Merci, j'ai appris une chose.

rl69
Membre confirmé
Membre confirmé

Nombre de messages : 254
Age : 43
Date d'inscription : 30/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  Invité le Mer 15 Avr 2015, 07:48

L'embouchoir dit "de batteries alpines" s'est retrouvé monté sur tous les mousquetons 1892 sortis l'année 1914 (Lombard). Il peut néanmoins, avec les réparations, se retrouver tant sur des armes précoces que tardives (y-compris M16).
L'utilisation de la grenadière de 1907-15 pour le 1892 fait partie des mesures de simplification adoptées (avec la plaque de couche estampée) quelque part entre février et novembre 1917.
Je ne connaissais pas la variante de fixation d'anneau, merci. Variante située dans le temps? Due à un fournisseur particulier?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  dédé le Mer 15 Avr 2015, 13:23

Alamas a écrit:L'embouchoir dit "de batteries alpines" s'est retrouvé monté sur tous les mousquetons 1892 sortis l'année 1914 (Lombard). Il peut néanmoins, avec les réparations, se retrouver tant sur des armes précoces que tardives (y-compris M16).
L'utilisation de la grenadière de 1907-15 pour le 1892 fait partie des mesures de simplification adoptées (avec la plaque de couche estampée) quelque part entre février et novembre 1917.
Je ne connaissais pas la variante de fixation d'anneau, merci. Variante située dans le temps? Due à un fournisseur particulier?

estampé ????

A froid ( pliage ) ou a chaux ( a la forge )

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières

dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3514
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  Invité le Jeu 16 Avr 2015, 20:57

Aucune idée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  Verchère le Ven 17 Avr 2015, 04:49

D'après mes bouquins scolaires (datant de 30 à 40 ans),
- forgeage libre : travail à chaud d'une pièce entre des formes simples, ne soutenant pas le métal déplacé.
- estampage : à chaud, mais entre des formes définissant l'enveloppe de la pièce désirée, qui sont remplies par le déplacement du métal.
- pliage : à froid, opérations géométriquement réversibles, prototype réalisable avec un morceau de carton.
- emboutissage : à froid, mais comportant des déformations par étirement d'allure irréversible, et non simulable avec un morceau de carton.

J'avoue n'avoir pas sous la main de plaque de couche de mousqueton simplifiée...
- Celle du Lebel (ou 07/15 il me semble), avec sa nervure interne, était sans doute estampée (travail certes réalisable en forgeage libre, mais alors très long, acceptable uniquement pour un prototype, et nécessitant un ouvrier très compétent).
- Celle du Chassepot me semble plate, non ? Elle pourrait donc être réalisée par pliage. Mais l'affinement du pourtour nécessiterait un long travail de meulage ; il semble donc plus rationnel de l'estamper, pour l'obtenir quasi-finie d'un seul coup de (gros) marteau...

Simples supputations de ma part. J'embraie sur le sujet parce-que je devrai fabriquer quelques plaques de couche de divers types, alors si des infos d'époque pouvaient se faire jour...
Pour ma part, étant plutôt feignant, si je peux remplacer 100 coups de lime par 3 coups de marteau sur l'enclume, je préfère forger ou matricer.
Même le pliage, quand c'est épais ça va mieux à chaud, et supprime les risques de fissures.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3447
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  dédé le Ven 17 Avr 2015, 13:30

Verchère a écrit:D'après mes bouquins scolaires (datant de 30 à 40 ans),
- forgeage libre : travail à chaud d'une pièce entre des formes simples, ne soutenant pas le métal déplacé.
- estampage : à chaud, mais entre des formes définissant l'enveloppe de la pièce désirée, qui sont remplies par le déplacement du métal.
- pliage : à froid, opérations géométriquement réversibles, prototype réalisable avec un morceau de carton.
- emboutissage : à froid, mais comportant des déformations par étirement d'allure irréversible, et non simulable avec un morceau de carton.
salut

------------------------

nous sommes poussières et nous retourneront poussières

dédé
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3514
Age : 26
Date d'inscription : 05/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  pat1892 le Ven 17 Avr 2015, 17:56

Verchère a écrit:J'avoue n'avoir pas sous la main de plaque de couche de mousqueton simplifiée...
- Celle du Lebel (ou 07/15 il me semble), avec sa nervure interne, était sans doute estampée (travail certes réalisable en forgeage libre, mais alors très long, acceptable uniquement pour un prototype, et nécessitant un ouvrier très compétent).
- Celle du Chassepot me semble plate, non ? Elle pourrait donc être réalisée par pliage. Mais l'affinement du pourtour nécessiterait un long travail de meulage ; il semble donc plus rationnel de l'estamper, pour l'obtenir quasi-finie d'un seul coup de (gros) marteau...




Deux plaques de couche de mousquetons, dont une simplifiée






pat1892
Futur pilier
Futur pilier

Nombre de messages : 764
Age : 56
Date d'inscription : 25/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mousquetons Berthier 1892/M16 embouchoirs / grenadieres

Message  Verchère le Sam 18 Avr 2015, 03:17

On voit surtout que les deux sont plates.
L'une semble plus fine mais surtout d'épaisseur plus constante ; je pense que c'est celle-là, la "modifiée" ? Sans doute découpable d'un coup avec un poinçon de forme, puis un pliage (à chaud peut-être, c'est pas compliqué et ça soulage l'outillage). Avec ensuite assez peu de meulage, car le bombé semble bien plus faible que l'autre...
Mais bon, tout ça c'est des suppositions...

En tous cas merci pour les photos.

Verchère
Pilier du forum
Pilier du forum

Nombre de messages : 3447
Age : 58
Localisation : Vosges du sud
Date d'inscription : 27/01/2013

http://placour.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum